22 décembre 2019

Territoires > Département des Deux-Sèvres

Logo cap-métiersCe département est limitrophe des départements de la Vienne, de la Charente, de la Charente-Maritime, de la Vendée et du Maine-et-Loire. Il compte plus de 373 500 habitants, soit 6,4% de la population régionale. Entre 2009 et 2014, la population a progressé de 2%, une croissance moins importante que dans le reste de la région.
Plus de 172 000 actifs sont comptabilisés dans ce territoire.
Après la Gironde, les Deux-Sèvres est le département où les services marchands sont les plus développés dans l'économie du territoire, avec notamment plus de 12 000 emplois salariés dans les activités financières et assurantielles soit près d'1 salarié sur 5 du tertiaire privé marchand (soit trois fois plus qu'en moyenne).
Le département est une terre d'élevage : second cheptel bovin régional et porcin, 1er département pour le cheptel caprin, important cheptel ovin également. C'est le 1er département régional producteur de lait. L'industrie s'illustre la présence d'industries agroalimentaires sur le territoire (22% des effectifs industriels). La moitié des salariés de l'abattage et de la transformation de viande de volaille sont basés sur le département (plus globalement 23% des effectifs de la filière viande régionale et 20% dans la fabrication de fromages).
La Métallurgie est également très présente.
L'importance de son industrie le place en seconde position régionale pour la part des effectifs industriels dans l'économie. Plus...

Posté par pcassuto à 17:41 - - Permalien [#]


Territoires > Département de la Creuse

Logo cap-métiersAvec près de 120 000 habitants, la Creuse est le deuxième département le moins peuplé derrière la Lozère.
Longtemps marquée par un exode rural massif, la déprise démographique est aujourd'hui liée au seul vieillissement de la population. En effet, le département bénéficie d'une attractivité migratoire qui atténue la baisse de la population.
Sur le plan économique, l'agriculture, essentiellement orientée vers la production extensive de bovins à viande, tient une place importante.
Le secteur industriel, peu étoffé, s'avère relativement diversifié entre métallurgie, agroalimentaire et fabrication d'articles meublants.
Le secteur non marchand est très présent, notamment les fonctions liées à la santé et à l'action sociale alors que les services marchands, à l'exception du commerce, sont peu développés.
Les revenus sont faibles : un Creusois sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté. En termes de niveau de vie, ce constat peut être relativisé par un accès au logement moins onéreux qu'ailleurs.
Un Plan Particulier pour la Creuse (PPC) a été signé le 5 avril 2019 à Felletin afin de redynamiser le département. Plus...

Posté par pcassuto à 17:39 - - Permalien [#]

Territoires > Département de la Corrèze

Logo cap-métiersLe territoire de la Corrèze comprend trois bassins d’emploi (Ussel, Brive et Tulle) et compte 286 communes.
Avec près de 2 425 000 habitants en 2015, la Corrèze est le deuxième département le moins peuplé de la région Nouvelle-Aquitaine après la Creuse.
On comptait près de 1 406 000 actifs dont 55 000 emplois salariés privés fin 2017.
Le bassin de Brive concentre 59% de l’emploi salarié.
Le chômage demeure contenu, mais la part des demandeurs d’emploi de plus d’un an est importante.
Parmi les 5 métiers les plus recherchés par les demandeurs d'emploi, les deux premiers concernent les services à la personne et à la collectivité.
Le département se décompose en trois zones d'emploi, dont la vulnérabilité et la ruralité sont croissantes en allant vers l'est.
21,3 % des emplois salariés sont issus du secteur de l'industrie (soit 11 600 salariés).
En 2017, la Corrèze était en hausse en ce qui concerne les effectifs du secteur des services avec +1,7 %. L'autre secteur en augmentation était celui du commerce avec +0,5%.
L'agriculture est diversifiée et fortement recruteuse de saisonniers. Si l'élevage bovin reste dominant, le département se caractérise également par sa production fruitière. Plus de 40% de la surface départementale est composée de forêt.
La filière bois est développée notamment dans le bassin d'Ussel. C'est d'ailleurs le 3ième département pour la récolte de bois et le sciage après les Landes et la Gironde. L'industrie est en lien avec les ressources naturelles du territoire soit ¼ des emplois dans l’agroalimentaire (bassin de Brive) et le travail du bois.
Il existe une forte représentation de PME-PMI industrielles dans la sous-traitance aéronautique-spatial-automobile, avec une spécialisation en en Electronique-Optique (1 emploi régional sur 8) et en Mécanique industrielle-Métallurgie bénéficiant de l'effet Mecanic vallée. Plus...

Posté par pcassuto à 17:38 - - Permalien [#]

Territoires > Département de la Charente-Maritime

Logo cap-métiersLa Charente-Maritime dispose d’une façade de presque 200 km sur la côte atlantique. L'économie est essentiellement présentielle (c’est le second département sur ce critère après la Haute-Vienne).
C’est aussi le 1er département touristique de la nouvelle Aquitaine (avec 6,5% de l'emploi total du département, même si en nuitées et en richesse dégagée, la Gironde le précède sur le podium).
Les secteurs du commerce (1 salarié sur 4) et de l'hébergement-restauration sont surreprésentés en lien avec ce caractère touristique.
Le territoire attire des touristes, mais aussi une population de jeunes retraités. Le secteur social est d'ailleurs très présent.
Grâce à sa spécialisation dans la viticulture (2nd bassin de production vinicole, partagé avec la Charente), la pêche, et la conchyculture (1er producteur en France), ainsi que les grandes cultures (céréales et oléo protéagineux), le poids de l'agriculture dans son économie le place en 3ème position régionale.
Deux secteurs concentrent 40% de l'emploi industriel départemental : agroalimentaire et matériel de transport. Plus...

Posté par pcassuto à 17:36 - - Permalien [#]

Territoires > Département de la Charente

Logo cap-métiersLe département de la Charente est le 1er département industriel de la Nouvelle-Aquitaine en effectifs salariés.
L'industrie représente plus d'1/4 des emplois du secteur privé dans le département, avec une spécialisation dans la fabrication de cartons et l'imprimerie (plus un pôle « image »à Angoulême), dans les équipements électriques, les produits minéraux –verre, argile-béton (1er employeur régional dans ces trois cas) et dans la production de boissons alcooliques distillées (cognac et pineau principalement).
La production viticole (1er bassin de production de vins blancs/eaux de vie), génératrice de plus-value, un important cheptel bovin à l'est du territoire -mais aussi ovin et caprin - une grande surface exploitée en céréales et oléo-protéagineux, explique la surreprésentation de l'emploi agricole. Plus...

Posté par pcassuto à 17:34 - - Permalien [#]


Portrait statistique de la région Nouvelle-Aquitaine

Logo cap-métiersLa région Nouvelle-Aquitaine s’étend sur 84 000 km2 environ, soit la région la plus étendue de France. Elle compte douze départements.
La région se caractérise par le poids prépondérant de son emploi agricole et forestier (1ère région agricole européenne), tout en se positionnant dans les industries agroalimentaire, aéronautique et spatiale, bois et papier.
Si l’emploi industriel accuse un recul marqué depuis 2008, les dynamiques actuelles génèrent une demande soutenue en emploi qualifié.
Les services, premier employeur régional, profitent notamment du dynamisme et de la structuration démographique de la région.
Les activités liées à la silver-économie sont ainsi fortement pourvoyeuses d’emplois de proximité. Parmi les 2,3 millions de personnes travaillant en région, une sur six se sera retirée du marché du travail entre 2016 et 2020.
Se posent ainsi les questions du renouvellement de la main-d’œuvre mais également l’évolution des métiers et l’adaptation des formations qui en découlent. Et ce notamment dans un contexte de transition numérique et énergétique. Plus...

Posté par pcassuto à 17:32 - - Permalien [#]

Le soutien aux territoires et le SRADDET

Logo cap-métiersLa politique d’aménagement du territoire de la Région vise à renforcer l’attractivité des territoires par le développement entrepreneurial et à corriger les déséquilibres territoriaux.
La Région souhaite soutenir les atouts de chaque territoire, avec un traitement différencié selon leurs caractéristiques (fragilité, rural/urbain) via des contrats de dynamination et de cohésion pour les plus fragiles et des contrats d’attractivité pour les territoires peu ou pas vulnérables.
Pour accompagner le projet de chaque territoire et les acteurs locaux, une ingénierie d’innovation territoriale est mobilisée. Les moyens de la Datar sont renforcés à cette fin et la Région mobilise particulièrement ses services en matière de développement économique et de formation professionnelle (Plus d'infos).
La Région concentre son action sur 3 domaines stratégiques et prioritaires :
  • les territoires en mutation économique suite à des accidents industriels récents et les territoires à trop forte spécialisation qui nécessitent de trouver des solutions pour la reconversion et le reclassement des salariés.
  • la ruralité pour favoriser leur développement et leur attractivité, en renforçant l’accès aux réseaux de transport et de communication, en maintenant les activités diversifiées et en protégeant et valorisant l’environnement, le patrimoine, l’urbanisme...
  • la revitalisation des centres-bourgs et centres villes.
Cette politique mobilise les divers dispositifs sectoriels de la Région afin d'accompagner les investissements publics, en particulier en matière de développement économique, touristique et agricole, d’emploi, de formation, d’innovation et de compétitivité, d’aménagement numérique, de santé, de développement durable, sportif et culturel. 
Lire la communication de la Région et son annexe (cartographies).
Un appel à projets a été lancé auprès des structures pouvant porter des actions de GPECT. L'aide régionale peut porter sur le diagnostic (dans la limite de 7000 €) et sur le plan d’actions (50 000 € maximum). Ces aides pourront être bonifiées de 10 % dans les territoires vulnérables.
La Région a adopté le 6 mai 2019 un projet (474 Mo) de Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) qui sera définitivement adopté dans les prochains mois après une ultime phase de concertation. Il définit un projet d'avenir pour l’aménagement durable et équilibré des territoires de Nouvelle-Aquitaine, en cohérence avec les autres schémas (SRDEII, CPRDFOP, SRESRI).
La stratégie régionale est structurée autour de 3 orientations répondant à la nécessité d'assurer la transition économique, agricole et alimentaire, la transition énergétique, écologique et climatique et la transition sociale et territoriale.
Il s'agit pour la Région de mener une action anticipatrice pour assurer l’équilibre et la cohésion du territoire régional, pour offrir des perspectives nouvelles à ses habitants et agir pour qu'ils aient partout accès à la formation et à l’emploi, aux soins, aux services publics, aux transports, aux commerces de proximité… dans cadre de vie préservé (voir la délibération du 10/04/17 et la brochure de présentation qui détaille le programme d'actions et précise les enjeux).
Aménager et le développer durablement le territoire implique de créer, maintenir et renforcer l’emploi sur tous les territoires. Cela suppose également de faciliter l’orientation et la formation tout au long de la vie.
A noter par ailleurs, qu'un Cluster ruralité a été créé pour expérimenter des solutions innovantes sur la mobilité, la culture, l'économie, la dimension associative et les services publics. Plus...

Posté par pcassuto à 17:30 - - Permalien [#]

Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine - Le soutien au développement des entreprises

Logo cap-métiersLa Région investit dans le développement d’un écosystème d’innovation s’appuyant sur une recherche d’excellence, un réseau technologique performant et un tissu industriel organisé en dynamique de cluster.
Elle s'appuie en particulier sur l'agence de développement et d’innovation (ADI) qui peut accompagner les entreprises via des prestations individualisées ou des actions collectives de nature à favoriser leur transformation. Elle agit aussi sur l’environnement des entreprises à travers des actions de structuration ou d’animation de filières émergentes, pôles et clusters, réseaux, projets territoriaux… Elle intervient dans le déploiement de grands programmes régionaux structurants (Usine du futur…).
Parmi les priorités 2018 figure l'amplification du Plan startup, l'accompagnement de 500 PME/ETI avec le Programme Premium et le soutien aux actions stratégiques identifiées par le SRDEII pour le développement économique régional : politique de filière (voir la liste des filières prioritaires), transformation numérique des entreprises, développement à l’international et rayonnement économique de la région, soutien à l’économie sociale et solidaire.
Les actions menées au titre de la politique de filières auront vocation à agir sur l’environnement des entreprises par l’animation de réseaux et le montage de projets collectifs afin d’anticiper les mutations économiques et mutualiser des moyens.
Pour soutenir la dynamique de création-reprise d’entreprise et favoriser la transmission des entreprises, la Région a mis en place un dispositif d'accompagnement des porteurs de projets. Plus...

Posté par pcassuto à 17:28 - - Permalien [#]

L'orientation tout au long de la vie (SPRO)

Logo cap-métiersLe plan d'actions Orientation, formation, emploi (voir plus haut) donne une priorité à l’orientation à chaque étape de la vie professionnelle. La Région entend réunir les conditions de choix éclairés pour chacun, assurer pour tous une fluidité des parcours de formation et d’emploi et favoriser les transitions professionnelles.
Le Service public régional de l’orientation (SPRO) s'est organisé, selon des modalités adaptées à la diversité des situations locales : Espaces Métiers (EMA) en Aquitaine, Cité des Métiers et centres associés en Limousin, Espaces Régionaux Orientation (ERO) en Poitou-Charentes. Un nouveau réseau unifié d'espaces régionaux sera mis en place en 2018, avec un cahier des charges unique (plus d'infos). Un SPRO Nouvelle Aquitaine est actuellement en construction.
Une offre de service lisible sera déployée avec l’appui d'un nouveau Carif-Oref et de l’Onisep pour favoriser la découverte et la promotion des métiers. Une plateforme numérique complétera l’offre d’un nouveau réseau de lieux d’accueil partenariaux qui proposera dans les territoires, à tous les publics, un ensemble d’animations et de ressources pour l’orientation et l’emploi.
Les liens entre les entreprises et les acteurs de l’orientation et du CEP seront développés pour améliorer la connaissance des métiers, des secteurs professionnels, des formations et des enjeux économiques.
La Région proposera une ingénierie de projets autour de manifestations, forums locaux et salons. Un dispositif itinérant de découverte exploration/ métiers pourrait sillonner les villages et proposer ce service sur demande.
Le Rectorat et la Région proposeront une bourse de stages et des expérimentations en faveur des jeunes en fin de 2nde, mais aussi des enseignants et chefs d’établissement. Ils favoriseront la lutte contre l’échec scolaire.
Le conseil en évolution professionnelle (CEP) sera renforcé dans les territoires (plus d'infos), grâce en particulier à des actions d’échanges et de professionnalisation entre les opérateurs. Plus...

Posté par pcassuto à 17:21 - - Permalien [#]

Plan d'actions orientation, formation, emploi et Service public régional de formation professionnelle

Logo cap-métiersLe Conseil régional Nouvelle-Aquitaine a adopté le 26 juin 2017, un plan d’actions comportant 4 axes pour :
  • Donner une priorité à l’orientation à chaque étape de la vie professionnelle
  • Transformer le modèle de formation pour permettre à tous de gagner un niveau de qualification
  • Adapter les politiques à la réalité des territoires
  • Disposer d’outils de prospective pour préparer l’avenir.

Consulter notre présentation du plan d’actions.

La Région veut mettre en place une offre collective combinant des actions structurantes et des réponses aux besoins conjoncturels. Un dispositif d’aides individuelles par abondement du CPF sera généralisé pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent obtenir des qualifications non proposées dans l’offre collective ou réalisées dans une zone éloignée de leur domicile.
Le process de prescription sera adapté au nouveau contexte régional et national. La Région expérimentera la possibilité pour les demandeurs d’emploi de s’inscrire directement aux informations collectives organisées par les organismes de formation, en laissant la possibilité à ces derniers de les retenir en lien étroit avec les prescripteurs.
La Région soutient l’innovation pédagogique (à travers le FRIF et des marchés spécifiques sur la digitalisation des pratiques pédagogiques ou sur Illettrisme et l'illectronisme) et la mutualisation des plateaux techniques de formation. Elle souhaite développer des pôles d’excellence de formation et mobiliser ses compétences au service du développement des territoires, avec des mesures spécifiques dans les territoires les plus vulnérables.
Le Conseil régional a adopté le 23 octobre 2018 une stratégie régionale de formation professionnelle pour 2019-2021. L’offre de services et de formation sera conçue avec les partenaires économiques pour prévenir tout risque de déqualification au regard des évolutions techniques et technologiques et des exigences du marché du travail. L’ensemble des modes de financement sera exploité : marchés, subventions, habilitation de service public.
Cette stratégie se déclinera en 2020 dans un Service public régional de formation professionnelle qui s’articulera autour de 6 « briques » visant l’accès à la formation et à l’emploi, la qualification et la professionnalisation et l’aide au recrutement par les entreprises :
  • des dispositifs d’orientation et d’amorce de parcours financés principalement sous forme de marchés (voir notre info)
  • deux habilitations de service public (SIEG), l'une sur l’accès au Socle des compétences, l'autre sur l'acquisition d'un 1er niveau de qualification, sans prérequis (plus d'infos),
  • un marché sur la formation en situation de travail (voir notre info),
  • un nouveau dispositif d’aide individuelle et d’achat de formations professionnelles qualifiantes (marchés PRF),
  • des appels à projets permanents et un soutien aux plans de développement des compétences et à la GPEC pour professionnaliser les actifs et répondre aux besoins des entreprises. Plus...

Posté par pcassuto à 17:20 - - Permalien [#]