17 août 2015

A Population Approach to Evaluating Educational Technology?

http://www.insidehighered.com/sites/default/server_files/styles/blog_landing/public/technology_and_learning_blog_header.jpg?itok=aQthgJ91By Joshua Kim. What edtech conferences do you play to coming year?
What will we talk about during the edtech 2015-2016 season of meetings? Will we talk about the right things?
I’ve been going to these conferences for years, and I’m starting to wonder why. Read more...

Posté par pcassuto à 00:05 - - Permalien [#]


16 août 2015

The Non-Ratings Future

HomeBy Michael Stratford. After more than two years of anxiety over how the Obama administration planned to judge their institutions, many college and university leaders exhaled deeply earlier this summer when federal officials dropped their plan to create a college ratings system. Read more...

Posté par pcassuto à 15:08 - - Permalien [#]

Does Assessment Make Colleges Better? Who Knows?

By Erik Gilbert. Last year the younger of my two sons went off to college. As we went through the search process, we looked at university and department websites, checked faculty research interests, looked for evidence of faculty involving students in their research, flinched at the prices, marveled at the climbing walls, and considered quality of the food on campus. More...

Posté par pcassuto à 06:37 - - Permalien [#]

15 août 2015

Just got your A-levels? Don't be fooled - student satisfaction ratings are nonsense

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQPxnNUZkzq1IINmqwJMRe0Mx9jmcJPvZ89WaflkoXFnHo0R2jfVuceEAwwBy Lukas Mikelionis. Those picking a university should beware 'student satisfaction' ratings, which can't be trusted. Look at the league tables instead. Read more...

Posté par pcassuto à 15:05 - - Permalien [#]

12 août 2015

L'évaluation préalable à la création ou reprise d'entreprise (EPCE)

accès à l'accueil - Pôle emploi

Cette évaluation vous permet en tant que créateur potentiel d'une entreprise de bénéficier d'une expertise et de conseils sur votre projet.

Votre situation actuelle
Vous êtes demandeur d'emploi :

  • ayant un projet de création ou de reprise d'entreprise,
  • ayant suffisamment réfléchi à votre projet par une première écriture, une évaluation des coûts, une étude de marché. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:55 - - Permalien [#]


11 août 2015

Evaluation coût-bénéfice de l'externalisation des accompagnements renforcés des demandeurs d'emploi

Pôle emploiDepuis les années 1990 en Europe, les services publics de l’emploi ont recours à des opérateurs privés pour assurer une partie des programmes d’accompagnement qui relèvent de leur compétence.
En France, l’appel à la concurrence s’est progressivement étendu depuis la loi sur la fin du monopole public sur l’accompagnement en 2005. Le budget alloué aux prestations sous-traitées a connu une nette augmentation jusqu’en 2010 (349,04 millions d’euros pour 481.200 demandeurs d’emploi en 2009 et 532,55 millions d’euros pour 703.016 en 2010). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 06:43 - - Permalien [#]

10 août 2015

Rhône-Alpes - Bilan évaluatif des bénéfices d’une mobilité internationale des étudiants sur l’insertion professionnelle

Le portail des conseils économiques et sociaux de FranceAvis sur les travaux d'évaluation menés en 2014
Appelé à formuler ses observations sur les travaux d'évaluation menés au cours de l'année 2014, le CESER Rhône-Alpes fait part de ses remarques et propositions sur 3 grands dossiers : mise en place d'indicateurs de pilotage des programmes européens ; évaluation de la valeur ajoutée de la gouvernance et du pilotage du Contrat de plan régional de développement de la formation professionnelle (CPRDFP) ; évaluation de la mobilité internationale des étudiants.

3. Bilan évaluatif des bénéfices d’une mobilité internationale des étudiants sur l’insertion professionnelle et sur l’activité des entreprises régionales
L’étude présentée a pour objet « l’évaluation des bénéfices d’une mobilité internationale sur l’insertion professionnelle des étudiants de l’enseignement supérieur, d’une part et sur l’activité des entreprises régionales, d’autre part ». Il s’agit plus précisément d’ «apprécier la valeur ajoutée qualitative d’une expérience de mobilité internationale vécue par de jeunes adultes, dans le cadre de l’accès à leur premier emploi durable et de qualité » (cf. cahier des charges de l’évaluation).
Si cette évaluation a pour champ la mobilité internationale observée au travers, notamment, de l’expérience des bénéficiaires des dispositifs d’aide régionale Explo’RA Sup et Erasmus (parti pris méthodologique choisi afin de circonscrire le périmètre du travail évaluatif), elle n’a pas pour objectif d’évaluer les effets directs de ces dispositifs d’aide.
Il convient aussi de préciser que la mobilité internationale d’un étudiant est considérée dans le cadre de cette étude comme « un déplacement à l’étranger pour la réalisation d’un séjour sur place afin d’effectuer un stage ou suivre des cours ». Cette définition recouvre des réalités très variées selon le motif de la mobilité (stage, formation, découverte, etc.), le cadre de mobilité (avec appuis institutionnels ou initiative totalement personnelle), le financement (bourses, etc.), la durée, la destination et la réalisation en cours ou en fin d’études.
Rappel des questions évaluatives :
- Dans quel cas une mobilité internationale permet-elle le mieux à leurs bénéficiaires d’accéder plus rapidement à un premier emploi durable et de qualité et pourquoi ?
- Dans quelle mesure le recrutement en premier emploi d’un jeune ayant vécu une expérience de mobilité internationale dans le cadre de ses études a-t-il été bénéfique du point de vue des entreprises et pour quelles raisons ?
Cette évaluation intervient alors que le Conseil régional s’interroge sur l’avenir et les évolutions souhaitables pour le dispositif Explo’RA Sup (100 000 bénéficiaires depuis 2004), dans un contexte budgétaire moins favorable.
Les remarques du CESER porteront d’une part sur la méthode retenue, et d’autre part sur les conclusions et recommandations de l’étude.
3.1. Sur la méthode
- Le CESER regrette que les résultats présentés ne permettent pas davantage d’apprécier l’hétérogénéité des effets de la mobilité internationale sur l’insertion professionnelle, notamment en termes de filières d’études et de type d’établissement.
- Il est aussi regrettable que l’enquête réalisée auprès d’étudiants non partis n’ait pas permis de constituer un groupe témoin représentatif permettant de mener des analyses comparatives avec le groupe cible (étudiants partis en mobilité).
- Il conviendrait aussi de mieux affiner l’analyse des pratiques de recrutement, en prenant davantage en compte la diversité des besoins des entreprises, en termes de secteur d’activité, de présence à l’export ou à leur taille dans la constitution d’un échantillon représentatif.
Ces précisions auraient permis de nuancer les conclusions de l’étude et d’éviter de susciter des interprétations erronées ou caricaturales sur le comportement des étudiants ou des recruteurs.
3.2. Sur les conclusions et recommandations
En préalable, le CESER souhaite rappeler son attachement à la mobilité internationale, qui contribue à la qualité et à l’attractivité du système d’enseignement supérieur de Rhône-Alpes. Il convient de souligner les nombreux bénéfices identifiés des mobilités internationales dans le parcours formatif des étudiants en termes de savoirêtre, d’ouverture culturelle, de maturité, de capacité d’adaptation, et de maitrise des langues.
Il faut aussi souligner les effets significatifs des partenariats internationaux entre établissements, qui forment souvent le cadre de ces mobilités, sur le rayonnement régional. Le développement de la mobilité internationale des étudiants est d’ailleurs devenu un critère déterminant dans l’évaluation des établissements d’enseignement supérieur.
Le CESER partage les analyses présentées, en particulier :
- Les compétences transverses développées par les étudiants ayant effectué une mobilité internationale sont plus difficilement mesurables par les recruteurs que les compétences techniques ou académiques. De plus, ces compétences transverses peuvent aussi s’acquérir hors du cadre d’une mobilité internationale, ce qui en réduit le caractère discriminant
- La situation économique de la période sur laquelle porte l’étude (2008-2013), ne permet pas nécessairement d’apprécier à sa juste mesure l’impact d’une mobilité sur les parcours d’insertion des jeunes et sur les pratiques des recruteurs. Il serait intéressant de prolonger cette étude dans un contexte économique plus favorable.
- La mobilité internationale doit s’appuyer sur un projet professionnel et pédagogique bien défini pour faciliter l’accès à l’emploi.
Le CESER souhaite néanmoins apporter plusieurs remarques :
- La majorité des étudiants interrogés dans le cadre de l’étude reconnaît l’intérêt et les bénéfices de leur expérience de mobilité internationale, malgré un faible impact sur leur insertion professionnelle : ce résultat confirme l’effet positif de la mobilité internationale sur le savoir être et le développement personnel des étudiants.
- Conformément au cahier des charges, l’étude n’a eu pour seul objectif que de mesurer les effets discriminants de la mobilité sur l’insertion professionnelle à court terme : il serait aussi nécessaire de mesurer les effets de la mobilité à plus long terme sur les trajectoires professionnelles, et ainsi de mieux évaluer la valeur ajoutée des mobilités sur le parcours formatif et éducatif des étudiants.
- L’élévation du niveau de formation en langues étrangères de la population confère moins à la mobilité internationale un caractère déterminant dans le cadre d’une recherche d’emploi ou d’un recrutement. Cette piste d’analyse et de réflexion est malheureusement peu développée dans le rapport d’évaluation.
S’agissant des recommandations, le CESER partage les 4 grands axes proposés :
- Réexaminer les finalités de la politique régionale en faveur de la mobilité à l’aune des objectifs de la Région en matière de développement économique, de jeunesse et citoyenneté, d’enseignement supérieur
Dans un contexte de massification de la mobilité internationale dans l’enseignement supérieur, il est aujourd’hui nécessaire de mieux préciser les objectifs spécifiques de la politique régionale, et de cibler davantage les contours du dispositif : il serait par exemple envisageable de faire émerger des priorités thématiques voire géographiques, en lien avec des secteurs d’activité ou des filières de formation spécifiques.
- S’assurer de la qualité des parcours :
Il s’agit en particulier de « renforcer l’exigence de qualité des projets en amont du départ en mobilité » (recommandation n°2). Dans cette perspective, la mise en place de critères de sélection des parcours soutenus doit être étudiée. Par ailleurs, les mobilités internationales dans le cadre d'un cursus académique ne doivent pas se limiter à l'acquisition de compétences transverses et linguistiques : l'acquisition de compétences "techniques" doit aussi être programmée et évaluée, à l’instar d’un cursus de formation classique. C’est une condition essentielle pour faciliter l’insertion professionnelle des étudiants et la valorisation des expériences de mobilité internationale auprès des entreprises. Il conviendrait aussi de « mieux adosser les mobilités aux stratégies des établissements » (recommandation n°4) en renforçant le rôle prescriptif de la Région, en lien avec les objectifs de la politique régionale de soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche. Dans cet objectif, la formalisation des modalités de retour et de valorisation des mobilités doit être approfondie : étudiants « ambassadeurs », séminaire d’échanges, création de réseaux…
- Valoriser et accompagner les retours :
Il s’agit en particulier de « valoriser les compétences transverses acquises lors de mobilités internationales et accompagner les étudiants dans la valorisation de leurs parcours » (recommandation n°6) et d’« accompagner le retour » (recommandation n°8). Il serait notamment nécessaire de mieux capitaliser les effets positifs de ces mobilités et de partager leurs bénéfices en termes de réseaux et de partenariat à l’échelle régionale : le développement de dispositifs d’action publique visant l’information et la valorisation des compétences acquises par les étudiants auprès des différentes catégories d’employeurs doit être envisagé (TPE, PME, grands groupes).
- Améliorer les modalités de l’intervention publique (gouvernance, cohérence avec les politiques régionales, suivi des bénéficiaires)
Le CESER partage la proposition de mettre en place un suivi continu, souple et régulier (recommandation n°10 « assurer un suivi-évaluatif permanent »), afin de disposer d’éléments statistiques fiables et précis sur les parcours des jeunes ayant effectué une mobilité. La mise en place d’un suivi évaluatif à plus long terme permettrait aussi de valoriser des parcours atypiques ou remarquables.
3.3. Des idées-forces
Le CESER estime que les recommandations issues de cette évaluation ouvrent de nombreuses pistes de réflexion dans l’objectif d’une amélioration du dispositif régional de soutien à la mobilité internationale.
Dans cette perspective, il convient de réaffirmer l’impact très positif de la mobilité internationale des étudiants, notamment extra-européenne, grâce aux dispositifs ambitieux mis en place par la Région Rhône-Alpes. Ils constituent un facteur indéniable de développement, de rayonnement, et d’attractivité de l’enseignement supérieur rhônalpin, en complément d’une politique d’accueil pour les étudiants étrangers. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:33 - - Permalien [#]

Les unités du bac pro pourront être évaluées en combinant des modalités différentes

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Pour la délivrance du Bac pro, il peut être pris en compte, y compris en les combinant, des résultats d'examens terminaux, des résultats de contrôles en cours de formation, des résultats du contrôle continu des connaissances et de la VAE.
Jusqu'à présent, les différentes unités constituant une épreuve devaient être évaluées selon le même mode, examen ponctuel ou contrôle en cours de formation. A compter de la session d'examen 2016, il sera possible, qu'au sein d'une même épreuve, les unités soient évaluées par des modes différents.
Les évaluations sous forme d'examen ponctuel ou de contrôle en cours de formation qui s'appliquaient sur le périmètre d'une épreuve, pourront désormais s'appliquer sur le périmètre de référence pour un mode d'évaluation ; c'est-à-dire par unité.
Décret n° 2015-846 du 9 juillet 2015. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 14:04 - - Permalien [#]

05 août 2015

Higher ed outlook now 'stable': Moody's

By . When Moody’s assigns a ‘stable’ rating, it does not expect a change for at least the next year. The outlook upgrade is not a surprise, given the generally positive report about the state of higher education finances released by the firm earlier this month. More...

Posté par pcassuto à 07:16 - - Permalien [#]

03 août 2015

Moody's Revises Higher Ed Outlook to 'Stable'

HomeFor the first time since it began providing a single outlook for all of higher education in 2013, Moody's Investors Service has given the enterprise a "stable" rather than "negative" assessment, the ratings agency announced Tuesday. Read more...

Posté par pcassuto à 08:57 - - Permalien [#]