18 mars 2019

Institut français d'archéologie orientale

hceres.frConclusion
Le comité tient à mettre en avant un certain nombre d’atouts dont dispose l’Ifao.
L’égyptologie développe désormais des thématiques plus novatrices, et l’Ifao s’est ouvert aussi aux périodes postérieures, y compris contemporaines, ce qui est essentiel dans la période actuelle. Le maintien d’une recherche française en Égypte, dans tous les domaines, reste impératif dans un pays qui, malgré les difficultés qu’il rencontre, offre encore aux chercheurs étrangers un environnement favorable et des terrains accessibles.
Les services de l’Ifao fonctionnent de manière satisfaisante, avec une volonté constante de modernisation et une recherche de financements hors dotation ministérielle. On notera en particulier que l’imprimerie, modernisée elle aussi (l’ancienne est devenue un musée), est devenue une source de revenus pour l’institut.
Les laboratoires sont d’un très bon niveau, et d’autant plus essentiels qu’aucun objet d’aucune sorte ne peut sortir d’Égypte. Le laboratoire de datation au radiocarbone est le seul existant dans le pays. Son renforcement permettrait de développer une recherche de pointe et tout à fait novatrice en Égypte, dont l’objectif n’est rien moins que l’établissement d’une chronologie absolue fiable de l’Égypte ancienne. La mise à disposition du laboratoire et du savoir-faire de ses agents à l’ensemble de la communauté scientifique opérant en Égypte.
Le fonds patrimonial est précieux, tant la bibliothèque que les archives (en cours de numérisation et d’indexation) ; leur préservation, mais aussi les objets archéologiques conservés dans les locaux, est essentielle au moment où la sauvegarde du patrimoine archéologique proche-oriental est particulièrement à l’ordre du jour.
Le système de recrutement des membres scientifiques, sur dossier et par un comité scientifique, peut être considéré comme satisfaisant, même si le directeur choisit in fine.
Avec l’équipe de direction renouvelée, l’Ifao est entré dans une période d’innovations, d’ouverture et de restructuration. Cette nouvelle dynamique devrait lui permettre de maintenir son rayonnement et son niveau d’excellence scientifique, si tant est que des solutions pérennes aux difficultés financières puissent être trouvées.
I – Les points forts
● L’institution elle-même, vitrine de la recherche française, forte de son histoire, de ses moyens, de son
patrimoine, de ses traditions, et surtout de ses recherches en cours.
● La recherche peut y être considérée comme très dynamique et les fouilles archéologiques, liées à la présence française depuis les origines, se poursuivent de manière satisfaisante.
● Une recherche de ressources propres active et un souci d’adaptation aux nouvelles donnes portés par la direction.
● Des moyens techniques et documentaires uniques dans le contexte égyptien (laboratoire, bibliothèque, archives, fonds patrimonial).
● Les membres recrutés donnent une image de dynamisme et de compétence.
● L’Ifao et l’équipe de direction renouvelée bénéficient d’une excellente image de la part de tous les partenaires extérieurs, français, égyptiens, et institutions étrangères, dans le cadre de collaborations réelles et efficientes.
II – Les points faibles
● Un modèle économique qui a atteint ses limites.
● Les bâtiments posent des problèmes structurels (mise aux normes de l’installation électrique, installation de la fibre optique, étanchéité) ; les conditions de conservation et l’extension des collections de la bibliothèque imposent la construction d’un nouveau bâtiment.
● Un problème d’inscription dans la réglementation de la représentativité des personnels dans les instances, cause d’insatisfaction en termes de dialogue social.
III – Les recommandations
En préalable, le comité souligne que ces recommandations ne pourront être mises en oeuvre sans l’apport de solutions pérennes aux difficultés financières.
● Développer des outils de pilotage.
● Coordonner et professionnaliser la recherche de mécénat en interne ou dans le cadre du réseau des EFE.
● Poursuivre et développer une politique de médiation culturelle et scientifique en direction de divers publics.
● Garantir le traitement des archives et objets archéologiques et développer une solution de copie des archives à long terme en France.
● Renforcer les capacités du pôle d’archéométrie avec son laboratoire de datation par le radiocarbone.
Télécharger Institut français d'archéologie orientale. Plus...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]