18 mars 2019

École française d'Extrême-Orient - EFEO

hceres.frConclusions
L’EFEO, en tant qu’institution implantée en Asie sur une vaste aire géographique grâce à un réseau polycentrique et de par l’importance de ses chantiers de fouilles et de restauration dont ceux à Angkor, a su préserver sa structure et son mode d’action en dépit des difficultés auxquelles elle s’est trouvée confrontée ces dernières années. Son siège principal en métropole guide et gouverne sa structure et son mode d’action grâce au pilotage avisé de la direction qui, suivant une stratégie pragmatique, a su prendre les décisions nécessaires à maintenir un équilibre fragile qui, en tant que tel, ne peut se pérenniser (cf. supra, p. 104 et 105). Aussi le soutien du ministère afin de garantir le futur de l’EFEO est primordial et vital.
À l’instar de ses partenaires, l’EFEO affiche la volonté de faire partie du réseau des EFE et de contribuer au
processus de mutualisation. Tout en soulignant les avantages et ouvertures possibles, elle relève aussi les limites et
les risques qui se profilent après une première période de réflexion et de mise en commun d’une partie des
ressources.
Le maintien de l’EFEO dans le réseau des EFE est un élément-clef pour son avenir. Comme cela a été souligné, parmi ses spécificités propres, outre celle d’être une institution avec une expérience inégalée pour l’organisation et la gestion de la recherche en Asie, l’EFEO se distingue par une présence continue sur le terrain. Il existe ainsi une dépendance réciproque entre la recherche et le réseau en Asie, suivant l’adage : « Le réseau doit être dirigé par la recherche, mais à son tour, la recherche doit être menée par le réseau ».
À l’avenir et au cours d’un processus long, le modèle du réseau EFEO pourra s’étendre progressivement à d’autres initiatives et la souplesse comme la variété des possibilités qu’il présente pourront sans doute être appliquées au réseau EFE. Enfin, les compétences propres à l’EFEO placent l’école au premier plan dans le cadre de la nouvelle configuration de l’enseignement des langues et civilisation asiatiques à Paris (Comue PSL), mais aussi en tant qu’acteur principal dans la réalisation des projets européens et asiatiques.
Notons également qu’une institution comme l’EFEO, à l’instar de tant d’autres, peut survivre pour un temps sur le volontarisme de ses membres. Bon nombre d’entre eux prennent en charge des activités aussi diverses que la recherche, l’enseignement, les publications, la recherche de financements, les relations publiques, l’information, l’administration etc. Cependant, dans le contexte académique actuel, il devient difficile voire impossible de garantir sur le long terme l’excellence scientifique sans le soutien d’une structure administrative qui se charge des autres tâches. La complexité des activités relatives à la recherche requiert un haut degré de professionnalisme et de dévouement qui mobilisent le chercheur à temps plein.
Le soutien du MENESR dans cette voie est essentiel, afin de garantir l’avenir de l’école. L’engagement dans le financement de l’EFEO est à envisager comme un investissement stratégique, une meilleure structure permettant de développer encore le potentiel de l’école. Alors que des institutions académiques aux USA et en Europe s’efforcent de marquer l’Asie de leur présence, il serait paradoxal d’imaginer qu’un réseau solidement implanté dans plusieurs pays d’Asie ait à souffrir d’un affaiblissement structurel.
Naturellement, le comité d’évaluation est conscient des contraintes actuelles auxquelles est soumis l’État français, comme ses partenaires du reste, et du fait que la réduction des coûts du secteur public soit pour lui une priorité. Mais il est convaincu que l’EFEO devrait être un élément clef dans la stratégie à long terme visant à promouvoir les études asiatiques en France, en Europe et dans le reste du monde.
Des engagements à long terme permettraient à l’EFEO de suivre une stratégie qui se situe au premier rang de la promotion, l’exécution et la diffusion et de la recherche, renversant en somme la situation actuelle dans laquelle l’institution se trouve et qui la conduit à la réaction plutôt qu’à l’action.
En conclusion, il convient de souligner que l’EFEO (comme du reste les autres EFE), se caractérise par la qualité exceptionnelle de ses résultats scientifiques, ses publications, et de par l’importance des chantiers de fouille dont Angkor (au sein de l’école depuis 1907). Elle est à la pointe des travaux épigraphiques sur une vaste aire asiatique, fournissant ainsi les documents pour écrire l’histoire de ces régions, sachant que dans la plupart des pays asiatiques, en raison du climat peu propice à la conservation d’archives sur des supports périssables, les sources épigraphiques représentent 70 % des sources historiques.
Par ailleurs, l’EFEO prend une part très importante dans l’étude et la conservation de manuscrits inédits, et de par la diversité des compétences de ses EC, elle conduit des recherches dans le domaine des sciences sociales qui, toutes, reflètent les marques distinctives de l’EFEO : transversalité et internationalisme.
I – Les points forts
● Le réseau EFEO présente une structure et un mode d’action uniques et en tant que tel fournit un modèle applicable au réseau EFE et d’importantes opportunités de partenariats avec d’autres institutions et/ou réseaux. À ce jour il n’existe aucune autre institution de par le monde capable de promouvoir et effectuer la recherche en SHS sur place et sur une aire géographique aussi étendue.
● La maîtrise des langues asiatiques et la connaissance des différents terrains asiatiques, acquises lors de séjours et de projets conduits sur place à long terme.
● En tant qu’organisme public l’EFEO possède une organisation répartie et étendue sur un territoire immense, jouissant d’une expérience considérable quant à la gestion des complexités administratives locales.
● Elle a intégré, en tant qu'établissement associé, la Comue PSL où elle est appelée à piloter le Master « Etudes asiatique » ouvrant ainsi la voie pour une solution du problème posé par l’absence d’école doctorale propre.
● Elle a su pallier les difficultés relevées par les Rapports de l’Aeres et de la Cour des comptes (2012), notamment en ce qui concerne les mesures prises sur le plan des finances.
● Ancrée dans son histoire, l’EFEO manifeste une forte identité propre ressentie également par les EC et le personnel.
II – Les points faibles
● Le risque présenté par le maintien des mesures financières d’exception intervenues ces dernières années et celui de voir diminuer dangereusement - faute de pouvoir disposer de crédits d’investissement - les réserves financières de l’école en raison des frais de maintenance et d’entretien du parc immobilier.
● La surcharge imposée à l’équipe de direction avec les conséquences qu’elle peut entraîner sur son renouvellement ; le risque représenté par le volontarisme de la part d’une partie des EC qui assument des charges administratives, mettant en danger à long terme l’excellence scientifique.
● Le rapatriement d’une partie des EC en métropole : si cette mesure, imposée par les contraintes budgétaires, persiste, elle entraînera des changements dans la politique scientifique de l’école, mais aussi dans le potentiel du réseau en Asie.
III – Les recommandations
En préalable, le comité souligne la nécessité de veiller à ce que le potentiel du réseau EFEO ne soit pas mis à mal pour des raisons budgétaires.
● Poursuivre la politique de partenariat et de recherche de financements en Europe et en Asie.
● Poursuivre et développer la formation du personnel local (personnel de fouilles, artisans, restaurateurs, etc.) et de la nouvelle génération de chercheurs en multipliant les séjours d’étude en France.
● Assortir à la formation des séminaires de recherche ponctuels pour les étudiants avancés et les postdoctorants, visant à promouvoir une réflexion à long terme sur les outils nouveaux de la recherche et les programmes scientifiques en cours.
● Étudier les modalités possibles et à long terme d’une réflexion sur les incidences du travail de recherche de l’EFEO dans les diverses sociétés d’Asie.
Télécharger École française d'Extrême-Orient - EFEO. Plus...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]