01 avril 2013

Poissons d’avril: photos et quiz

http://blog.educpros.fr/pierredubois/wp-content/themes/longbeach_pdubois/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. Poissons d’avril: photos et quiz
Cinquième occasion pour le blogueur, depuis 2009, de s’adonner aux poissons d’avril. Quelques pistes pour ce 1er avril 2013.
1. Geneviève Fioraso retire son projet de loi.
2. La Ministre congédie, pour conseils inadéquats,
les membres de son cabinet, ex-présidents d’université.
3. Avant le débat au parlement sur son projet de loi, rendez-vous de la Ministre avec Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Patrick Hetzel, députés UMP: « donnez-moi des arguments pour faire passer la LRU 2. »
4. L’association des proviseurs de lycées à classes préparatoires organise un colloque sur la réforme d’ensemble du premier cycle de l’enseignement supérieur: « la création d’Instituts d’enseignement supérieur (IES) est-elle une alternative crédible? »
5. L’association des Régions de France conteste les contrats de site: « nous ne voulons pas être les payeurs, en lieu et place de l’État. »
Plutôt que des poissons d’avril sur l’enseignement supérieur et la recherche, quelques histoires et photos de poissons. Quiz (photos 1, 2, 3): quels sont les verriers, sculpteurs de ces poissons? dans quel musée peut-on admirer leurs créations? Photos 4 et 5: barbecue mémorable en août 2012, maquereaux à la moutarde. Le blogueur peut en fournir la recette simplissime.
http://blog.educpros.fr/pierredubois/wp-content/themes/longbeach_pdubois/longbeach/images/img01.jpgBlag Educpros Pierre Dubois. Fools Aibreán: grianghraif agus tráth na gceist. Ócáid Fifth do blagaire ó 2009, chun é féin a chaitheamh ar Fools Aibreán. Roinnt smaointe an 1 Aibreán 2013. Níos mó...

Posté par pcassuto à 16:48 - - Permalien [#]


Réinvestir le travail…

Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. « D’une façon générale, et ceci est bien naturel, la direction vous apprendra comment elle a organisé l’usine, les techniciens vous diront ce que ferait un robot qu’ils auraient construit pour remplacer l’ouvrier, le contremaître vous parlera de son travail à lui, mais vous devrez trouver vous-mêmes ce que fait réellement l’ouvrier, et c’est là que commence l’analyse du travail » Cette remarque de Jean Marie FAVERGE dans l’ouvrage qu’il a écrit en 1955 avec André OMBREDANE (L’analyse du travail, PUF), est toujours valide en 2013. Dans cette période où les sociologues scrutent le chômage et le sous-emploi, il est grand temps de braquer les projecteurs sur le rapport des salariés et des demandeurs d’emploi au travail. Car c’est un grand paradoxe que cette situation où la complexification du travail de millions d’ouvriers et d’employés (50% des actifs!!!) s’avère un sujet d’investigation marginal alors même qu’on ambitionne de redonner un emploi à tous…

Jean Marie FAVERGE, psychologue du travail, a animé les travaux du centre d’études et de recherches psychotechniques de l’ANIFRMO (qui deviendra l’AFPA) de 1947 à 1959. Voir l'article entier...
By Paul Santelmann, Head of Foresight at the AFPA. "Generally speaking, and this is quite natural, the direction you how she organized the factory technicians will tell you that they would make a robot have built to replace the worker, the supervisor will talk about his work for him, but you will find yourself actually what the worker, and this is where begins the analysis of the work". More...

Posté par pcassuto à 16:41 - - Permalien [#]

MOOC: source d'inspiration pour les organismes de formation?

http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gifPar Michel Diaz. Les MOOC sont une menace bien réelle pour l'offre de formation professionnelle privée, même si elle paraît encore éloignée. Une source d'inspiration aussi, pouvant déboucher sur un nouveau modèle économique de la formation…
Le phénomène MOOC (Massive online open course): des cours gratuits, diffusés par des universités des plus prestigieuses (Harvard, MIT…), sur lesquels se ruent des centaines de milliers d'étudiants, officiellement ou non engagés dans un cursus universitaire. Quelques plateformes de diffusion (Coursera, EDX), soutenues par de puissants intérêts et auxquelles les universités s'abonnent pour tenir leur place dans cette nouvelle compétition. Finalité: conquérir ces millions d'étudiants sensibles aux grandes marques qui œuvrent dans le secteur de l'éducation comme ailleurs; des marques en cours de dématérialisation, car l'éducation en ligne s'affranchit progressivement de la salle de TD ou de l'amphithéâtre traditionnels.
Ces MOOC finiront par s'intéresser au monde de l'entreprise… Un marché prometteur, solvable, pour des universités et des grandes écoles qui doivent impérativement trouver de nouveaux revenus pour financer cette course mondialisée à la taille critique. Suite de l'article...
http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gif De réir Michel Diaz. Is é an MOOC bagairt an-dáiríre le soláthar na gairmoiliúna príobháideacha, fiú más cosúil sé fós i bhfad i gcéin. Níos mó...

Posté par pcassuto à 14:50 - - Permalien [#]

Formation professionnelle: des salariés satisfaits, mais…

http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gifPar Brice Ancelin. Le 27 mars dernier, l’Observatoire Cegos présentait les résultats de la nouvelle édition de son enquête sur la formation professionnelle en Europe. Si les salariés européens se révèlent plutôt satisfaits des formations suivies, il n’en demeure pas moins qu’ils émettent un certain nombre d’attentes, pas toujours comblées, vis-à-vis de la formation.
« Un niveau de satisfaction quant aux formations suivies toujours très élevé ». Voilà le premier constat opéré par les auteurs de l’étude Cegos. Et pour cause, le niveau de satisfaction (très satisfait ou plutôt satisfait) exprimé par les salariés européens interrogés atteint les 94%. Des salariés qui jugent les formations plutôt efficaces pour le développement des compétences (95%). Voilà pour le côté à moitié plein du verre. Car l’enquête révèle aussi certaines disparités selon les pays, les tailles d’entreprises ou les catégories socioprofessionnelles (CSP). Ainsi, les cadres seraient plus nombreux à juger positivement les formations que les ouvriers ou les techniciens et agents de maîtrise. Et ce, en particulier sur le fait d’acquérir de nouvelles compétences utiles pour le travail en entreprise ou au regard de l’adaptation des objectifs et des contenus des formations aux besoins exprimés. Globalement, les salariés, comme les DRH britanniques et allemands seraient plus positifs que les Français ou les Espagnols. Les sujets concernés? L’identification des compétences dont l’entreprise a besoin, l’information des salariés autour des programmes de formation, la possibilité offerte aux salarié d’exprimer leurs besoins en matière de formation… Suite de l'article...
http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gif By Brice Ancelin. March 27, Cegos Observatory presented the results of the new edition of its survey on vocational training in Europe. If European employees proved quite satisfied with training followed, it remains that they emit a number of expectations are not always met, vis-à-vis training. More...

Posté par pcassuto à 14:46 - - Permalien [#]

Les formations à la gestion de projet séduisent

http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gifPar Brice Ancelin. En matière de formation continue, les stages dédiés à la gestion projet semblent ne pas connaître la crise. Initialement propre aux départements informatique, l’approche projet gagne peu à peu toutes les strates de l’entreprise. Retour sur les tendances formation du moment.
Des demandes largement en hausse. Voilà le constat opéré de concert par nos deux experts sur les formations dédiées à la gestion de projet. Parmi les demandes, il y a d’abord « les fondamentaux de la gestion de projet informatique », note Raphaëlle Vigneron, ingénieur pédagogique chez Orsys. Elle ajoute: « Mais la tendance est de plus en plus orientée au management d’équipe, à la communication et à la primeur de l’humain sur l’outil. La méthode Agile va dans ce sens. » Chez Cegos, les formations les plus demandées tournent autour de thématiques comme les fondamentaux de la gestion de projet, le socle des compétences clés, mais aussi les méthodes propres à l’entreprise et à sa culture en intra-entreprise. « On s’aperçoit que les chefs de projet n’attendent pas uniquement des méthodes et des outils. Ils affichent aussi des besoins en matière de management. Le chef de projet est un chef d’orchestre qui doit embarquer plusieurs personnes avec lui, note Yannick Trehorel, manager du pôle d’expertise management de projet et Innovation chez Cegos. Cela est d’autant plus nécessaire qu’ils viennent souvent de la technique et ne disposent pas toujours de ces compétences. » Suite de l'article...
http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gif De réir Brice Ancelin. I dtéarmaí oiliúna, ní cúrsaí tiomanta le bainistíocht an tionscadail cosúil a fhios ag an ngéarchéim. I dtús báire chun féin TF ranna, tá an cur chuige tionscadal a fháil de réir a chéile ar gach strata de chuid na cuideachta. Níos mó...

Posté par pcassuto à 14:40 - - Permalien [#]


La clause de dédit-formation

http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpgPropos recueillis par Yves Rivoal. Votre employeur vous demande de signer une clause de dédit-formation pour financer une formation? Amandine Chatillon, avocat au barreau de Marseille, vous dévoile les tenants et aboutissants d’une telle clause pour le salarié et l’employeur.
Qu’est-ce que la clause de dédit-formation?

- Il s’agit d’une clause qu’un employeur fait signer à son salarié lorsqu’il s’engage à lui assurer une formation qui va au-delà des obligations légales et conventionnelles. Pour s’assurer de la fidélité du salarié, l’employeur fixe le montant d’une indemnité que le salarié devra verser s’il quitte l’entreprise pendant la durée prévue par la clause de dédit-formation. Cette clause, sous peine de nullité, doit être impérativement signée avant le début de la formation.
Qu’entendez-vous par au-delà des obligations légales?
- On peut considérer qu’un employeur va au-delà de ses obligations légales lorsqu’il dépasse le seuil de 1,6% du montant des rémunérations dédié au financement des actions de formation comme le stipule l’article L. 633.31.9 du code du Travail pour les entreprises de plus de 10 salariés. Un employeur avait tenté de prouver qu’il avait été au-delà de ses obligations légales car la formation fournie à son salarié n’était pas prévue dans le plan de formation. Les juges de la cour d’Appel ne lui ont pas donné raison car il n’avait pas dépassé ce seuil d’1,6% pour l’ensemble des salariés. Ils ont donc considéré qu’il était toujours dans le cadre de ses obligations légales.
Que trouve-t-on dans une clause de dédit-formation?

- La clause doit préciser la nature de la formation, la date, le coût réel supporté par l’entreprise, celui-ci pouvant inclure le prix de la formation et les salaires versés, ainsi que la durée pendant laquelle le salarié ne doit pas quitter l’entreprise. Cette durée ne doit pas être excessive. D’une manière générale, plus la formation est onéreuse, plus les juges sont enclins à accepter des durées d’application plus longues. Il a ainsi été admis que certaines clauses puissent obliger les salariés à rester cinq ans dans l’entreprise.
Que doit vérifier un salarié avant de signer une telle clause?

- La première question à se poser est: est-ce que l’employeur est allé au-delà de ses obligations légales et conventionnelles? C’est en général sur ce point que portent les contentieux.
Il faut ensuite s’assurer que le coût figurant dans la clause correspond bien à celui réellement pris en charge par l’employeur, et qu’il n’inclut pas, par exemple, une partie du prix de la formation réglée par l’OPCA ou le Fongecif.
Ce que je conseille aussi, c’est de négocier un montant dégressif pour ne pas avoir au bout de trois ans à verser la même somme qu’au bout d’un an. Le salarié a en outre le droit de négocier si le montant de l’indemnité lui semble excessif. Il faut d’ailleurs savoir que ce montant peut être réduit par les juges. De la même manière, lorsque la durée fixée dans la clause est excessive, les salariés peuvent obtenir une réduction de l’indemnité applicable devant les juges.
Est-ce qu’un salarié est obligé de signer une clause de dédit-formation?

- Rien n’oblige un salarié à la signer, mais l’employeur risque de refuser de lui financer la formation. Ceci étant dit, il faut savoir que cette clause oblige aussi l’employeur à respecter intégralement les engagements qui figurent dans la clause. Par exemple, s’il s’engage à assurer 200 heures de formation, et qu’il n’en assure que 150, la clause ne pourra plus être appliquée au salarié.
A qui faut-il s’adresser lorsque l’on estime que son employeur utilise la clause de dédit-formation de manière abusive?

- En cas de démission, le salarié peut saisir le conseil des Prud’hommes s’il estime que la somme demandée par l’employeur est excessive. Lorsque la rupture émane de l’employeur, si la rédaction de la clause de dédit-formation le permet, celle-ci peut également s’appliquer dans le cadre d’un licenciement pour faute.

http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpgRaccolti Yves Rivoal. Tuo datore di lavoro ti chiede di firmare una clausola di forfait di formazione formazione finanza? Amandine Chatillon, Bar Marsiglia, rivela i pro ei contro di una tale clausola per il dipendente e il datore di lavoro. Più...

Posté par pcassuto à 12:32 - - Permalien [#]

Quadras-quinquas "vivre et travailler autrement"

Quadras-quinquas: un salon pour "vivre et travailler autrement"
L'association ASSPRO organise le 13 juin à Nantes le premier salon des "quadras-quinquas". L'objectif de ce salon est de présenter toutes les formes alternatives de retour à l'emploi, du portage salarial en passant par l'auto-entrepreneuriat, le CESU, la Vente directe à domicile etc...
Salle Nantes Nord avenue du Bout des Landes. Entrée gratuite.
Par lettre-emploi-formation: Quadras-Quinquas;salon Nantes 13 juin 2013, salon des Nouvelles perspectives professionnelles: "vivre et travailler autrement..."
NANTES: salon quadras-quinquas par lettre-emploi-formation.
Voir aussi "Un parrain un emploi" en Loire-Atlantique, emploi NANTES: invitation au café des ACTIFS 4 avril 2013, Profil du chômeur qui s’est immolé par le feu à Nantes, emploi nantes:chômeurs ne restez pas seuls, quadras,quinquas: passez du salariat à l'entreprenariat, EMPLOI: les formes alternatives d'emploi, Conférence sur l'emploi-Nantes 161009, emploi chômage Nantes, Nantes: fresque mur, Nantes: le plan alcool est enfin applicable.

Forties-fifties: a lounge for "live and work differently"
The association organizes ASSPRO June 13 in Nantes the first show of the "forties-fifties." The aim of this exhibition is to present all the alternative forms of return to employment, wage portage through self-entrepreneurship, CESU, the direct sale home. More...

Posté par pcassuto à 12:11 - - Permalien [#]

A nos côtés ...Lady Rezo

http://2.bp.blogspot.com/-jPzHllh6qzU/UDuLlai3pWI/AAAAAAAAAGg/sWM1i_wim5U/s1600/blog_jobvious.pngParce que la vie professionnelle est loin d'être un long fleuve tranquille et que, s'il n'est pas toujours évident de trouver les bonnes infos, il l'est encore moins d'accéder aux vraies!! Celles déjà vécues, déjà testées, déjà synthétisées, pour vous faire gagner du temps, de la compréhension donc de l'efficacité. Bienvenue sur JOBVIOUS le blog!
A nos côtés ...Lady Rezo
Comment s’outiller pour bien gérer son networking
Organisation et discipline sont indissociables d’une démarche réseau réussie…
Il faut bien se mettre çà dans la tête : même si on a l’impression que les grands réseauteurs ont l’air d’exercer leur art très naturellement et sans se forcer, le networking c’est tout sauf de l’improvisation!
Certes la partition n’est pas écrite à 100%, car il faut savoir saisir les opportunités quand elles se présentent…mais il n’empêche que pour pouvoir les saisir, un minimum de préparation et d’outillage sont indispensables!
Règle 1 – Savoir se présenter ou encore pitcher en 1 minute

Le pitch, c’est quoi? C’est une présentation « flash » de vous-même, une description rapide de votre activité, qui permet  à votre interlocuteur de comprendre ce que vous faites et de voir rapidement s’il y a un intérêt mutuel à poursuivre la relation. Pour être efficace, ce pitch doit être court, explicite, mémorable et différenciant. Un peu à la manière de la Bande-Annonce d’un film!
Parfois, on parle aussi d’ «elevator pitch». Imaginez-vous dans un ascenseur entre le rez-de-chaussée et le 8ème étage, totalement par hasard coincé(e) dans la « cage » avec votre big boss. Vous avez une minute pour vous mettre en valeur. Vous n’avez pas nécessairement l’esprit d’à propos qui va bien. Donc autant vous y préparer! Cela peut vous arriver demain!
Pour parvenir à un résultat convaincant, écrivez votre présentation, puis critiquez-la mot à mot. Evitez d’utiliser un quelconque jargon au risque de réduire vos chances d’être compris(e) et vérifiez que les termes utilisés ne prêtent pas à confusion. Exprimez clairement en quoi vous êtes unique et quelle est votre spécificité (domaine d’expertise, technique développée, spécialité). Ajoutez si besoin quelques éléments de réassurance (par exemple le nom de quelques clients ou le nombre d’années d’expérience). Eventuellement préparez plusieurs versions en fonction des différents angles selon lesquels vous souhaitez aborder vos interlocuteurs potentiels.
Une fois que vous êtes prêt(e), testez votre présentation auprès de vos proches d’abord, puis auprès de contacts plus éloignés. Demandez-leur un retour. Challengez!
Règle 2 – Se munir d’une carte de visite de réseauteur

Même si vous êtes étudiant(e) ou hors poste ou entre deux jobs, vous vous devez d’avoir une carte de visite, qui fasse apparaître le nom de votre école, de votre diplôme, votre année de promotion, votre expertise en quelques mots-clé différenciants, un court descriptif de votre projet, votre e-mail, votre numéro de portable.
Lorsque vous participez à des événements, ou simplement lorsque vous faites des rencontres et que l’on vous tend une carte de visite, vous allez vous en servir sur le moment pour poser les questions pertinentes suscitées par  sa lecture, puis, dans un second temps, pour mémoriser les circonstances de votre rencontre, noter au dos dès que possible les mots-clé caractérisant votre interlocuteur et ainsi  alimenter votre tableau de suivi de contacts.
Si vous n’avez pas de carte à donner en retour, comment fera votre interlocuteur pour poser les questions qui lui permettront d’en savoir plus sur vous, puis pour mémoriser vos spécificités?
La réponse ne souffre aucune hésitation! Quelle que soit votre situation, faites une petite visite sur le site vistaprint.fr (ou autre), et en 3 clics, composez-vous une carte de visite qui vous ressemble, et que vous recevrez sous une semaine!  Vous n’avez aucune excuse…c’est hyper-simple!
Règle 3 - Créer son profil sur les réseaux sociaux

Cela parait presque une évidence en 2013 et cela mériterait naturellement toute une série d’articles! Ceci étant, pour ceux qui auraient encore quelques doutes sur le sujet:
-        Plus de 200 millions de membres issus de 170 secteurs d’activité dans plus de 200 territoires et pays sont présents sur LinkedIn, réseau social professionnel  qui facilite le dialogue et la mise en relation entre professionnels ;
-        Tous les recruteurs  « googelisent » le nom des candidats pour valider un certain nombre d’informations les concernant, repérer leurs éventuelles productions sur le net, qui leur permettront de se faire un avis sur leurs  compétences et leur niveau d’expertise, voire leur moralité (par exemple).
Bref, c’est la possibilité pour quiconque de gérer son identité numérique de façon maîtrisée, en cohérence avec sa personnalité réelle, et en accord avec le projet que l’on porte, quel qu’il soit.
Règle 4 - S’il y a lieu, se rapprocher de l’association des anciens élèves de son école

Les Associations d’anciens élèves, essentiellement des grandes écoles, voire des universités (encore assez rare), souvent appelées Associations d’Alumni (un terme provenant du latin alumnus, qui donne alumni au masculin pluriel  et qui veut dire « filleul », « élève », mais aussi du verbe alere, nourrir) ont généralement pour missions de créer, développer et entretenir le réseau des diplômés, de favoriser la solidarité entre ses membres, de faciliter leur insertion et leur évolution professionnelle et de contribuer au rayonnement de l’école, en toute confiance.
Elles proposent généralement une palette de services permettant aux diplômés d’entretenir facilement et intelligemment des liens utiles  au pilotage de leur développement personnel ou professionnel.
Si tel est votre cas, ne vous privez pas de cette merveilleuse opportunité de démultiplier votre réseau.
Règle 5 – Entretenir le tableau Excel de suivi de ses contacts

Si vous avez bien suivi mes conseils, vous avez créé ce fameux tableau le 15 janvier dernier…mais je préfère m’assurer que vous  n’avez pas oublié…parce que maintenant il va falloir l’actualiser à chaque fois que vous ferez une rencontre en adéquation avec votre projet et la stratégie que vous avez choisi de mettre en œuvre pour l’atteindre !
Et maintenant, vous avez un mois pour vous outiller!
Le mois prochain, nous évoquerons votre participation à des événements. Comment faire pour s’y préparer, y optimiser sa présence et en assurer le suivi à posteriori. Dès le 15 avril, vous aurez tous les atouts en main pour entrer dans le vif du sujet…et plus aucune excuse pour vous y soustraire!
En avant!
Isabelle Sthémer, alias Lady Rézo, Alumni Networking - Création de liens.
http://2.bp.blogspot.com/-jPzHllh6qzU/UDuLlai3pWI/AAAAAAAAAGg/sWM1i_wim5U/s1600/blog_jobvious.png Toisc go bhfuil an saol i bhfad ó seoltóireacht go réidh agus nach bhfuil sé éasca i gcónaí chun teacht ar an eolas ceart, tá sé rochtain ar fiú níos lú a fíor! Glacfar taithí acu cheana féin, ndearnadh tástáil air cheana, cheana féin achoimre, a shábháil tú am, tuiscint dá bhrí sin éifeachtacht. Níos mó...

Posté par pcassuto à 11:59 - - Permalien [#]

http://www.theses.fr/

Retour à l'accueilLe site theses.fr vise à donner sur le web un point d’entrée:
• à toutes les thèses de doctorat en cours de préparation en France
• à toutes les thèses de doctorat soutenues en France, quel que soit le support matériel de la thèse (document papier, numérique, édition commerciale…)
• aux personnes et organismes en lien avec ces thèses.
Il s'agit d'une des applications du projet Portail des thèses confié à l'ABES en 2009 par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. La feuille de route comprenait les trois axes suivants:
• renforcer la visibilité nationale et internationale de la recherche doctorale française
• servir le monde académique; theses.fr permet à l'ensemble de la communauté scientifique d'avoir une connaissance aussi exacte que possible de l'état de la recherche doctorale en cours, et de pouvoir faire le point sur un thème de recherche ou sur une discipline.
• servir le monde économique; en valorisant les travaux des doctorants et des docteurs, theses.fr vise à faciliter l’insertion professionnelle des jeunes chercheurs. http://www.theses.fr/.
Classification DEWEY: 001.4 - 607
Langues: anglais, français
Pays: France (métropolitaine)
Mots clefs: valorisation theses recherche doctorat
Editeurs: ABES ABES
Retour à l'accueil The site theses.fr aims to provide a web-based entry point:
• all doctoral theses being prepared in France
• all doctoral theses defended in France, regardless of hardware support for the thesis (paper, digital, commercial publishing). More...

Posté par pcassuto à 11:39 - - Permalien [#]

e-virtuoses

http://www.cerimes.fr/fichier/p_site/5/site_img_fr_jeux_serieux.jpge-virtuoses: Les chercheurs passent au crible le jeu vidéo destiné à soigner, communiquer et former
Les chercheurs de la scène internationale viennent aux e-virtuoses pour montrer leurs derniers résultats et travaux autour de l’impact du jeu vidéo, du Serious Game et de la Gamification.
Dans un contexte économique en panne, le marché du jeu vidéo maintient une santé insolente. Cette industrie ne se contente plus de divertir et investit les marchés de la santé, de la formation, de l’éducation, de la publicité, de la défense, de la sécurité, de la politique, de la culture… Le jeu vidéo et par extension le game design, constituent des vecteurs d’innovations. Preuve en est, la CCI Grand Hainaut ouvre depuis début janvier une cellule R&D dédiée à la ludologie (étude scientifique des jeux et de leurs usages). En parallèle, elle organise les 4 et 5 juin prochains, pour la 2ème année consécutive, le colloque scientifique international e-virtuoses qui regroupe tous les experts et chercheurs du domaine pour faire progresser les théories et les innovations dans ce domaine.
Les e-virtuoses se focalisent sur la question de l’évaluation du jeu et par le jeu

« Le jeu peut-il être évalué? Peut-on évaluer par le jeu? Pour qui souhaiterait se lancer dans une telle partie, la prudence est de mise: les règles établies pourront être appelées à changer pour espérer gagner. Quant à ceux qui préfèrent rester hors jeu, sont-ils nécessairement perdants? Pour trouver des éléments de réponses à ces questions, il convient encore de découvrir et d’avancer moult pions sur l’échiquier sans fin de la découverte scientifique. C’est dans cet esprit que se lance la 2ème manche du colloque international des e-virtuoses dédiés à la ludologie et ses usages instrumentalisés » détaille, Julian Alvarez, responsable de la cellule R&D Ludologie de la CCI Grand Hainaut et enseignant-chercheur au laboratoire CIREL de Lille 1.
e-virtuoseListes des principaux chercheurs internationaux qui soutiennent le colloque scientifique des e-virtuoses
Serge Agostinelli (Université d'Aix-Marseille, France)
Julian Alvarez (Cellule R&D Ludologie - CCI Grand Hainaut / Université de Lille Nord de France, France)
Sylvester Arnab (Université de Coventry, UK)
Per Backlund (Université de Skövde, Suède)
Raquel Becerril Ortega (Université de Lille Nord de France, France)
Philippe Bonfils (Université du Sud Toulon-Var, France)
Gilles Brougère (Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité, France)
Pierre-André Caron (Université de Lille Nord de France, France)
Christophe Chaillou (Université de Lille Nord de France, France)
Yann Coello (Université de Lille Nord de France, France)
Damien Djaouti (Université de Montpellier II, France)
Pascal Estraillier (Université de La Rochelle, France)
Patrick Felicia (Waterford Institute of Technology, Irlande)
Maurizio Forte (Université de Californie, USA)
Sara de Freitas (Université de Coventry, UK)
Abdelkader Gouaich (Université de Montpellier, France)
Sylvain Haudegond (Cellule R&D Ludologie - CCI Grand Hainaut)
Jean Heutte (Université de Lille Nord de France, France)
Pamela Kato (Medical Center university de Utrecht, Pays-Bas)
Catherine Kellner (Université de Lorraine, France)
Christophe Kolski (Université de Lille Nord de France - UVHC, France)
Michel Lavigne (Université de Castres, France)
Sandy Louchart (Université Heriot-Watt, Ecosse)
Hélène Michel (École de Management de Grenoble, France)
Denis Mottet (Université de Montpellier, France)
Louise Sauvé (Université du Québec à Montréal, Canada)
Gilson Schwartz (Université de São Paulo, Brésil)
Pascal Staccini (Université Nice-Sophia Antipolis, Segamed, UMVF-UNF3S, France)
Franck Tarpin-Bernard (Université de Grenoble, France)
André Tricot (Université de Toulouse, France)
Philippe Useille (Université de Lille Nord de France - UVHC, France)
Plus d’informations à cette adresse: http://www.e-virtuoses.net/fr/awards.html.
http://www.cerimes.fr/fichier/p_site/5/site_img_fr_jeux_serieux.jpge-virtuoses: sift Imscrúdaitheoirí tríd an cluiche físeán i gceist a chóireáil, cumarsáid agus foirm. Taighdeoirí teacht idirnáisiúnta r-virtuosos a gcuid oibre a thaispeáint agus torthaí le déanaí ar thionchar na cluichí físeáin, cluichí tromchúiseach agus Gamification. Níos mó...

Posté par pcassuto à 11:29 - - Permalien [#]