IFOPAvec la Fondation Jean-Jaurès, par Flore-Aline Colmet Daâge, Directrice d’études, département « Opinion et stratégies d’entreprise », Ifop. La situation de l’emploi en France a connu au cours des derniers mois une forte dégradation, avec un taux de chômage approchant des niveaux record. La formation, qui figure parmi les leviers pour pérenniser l’emploi et favoriser l’insertion professionnelle, apparaît actuellement mal intégrée par les entreprises au regard du nombre d’actions effectivement réalisées. Quelles sont les mesures à mettre en œuvre pour faciliter le recours à la formation au sein des organisations, tant publiques que privées, et rendre les salariés plus proactifs, afin de les aider à progresser professionnellement ou à rebondir lors des périodes de chômage? Télécharger le document.
La situation de l’emploi en France a connu au cours des derniers mois une forte dégradation, avec un taux de chômage approchant des niveaux record. Face à cette situation préoccupante, il est essentiel pour les entreprises de trouver des leviers efficaces pour préserver et développer l’emploi et l’employabilité des salariés. Parmi les défis à relever pour préserver l’emploi et infléchir cette courbe au cours des mois à venir figure celui de l’adaptation des compétences aux besoins actuels qui se font jour sur le marché de l’emploi et aux défis que rencontre la France en termes de compétitivité. Actuellement, la dépense globale de formation continue et d’apprentissage en France s’établit à plus de 31 milliards d’euros annuels, soit 1,6% du PIB. Elle est financée à hauteur de 41% par les entreprises, 19% par la fonction publique pour ses agents, 15% par l’Etat, 14% par les régions, 6% par Pôle Emploi et 4% par les ménages eux-mêmes. Il importe donc de pouvoir définir des politiques cohérentes et concertées, aussi bien en interne au sein des organisations qu’au niveau régional ou national.
La négociation entre les syndicats patronaux et de salariés portant sur la réforme du marché du travail qui s’est achevée le 11 janvier 2013 montre une prise de conscience de l’importance de cette thématique, puisqu’elle accorde une place significative au volet de la formation. L’accord signé par le patronat, la CFDT, la CFTC et CFE-CGC vise ainsi la mise en place de droits à la formation individualisés et renforcés, avec la création d’un compte individuel de formation, regroupant l’actuel congé personnel de formation (CIF) et le droit individuel à la formation (DIF), abondé de vingt heures par an dans la limite de 120 heures et disponible de l’entrée dans la vie active à la retraite. Cette initiative était déjà soutenue par les gouvernements de François Fillon et de Jean-Marc Ayrault.
Pourtant, en dépit de ces nombreuses réflexions sur l’avenir de la formation et l’adaptation des dispositifs existants, cet enjeu apparaît actuellement mal intégré par les entreprises au regard du nombre de formations effectivement dispensées. De ce fait, il convient de s’interroger sur les actions à mettre en oeuvre pour faciliter le recours à la formation au sein des organisations, tant publiques que privées, et rendre les salariés plus proactifs, afin de les aider à progresser professionnellement ou à rebondir lors des périodes de chômage.
Plusieurs questions se posent dans ce cadre:
– Comment se répartit le suivi de formations au sein des entreprises?
– Comment les dirigeants et les salariés appréhendent-ils la formation?
– Quels sont les types de formation souhaitées et privilégiées?
– Quelles sont les motivations à la mise en place de formations?
– Quelles sont les perceptions sur l’efficacité et les bénéfices des formations? Télécharger la suite du document.
FIFG Leis an Fondation Jean-Jaurès, ag Aline Flore-Colmet Daâge, Stiúrthóir um Staidéir, tá staid Fostaíochta An Roinn "Tuairim agus straitéisí gnó," Ifop. 'S sa Fhrainc taithí thar na míonna beaga anuas díghrádú láidir le leibhéil dífhostaíochta druidim. Tá oiliúint, atá ar cheann de na luamhán fostaíochta a chothú agus infhostaitheacht a chur chun cinn, faoi láthair cuideachtaí droch comhtháite i dtéarmaí líon na scaireanna i ndáiríre amach. Cad iad na bearta a chur i bhfeidhm chun úsáid a bhaint as oiliúint laistigh d'eagraíochtaí, idir phoiblí agus phríobháideach, agus a dhéanamh níos mó fostaithe réamhghníomhach chun cabhrú leo a chur chun cinn go gairmiúil nó Preab le linn tréimhsí dífhostaíochta? Níos mó...