http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRQYtkj62zZXMwdPzWa7vLvRd1bf_CCG_jxye0JFRfDGDDDk2O1Le chômage a encore grimpé en septembre. Selon les statistiques de la Dares, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (non dispensés de recherche d’emploi et ne travaillant pas du tout) s’établit désormais à près de 2,8 millions de personnes: une hausse de 0,9% par rapport au mois précédent et de 3% par rapport à l’année dernière. Si l’on ajoute à ces derniers les chômeurs de catégorie B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), ce sont près de 4,2 millions de personnes qui sont concernées par le chômage. Marc Landré tire la sonnette d’alarme dans le Figaro: le chômage se situe aujourd’hui à « un niveau non atteint depuis près de douze ans ».
C’est en particulier le chômage des seniors et le chômage de longue durée qui ont augmenté. Le nombre de chômeurs de plus de 55 ans inscrits en catégorie A connaît une hausse de 2,1% sur un mois (+ 14,3% sur un an). +0,7% de chômeurs de longue durée (inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an), un chiffre tiré par le haut par la hausse particulièrement préoccupante du nombre de personnes inscrites depuis plus de trois ans à Pôle emploi (+2,5% sur un mois et +21% sur un an).
En réaction à ces chiffres, le ministre du Travail et de l’Emploi a néanmoins rappelé dans un communiqué que les jeunes constituaient la priorité de l’action du gouvernement en matière d’emploi. En effet, le nombre de moins de 25 ans inscrits à Pôle emploi et n’exerçant aucune activité a progressé (de 0,6%) en septembre, réduisant ainsi la baisse sur douze mois à 2%  – contre 6% à la fin du premier semestre.
Alors que le portail gouvernemental de l’alternance a été récemment mis en ligne, Xavier Bertrand a particulièrement insisté sur l’action du gouvernement en la matière: Les entrées en formation en alternance ont, sur les neuf premiers mois de l’année, progressé de 5,6% par rapport à 2010. En outre, «les nouvelles mesures déjà applicables de la loi du 28 juillet 2011 [dite « Loi Cherpion »], et notamment la possibilité de démarrer une formation en apprentissage sans être immédiatement sous contrat d’apprentissage, les solutions pratiques apportées aux difficultés de terrain devraient permettre à tous les jeunes souhaitant entrer en alternance de pouvoir le faire ».
Rappelons que deux types de contrats d’alternance coexistent:
le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation, créé plus récemment. Leurs situations actuelles sont contrastées:
*La professionnalisation se porte bien: près de 24 000 (23 918) contrats ont été signés en septembre, contre 19 090 le même mois de l’année précédente – soit une progression de 25,3%. Sur les neuf premiers mois de l’année 2011, la progression est nette: +20,9%.
*A l’inverse, l’apprentissage patine.
Si sa baisse s’est ralentie en septembre (–0,4%), la tendance négative des neufs premiers mois de 2011 n’a pas été enrayée – une évolution inquiétante en ces mois de rentrée. Au total, la baisse est de 4,5% sur les neuf premiers mois de l’année.
Si l’alternance progresse de 4% sur les neufs premiers mois de l’année, c’est ainsi grâce à la hausse du nombre des contrats de professionnalisation, qui fait plus que compenser la baisse de l’apprentissage. Néanmoins, on peut considérer que la France peut et doit mieux faire en matière d’alternance, surtout qu’elle ne bénéficie toujours pas, dans les faits, à ceux qui en ont le plus besoin: les jeunes les moins qualifiés. L’Atelier de l’Emploi reviendra tout prochainement sur ses limites actuelles.
Par ailleurs, Marc Landré fait remarquer, au sujet de l’emploi des jeunes, que « ce sont surtout les jeunes hommes qui se sont inscrits en masse en septembre (+1,3%, contre -0,1% pour les jeunes femmes) »; une nouvelle illustration du retournement de tendance déjà évoqué en ces pages?
Parmi les pistes de solution, le Ministre du travail a souligné le rôle central de Pôle Emploi. La nouvelle feuille de route de Pôle Emploi proposée par X. Bertrand doit permettre de personnaliser et améliorer sensiblement l’accompagnement des demandeurs d’emploi, en accordant plus de souplesse et d’autonomie aux agents sur le terrain. Les services rendus aux entreprises devront aussi être améliorés.
Dernier axe de progrès : « la mise en œuvre d’un plan d’action local pour l’emploi dans chacun des 340 bassins d’emplois [pour] faciliter le rapprochement de l’offre et de la demande d’emplois au plus près des besoins et des attentes du terrain. » Le succès des premiers « Rendez-vous recrutement Europe 1-Manpower », qui ont eu lieu hier à Strasbourg et Bordeaux, démontre la pertinence de cette approche au niveau des bassin d’emplois. Le prochain billet de l’Atelier de l’Emploi, consacré à la gestion territoriale des emplois et compétences (GTEC), reviendra plus largement sur ce sujet.
Pour en savoir plus

Télécharger la publication de la Dares
(pdf).
Lire le communiqué de presse du Ministre du travail, de l’emploi et de la santé.
Lire l’article du Figaro.
Accéder à l’espace dédié à l’emploi des jeunes » sur l’Atelier de l’Emploi.
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRQYtkj62zZXMwdPzWa7vLvRd1bf_CCG_jxye0JFRfDGDDDk2O1 Unemployment rose again in September. According to statistics from the Dares, the number of job seekers registered at employment center in category A (not exempt from job search and not working at all) now stands at nearly 2.8 million people: an increase of 0.9% over the previous month and 3% over last year. If we add to these unemployed category B and C (persons who have reduced activity), nearly 4.2 million people are affected by unemployment. Landré Marc sounding the alarm Le Figaro: unemployment is now at "a level not reached for nearly twelve years." More...