http://www.francequebec400.fr/medias/editor/image/arf.jpgStages hors cursus: Les Régions refusent la dévalorisation de la formation professionnelle et l’exploitation des jeunes diplômés.
Comme elles l’ont fermement exprimé lors du vote du Conseil national de la Formation tout au long de la vie, les Régions ne peuvent accepter le décret du 26 août de règlementation de stages, qui ouvre la porte aux stages hors cursus pudiquement rebaptisés « complémentaires ».
Elles soulignent que l’objectif d’une formation professionnelle est l’accès à l’emploi, donc :
• soit un étudiant a achevé sa formation professionnelle, et il doit pouvoir accéder directement à l’emploi, dans des conditions de salaire et de droits sociaux normales ;
• soit il doit compléter sa formation, et il doit pouvoir utiliser des outils adaptés tels que le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation.
L’ARF, par la voie du président de la commission Formation professionnelle, Jean-Paul Denanot, président du Conseil Régional du Limousin, souligne que les régions défendent et développent le principe de l’alternance pour la formation professionnelle, en particulier les dernières années avant l’insertion. Elle signale les chiffres très élevés (>80%) de l’accès à l’emploi des étudiants formés en apprentissage.
L’ARF rappelle que la Commission Hirsch avait unanimement demandé l’interdiction des stages hors cursus ; elle avait proposé, en complément des formations en alternance, la possibilité d’un tutorat des jeunes en premier emploi dans le cadre d’une transmission inter-générationnelle avec des salariés proches de la retraite.
Les Régions demandent aux établissements d’enseignement et de formation d’être extrêmement vigilants sur une mesure qui non seulement fait des jeunes diplômés une catégorie de main d’œuvre sous-payée, mais de surcroît dévalorise le diplôme obtenu. Elles attirent leur attention sur le fait que les périodes de stages donnent lieu à une simple « gratification », et donc n’apporte aucune assurance sociale, ni maladie, ni retraite ni chômage.
http://www.francequebec400.fr/medias/editor/image/arf.jpg Cursussen buiten het curriculum: de regio's weigeren de devaluatie van de beroepsopleiding en de uitbuiting van jonge afgestudeerden.
Toen ze waren sterk uitgedrukt in de stemming van de National Training gedurende het hele leven, kunnen de regio's niet aanvaarden van het decreet van 26 augustus regelgevende stages, die de deur opent naar extra-curriculaire cursussen eufemistisch omgedoopt tot "complementaire.

Zij benadrukken dat het doel van de training is de toegang tot de werkgelegenheid dus:

• een student zijn opleiding heeft voltooid, en moet de directe toegang tot de arbeidsmarkt hebben, in termen van loon en sociale rechten van de normaal;

• of moet hij zijn opleiding te voltooien, en moet in staat zijn om passende hulpmiddelen gebruiken, zoals leer-of opdracht professioneel contract
. Meer...