En 2012, la Bretagne et 8 autres Régions ont été désignées « Territoire d’excellence pour l’égalité professionnelle » par le Ministère des droits des femmes.
Ce dispositif expérimental poursuivait 3 objectifs : développer l’égalité femmes-hommes dans les entreprises ;  proposer la mixité des métiers et des filières ;  lutter contre l’éloignement de l’emploi des bénéficiaires du congé parental.
En Bretagne, cette expérimentation a donné lieu à la signature de 2 conventions.

  • une convention cadre État/Région « Territoires d’excellence pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes», proposant la mise en œuvre de 6 expérimentations pour notamment favoriser une meilleure appropriation par les entreprises bretonnes de l’égalité professionnelle, accompagner les licencié.e.s du groupe Doux, sensibiliser les professionnel.le.s de la recherche et de  l’enseignement supérieur...
  • une convention État/Ville de Rennes-Rennes Métropole pour développer l’égalité femmes-hommes dans les entreprises, la mixité des métiers et des filières, et pour lutter contre l’éloignement de l’emploi des bénéficiaires du congé parental.

Elle a notamment permis de lancer :

  • un cluster égalité pour les entreprises bretonnes animé par l’Aract Bretagne. Son objectif : accompagner des entreprises bretonnes volontaires à mettre en place des actions en faveur de l’égalité professionnelle (diagnostic des écarts de situation entre femmes et hommes au travail, préparation de l’accord égalité ou définition d'un plan d'action égalité professionnelle femmes-hommes);
  • une expérimentation bretonne pour favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du congé parental. Achevée en juin 2014, elle a donné naissance à une convention nationale signée entre le ministère des Droits des femmes, Pôle emploi et la Caisse nationale des allocations familiales. Son objectif : permettre aux bénéficiaires du congé parental de bénéficier d’un accompagnement au retour à l’emploi avant la fin de leurs droits. Plus de 60 000 personnes pourraient en bénéficier sur la période 2014-2020 pour un budget total de 20 millions d’euros. (1).

Au total, les 9 Régions expérimentatrices ont réalisé 230 actions dans 7 400 entreprises. 170 000 personnes en ont bénéficié. Le dispositif a ensuite été généralisé à toute la France. Plus...