Capitalisation de bonnes pratiques et préconisations, à partir d’une étude réalisée dans les Bouches du Rhône - AMNYOS groupe
Une préoccupation centrale, une notion complexe
La préoccupation pour les « compétences comportementales » est centrale : 6 employeurs sur 10 considèrent que les compétences comportementales sont plus importantes que les compétences techniques ; les professionnels de l’emploi et de la formation y sont très attentifs.
Sur le marché du travail et en entreprise, les « compétences comportementales » représentent une notion floue, sensible et difficile à manipuler vis-à-vis des publics concernés. Elles renvoient le plus souvent à une attente de conformité aux règles formelles de l’entreprise, mais aussi à des attentes implicites de l’organisation, aux codes de l’entreprise.
Les déficits de « compétence comportementale » sont soulignés lorsque ces éléments sont mal connus ou donnent lieu à des comportements inappropriés.
Ces compétences comportementales sont relatives à un emploi et une situation de travail donnés.
C’est un état qui peut évoluer, et se développe en lien avec l’expérience, pas un trait de personnalité

Accéder aux liens