22 mars 2019

Université Sorbonne Nouvelle

hceres.frEn revanche, les recettes diminuent en raison de la baisse des effectifs d’étudiants et donc des droits d’inscription (-3 %16) ainsi que de la collecte de taxe d’apprentissage non compensée par une faible augmentation des recettes de formation continue (+2,3 %). Dans ce cadre, le résultat net comptable diminue. Cette situation pourrait s’avérer critique si le fond de roulement et la trésorerie de l’université n’étaient pas confortables (75 jours de fonds de roulement, 110 jours de trésorerie).
Le comité recommande de renforcer la diversification des recettes et de développer, notamment, celles issues de la formation continue. En effet, le contexte parisien doit permettre de faire émerger une offre spécifique de FTLV qui rencontrerait un public intéressé tout particulièrement par l’apprentissage des langues étrangères.
c / La formation tout au long de la vie : un enjeu prioritaire pour développer des ressources propres et répondre aux besoins de la cité
Le service commun de formation continue (FCP) a un potentiel de développement remarquable qui demande à être soutenu en tant qu’axe stratégique de l’établissement. Pour que la FTLV puisse pleinement se développer, il est souhaitable d’engager rapidement une démarche prospective, en mobilisant l’ensemble du corps enseignant. Au-delà de ce qui est proposé (les certifications comme le Cambridge, la préparation au Delf - Dalf34 et des cours de français linguistique et culturel), il s’agit de détecter des besoins pour compléter la cartographie de l’offre et proposer des formations éligibles au financement, et donc référencées par le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Pour encourager cette ouverture vers le grand public, l’université pourrait mettre en place un appel à projet FTLV prévoyant des modulations de service. Un des chantiers des années à venir sera le développement de l’offre d’apprentissage et des contrats de professionnalisation.
Les diplômes de ce type restent pour l’instant concentrés dans le domaine des arts et médias (Licence 3 et master 1 communication, master 2 didactique de l’image, licence 3 cinéma audiovisuel, master 2 communication interculturelle et ingénierie de projets et le master 2 Lettres appliquées aux techniques éditoriales et à la rédaction professionnelle). Un cadrage serait à mettre en place afin d’assurer un accompagnement dans toutes les formations pour renforcer l’implication des collègues et des équipes pédagogiques. Dans cette perspective, il est souhaitable que la mission à l’apprentissage soit maintenue et le service renforcé en moyens humains, afin de développer la réelle, mais récente, montée en puissance du nombre d’apprentis (70 en 2018 contre 30-35 précédemment) et de contrats de professionnalisation en alternance (25 répartis sur 6 diplômes), avec orientation vers l’insertion dans les entreprises publiques des secteurs de la culture.
L’université Sorbonne Nouvelle souhaite clairement dynamiser l’enseignement à distance et la FTLV, ce qui devrait générer une augmentation des recettes propres. Pour ce faire, il serait souhaitable de trouver une organisation plus souple permettant une fluidité et une collaboration efficace entre les acteurs des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (Tice), la Dsic, l’Enead, la FCP3 et les enseignants. Un projet d’institut de la FTLV ayant été rejeté par le CA, le déménagement sur le campus Nation pourrait être l’occasion de rapprocher spatialement les deux services pour pouvoir ensuite développer des ressources propres et des projets innovants qui incluent une dimension réflexive, capable d’initier des formes et des modèles différents pour une FTLV sociale et inclusive. Le comité recommande que le recours à la formation à distance soit davantage pris en compte dans tous les domaines de la FTLV.
Télécharger Université Sorbonne Nouvelle. Plus...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]