http://nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr/var/culture_seve/storage/images/media/nuit-des-musees/fond-de-page/visuel-affiche-2016/1295067-1-fre-FR/Visuel-affiche-2016.jpgCette statue d’Aphrodite, sous ses airs innocents, fut l’objet d’une affaire plus ou moins crapuleuse. En juillet 1845, un fermier découvre la déesse dans un champ appartenant au sieur Dumas. Bien décidé à ne pas laisser passer pareille occasion, le fermier contacte le sieur Delorme, alors conservateur du musée de Vienne, sans en informer son maître. Il vend la statue au conservateur au prix de 400 francs de l’époque ! Mais le sieur Dumas, ayant découvert le pot-aux-roses, porte plainte. Au mois de décembre 1845, le Tribunal civil de Lyon condamne le conservateur du musée à rendre la statue au propriétaire du champ, et oblige le sieur Dumas à restituer la somme versée par le sieur Delorme quelques mois plus tôt. Voir l'article...