Le Télégramme, l'info vous suit partoutPar Ronan Larvor. Une première université d'été plébiscitée, des partenariats renforcés entre l'UBO et les associations, une demande constante de formation continue, des locuteurs traditionnels vivaces : la matière linguistique bretonne offre un champ d'études et de pratiques inédit sur lequel l'université fonde aussi sa mutation.
Depuis la rentrée dernière, l'association cornouaillaise d'enseignement du breton aux adultes Mervent (26 salariés) dispose de salles de cours au pôle universitaire de Quimper pour ses formations longues de six mois et neuf mois. Outre le confort des lieux, cette accession à l'environnement de l'enseignement supérieur illustre la nouvelle ère qui s'ouvre pour la langue bretonne. Le travail persévérant, parfois ingrat, des associations au plus près du terrain, a payé. Voir l'article...