AccueilQuelles stratégies pour développer la lutte contre l’illettrisme ?
Dès 2004, les ministres chargés de la formation professionnelle ont prévu la mise en place d’un cadre européen pour faciliter la mobilité et aider à la comparaison des certifications.
Le Cadre européen des certifications pour l'éducation et la formation tout au long de la vie (CEC) est un outil de référence servant à comparer des niveaux de certification déterminés par des systèmes de certification mis au point à l'échelon national ou par des organisations sectorielles internationales. Les principaux éléments du CEC sont un ensemble de niveaux de référence européens énoncés sous la forme d'acquis d'apprentissage, de mécanismes et de principes de coopération volontaire.
Les principaux outils pour que le CEC puisse remplir ses objectifs
- un cadre national des certifications quand il n’existe pas ;
- des cadres de qualification de branche ou de secteur (référ entiels de compétences) ;
- l’Europass qui permet une présentation individualisée des qualifications selon un cadre standard pour les personnes qui veulent travailler ou suivre une filière d’étude ou de formation continue dans un autre pays européen ;
- un système de transfert de crédits ECVET (European Credit Transfert System for Vocational Education and Training). Ces crédits sanctionnent les qualifications effectivement acquises et non pas la charge de travail associée à l’obtention d’une unité de certification ;
- le cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité en éducation et formation professionnelle (CERAQ). Voir la suite dans l'Eclairage n° 35 décembre 2014 | L’Europe, levier pour les compétences.