GéopolisPar Pierre Magnan. Plus de trois millions d'étudiants peuvent suivre les cours de Stanford, de Harvard ou du Massachusetts Institue of Technology (MIT). Pour cela, ces universités, extrêmement chères, n'ont pas agrandi leur campus mais ont mis leurs cours sur Internet. Grâce aux MOOCs, tout le monde peut suivre leurs enseignements. Une révolution en marche pour les universités.
Grâce à internet, suivre un cours et même obtenir un diplôme sans sortir de chez soi est désormais possible. En France, l'Ecole Centrale de Lille vient d'annoncer qu'elle mettait ses cours en ligne. Ce n’est pas une première en France (l'Essec comme Polytechnique le font aussi), même si le pays est en retard. Cette mise à disposition des enseignements s’inscrit dans un mouvement venu des Etats-Unis. Un mouvement qui porte le joli nom de MOOC (Massive Open Online Cours; cours en ligne gratuit).
Le développement d'Internet et de ses débits rend très facile la diffusion de cours en vidéo que l'on peut suivre n'importe où. Regarder des cours de professeurs de Harvard, Stanford, ou du Polytechnicum de Lausanne (en français pour cette dernière), est désormais un jeu d'enfant. Suite de l'article...
Géopolis De réir Pierre Magnan. Is féidir le níos mó ná trí mhilliún mac léinn cúrsaí a ghlacadh ó Stanford, Harvard nó an Institiúid Teicneolaíochta Massachusetts (MIT). Mar sin, nach bhfuil na hollscoileanna, an-daor, a leathnú a n-gcampas ach tá a gcuid cúrsaí ar an Idirlíon. Le MOOCs, is féidir le gach duine a leanúint a theagasc. Níos mó...