Conférence des présidents d'universitéL’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), organisme public créé par arrêté du 14 février 1989 rattaché au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, pilote depuis sa première édition, en 1994, le dispositif d’enquête national « Conditions de vie des étudiants ». Depuis ses débuts, cette enquête triennale enregistre une audience croissante auprès des étudiants - jusqu’à atteindre 33.000 réponses en 2010 - et mobilise 85% des établissements de l’enseignement supérieur. Il s’agit d’une enquête d’une ampleur sans équivalent en France.
A la demande du cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’OVE prépare actuellement le lancement de sa 7ème édition, l’enquête « Conditions de vie » 2013. En effet, les résultats de cette enquête constituent une précieuse source de données pour les acteurs de la vie universitaire et les décideurs en matière de politique de vie étudiante au niveau local, régional et national. Les informations recueillies -  touchant à des thèmes aussi variés que le budget, le logement, la santé, le bien-être sur le campus ou encore l’alimentation étudiante -, contribuent à l’élaboration d’un état des lieux de la diversité des situations étudiantes en France. Ces informations permettent notamment de cerner et d’identifier les questions majeures en matière de conditions de vie susceptibles d’influer sur la poursuite des études ou la réussite aux examens. Ainsi, l’enquête permet de disposer de données fiables et régulièrement actualisées. Les résultats obtenus font notamment l’objet de fiches thématiques dans les publications du ministère de l’enseignement supérieur.
En outre, cette enquête contribue à comparer la situation étudiante en France par rapport à d’autres pays européens et son évolution dans le temps, grâce à sa participation dès 1994 au programme de recueil des données de comparaison « Eurostudent ». Le programme Eurostudent V (2012-2015) qui vient d’être lancé et auquel participe une vingtaine de pays européens - dont la France représentée par l’OVE - constitue un outil d’aide à la décision dans le processus de Bologne au même titre que les enquêtes d’Eurostat et Eurydice.
L’enquête « Conditions de vie des étudiants » 2013, grâce à la dématérialisation accrue de son dispositif a pour ambition d’accroître encore la représentativité des établissements et des étudiants dans les données recueillies. Cette ambition n’est réalisable qu’avec l’appui des chefs d’établissement : par la mise en œuvre de tous les moyens à leur disposition en vue d’une large diffusion des informations concernant l’enquête auprès de leurs personnels et étudiants d’une part ; et par la transmission des fichiers d’adresses des étudiants en autorisant leurs services à communiquer ces informations à l’OVE d’autre part.
Il est utile de préciser que le dispositif d’enquête mis en place par l’OVE a reçu l’agrément de la CNIL quant à la conformité de son mode de recueil de données concernant les étudiants. Par ailleurs, les données collectées sont analysées de manière anonyme et non nominative.
Concernant son déroulement, le dispositif d’enquête mis en place par l’OVE consiste en un questionnaire en ligne (internet) soumis entre le 18 mars et le 18 juin 2013 à un échantillon d’étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur durant l’année universitaire 2012-2013.
La première étape de l’enquête consistera, pour l’OVE, à recueillir entre le 15 et le 20 janvier 2013, auprès des services compétents des établissements, les fichiers d’adresses des étudiants, qui serviront de base de sondage. Les étudiants participant à l’enquête seront ensuite tirés au sort par l’OVE sur la base des adresses recueillies.
A partir de mars 2013, l’OVE adressera aux étudiants retenus dans l'échantillon un courrier papier et 3 à 5 mails de rappel (cartes de rappel pour les classes de STS) sur lesquels figurera un mot de passe personnel leur permettant d'accéder au questionnaire en ligne.
Les premiers résultats de l’enquête, présentés sous la forme d’une brochure synthétique,  seront adressés à l’ensemble des établissements et à leur tutelle en octobre 2013. Dans le respect des règles de confidentialité, l’OVE ne procédera pas à la publication d’informations individuelles concernant chaque établissement: les résultats qui paraîtront décriront la situation des étudiants par type d’établissement. Cependant, l’OVE peut fournir, à la demande des chefs d’établissement, une note d’information établie à partir des réponses transmises par les étudiants de leur établissement, sous réserve d’effectifs suffisants pour permettre une exploitation statistique.
Conférence des présidents d'université Το Εθνικό Αστεροσκοπείο της Φοιτητικής Ζωής (ΟΒΕ), ένα δημόσιο όργανο που έχει συσταθεί με διάταξη της 14ης Φεβρουαρίου 1989 στο Υπουργείο Ανώτατης Εκπαίδευσης και Έρευνας, του οδηγού από την πρώτη έκδοση του το 1994, το εθνικό σύστημα έρευνας " ζωή των μαθητών. " Από την ίδρυσή της, η τριετής έρευνα καταγράφει ένα αυξανόμενο κοινό μεταξύ των σπουδαστών - να φθάσουν 33.000 απαντήσεις για το 2010 - και κινητοποιεί το 85% των ιδρυμάτων της τριτοβάθμιας εκπαίδευσης. Πρόκειται για μια έρευνα από μια άνευ προηγουμένου μέγεθος της Γαλλίας. Περισσότερα...