http://www.economie.gouv.fr/files/imagecache/image_la_une/matignon_une_eco2.jpgDe nombreux métiers sont proposés par les ministères de l’Éducation nationale, et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Ils sont désormais recensés et décrits en détail dans un répertoire des métiers accessible en ligne.
Le 16 novembre 2011, les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont publié, sur leurs sites internet respectifs, un répertoire des métiers (Reme) exercés par leurs agents. Ce dernier, évolutif, a été conçu en complémentarité des documents – interministériel et ministériels – déjà existants. Sa finalité: offrir une vision plus précise des activités et des passerelles possibles entre les ministères. Il a été élaboré par des groupes de travail, associant les différents acteurs des deux ministères: gestion des ressources humaines, agents, représentants administratifs, etc.
Un répertoire des métiers: pourquoi? Pour qui?

Le répertoire présente l’ensemble des métiers et des savoir-faire de l'éducation nationale et de la recherche. C’est à la fois un support de communication et un outil de gestion des ressources humaines (mobilité, gestion des carrières, recrutement). Il s’adresse aussi bien aux agents qu’aux personnes extérieures susceptibles de rejoindre l’un ou l’autre des ministères.
Les étudiants, par exemple, peuvent utiliser le répertoire pour s’informer sur les métiers existants. Les agents des deux ministères, pour orienter leur évolution professionnelle. Les personnels d’encadrement, pour rédiger les fiches de poste et conduire les entretiens annuels. Les organisations syndicales, pour faciliter le dialogue social. Enfin les services des administrations centrales, des services délocalisés et des établissements publics, pour mieux piloter les ressources. Enfin, les ministères et les fonctions publiques, pour faciliter la mobilité.
Mode d’emploi du répertoire

Le répertoire est organisé en 13 familles professionnelles. Certaines se rapportent aux activités spécifiques des deux ministères (éducation et formation tout au long de la vie ; enseignement supérieur - recherche). Les autres aux fonctions de support (par exemple : l’administration). Chaque famille comporte différents emplois-types (105 au total), couvrant, chacun, un ensemble de postes analogues. Par exemple, la dénomination "chercheur" regroupe les postes de "directeur de recherche", "chargé de recherche" et "conseiller scientifique". Ces emplois sont présentés sous forme de fiches métiers: définition, activités principales, compétences, débouchés, etc.
Un dictionnaire des compétences est également intégré au répertoire. Il clarifie le contenu des savoirs, savoir-faire et savoir-être décrits dans les fiches. Pour plus de lisibilité, ils ont été regroupés en 18 domaines de l’éducation à la communication, en passant par les achats.
Liens externes

- Le répertoire des métiers, à télécharger en PDF,
- Le dictionnaire des compétences, à télécharger en PDF,
- Rime, le répertoire interministériel des métiers de l’État, sur le site du ministère chargé de la Fonction publique.
http://www.economie.gouv.fr/files/imagecache/image_la_une/matignon_une_eco2.jpg Many jobs are offered by the departments of Education and Higher Education and Research. They are now identified and described in detail in a trade directory available online.
On November 16, 2011, the Ministries of National Education, Higher Education and Research have published on their websites, a directory of businesses (Reme) exercised by their agents. The latter, scalable, designed to complement the documents - and inter-ministerial - already exist. Its purpose: to provide a more accurate view of the activities and possible bridges between departments. It was developed by working groups, involving the various stakeholders in both departments: human resources management, agents, administrative, etc. More...