http://www.leformateur.info/chris/files/2010/11/logo_formaguide.jpgLe bilan de compétences est un « check-up » complet des atouts et des lacunes du salarié. L’employeur peut mesurer ainsi son « employabilité » en mesurant tant ses qualités professionnelles que personnelles. Le salarié a certainement développé des compétences au cours des différentes fonctions occupées au cours de sa carrière. Faire le point permet à l’employeur de savoir s’il peut l’affecter à un autre poste plus adéquat, lui donner davantage d’autonomie, voire de responsabilités.
Le bilan de compétences pour les agents de la fonction publique

Les agents de l'Etat peuvent eux aussi bénéficier du bilan de compétences. La loi de modernisation de la fonction publique datant du 6 février 2007 intègre ainsi la notion de droit, et de congé pour bilan de compétences. Cette initiative s'inscrit dans la continuité de l'instauration du bilan professionnel de 1997. Selon ses dispositions, les fonctionnaires qui ont accompli 10 années de service effectif ont droit à un bilan professionnel en vue d'une évolution géographique ou professionnelle de sa carrière. Réplique exacte du bilan de compétences, il dure en moyenne 20 heures et comporte trois phases : la phase préliminaire qui permet lors d'un entretien de préciser la finalité de la démarche, la phase d'investigation pour analyser les motivations et qui comporte des entretiens, tests, recherches, ou encore des enquêtes, et enfin la phase de conclusion pour construire les étapes de la mise en place du projet. Les résultats sont communiqués à l'agent et là encore les données restent confidentielles. Les modalités de financement sont dépendantes de chaque ministère.
Durée et délai pour le bilan de compétences

La durée est limitée, par bilan, à 24 heures de temps de travail, consécutives ou non. La durée du congé de bilan de compétences ne peut être imputée sur la durée des congés payés. Un salarié ayant bénéficié d'une autorisation d'absence pour effectuer un bilan de compétences ne peut prétendre dans la même entreprise au bénéfice d'une nouvelle autorisation d'absence dans le même but avant l'expiration d'un délai de franchise de 5 ans (sauf en cas de changement d'employeur).
Où réaliser son bilan de compétences?

Il existe 4 grandes catégories de prestataires: - les organismes publics au sein desquels il y a les CIBC (Centres interinstitutionnels de bilan de compétences).
L'employeur peut-il imposer un bilan de compétences?

Un employeur ne peut imposer, ni même "fortement conseiller" à son salarié de faire un bilan de compétence.
Le coût du bilan de compétences

Les salariés doivent adresses une demande de prise en charge à l'organisme financeur, Fongecif ou OPCA dont dépend l'entreprise. Il faut compter environ 45 jours avant d'obtenir une réponse. Si la prise en charge est acceptée, la rémunération du salarié est maintenue pendant la durée du bilan. Elle est versée par l'employeur qui se fait rembourser par l'organisme. Pour les CDD, la rémunération est calculée sur la base d'une moyenne des salaires perçus lors des quatre derniers mois de leur dernier contrat de travail.
Bilan de compétences, mode d'emploi

Procédure: Le salarié doit commencer par choisir l'organisme prestataire qui effectuera le bilan de compétences.
Les salariés concernés par le bilan de compétences

Tous les salariés de toutes les entreprises, peu importe l'effectif, peuvent bénéficier d'un bilan de compétences. Il faut qu'ils justifient néanmoins: - de 5 ans d'ancienneté, consécutifs ou non, en qualité de salarié. - De 12 mois d'ancienneté dans l'entreprise. Les titulaires de CDD doivent justifier de 24 mois en qualité de salarié dans les 5 dernières années dont 4 mois sous CDD au cours des 12 derniers mois. Les intérimaires doivent justifier de 5 ans d'activité en tant que salarié ou de 3 ans d'activité dans l'intérim, dont, pour les deux cas, un an au moins dans l'entreprise de travail temporaire au sein de laquelle il demande à bénéficier d'un bilan de compétences. Les bénéficiaires du CFI (Crédit formation individualisé) doivent avoir une ancienneté de 24 mois en qualité de salarié, dont 12 mois dans l'entreprise (pour les salariés d'entreprises artisanales de moins de 10 salariés, 36 mois en qualité de salarié dont 12 mois dans l'entreprise).
http://www.leformateur.info/chris/files/2010/11/logo_formaguide.jpg The skills assessment is a "check-up" full of strengths and weaknesses of the employee. The employer can thus measure the "employability" by measuring both his professional and personal. The employee has certainly developed skills in the various positions held during his career. Take stock allows the employer to know if it can assign it to another position more appropriate to give more autonomy or responsibility. More...