http://www.lemensuel.net/wp-content/themes/news_10/images/logo.pngPar Didier Chatenay · 18 décembre 2009.
Dans un grand mouvement de générosité envers le monde académique, la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a décidé récemment de créer un système de primes destinées aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs : la Prime d’Excellence Scientifique (PES). Cette initiative, qui se présente comme un vaste plan de revalorisation des carrières au sein du monde académique, a été accueillie froidement par la plupart des organisations syndicales et des associations, ainsi que par certaines instances représentatives de la communauté scientifique (conseils scientifiques et sections du Comité National du CNRS, de l’INRA)... Alors même que certains sont obnubilés par la notion d’efficacité, de compétitivité, il n’est pas sûr que les voies choisies à l’heure actuelle pour la recherche et l’enseignement supérieur soient les plus judicieuses pour favoriser ces autres notions importantes que sont, dans ce domaine, l’inventivité et la créativité.
http://www.lemensuel.net/wp-content/themes/news_10/images/logo.pngWedług Didier Chatenay · grudnia 18, 2009.
W wielki ruch wielkoduszności wobec świata akademickiego, Ministra Szkolnictwa Wyższego i Badań Naukowych, Valérie Pécresse, niedawno zdecydowała się stworzyć system zachęt dla naukowców i nauczycieli, naukowców: Scientific Award of Excellence (PES).Więcej...