Rapport établi par Marie-Christine Combes, Nathalie Quintero, Marie-Christine Bureau, Carole Tuchszirer, Solveig Grimault, Yves Lochard.
La VAE représente aussi, et cela fait sa profonde originalité, une occasion de confrontation entre l’expérience professionnelle et l’offre de certification. Or, cette confrontation est inévitablement le lieu d’un rapport de forces. A terme, deux hypothèses sont envisageables : soit la VAE renforcera le pouvoir du diplôme, ce qui contraindra les candidats au formatage de leur expérience dans le langage des diplômes existants, laissant de côté un grand nombre de salariés ; soit l’offre de certification évoluera suffisamment pour prendre en compte, dans une certaine mesure, la diversité des expériences professionnelles et permettre ainsi la valorisation de leurs acquis. Jusqu’où cette évolution est-elle souhaitable ? Faut-il tout certifier ? Tout est-il « certifiable » ? Cela aussi est objet de débat. La VAE interroge directement la construction des certifications et les modes d’évaluation du travail.
VAE is ook, en dit is zijn diepe originaliteit, een gelegenheid van de confrontatie tussen professionele ervaring en biedt certificering. Alles is "certificeerbare"? Ook dit is een onderwerp van debat. VAE rechtstreeks interrogates de bouw van kwalificaties en de evaluatiemethoden van de werkzaamheden. Echter dat een confrontatie onvermijdelijk is in plaats van een evenwichtige verdeling van de macht. Meer...