pcassuto | 11 janvier, 2009 15:04

Présidence tchèque de l'UE : La formation dans les priorités et le programme de travail présentés par le premier ministre Topolánek et le vice-premier ministre Vondra

La République tchèque, comme le fait tout pays assurant la présidence de l’Union européenne, présente au début de son activité à la tête de l’UE les priorités et le programme de travail défini pour les six mois à venir. En l’occurrence, le programme de travail de la présidence tchèque est introduit par une brève description des domaines prioritaires auxquels la République tchèque souhaite consacrer une attention particulière. Programme de travail de la présidence tchèque.

Extraits :
Dans la Table des matières : Le partenariat entre le monde de l’éducation et celui des employeurs: l’ouverture des écoles aux nouveaux défis. Le développement de l’enseignement supérieur – qualité et ouverture (processus de Bologne).
C’est pourquoi la présidence cherchera à mettre en pratique les lignes directrices pour la croissance et l’emploi et les principes généraux de la flexicurité et accordera la priorité au renforcement de la flexibilité du marché du travail, à la flexibilité des rapports du travail et des services sociaux selon le principe « renforcer l’attrait financier du travail » (« making work pay »), au renforcement de la motivation pour une approche active lors de la réinsertion sur le marché du travail, à l’amélioration de la qualité des ressources humaines grâce à la formation des adultes, etc.

L’actualisation du cadre stratégique de la coopération européenne en matière d’éducation après 2010.

La présidence se consacrera à la négociation du futur cadre stratégique de la coopération européenne en matière d’éducation et formation professionnelle après 2010, lequel devrait contribuer de manière significative au développement actif du potentiel humain européen. Dans l’esprit de la communication de la Commission et dans la continuité du programme de travail « Éducation et formation professionnelle 2010 », le nouveau cadre stratégique devrait déterminer les objectifs à long terme de la coopération européenne pour la prochaine décennie. Il appartiendra à la présidence de préparer les communications clés pour la réunion du Conseil européen de printemps consacrée à l’éducation et qui donnera mandat pour approuver le nouveau cadre stratégique en mai 2009. L’accent sera également mis sur les débats relatifs aux thèmes actuels (entre autres la formation des immigrants, le soutien à la mobilité) et sur la mise en oeuvre des instruments communs – notamment du système européen de crédits destinés à la formation professionnelle (ECVET) et au cadre européen d’assurance de la qualité de la formation professionnelle (CERAQ).

Le partenariat entre le monde de l’éducation et celui des employeurs: l’ouverture des écoles aux nouveaux défis.

La présidence insistera sur l’ouverture des établissements d’éducation et sur l’importance de leur coopération avec les employeurs et les régions. La présidence considère la formation comme nécessaire de se concentrer sur la mise en place d’un triangle de la connaissance. L’interaction de ces deux sphères est en effet décisive pour définir et garantir la constitution des principales compétences et des aptitudes des individus, qui sont déterminantes pour l’optimisation de leur développement professionnel et personnel et leur intégration sur le marché du travail. La présidence coopérera étroitement avec la Commission quant à son initiative visant le développement de la coopération entre les universités et le secteur de l’entreprise. Cette problématique est par ailleurs étroitement liée à la prévision et au développement des qualifications en Europe pour la période à venir. C’est pourquoi la présidence s’intéressera à l’initiative de la Commission portant sur les aptitudes du point de vue des professions en cours de développement.

Le développement de l’enseignement supérieur – qualité et ouverture (processus de Bologne)
Concernant le développement de l’enseignement supérieur, la présidence tchèque s’emploiera à évaluer la concrétisation des priorités du processus de Bologne telles que fixées pour la période 2007 – 2009, à préparer les rapports intermédiaires relatifs à l’évolution globale entre 1999 et 2009 et les documents qui serviront de base pour définir les visions de l’enseignement supérieur après 2010. La présidence tchèque conduira en outre le groupe directeur du processus de Bologne lors de la tenue de la conférence des ministres à Louvain.

Czeska prezydencja UE: Szkolenie w zakresie priorytetów i programu pracy przedstawione przez premiera TOPOLÁNEK i wicepremier Vondra. Partnerstwo pomiędzy światem edukacji i pracodawców: otwarcie szkół do nowych wyzwań. Partnerstwo pomiędzy światem edukacji i pracodawców: otwarcie szkół do nowych wyzwań. Prezydencja będzie ściśle współpracować z Komisją w sprawie jego inicjatywy na rzecz rozwoju współpracy między uczelniami i przedsiębiorstwami. Rozwoju szkolnictwa wyższego - jakości i otwartości (Bolonia).Czeska prezydencja będzie również dyrektorem procesu bolońskiego podczas konferencji ministrów w Leuven. Work program czeskiej prezydencji. Suite...