03 décembre 2009

Rapport critique sur la collecte des fonds de la Formation professionnelle

Retour à la page d'accueilLe système actuel de collecte des fonds de la formation professionnelle, n'est "ni fiable, ni viable", et "ni régulé, ni contrôlé", dénonce un rapport de l'Inspection générale des finances et de l'Inspection générale des affaires sociales, qui préconise de renforcer les contrôles.
Alors que la loi sur la formation professionnelle tout au long de la vie est parue fin novembre au journal officiel, le rapport, révélé mardi par Les Echos, émet un avis extrêmement critique sur la gestion financière des organismes paritaires chargés de collecter les fonds de la formation (Opca), et sur le Fond unique de péréquation (Fup), chargé de gérer leurs excédents. Le Fup, qui selon la nouvelle loi, va se transformer en fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), et verra ses compétences élargies, "ne maîtrise que très imparfaitement son rôle de péréquation", note le rapport.
"En termes de recettes, le Fup n'arrive pas à obtenir des informations financières fiables en provenance des Opca et peine à sécuriser ses recettes", souligne le rapport. Celui-ci remarque aussi qu'en termes de dépenses, "plus des deux tiers des sommes versées aux Opca au titre de la péréquation en 2008 n'étaient pas dues car ne répondant pas aux conditions fixées par les textes".
De même, le système d'encadrement des frais de gestion des organismes collecteurs "n'est pas viable, en l'absence de toute forme cohérente de comptabilité analytique au sein des Opca".
Ainsi, ces derniers "répartissent astucieusement leurs frais de gestion", pour éviter de devoir reverser leurs excédents au Fup, et la règle visant à limiter "les risques de thésaurisation", est "largement détournée", dénonce le texte.
"Les comptes des Opca ne reflètent que très imparfaitement la réalité" de leur activité économique, insistent les auteurs. Le système "ne répond ni à la lettre, ni à l'esprit de la réglementation", ajoute le document, précisant que "la promulgation de la loi doit permettre de remettre en ordre le dispositif". Il juge notamment indispensable que "le FPSPP exerce véritablement ses pouvoirs de contrôle en diligentant des audits dans les Opca", et préconise que les Opca placent leur trésorerie auprès d"un émetteur public, opérateur unique".
Tillbaka till HemDet nuvarande systemet för att samla in medel för yrkesutbildning, är "varken tillförlitlig eller hållbar" och "varken reglerad eller kontrollerad", klagar en rapport från Inspektionen generalfinansinspektionen och Inspektionen för allmänna frågor sociala, som vill stärka kontrollerna.
Medan lagen om yrkesinriktad utbildning under hela livet publiceras i slutet av november i den officiella tidningen Rapporten visade tisdagens Les Echos, utfärdar ett mycket kritiskt yttrande om den ekonomiska förvaltningen av gemensamma organ som ansvarar för att samla in medel utbildning (OPCA), och den enda jämlikhet Fund (Fup), ansvarar för förvaltningen av sitt överskott. Den Fup, som enligt den nya lagen kommer att bli gemensam fond karriär säkerhet (FPSPP), och kommer att få sin behörighet utvidgas, "inte bara mycket ofullkomligt kontrollera sina equalizing roll", konstaterar rapporten. Mer...

Posté par pcassuto à 16:00 - - Permalien [#]
Tags : ,


26 novembre 2008

Tutorat par les seniors : Laurent Wauquiez veut mettre les fonds de la formation professionnelle à contribution

Par Dominique Perrin, journaliste à Challenges, mardi 25 novembre
A
travers les baies vitrées, la vue est imprenable sur le fameux piton rocheux du Puy-en-Velay et sa chapelle Saint-Michel pointée vers le ciel. Du bois de châtaigner au mur, des dalles de lave au sol…: nous sommes dans le superbe hôtel du département de la Haute-Loire, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Secrétaire d’Etat à l’Emploi et maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez n’est pas peu fier, lundi 24 novembre, d’avoir fait venir sur ses terres des ministres de l’autre bout de l’Europe pour un colloque de l’Union européenne sur l’emploi des seniors.
Ce ne fut pas chose aisé pour tous: le ministre de l’Emploi suédois a bravé la tempête de neige pour prendre l’avion, le ministre du Travail et de l’Emploi luxembourgeois, handicapé par son bras enrubanné suite à une chute au judo, a craint de se trouver bloqué par les grèves à la SNCF, le ministre du Travail portugais José Antonio Vieira da Silva sort tout juste de l’hôpital du coin suite à quelques soucis de santé… Mais ils sont tous là... Il souhaite inscrire la mesure sur le tutorat dans le projet de loi sur la formation professionnelle, dès le premier trimestre 2009. Et évoque même l’idée de "valoriser de façon pécuniaire les salariés qui forment les plus jeunes" par les fonds de la formation. Petit souci: pour l’instant, la réforme de la formation professionnelle en est au stade de la négociation entre partenaires sociaux. Reste à voir s’ils apprécieront la suggestion. "On relève les copies fin décembre", avertit le secrétaire d’Etat. ...
Jacques l’ancien et le petit Laurent
Ceux qui doutent de l’efficacité du tutorat dans l’entreprise, se rassureront peut-être en observant la magie du tutorat dans la politique. Car ce lundi, le bon exemple n’était pas que chez Michelin, mais aussi… dans la salle du Conseil général. Car, pendant toute la journée, chacun a eu le plaisir d’avoir sous les yeux un des plus beaux modèles de tutorat: Jacques Barrot, 71 ans, et Laurent Wauquiez, 33 ans.
Mentoring by senior citizens: Laurent Wauquiez wants to fund the vocational training contribution.  He wishes to put the measure on mentoring in the draft law on vocational training, from the first quarter of 2009. And even mentions the idea of "a monetary value of employees who form the youngest" by the funds of training. Little concern for the moment, the reform of vocational training is at the stage of negotiation between social partners. Suite...

Posté par pcassuto à 00:08 - - Permalien [#]
Tags : , ,