Bpifrance CréationPrenez le temps de bien comprendre quelques notions essentielles

  • Les fonds propres

D'une manière générale, on identifie par "fonds propres" les capitaux dont dispose votre entreprise. Ils sont :

  • soit apportés par vous et vos associés (si vous créez une société),
  • soit par l'activité économique. En effet, en période de croisière, si votre entreprise dégage des bénéfices, une partie sera conservée en fonds propres pour servir notamment à financer des investissements. Votre entreprise aura de ce fait moins recours à l'endettement et sera plus résistante face à des difficultés économiques.

Au jour de la création, les fonds propres sont constitués par les capitaux de départ : votre épargne personnelle, celle de vos associés, l’ARCE si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé, un prêt d’honneur, etc. Ils vous permettront de :

  • faire face aux premières dépenses nécessaires au lancement de votre activité,
  • financer ce qui ne l'est pas par le système bancaire et notamment le BFR (besoin en fonds de roulement),
  • et solliciter un emprunt, car sans fonds propres il est très difficile d'obtenir un emprunt bancaire.

En règle générale, pour solliciter un emprunt bancaire, les fonds propres doivent représenter environ 30% des besoins financiers, sauf cas particuliers.

  • Le recours à des investisseurs

Si vos capitaux propres sont insuffisants pour démarrer votre projet d'entreprise (ou plus tard pour la relancer ou la développer) vous avez la possibilité de les renforcer en faisant appel à des investisseurs extérieurs privés ou publics qui prendront une participation au capital de votre société.
En création d'entreprise, cela permet d'alimenter les fonds propres, de gonfler le capital et ainsi de prétendre à des prêts plus importants.
Dans le cas de startups ayant un projet de croissance ambitieux nécessitant la réalisation d’investissements importants, on parle de « levée de fonds ».

  • L’endettement

En fonction des caractéristiques de votre projet et de son ambition, vous pourrez solliciter un emprunt bancaire ou vous adresser à des organismes de microcrédit. Sachez que dans la majorité des cas, les banques financent ce qui est "durable" (les investissements) et le stock de démarrage. Elles seront plus réticentes à financer le BFR.
Vous pourrez également solliciter un prêt d'argent auprès de particulier, via une plateforme de crowdlending
. Plus...