21 février 2019

Bina - Collections patrimoniales numérisées de la BULAC - Manuscrits arabes

Avec environ 1100 manuscrits arabes cotés et 700 manuscrits ou fragments non cotés, la collection de la Bulac est la seconde de France par son importance.
Les manuscrits arabes ont fait l’objet d’un premier catalogue par Abraham Danon (1857-1925), resté inédit, et qui suit un classement par matières. Abdelghani Ahmad-Bioud (1913- 1989) entreprit par la suite de réaliser un index, resté sur fiches, des manuscrits jusqu’à la cote 816. De son côté Georges Vajda (1908- 1981) a également laissé des notices dactylographiées ou manuscrites qui concernent les manuscrits 1 à 651 et complètent le travail de Danon.
Dans le fonds le plus ancien constitué à partir de 1750, les travaux d’élèves ou d’enseignants de l’Ecole, les dictionnaires et les grammaires sont nombreux et constituent une source, encore souvent méconnue et largement inexploitée pour l’histoire des Jeunes de langue puis du drogmanat et de l’Ecole des langues orientales. Les manuscrits en provenance du Maghreb forment la plus grande partie du fonds.
Parmi les collections entrées après 1874, on remarque la présence de volumes venant de l’explorateur Henri Duveyrier, du Shaykh Muhammad Ameziane ibn al-Haddad et de son fils Si Aziz, d’Alphonse Belin (1879), de Jules Thonnelier (1881), de Soliman El Harairi (1885) ou de Danon lui-même. Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]