04 mars 2016

L'IREMAM dans le rapport "Recherches sur les radicalisations"

Alain Fuchs, président de l'alliance ATHENA et président du C.N.R.S., remet ce jour à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le rapport de l’alliance ATHENA concernant la recherche sur la radicalisation. Consulter le rapport "Recherches sur les radicalisations, les formes de violence qui en résultent et la manière dont les sociétés les préviennent et s’en protègent".
L'Iremam dans le rapport "Recherches sur les radicalisations"
a) La connaissance du Proche-Orient actuel, un point fort menacé
Il y a une tradition ancienne d’études françaises sur le Proche et le Moyen-Orient servie par les relations historiques de la France avec cette partie du monde, et par un dense réseau de laboratoires en France (en particulier les UMR Iremam, Cetobac, Idemec, IMAF, etc.), d’institutions à l’étranger (en particulier les Écoles françaises et les UMIFRE CNRS/MAE situées dans le Bassin méditerranéen) et de partenariats. Nous renvoyons ici au livre blanc présenté par Catherine Mayeur-Jaouen, au nom du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans. p.35
La recherche académique française a la chance de pouvoir disposer pour tous les pays de la zone ont plusieurs spécialistes de l’ultra-contemporain dans ses aspects politiques, sociaux ou étatiques. Nous mentionnerons en particulier, sur Israël, Alain Dieckhoff (DR CNRS, CERI, Sciences Po) ; sur l’Arabie Saoudite, Nabil Mouline (CR CNRS, CéSOR, EHESS), spécialiste des relations entre le clergé wahhabite et le pouvoir saoudien (Les Clercs de l’islam. Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite (XVIIIe-XXIe siècles), 2011 ; Le califat, une histoire politique de l’islam, 2016) ; sur l’Egypte, entre autres, Catherine Mayeur-Jaouen (PU Inalco) ; sur le Yémen, Franck Mermier (DR CNRS, IIAC, EHESS) ; sur la Libye et l’islam dans les pays subsahariens : René Otayek (DR CNRS, LAM, Université de Bordeaux) ; sur la Syrie, Eberhard Kienle, actuel directeur de l’UMIFRE Ifpo, ou François Burgat (DR CNRS, Iremam, AMU), porteur de l’ERC Advanced Grant « When Authoritarianism fails in the arab world (WAFAW) » ; sur l’Irak, à nouveau, Jean-Pierre Luizard, auteur d’une Histoire politique du clergé chiite, 2014 et de La formation de l’Irak contemporain, 2013. pp.35-36
Florence Bergeaud-Blackler (DR CNRS, UMR Iremam, AMU) travaille sur les normativités islamiques dans les sociétés sécularisées à travers la construction des normes marchandes religieuses (« halal ») : Les Sens du Halal, Normativités Islamiques, Mondialisation et Sécularisation, 2015. Elle a lancé une recherche en collaboration avec Sophie Dubuisson-Quellier (DR CNRS, UMR Centre de Sociologie des organisations, Sciences Po) et Juliette Rouchier (DR CNRS, UMR LAMSADE, Université Paris Dauphine) sur le fonctionnement économique du marché halal et les relations qu’il entretient avec les différents courants islamiques y compris radicaux. p.42
Manlio Cinalli (Sciences Po, UMR Cevipof), a travaillé sur la jeunesse issue de l’immigration en France et en Grande-Bretagne, et désormais, en Italie. Voir aussi Ali Ben Saad (MCF, AMU, UMR Iremam) sur les réseaux migratoires et Nacira Guénif (PR, Université Paris 8) qui a écrit le premier ouvrage d’importance sur les filles de l’immigration. p.48
Les sciences de l’éducation et les sociologues ont beaucoup étudié les politiques publiques dédiées à l’intégration des immigrés en milieu scolaire et à leurs effets. Tout indique que le secteur de l’éducation a un rôle fondamental à jouer à la fois pour éviter les phénomènes de radicalisation, pour transmettre les valeurs de la République et pour lutter contre les discriminations qui minent la société française. On citera, à titre d’exemple, les livres emblématiques de Françoise Lorcerie (DR CNRS émérite, UMR Iremam, AMU), L’École et le Défi ethnique, Education et intégration, 2003 ou encore « A French Approach to Minority Islam in Education ? Normative Confusion », Journal of International migration and Integration, 2010). Leurs effets semblent avoir été peu marqués. p.50. Voir l'article...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]