L'édition 2015 de Repères et références statistiques est en ligne. Au sommaire: une information statistique détaillée sur le fonctionnement et les résultats de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, ainsi que les principales données sur la recherche française. Plus de 150 thèmes sont abordés dans cette publication. Télécharger la brochure Repères et références statistiques 2015.

L'apprentissage dans le Supérieur
Poursuivant la tendance observée depuis 1993, l’apprentissage continue de se développer dans l’enseignement supérieur. En 2013, 138 000 jeunes ont préparé un diplôme d’enseignement supérieur par la voie de l’apprentissage, soit une hausse de 2 % par rapport à l’année précédente. Le niveau III représente 53,7 % des apprentis du supérieur, le niveau II 16,6 % et le niveau I 29,7 %. Les niveaux I et II enregistrent une augmentation par rapport à 2012 : 2,8 % pour le niveau II et 7,5 % pour le niveau I, alors que le niveau III baisse (- 1,1 %).
Le BTS occupe toujours une place prépondérante, puisqu’il regroupe 44,1 % des apprentis du supérieur. Les effectifs d’apprentis en BTS diminuent cette année après deux années de forte progression (- 1,5 % par rapport à 2012). Les effectifs d’apprentis préparant un DUT stagnent (- 0,9 %) et atteignent 5 800 jeunes en 2013.
En revanche, le nombre d’apprentis préparant une licence ou un master professionnels progresse toujours. 17 400 apprentis préparent un diplôme d’ingénieur (contre 15 900 l’année précédente), principalement dans les spécialités de la mécanique, des technologies industrielles, de l’électricité et de l’électronique, spécialités à faible taux de féminisation (13,4 % de filles contre 17,2 % pour l’ensemble des formations d’ingénieurs).
47 % des jeunes inscrits en première année de niveau III par apprentissage sont issus d’une terminale de lycée ; la part de ceux venant de terminale générale gagne 0,8 point par rapport à 2012, celle des autres terminales diminue (- 1,3 point pour les terminales professionnelles et - 1,6 point pour les terminales technologiques). Ils sont peu nombreux (10,2 % en 2013) à intégrer une formation de niveau III par apprentissage après un parcours dans un autre cursus du supérieur. En 2013, la proportion de jeunes inscrits dans ce niveau de formation, et qui étaient déjà apprentis l’année précédente, est de 19,8 %.
33,4 % des jeunes préparant un diplôme d’ingénieur par apprentissage poursuivaient des études en IUT sous statut étudiant l’année précédente, 25,3 % suivaient déjà une formation par apprentissage.
28,8 % des apprentis en première année de niveau I ou II (hors ingénieurs) étaient déjà sous ce statut l’année précédente, ils sont 26,3 % à venir d’un BTS ou d’un DUT sous statut étudiant et 30,5 % à venir d’une autre formation du supérieur sous statut étudiant. Consulter la brochure RERS 2015. Voir l'article...