Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Parmi les deux millions de chômeurs qui quittent tous les ans les listes de Pôle emploi pour reprendre une activité, 37 % d’entre eux changent de métier. Cette mobilité, qui n’est pas toujours choisie et souvent dictée par l'urgence, concerne plus de 40 % des jeunes de moins de 25 ans, contre 27 % des 35-49 ans.
Ce sont les ouvriers et les publics les moins qualifiés qui sont le plus concernés par cette mobilité. De plus, c’est bien souvent la précarité, comme la fin de l’indemnisation, qui suscite cette mobilité. Ainsi 58 % des personnes ayant changé de métier l'ont fait dans l’urgence de trouver un travail.
Tous les résultats de l'étude dans Eclairages et Synthèses n° 2, avril 2014. Voir l'article...