Aquitaine Cap MétiersUn an après le lancement du Pacte pour la croissance et la compétitivité, le Premier ministre a présenté les grandes lignes d’un plan innovation, porté par le ministère du Redressement productif et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Il n’existe pas de processus type en termes d'innovation : multiforme, elle peut être la résultante des besoins du marché, des comportements des utilisateurs... Mais elle est également propulsée par des avancées technologiques de façon imprévisible, grâce aux recherches menées par des organismes comme le CEA, le CNRS, l'INSERM, le CNES, les organismes de recherche en général et les laboratoires dans les universités… La loi sur l'enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013 visait ainsi la mise en place de véritables « écosystèmes territoriaux de recherche et d'innovation », au sein des communautés d'universités et d'établissement.

  • Dans ce contexte foisonnant de facteurs déclencheurs de l’innovation, le plan est donc lancé sur des axes très Une offre de formation à l'entrepreneuriat et à l'innovation dans toutes les filières de l'enseignement supérieur, dès la licence.
  • Des incubateurs au cœur des universités grâce au lancement d'un appel à projets qui permettra de faire émerger 30 PEPITE (Pôles Etudiants pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat) sur le territoire, un par communauté d'universités et d'établissements.
  • Un nouveau statut "d'Etudiant Entrepreneur" y compris pour les jeunes diplômés.
  • Un dispositif dédié dans le Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes pour les étudiants entrepreneurs.
  • Le doublement des stages encadrés et de l'alternance.
  • Des formations pluridisciplinaires pour susciter la créativité, avec des espaces de travail coopératifs.
  • La mise en place d’un Comité « Sup-Emploi » présidé par des industriels pour anticiper les métiers de demain et adapter les formations.

En savoir +