PDF - 545.7 ko

Société civile n°137 - Le 25 août 2013 par l’équipe de la Fondation iFRAP.
Le choc de simplification et la modernisation de l’action publique initiés par le gouvernement doivent conduire notre pays à lancer une politique de fusion des échelons administratifs et des intervenants en matière d’aide sociale. Si pour l’instant, les annonces du Gouvernement déçoivent et se concentrent essentiellement sur l’accélération de l’e-administration, la question des périmètres d’interventions des différents niveaux administratifs reste posée au mépris des règles de subsidiarité, ici illustré par la Fondation iFRAP à travers quatre exemples:
Le secteur recherche et innovation dont les structures éclatées emploient une masse salariale de 700 millions d’euros alors qu’une large partie de ces personnes ne travaillent pas avec les entreprises mais sont chargées d’organiser la coordination entre tous les acteurs impliqués.
Télécharger le mensuel de la Fondation iFRAP, Société Civile : Doublons de compétences à tous les échelons, le mal français. Suite...