Après un an d’existence, l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement présente un point d’étape sur son activité dans la brochure « 2010 pour demain », qui vient de paraître, et que son président a remis à la Ministre de la Recherche.
Après un an d’existence, l’alliance a lancé une dynamique nouvelle en  fédérant l’ensemble des organismes et des Universités (via la CPU) qui fondent la recherche environnementale et en travaillant les interfaces entre les domaines et les disciplines. Les 250 scientifiques sollicités ont fourni un important travail de coordination et de programmation qui permet désormais à la recherche environnementale d’acquérir toute sa place pour répondre aux enjeux sociétaux sur l’environnement.
Sur les quatre grands enjeux de l’Alimentation, de l’Eau, du Climat et des Territoires, l’Alliance favorise une approche cohérente, programmatique et opérationnelle, pour une recherche performante qui puisse également contribuer au développement des pays du sud. Avec la création d’AllEnvi, un nouvel élan a été initié. Il revient maintenant à nos 15000 scientifiques, chercheurs, ingénieurs et techniciens, d’identifier, concevoir, valider et déployer les solutions qui permettront de relever les défis de la transition écologique vers une « croissance verte ».
Extraits sur le formation
Diverses actions des membres d’AllEnvi sont donc menées en direction des pays du sud, comme par exemple la formation de gestionnaires de bassins versants au Maghreb. p.25
Les différentes facettes de ce programme intégreront l’innovation sous tous ses aspects, s’appuieront aussi sur le savoir-faire des professionnels de la mer, et veilleront à promouvoir la formation. p.45
La coordination en réseaux nationaux de ces dernières permet de structurer les communautés, favoriser l’échange et la diffusion des technologies innovantes et faire émerger les besoins en matière de formations technologiques. p.62
À la mesure des grands défis d’avenir, la France a fait le choix d’investir à hauteur de 22 milliards d’euros dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, l’industrie et la recherche. p.64
Voir aussi sur le blog AllEnvi, l'Alliance pour l'Environnement, ATHENA, l'Alliance des sciences humaines et sociales et Le Supérieur au 5e Conseil de modernisation des politiques publiques.

Wara sena ta 'eżistenza, l- Alleanza Nazzjonali għall-Ambjent Riċerka għandu aġġornament interim dwar l-attivitajiet tagħha fil-ktejjeb "2010 Għada", li għadu kif deher, u li l-president tagħha ssottomettiet lill-Ministru riċerka. Wara sena ta 'eżistenza, l-alleanza nediet dinamika ġdida fir jġibu flimkien l-aġenziji kollha u l-universitajiet (permezz CPU) riċerka ambjentali u jaħdmu fuq l-interfaces bejn l-oqsma u dixxiplini. Ix-xjentisti 250 fittxet sakemm ix-xogħol importanti ta 'koordinazzjoni u l-ipprogrammar, li issa jipprovdi riċerka ambjentali biex jiksbu post leġittimi tagħha biex jindirizza kwistjonijiet soċjali fuq l-ambjent. Wkoll fuq il-blog AllEnvi, l-Alleanza għall-Ambjent, ATHENA, l-Alleanza tal-Istudji Umanistiċi u x-Xjenzi Soċjali u l-Kunsill Superjuri tal-modernizzazzjoni 5 tal-politiki pubbliċi. More...