http://media.education.gouv.fr/image/Global/42/9/logo_MEN_2010_160429.jpgCoût de l'éducation en 2009, Évaluation provisoire du compte. Télécharger: Les notes d'information - DEPP - N°10.21 décembre 2010, Données des tableaux et des graphiques.
En 2009, la France a consacré 132,1 milliards d’euros à son système éducatif, soit une dépense en hausse de 1,3% (en euros constants) après trois années de stabilité. Cela représente 6,9% du PIB et 2 050 euros par habitant.
La dépense d’éducation se répartit, en 2009, à hauteur de 38,2 milliards d’euros pour le premier degré (soit 28,9% de la DIE), 55,4 milliards d’euros pour le second degré (soit 42,0% de la DIE) et 26,3 milliards d’euros pour le supérieur (soit 19,9% de la DIE). Le reste de la DIE, soit 12,1 milliards d’euros (9,1%), concerne le financement de l’apprentissage (scolaire et supérieur), de la formation continue et des enseignements extrascolaires. Ces chiffres sont à rapprocher de ceux de la dépense nationale la formation professionnelle et l’apprentissage: 29,8 milliards d’euros en 2008, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage s’accroît de 5,3% par rapport à 2007.
La dépense moyenne par élève ou étudiant est de 7990 euros: 5690 euros pour un écolier, 9380 pour un élève de l’enseignement secondaire, 11260 pour un étudiant. La part du secondaire (42,0%) dans la dépense intérieure d’éducation (DIE) tend à décroître, celle du supérieur (19,9%) progresse de 2,3 points depuis 2005.
Dans l’enseignement supérieur, la DIE est multipliée par 2,5 et sa part au sein de l’ensemble de la DIE croît de 14,6% en 1980 à 19,9% en 2009, avec une hausse plus marquée au cours des années récentes.
Dans le supérieur, la dépense par étudiant s’élève à 11260 euros (calculée sur l’ensemble des étudiants inscrits en université ou dans des établissements du second degré ou dans toute autre école supérieure). De 1980 à 2005, la dépense a progressé de 28,0%, soit de 1,0% en moyenne par an. Cette hausse s’accélère à partir de 2006 avec une croissance moyenne de 3,1% par an. Certaines aides (majoration du quotient familial, allocation logement social) de l’État n’apparaissent pas dans la DIE définie ici car elles sont d’ordre fiscal ou non directement liées au statut étudiant. Leur prise en compte porterait le coût d’un étudiant de 11260 à 12520 euros. Dans l’enseignement supérieur, la part de l’État est encore plus importante (73,2%) tandis que les collectivités territoriales prennent en charge 9,8% de la DIE. Dans l’enseignement supérieur, que ce soit pour la dépense moyenne par étudiant (12770 PPA dollars en France contre 12910 PPA dollars pour la moyenne des pays de l’OCDE) ou pour le coût d’un étudiant de manière cumulée sur l’ensemble de la durée moyenne des études supérieures (51350 PPA dollars contre une moyenne de 53280 PPA dollars), la France se situe légèrement en retrait de la moyenne des pays de l’OCDE.
L’État reste le premier financeur de l’éducation (59,2%), devant les collectivités territoriales (24,6%) dont la part a augmenté de 4 points depuis 2005. Avec 6,0% de son PIB consacré à l’éducation en 2007, la France se situait 0,3 point au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE sur un champ restreint ne comprenant pas la formation continue (données internationales 2007 publiées en 2010). Voir aussi l'article du blog 10220 euros par an, coût moyen d'un étudiant à l'université.
http://media.education.gouv.fr/image/Global/42/9/logo_MEN_2010_160429.jpg Cost of Education in 2009, Interim Evaluation of the account. Download: The briefing notes - DEPP - No. 21/10 December 2010, data tables and graphs.
In 2009, France has spent 132.1 billion euros in its educational system, an expenditure increase of 1.3% (in constant euros) after three years of stability.
This represents 6.9% of GDP and 2,050 euros per capita. Education expenditure is divided in 2009, up from 38.2 billion euros in the first degree (or 28.9% of the EIS), 55.4 billion euros for the second degree (42 , 0% of the EIS) and 26.3 billion euros for the superior (or 19.9% of the EIS). The rest of the EIS, or 12.1 billion euros (9.1%), the financing of learning (school and higher), continuing education and extracurricular lessons. These figures are closer to those of the national expenditure on vocational training and apprenticeship: 29.8 billion euros in 2008, national expenditure for vocational training and learning is growing by 5.3% 2007. The average expenditure per student is 7990 Euros: 5690 Euros for a schoolboy, 9380 for a student of secondary education, 11 260 for a student. The share of secondary (42.0%) in the domestic education expenditure (DEE) tends to decrease, that of higher (19.9%) was up 2.3 points since 2005. See also the blog entry 10220 euros per year average cost of a university student
. More...