29 août 2013

Vous avez un projet de formation ? De reconversion professionnelle ?

http://www.mpfm.fr/template/mpfm/img/entete/logo.pngIdentifiez votre besoin et découvrez les étapes à suivre !

Pourquoi et comment me former ?
Apprentissage ou contrat de pro ?
Comment valider mes acquis ?

Vous recherchez un complément d’information sur un dispositif, retrouvez toutes les informations pratiques dans les fiches techniques !

Tous vos droits à la formation :

Posté par pcassuto à 18:01 - - Permalien [#]
Tags :


07 août 2011

Formation, reclassement, reconversion des salariés licenciés et des chômeurs

Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. Le Ministère du Travail (DARES) a publié en juillet deux bilans relatifs  aux mesures destinées à favoriser le retour à l’emploi des licenciés pour motifs économiques (http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/) et des chômeurs. Plus de 710000 personnes ont été concernés en 2009 par les différents dispositifs existants: la convention de reclassement personnalisé, le contrat de transition professionnelle, le congé de mobilité, le FNE-formation (lui-même décomposé en quatre mesures) en ce qui concerne les salariés confrontés à un licenciement économique, actions de formation des régions, de Pôle Emploi, de l’Etat en ce qui concerne les chômeurs…
En 30 ans ce paysage n’a guère changé et on est toujours confronté à une mosaïque de micro-dispositifs  mis en œuvre par une armada de micro-prestataires (des milliers !) qui peinent à faire valoir un bilan étayé en matière de reclassement. Le nombre et les caractéristiques de ces prestataires n’apparaissent jamais dans ces bilans alors que cet aspect est un élément essentiel de compréhension de l’efficience des dispositifs de retour à l’emploi. D’ailleurs ces opérateurs ne relèvent d’aucune typologie fonctionnelle qui permettrait, par exemple, de comparer les méthodes de reclassement des chômeurs de longue durée avec celles qui s’appliquent aux licenciés économiques!
On peut comprendre une certaine différenciation des mesures destinées à ces publics selon leur statut et les champs institutionnels de responsabilité, mais on peut légitimement s’interroger sur l’intérêt d’une atomisation des prestataires dont le fil conducteur en matière d’intervention consiste à influencer le fonctionnement du marché de l’emploi. Or cette influence a une double dimension que nous avons déjà évoqué : le comportement des personnes à reclasser et celui des entreprises en matière d’embauche. Dans les deux cas la richesse de l’expérience du prestataire est essentielle.
Par ailleurs, le caractère pléthorique des prestataires rend difficile toute politique d’évaluation de leurs pratiques qui nécessiterait une logistique de suivi hors de portée des financeurs institutionnels. Quant à l’hypothèse de spécialisation des prestataires elle est contradictoire à l’injonction d’individualisation qui repose sur la capacité à diversifier les réponses selon les profils personnels et à mettre en oeuvre des démarches appropriées aux salariés peu qualifiés, aux chômeurs de longue durée, aux jeunes en insertion ou aux seniors en reconversion. Par ailleurs la confrontation à des contextes territoriaux et sectoriels différents n’est-elle pas un passage obligé pour des organismes qui veulent accompagner les trajectoires professionnelles? N’est-ce pas de la diversité de ses terrains d’interventions qu’un organisme qui accompagne les transitions professionnelles peut consolider ses fondamentaux et ses méthodes?
Si les licenciements économiques sont par nature ponctuels et locaux, cela justifie d’autant plus l’importance d’avoir des organismes qui interviennent sur d’autres types de processus de reclassement ou de mobilité. La connaissance des situations économiques locales dans l’accompagnement des transitions professionnelles est un passage nécessaire mais pas suffisant, encore faut-il disposer d’une expérience multi-territoriale et intersectorielle pour renouveler les approches et les logiques d’acteurs.
Que faire? Comment compenser les limites de cette multiplicité de prestataires spécialisés et de petite taille? Une solution intermédiaire consiste à mettre en place au niveau régional ou inter-régional des structures indépendantes d’appui et de professionnalisation chargées d’évaluer et de capitaliser les pratiques, de labelliser les méthodes et de professionnaliser les intervenants notamment par des réseaux d’échanges d’expérience. Cette première étape pourrait favoriser un rapprochement des prestataires à condition que les financeurs contribuent à une concentration des structures par des cahiers des charges plus globaux, plus ambitieux et moins « spécialisés».
By Paul Santelmann, Head of Forecasting at the AFPA. The Ministry of Labour (DARES) issued July 2 balance sheets for measures to promote re-employment of laid off for economic reasons (http://www. Work-job-sante.gouv.fr/) and the unemployed. More than 710,000 people were affected in 2009 by the various existing devices: the personalized redeployment agreement, the contract professional transition leave, mobility, FNE-training (itself divided into four measures) in respect of employees facing redundancy, training areas, the job center, the rule regarding the unemployed... In 30 years the landscape has not changed and it still faces a mosaic of micro-systems implemented by an armada of micro-providers (thousands!) Struggling to balance a substantiated claim for reclassification. More...

Posté par pcassuto à 09:31 - - Permalien [#]
Tags :