17 mars 2016

Objectif Alternance 2016

18 mai 2016
Où : Rennes 35000
Lien : http://www.forum-alternance.univ-rennes1.fr Contact et information pratique : Objectif ALTERNANCE - mercredi 18 mai 2016 de 10h à 17h Maison des associations - 6 cours des Alliés - Rennes Entrée libre et gratuite. 
Les services formation continue (SFC) des universités de Rennes 1 et Rennes 2 organisent la cinquième édition d’Objectif Alternance.  Cet évènement offrira aux étudiants, demandeurs d’emploi et salariés l’opportunité de rencontrer les entreprises qui recrutent en alternance. Pour sa cinquième édition, une vingtaine d’entreprises présenteront leurs offres d’alternance. Elles rencontreront les candidats pour recruter leurs futurs salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Les universités rennaises conseilleront et orienteront les candidats dans leurs projets de formation. Du DUT au diplôme d’ingénieur, ce sont près de 80 diplômes en alternance dispensés dans de nombreux domaines. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 03:40 - - Permalien [#]
Tags :


08 avril 2015

Seniors : comment se reconvertir grâce à l’alternance ?

http://www.kelformation.com/images/structure/logo-kf.gifPar Benjamin Dusaussoy - © Kelformation. L’alternance n’est pas réservée aux jeunes. Certes, le contrat d’apprentissage est principalement réservé aux moins de 26 ans, mais le contrat de professionnalisation, lui, ne connaît pas de limite d’âge. Se reconvertir grâce à l’alternance… c’est possible, à condition d’avoir un projet bien ficelé. Explications.
Changer de métier tout en continuant de gagner sa vie, c’est la promesse de l’alternance. Quand on souhaite se reconvertir après plusieurs années d’une première carrière, ce point peut être déterminant. Suite...

Posté par pcassuto à 10:00 - - Permalien [#]
Tags :

27 février 2015

Forum de l’alternance - Picardie

Résultat de recherche d'images pour "picardie.fr logo"Le forum de l’alternance se déroulera sur 7 sites de Proméo Formation : Amiens, Beauvais, Compiègne,Saint-Quentin, Senlis, Soissons. Plus de 250 entreprises seront présentes pour recruter sur place leurs futurs collaborateurs.
Le forum régional de l’alternance est une grande journée Emploi-Formation idéale pour : choisir son métier, s’inscrire à une formation qualifiante ou diplômante, passer des entretiens de recrutement et décrocher sur place un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation.
A destination des jeunes, demandeurs d’emploi, salariés

  • Plus de 140 formations du CAP au diplôme d’ingénieur, des filières techniques et tertiaires
  • Entretien de recrutement à passer sur place
  • Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation à décrocher sur place

L’occasion aussi pour les entreprises de recruter en direct leurs futurs collaborateurs.
La liste des entreprises présentes. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:45 - - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2014

Imaginer une nouvelle filière professionnelle pour les bacheliers professionnels

Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a confié une mission à Christian Lerminiaux, ancien président de la conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI), ancien directeur de l’Université de technologie de Troyes.
Cette mission vise à examiner les conditions de mise en place d’une filière professionnelle post-bac offrant un parcours spécifique et adapté aux bacheliers professionnels. Cette nouvelle filière doit leur permettre d’accéder à un diplôme de niveau III jusqu’à des formations plus longues, grâce à des passerelles vers les masters ou écoles d’ingénieurs. Cette voie nouvelle aurait également vocation à accueillir des bacs pros déjà engagés dans la vie active et voulant compléter ou améliorer leurs qualifications et compétences.
Aujourd’hui, avec la mondialisation et les avancées technologiques, la complexité des procédés et des normes, la demande en qualification est encore plus forte et l’industrie et ses services ne peuvent plus accueillir le flux croissant de bacheliers professionnels.
Aujourd’hui, 1 bachelier sur 2 (47,5%) poursuit des études : 30% dans l’enseignement supérieur et 17,5% en contrats de professionnalisation. 18 000 s’inscrivent à l’université où leur taux de réussite à l’issue de la première année n’est que de 3,5%.
Comme le souligne Geneviève Fioraso, "Le Gouvernement a une responsabilité quant à l’insertion, l’avenir des bacheliers professionnels, issus à plus de 80% des catégories les moins aisées de la société. C’est un enjeu de justice sociale, celui de rétablir l’ascenseur social républicain. C’est un enjeu économique, puisque le redressement industriel et la mise en place de nouvelles filières industrielles ne pourront se faire que si nous disposons des qualifications correspondantes."
Cette mission s’inscrit dans la continuité des mesures déjà engagées par la loi du 22 juillet 2013 pour l’orientation prioritaire des bacheliers professionnels, qui ont permis en 2 ans d’augmenter le nombre de bacheliers professionnels en S.T.S. et I.U.T. de 11%. Mais ces mesures ne suffisent pas face au flux croissant de bacheliers professionnels. Aussi, dans la mission confiée à Christian Lerminiaux, Geneviève Fioraso a souhaité que :

  • un travail étroit soit mené avec les acteurs économiques pour déterminer le type de qualifications nécessaires,
  • la conception de cette nouvelle offre de formation associe tous les types d’établissements d’enseignement supérieur : universités, S.T.S. mais aussi les écoles d’ingénieurs, qui pourraient accueillir de telles filières,
  • cette nouvelle formation professionnalisante s’appuie sur le principe de l’alternance.

Les conclusions de ce rapport sont attendues dès le mois de juin afin que des expériences pilotes puissent être formalisées dès la rentrée 2015, pour une généralisation à la rentrée 2016. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:24 - - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2014

Entrer dans la banque par la voie de l'alternance

Par Stéphanie Mignot-Gérard, Constance Perrin-Joly, François Sarfati (coord.), Nadège Vezinat. Au cours des dernières années, les banques françaises ont eu à recruter de nombreux cadres commerciaux intermédiaires et ont intensifié leurs efforts pour intégrer à ces postes des jeunes issus de milieux populaires, en particulier ceux originaires des zones urbaines sensibles. En parallèle, les filières de l’enseignement supérieur débouchant sur ces métiers se sont ouvertes et professionnalisées, via notamment les formations en alternance.
Il existe un certain nombre d’études sur les questions de recrutement, notamment sur l’accès à l’emploi de jeunes issus de la diversité. Ces études mobilisent essentiellement des données statistiques (évaluant la mobilité sociale ou la discrimination) ou tentent de comprendre le comportement des recruteurs, mais peu s’intéressent de manière diachronique aux effets de la sélection (voire de la discrimination) sur la construction identitaire de ces jeunes cadres.
L’hypothèse de départ de notre étude consiste dans l’idée simple, mais féconde, que l’on ne peut pas comprendre les trajectoires professionnelles sans regarder les moments qui les précèdent et, ce faisant, qui les conditionnent. À côté de ces interrogations sur les parcours de ces jeunes, d’autres questionnements portent plus spécifiquement sur leur vécu de ces années d’études en alternance, de leur insertion professionnelle et de leur carrière en entreprise. Le double mouvement de « démocratisation » et de « professionnalisation » des formations universitaires peut être à l’origine d’une difficulté à gérer conjointement plusieurs appartenances…
Télécharger le Rapport 87 "Entrer dans la banque par la voie de l'alternance". Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:07 - - Permalien [#]
Tags :


13 août 2014

L’apprentissage dans l’enseignement supérieur - Développer des outils d’observation de l’alternance dans le supérieur

http://www.cnfptlv.gouv.fr/squelettes/imgsquelette/entete.jpgRapport du CNFPTLV "L’apprentissage dans l’enseignement supérieur" Aujourd’hui et demain ?
Rapport élaboré par le Ministère de l’éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche
et le Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie. Juin 2014 - MENESR (Anne Bonnefoy) – CNFPTLV (Carole Aboaf).
4.5 Développer des outils d’observation de l’alternance dans le supérieur
4.5.1 Harmoniser et prolonger les enquêtes statistiques
La complexité du système de gestion des données et la multiplicité des acteurs rendent difficile une vision statistique globale de l’alternance. En effet, il serait nécessaire d’harmoniser les pratiques et de mutualiser les données. Cela permettrait d’améliorer la fiabilité des statistiques. Une harmonisation des enquêtes des différents ministères sur le sujet de l’apprentissage dans le supérieur en particulier et de l’alternance en général peut constituer un préalable. Les enquêtes sur l’insertion professionnelle des apprentis complètent de façon pertinente les analyses existantes. Ces enquêtes doivent être traitées en cohérence pour servir une analyse globale de l’alternance qui permettrait d’avoir un outil de pilotage fiable.

4.5.2 Elaborer un diagnostic partagé des besoins d’aujourd’hui et de ceux de demain, au niveau régional et national
La réflexion sur les besoins en compétences des secteurs marchands et non marchands doit s’organiser avec les branches, l’interprofessionnel, les clusters et les pôles de compétitivité, mais également prendre en compte les orientations locales, comme la stratégie régionale de l’innovation. Ces orientations doivent tenir compte des pratiques de recrutement sur les territoires, mais aussi s’ouvrir à une certaine mise en cohérence pour éviter la concurrence entre les régions. En effet, le marché du travail des cadres est national voire international. Dans cette perspective la question de la lisibilité des diplômes par les jeunes, leur famille et les entreprises doit être posée.
Les observatoires régionaux de l’emploi et de la formation (OREF), les observatoires des branches professionnelles et les établissements de l’enseignement supérieur sont des interlocuteurs privilégiés pour construire cet outil de diagnostic.

4.5.3 Les régions et l’enseignement supérieur
La Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale ainsi que la Loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République placent la région au coeur de cette problématique en lui donnant le rôle d’élaborer le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles et d’adopter la carte régionale des formations initiales. En outre, dans le cadre du service public régional de l’orientation (SPRO), les acteurs doivent s’emparer de la question de l’orientation et se donner les moyens d’une information complète sur l’apprentissage.
Par ailleurs, au sujet des politiques régionales de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, M.Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie et président de la commission Enseignement supérieur, recherche et innovation de l’Association des Régions de France a présenté, lors de son audition au Comité Sup Emploi, les éléments ci dessous.
Il n’y a pas de doctrine établie au niveau des régions en ce qui concerne un développement de l’apprentissage qui se ferait sur les niveaux 4 et 5 au détriment de l’enseignement supérieur.
Le constat est celui d’un besoin de contractualisation fort.
Les régions souhaiteraient notamment être plus associées à un certain nombre de décisions qui concernent la carte des formations. Il faut que l’enseignement supérieur soit plus présent pour être mieux associé et notamment participe aux questions de développement économique des régions. Les universités devraient être forces de proposition dans ce domaine, ce qui les associerait plus et leur donnerait une meilleure lisibilité et capacité de collaboration, y compris financière.
En fait, les régions ont besoin que les contacts et les échanges ne se limitent pas aux questions de financement mais soient bien inscrits par les universités dans des projets de développement économique.
L’apprentissage ne doit pas être traité du seul point de vue financier, mais bien dans une perspective de développement, de renforcement de la compétitivité et d’inscription forte de l’université dans les perspectives régionales, y compris d’inscription de la région dans les challenges européens et internationaux.
A cette condition, il n’y a pas un choix entre plusieurs niveaux de qualifications mais entre différents potentiels pour la région. Même s’il est exact que des rationalisations sont nécessaires, aucune doctrine n’est présente pour un niveau plus qu’un autre.
L’opposition sur enveloppe constante n’a pas lieu d’être. Il existe des plans pluri annuels d’investissement sur l’apprentissage et la question est bien celle de la participation des universités à un partenariat pour le pilotage du développement économique.

4.5.4 Pérenniser les espaces d’échanges entre les acteurs

  • Au niveau national

Le groupe de travail associant tous les acteurs, comme aujourd’hui constitué, doit poursuivre la réflexion et l’élargir sur une observation régulière des pratiques liées à l’apprentissage (ou plus généralement à l’alternance).

  • Au niveau régional

Il devient indispensable de créer sur tous les territoires des espaces d’échange entre les différents acteurs (politique, académique, entreprises…) pour analyser les besoins à venir et créer les filières pédagogiques adaptées. Ces échanges permettent non seulement de veiller à ce que les formations existantes ne deviennent pas obsolètes mais aussi d’anticiper les besoins de demain.
Les actuels CCREFP (futurs Comités régionaux de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle) sont le lieu adéquat pour cela. Télécharger le Rapport du CNFPTLV "L’apprentissage dans l’enseignement supérieur".

Posté par pcassuto à 17:15 - - Permalien [#]
Tags : ,

02 août 2014

La formation en alternance génère des droits à la VAE

RhoneAlpes-Orientation.orgL'ancienneté acquise pendant une période de formation en alternance sera prise en compte pour des personnes en CDD voulant accéder au congé VAE.
Pour en savoir plus consultez notre dossier sur la réforme de la formation professionnelle. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:29 - - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2014

Alternance Candidats - Les aides de l’État

le portail de l'alternanceDes aides variées peuvent vous soutenir pour mener à bien vos études en alternance.
L’allocation logement
Si vous payez un loyer et sous conditions de ressources, vous pouvez bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL). Dans ce cas, vous ne devez pas dépendre du foyer fiscal de vos parents. Pour en faire la demande, contactez la Caisse d’allocations familiales : www.caf.fr.
Loca-pass
Les aides Loca-Pass proposent de faire l’avance du dépôt de garantie demandé par le bailleur contre un remboursement échelonné : http://www.actionlogement.fr/
Les transports
Comme tout autre salarié, vous bénéficiez des mêmes droits en matière de remboursement des frais de transport entre votre domicile et le lieu de travail. L’employeur prend en charge la moitié du titre d’abonnement aux transports publics. Les règles applicables aux déplacements professionnels, définies au niveau de l’entreprise ou de la branche professionnelle, s’appliquent à vos déplacements entre votre lieu de formation et votre domicile
Les impôts sur le revenu
En contrat d’apprentissage, les salaires versés sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du Smic. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 15:09 - - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2014

Handicap et Alternance - Jusque fin juin 2014

http://formation.picardie.fr/fileadmin/templates/style/img/2014/banner.pngL’action de formation préparatoire à l’alternance pour des personnes en situation de handicap (FPAPH), (re)démarre à compter du 02 Décembre 2013.
Cette action de formation d’une durée d’environ 7 mois avec une mise en place d’un temps plein progressif se déroulera jusque Juin 2014.
L’action est financée par l’Agefiph et la rémunération des stagiaires assurée par le Conseil régional de Picardie. Il est donc nécessaire que les personnes soient inscrites comme demandeur d’emploi et bénéficiaire de l’obligation d’emploi (art L5212-13 du code du travail). Elle vise des personnes handicapées souhaitant se former en alternance, pouvant avoir besoin d’une remise à niveau, de tester un projet et de se confronter à l’entreprise.
Différentes informations collectives sont organisées dans les départements et des référents Cap Emploi, Mission Locale et Pole Emploi sont identifiés.
Télécharger le Guide Handicap et Alternance édité par l'AGEFIPH. Suite...

Posté par pcassuto à 00:44 - - Permalien [#]
Tags :

25 décembre 2013

Devenir ingénieur autrement

http://www.rhonealpes-orientation.org/images/logo_public.pngAlternance, formation continue et VAE : 3 voies pour accéder au diplôme d'ingénieur. 
Cet article d'Usine nouvelle rappelle les différentes voies envisageables aujourd'hui pour décrocher un titre d’ingénieur en dehors de la voie classique de la formation initiale. 
Trois solutions sont présentées  : l’alternance, la formation continue, la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour un diplôme qui a la même valeur que celui obtenu en école sous statut étudiant. "Il y a égalité et parité d’estime entre toutes ces voies", expose Christine Julien, responsable compétences à la direction des formations du Conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam). La profession y veille : sur le diplôme, rien n’indique comment il a été obtenu. 
Devenir ingénieur autrement",  L'Usine Campus du 21.11.13
Pour en savoir plus sur la VAE, consulter la rubrique "valider son expérience".

Posté par pcassuto à 16:57 - - Permalien [#]
Tags : , ,