Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Formation Continue du Supérieur
universite
14 novembre 2015

Un rapport pour développer la formation professionnelle dans le supérieur

Par Orientations. Ce rapport « constate que des évolutions sont nécessaires pour développer les besoins en formation continue, à la fois du côté des universités, pour adapter l'offre de formation à des salariés dont les besoins portent le plus souvent sur des formations courtes et non diplômantes, et du côté des salariés et des employeurs, pour reconnaître les établissements d'enseignement supérieur comme des acteurs majeurs en matière de formation professionnelle », précise un communiqué de presse du ministère de l'Education nationale. Suite...

14 novembre 2015

Les raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes

Carif Oref Midi-PyrénéesL'étude du Centre associé régional de Nantes du Céreq : "Abandons en VAE dans les universités ligérienes", analyse les causes d’abandon lors des différentes étapes d’une procédure de Validation des acquis de l’expérience (VAE), au sein des trois universités ligériennes. Trois moments d’abandons peuvent être repérés dans les étapes de la procédure : après la recevabilité, avant et après la signature du contrat d’engagement. Les raisons des abandons sont soit personnelles, soit professionnelles, soit liées à la procédure. Les auteurs de l'étude recommandent une saisie des données homogènes et une codification des périodes clés du parcours des candidats afin de mieux identifier les périodes de l’abandon.
Les raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes, 2015, 91 p. 
Centre de recherche sur l'emploi et les qualifications Nantes,
CarifOref des Pays de la Loire

14 novembre 2015

Universités - Cas des listes régionales COPAREF et des listes de branches

logofpspp2. Cas des listes régionales COPAREF et des listes de branches.
Les COPAREF et les CPNE pourraient éventuellement souhaiter mobiliser un mode opératoire, mis à disposition par le niveau national, permettant, si besoin, de faciliter leur positionnement sur l’inscription ou non, au sein de leurs listes CPF, de certifications de niveau III, II et I, délivrées par les Universités.
Ce mode opératoire, reposant sur le renseignement par l’Université, d’un dossier d’opportunité qu’elle pourra renseigner et adresser aux COPAREF ou aux CPNE est décrit ci-après. Ce mode opératoire ne s’impose pas aux COPAREF et aux CPNE. Ces instances paritaires peuvent faire le choix de ne pas le mobiliser, de le mobiliser ultérieurement ou encore de l’adapter.

A télécharger : Mode opératoire. Voir l'article...

14 novembre 2015

Inscription des certifications de niveau III, II et I délivrées par les Universités, sur la LNI du COPANEF

logofpspp1. Cas de l’inscription des certifications de niveau III, II et I délivrées par les Universités, sur la Liste Nationale Interprofessionnelle du COPANEF.
Il existe déjà des mécanismes, très formalisés et très largement outillés, d’inscription de certifications de différents niveaux et délivrés par divers opérateurs qu’ils soient publics ou privés au sein de la Liste Nationale Interprofessionnelle (LNI), élaborée par le COPANEF.
Pour des raisons évidentes d’égalité de traitement, les certifications de niveau III, II et I, délivrées par les Universités, ont vocation à obéir exactement aux mêmes règles d’inscription à la LNI que les autres certifications, non seulement les certifications de niveau V, IV mais aussi les certifications délivrées par des opérateurs de droit privé.
Il se trouve qu’il existe actuellement une inégalité de traitement entre les certifications de niveau III, II et I, délivrées par les Universités, et les certifications, délivrées par des opérateurs de droit privé. En effet, les premières ont été temporairement exclues d’une partie de la LNI, cette partie de la LNI correspondant aux certifications menant aux métiers supports (Cf. annexe 2 au présent document décrivant les différentes composantes de la LNI, en cours de rédaction). Pour autant, les niveaux I, II et III représentent, au début septembre 2015, environ 60% des certifications de la LNI, grâce aux demandes des CPNE qui ont justifié et motivé des demandes d’inscription de certifications de ces niveaux dans la LNI.
Le COPANEF s’engage à mener, rapidement, et de manière transparente vis-à-vis de la CPU, un travail consistant à prendre en compte les certifications de niveau I, II et III, délivrées par les Universités, selon des règles identiques à ce qui a prévalu pour des certifications, délivrées par des opérateurs de droit privé, pour la catégorie des certifications menant aux « métiers supports », mentionnées dans la LNI.
Si un mécanisme de renseignement par le certificateur d’un dossier d’opportunité (du type de celui mentionné dans la partie 3 de la présente note) était mis en place en vue de l’inscription de l’ensemble des certifications à la LNI alors il aurait, bien évidemment, vocation à s’appliquer aux Universités comme aux autres certificateurs, et ce, quel que soit le niveau de la certification visée.
Alors même que le COPANEF dispose déjà d’un mode opératoire, particulièrement outillé, d’inscription des certifications au sein de la LNI, il n’apparaît pas fondé d’appliquer exclusivement ce mécanisme de dossier d’opportunité aux certifications délivrées par les Universités.
Enfin, au même titre que les autres certifications de la LNI, ces certifications seront soumises à une procédure de renouvellement d’inscription, qui reste à définir, pour la LNI.

A télécharger : Mode opératoire. Voir l'article...

14 novembre 2015

Mode opératoire en vue de l’inscription de certifications de niveau III, II et I, délivrées par les Universités, au CPF

logofpsppMode opératoire en vue de l’inscription de certifications de niveau III, II et I, délivrées par les Universités, sur les trois catégories de listes CPF
La Conférence des présidents d'université et la Copanef ont engagé depuis novembre 2014 un travail commun pour clarifier le mode opératoire d'inscription des certifications de l'Enseignement supérieur sur les listes CPF.
Ce travail a été validé par le Copanef et la CPU en début du mois d'octobre.
Vous trouverez ci-joint le document officiel qui est diffusé aux Coparef, aux CPNE et aux Universités, ainsi qu'à la presse spécialisée.

à télécharger :

13 novembre 2015

Abandons en VAE dans les universités ligériennes : les raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes

Orientation Pays de la LoireLes raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes
Auteurs
:
Valérie GOSSEAUME, Auteur ; Christelle FOUCHER, Auteur ; Centre de recherche sur l'emploi et les qualifications Nantes, Auteur ; Université du Maine, commanditaire ; Université d'Angers, commanditaire ; Université de Nantes, commanditaire
Résumé
Cette étude du Centre associé régional de Nantes du Céreq analyse les causes d’abandon lors des différentes étapes d’une procédure de Validation des acquis de l’expérience (VAE), au sein des trois universités ligériennes. Parmi elles, chacune a son fonctionnement. Le nombre d’étapes diffère, l’organisation, les pratiques et le vocabulaire aussi. De même, les périodes de dépôt d’un livret de recevabilité varient d’une université à l’autre. En outre, les données sur les fichiers ne sont pas renseignées de manière identique d’où la difficulté d’établir des données chiffrées sur les candidats qui abandonnent. Malgré ces difficultés, trois moments d’abandons peuvent être repérés dans les étapes de la procédure : après la recevabilité, avant la signature du contrat d’engagement et après la signature du contrat d’engagement. Les raisons des abandons sont soit personnelles, soit professionnelles, soit liées à la procédure. Les auteurs de l'étude recommandent une saisie des données homogènes et une codification des périodes clés du parcours des candidats afin de mieux identifier les périodes de l’abandon. Ensuite, une relance automatique des candidats aiderait au repérage des décrocheurs. Enfin, un accompagnement plus régulier, avec une réactivité par rapport aux mails envoyés par les candidats favoriserait leur progression dans le travail à accomplir.
Permalink : http://www.orientation-paysdelaloire.fr/mediatheque/index.php?lvl=notice_display&id=45339. Voir l'article...

13 novembre 2015

Formation continue. Les universités incitées à entrer sur le marché

Atteindre 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires dans la formation continue en 2020. Tel est l'objectif fixé aux universités qui réalisent actuellement 400 millions d'euros de C.A. dans ce domaine. 7 000 postes seraient créés pour développer cette activité. Une dizaine d'établissements, labellisés "pépite formation continue", expérimenteront la démarche dès janvier 2016, avant généralisation. Voir l'article...

13 novembre 2015

Forum des masters scientifiques

3 novembre 2015
Où : Rennes
Contact et information pratique : de 9h à 13h pour les étudiants et de 9h à 15h pour les entreprises (13h-15h : moment d'échanges entre entreprises et responsables de formation) 
Lieu : Bâtiment 2B, Campus de Beaulieu, Rennes 
Le Forum des masters scientifiques : créateur de liens entre l’université et l’entreprise. L’entreprise a des besoins, l’université des ressources. 
Réservé aux entreprises proposant des emplois et des stages, le forum est exclusivement ouvert aux étudiants des filières scientifiques de l’Université de Rennes 1. 
Le Forum des masters scientifiques organisé par le Service Orientation Insertion Entreprises est soutenu par la Fondation Rennes 1.
Les entreprises présentes proposent offres de stages et d'emploi aux étudiants en masters scientifiques de l'Université de Rennes 1, l'occasion d'aller à la rencontre d'un futur collaborateur.Programme : 56 entreprises sur stands, dont plusieurs membres de la fondation seront présentes.Conférence, séance d'information et théâtre-forum. Voir l'article...

13 novembre 2015

Enseigner avec le numérique

1 décembre 2015
Lien : Le programme
Contact : service-communication@ueb.eu 
Inscription en ligne sur le site 
La Direction des Usages et Services Numériques de l'Université européenne de Bretagne (UEB) organise un séminaire à destination de l'ensemble de la communauté pédagogique et scientifique des établissements membres de l'UEB 
La Direction des Usages et Services Numériques de l'Université européenne de Bretagne (UEB) vous donne rendez-vous en simultané à Brest, Lannion, Lorient, Rennes et Vannes. Placée sous l'angle du partage de bonnes pratiques, cette journée conjuguera séances plénières et ateliers thématiques localisés. Elle s'adresse à l'ensemble de la communauté pédagogique et scientifique des établissements membres de l'UEB, enseignants, chercheurs mais aussi personnels d'accompagnement.

Le séminaire aura lieu en simultané dans les salles suivantes :

  • A Rennes, dans le téléamphithéâtre Droit et Sciences Politique
  • A Brest, dans le téléamphithéâtre du Pôle Santé (UBO)
  • A Lorient dans le téléamphithéâtre de l'IUT de Lorient (UBS)
  • A Vannes, dans la salle de téléprésence immersive SSI de l'UBS
  • A Lannion, dans la salle de téléprésence immersive de l'ENSSAT
  • A Saint-Brieuc, dans la salle de téléprésence Mazier
  • A Saint-Malo, dans la salle de téléprésence de l'IUT. Voir l'article...
13 novembre 2015

Des préconisations pour renforcer la mission de formation continue des universités

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)François Germinet, président de l'université de Cergy-Pontoise, vient de rendre son rapport sur sa mission destinée à promouvoir et accroître l’implication des universités dans la formation professionnelle tout au long de la vie.
Les établissements d’enseignement supérieur représentant seulement 3% du marché de la formation continue en France, leur potentiel de développement est donc très important dans une société de la connaissance où le niveau de qualification de la population est en augmentation rapide. Le rapport constate que des évolutions sont nécessaires pour développer la formation continue, à la fois du côté des universités, pour adapter l’offre de formation à des salariés dont les besoins portent le plus souvent sur des formations courtes et non diplômantes ; et du côté des salariés et des employeurs, pour reconnaître les universités comme des acteurs majeurs en matière de formation continue. C’est aussi un enjeu financier pour les établissements d’enseignement supérieur. François Germinet fixe à un milliard d’euros le chiffre d'affaires à atteindre en 2020. Pour atteindre cet objectif, le rapporteur imagine un nouveau modèle.
Une dizaine d'établissements pilotes labellisés "pépite formation continue" expérimenteront les idées suggérées dans le rapport dès janvier 2016.
Consulter le rapport (81 p). Voir l'article...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Newsletter
49 abonnés
Visiteurs
Depuis la création 2 788 921
Formation Continue du Supérieur
Archives