Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Formation Continue du Supérieur
master
2 février 2014

L’Economie Sociale et Solidaire dans la nomenclature des Masters

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. Sans avoir la prétention d’affirmer que notre article d’octobre 2013 demandant une mention Economie Sociale et Solidaire dans ma nouvelle typologie restreinte des masters (voir Il faut une mention ESS dans la typologie des masters) ait joué un rôle déterminant, nous pouvons nous féliciter du résultat. En effet dans le projet d’Arrêté fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de master qui sera présenté en CNESER cette semaine figure, par les 246 mentions  la mention “Economie sociale et solidaire”. Suite...

2 février 2014

Simplification des masters : "la confusion est cachée sous le tapis !"

VousNousIlsPropos recueillis par Charles Centofanti. La nomen­cla­ture "sim­pli­fiée" des mas­ters, qui doit s'appliquer à la ren­trée 2015, sus­cite l'inquiétude de la com­mu­nauté uni­ver­si­taire. Le Conseil natio­nal de l'enseignement supé­rieur et de la recherche (CNESER) a émis un avis défa­vo­rable ce lundi 27 jan­vier. Entretien avec Claudine Kahane, co-secrétaire géné­rale du SNESUP-FSU.
Le nombre d'intitulés de mas­ter sera ramené de 5 000 à 246 d'ici 2015. Le "choc de sim­pli­fi­ca­tion" des diplômes, pro­mis par la ministre Geneviève Fioraso, est-il une bonne chose ?
En appa­rence oui, mais à y regar­der de plus près, c'est ni fait ni à faire ! Il ne s'agit pas que d'une ques­tion de nombre d'intitulés de mas­ter. Sur le prin­cipe, nous sommes favo­rables à la sim­pli­fi­ca­tion et à la régu­la­tion car nous avions une situa­tion extrê­me­ment anar­chique depuis la mise en place de la réforme LMD. Le pre­mier pro­blème est celui du niveau de pré­ci­sion des inti­tu­lés des diplômes. Dorénavant seule la men­tion y sera expri­mée; la spé­cia­lité dis­pa­raît, rem­pla­cée par les parcours-types qui exis­te­ront, mais de manière invi­sible et incon­trô­lée, car non ins­crite sur les diplômes. En clair, la confu­sion sera cachée sous le tapis. Voir l'article entier...
23 janvier 2014

Les meilleurs masters : le choix du «Monde»

 Par . Ce sont des pépites, des masters d’université ou d’école, distingués par les organismes officiels d’évaluation. Ils associent excellence académique, lien avec la recherche et bonne insertion professionnelle des diplômés. Certains permettent de devenir avocat fiscaliste, vulcanologue ou scénariste. D’autres forment ceux qui inventeront les voitures du futur, enverront des vaisseaux dans l’espace ou s’adonneront à l’anthropologie funéraire (l’étude des restes humains sur les sites de fouille)…
Le Monde en a retenu seize, arbitrairement, pour composer une sorte d’anthologie. Car il ne s’agit, ici, ni de classement ni de catalogue exhaustif. Suite...

23 janvier 2014

Diplôme : vers une offre des masters grandement simplifiée

Un vent de simplification souffle du côté des universités. Après la réduction du nombre d'intitulés de licences proposés notamment sur le site Admission Post Bac (APB), le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a décidé de s'attaquer aux masters.
Après les licences, c'est au tour des masters ! A la rentrée 2015, il ne devrait rester plus que 246 intitulés de ces diplômes de niveau bac+5, contre 5 000 actuellement. Dans cette perspective, une nouvelle nomenclature sera présentée, les 27 et 28 janvier prochain, au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), qui n'est qu'un conseil consultatif. Voir l'article entier...

29 décembre 2013

Bin ich gut genug für den Master?

Von Johanna Ritter. Der Hochschulforscher Kolja Briedis über chaotische Auswahlverfahren, lästige Tests und den Weg zum Studienplatz. 
ZEIT CAMPUS: Herr Briedis, stimmt es, dass nicht alle Bachelorabsolventen einen Masterplatz bekommen? 
Anna Fräßdorf: Einen echten Mangel an Masterplätzen können wir nicht erkennen. Das kann man durch eine einfache Rechnung veranschaulichen: Es gibt etwa 7.000 Masterstudiengänge in Deutschland. Pro Jahr werden 180.000 Bachelorstudenten fertig. Von diesen entscheiden sich rund zwei Drittel für einen Master. Wenn jeder Masterstudiengang jährlich 15 bis 20 neue Studenten zulässt, dann ginge die Rechnung schon auf. Mehr...

26 décembre 2013

Spécial master MEEF

Master : son évolution, ses objectifsQu'est-ce que le master MEEF? Permet-il de poursuivre en doctorat ? Quelles sont les différentes mentions du master MEEF ? Que sera-t-il proposé pour les étudiants déjà titulaires d’une master ?

 

  • ESPE : tout savoir sur les écoles Opérationnelles à la rentrée 2013, les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) forment les enseignants de la maternelle à l’université, ainsi que les conseillers principaux d’éducation. Elles préparent à des masters Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF...
  • ESPE : présentation des écoles supérieures du professorat et de l'éducation Les ESPE proposent une formation des enseignants renouvelée, innovante et favorisant la réussite pour tous, quels que soient les territoires, l’origine culturelle ou sociale. A partir de la rentrée 2013, elles forment à des masters Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), des formations de haut niveau, alliant enseignements, stages et formation en alternance...
26 décembre 2013

Master - Psychologue : une profession réglementée en France

Master : son évolution, ses objectifsLe ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche gère la profession réglementée de psychologue. Voici le parcours universitaire requis pour faire usage du titre de psychologue, les conditions d'obtention à l'exercice de cette profession, ses différents domaines d'exercice dans la fonction publique. Les modalités d'exercice de la profession de psychologue en France pour les détenteurs de diplômes étrangers sont possibles mais soumises à une procédure de reconnaissance des diplômes. Dossier à constituer pour déposer une demande de titre de psychologue. Rechercher les formations en psychologie dans les universités françaises: www.etudiant.gouv.fr.
Cadre européen des professions réglementées
La profession réglementée, au sens de la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005
Liste des professions réglementées consultables pour chaque état membre de l'Union européenne.
Textes de référence
Décret n°90-255 du 22 mars 1990 fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue
Décret n°2005-97 du 3 février 2005 complétant le décret n° 90-255 du 22 mars 1990 fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue
Décret n°2003-1073 du 14 novembre 2003 relatif aux conditions de délivrance de l'autorisation de faire usage professionnel du titre de psychologue prévue à l'article 44-II de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 modifiée
Arrêté du 18 novembre 2003 relatif à la composition du dossier et aux modalités d'organisation de l'épreuve d'aptitude et du stage d'adaptation prévues par le décret n° 2003-1073 du 14 novembre 2003 relatif aux conditions de délivrance de l'autorisation de faire usage professionnel du titre de psychologue prévue à l'article 44-II de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 modifiée
Arrêté du 19 mai 2006 relatif aux modalités d'organisation et de validation du stage professionnel prévu par le décret n° 90-255 du 22 mars 1990 modifié fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue.
Qu'est-ce que les professsions réglementées ?
Ce sont des professions dans des secteurs d’activité ou professionnels très variés dont l’exercice est subordonné à la possession d’un diplôme ou à une condition formelle de qualification. Leurs critères d’accès ou leurs conditions d’exercice sont encadrés par des obligations règlementaires exigées par l’État. La liste des professions réglementées varie fortement d’un pays à l’autre. Chaque État établit la liste des professions qui sont réglementées sur son territoire et les déclare auprès de la Commission européenne - direction Marché intérieur. Les professions sont consultables pour chaque état membre sur la base de données mise à disposition à cet effet par la Commission europénne.
Pour la France, la liste des professions réglementées, ainsi que les autorités compétentes à contacter, est disponible sur le site du CIEP, centre ENIC-NARIC France, point de contact national.
Exercer la profession réglementée de psychologue
La profession de psychologue est la seule profession réglementée, gérée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Exercer la profession de psychologue en France pour les détenteurs de diplômes français

Le parcours universitaire français
En France, pour faire usage du titre de psychologue il est exigé d’être titulaire d’une licence mention "psychologie" et d’un master mention "psychologie" comprenant un mémoire de recherche et un stage professionnel. Un master mention "psychologie" ne permet pas, à lui seul, d’obtenir l’autorisation à faire usage professionnel du titre de psychologue.
Nota bene : Le doctorat de psychologie n’est pas un diplôme permettant l’usage professionnel du titre de psychologue.
Obtenir l’autorisation d’exercer
Le titulaire de diplômes permettant l'usage professionnel du titre de psychologue en France a obligation de s'inscrire au répertoire ADELI, à la Délégation territoriale départementale (D.T.D.) du département du lieu d'exercice afin d'être enregistrés sur un fichier en qualité de psychologue, par spécialité. À la suite de cet enregistrement, il lui est délivré une attestation mentionnant, entre autre, son numéro d'enregistrement (circulaire DHOS/DREES/2002/143 du 21 mars 2003 relative à l'enregistrement des diplômes de psychologues au niveau départemental).
Exercer dans la fonction publique
De nombreux textes réglementaires régissent les conditions d’usage du titre de psychologue  dans la fonction publique, que celle-ci soit hospitalière, territoriale ou de l’État (protection judicaire de la jeunesse).

  • Pour la fonction publique hospitalière, il convient de se référer au décret n° 91-129 du 31janvier 1991 portant statut particulier des psychologues de la fonction publique hospitalière. Divers arrêtés fixent la liste des titres et diplômes requis pour se présenter à ces concours (arrêté du 1 août 1996 relatif aux titres exigés pour l’accès aux concours sur titre de psychologue de la fonction publique hospitalière et arrêté du 22 avril 2008 modifiant l’arrêté du 10 janvier 2008 fixant la liste des diplômes ouvrant accès aux concours sur titre organisés pour le recrutement des psychologues de la fonction publique hospitalière).
  • Pour la fonction publique territoriale, il convient de se référer au décret n° 92-853 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d’emplois des psychologues territoriaux ainsi qu’au décret n° 93-399 du 18 mars 1993 relatif aux conditions d’accès et aux modalités d’organisation des concours sur titres avec épreuve pour le recrutement des psychologues territoriaux.
  • Pour la protection judiciaire de la jeunesse (P.J.J.), il convient de se référer au décret n° 96-158 du 29 février 1996 portant statut particulier du corps des psychologues de la protection judiciaire de la jeunesse.
Exercer la profession de psychologue en France pour les détenteurs de diplômes étrangers
L’accès au titre de psychologue étant réglementé en France, les diplômés en psychologie qui peuvent justifier de trois années au moins d’études en psychologie peuvent soumettre une demande de reconnaissance à la commission consultative chargée d’émettre un avis sur l’octroi du droit à faire usage du titre de psychologue. Cette commission se prononce après examen d’un dossier constitué par le candidat et transmis au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
La commission de reconnaissance des diplômes étrangers
La commission chargée d’émettre un avis sur les diplômes étrangers dont les titulaires demandent l’autorisation de faire usage du titre de psychologue est composée de membres nommés pour une durée de six ans, renouvelable une fois. Elle comprend des membres désignés en leur qualité d’enseignants-chercheurs et des membres désignés en leur qualité de représentants des organisations professionnelles. La commission se réunit quatre fois par an.
En pratique : procédure pour obtenir la reconnaissance d’un diplôme étranger
Les titulaires de diplômes étrangers dans le domaine de la psychologie, doivent :
  1. télécharger le formulaire de demande de reconnaissance de diplôme étranger
  2. préparer un dossier complet en deux exemplaires transmis au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

Dossier à constituer pour déposer une demande de titre de psychologue en fichier word
Dossier à constituer pour déposer une demande de titre de psychologue en fichier R.T.F.

26 décembre 2013

Master : son évolution, ses objectifs

Master : son évolution, ses objectifsLa participation de la France au processus européen de mise en œuvre d’une architecture commune des formations et des diplômes a appelé, dès 1998, une redéfinition des formations conduisant au deuxième cycle et au troisième cycle universitaire. C'est ce qui a conduit à la création du master.
Une harmonisation possible des diplômes européens grâce aux crédits E.C.T.S.
La participation de la France au processus européen de mise en œuvre d’une architecture commune des formations et des diplômes a appelé à une redéfinition des formations conduisant au deuxième cycle et au troisième cycle universitaire, dès 1998. L’harmonisation des diplômes a été opérée grâce à la mise en place d’outils communs de lisibilité : crédits européens E.C.T.S., annexe descriptive au diplôme, cadre européen des certifications par exemple. Les diplômes doivent être déclinés en compétences afin d’envisager les débouchés professionnels ; les parcours de formation sont scindés en semestres afin de faciliter la mobilité et les passerelles. La qualité des formations est désormais assurée par une autorité indépendante, l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES), déconnectée de la décision d’habilitation, qui évalue à échéance régulière les formations. En France, le processus est décliné depuis 2002 dans les textes réglementaires au fur et à mesure des avancées du processus. Consécutif aux décrets du 8 avril 2002 portant application au système d’enseignement supérieur français la construction de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, l’arrêté du 25 avril 2002, relatif au diplôme national de master, a marqué la création de ce diplôme dans la nouvelle architecture européenne commune. Dans les faits, la transition des établissements d’enseignement supérieur vers ce nouveau schéma des formations a été  effective dès 2005-2006. L’organisation du cursus menant au diplôme national de master est défini par :

Le grade de master
Le grade de master, initialement introduit en France en 1999, s'inscrit dans le cadre de la construction d'un "espace européen de l'enseignement supérieur" faisant suite à la déclaration de Bologne du 19 juin 1999. Le master a été créé en France par le décret n° 99 - 747 du 30 août 1999 modifié relatif au grade de master. Son positionnement a été réaffirmé par le décret n°2002-481 du 8 avril 2002 qui modifie son orthographe en "master" et l’instaure, avec le baccalauréat, la licence et le doctorat, comme principal niveau de référence de l'Espace européen de l'enseignement supérieur. La Loi n°2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités l’inscrit comme diplôme sanctionnant la fin du deuxième cycle universitaire. Le grade de master acquis par le biais de différents diplômes, fixe un niveau de référence élevé (bac+5). Ce niveau correspond à un socle commun de savoirs, aptitudes et compétences acquises par des parcours différents. Il associe une formation générale et une formation professionnelle et permet aux étudiants de compléter leurs connaissances, d’approfondir leur culture et de les initier à la recherche scientifique.
Le grade de master a été attribué (décret n° 99- 747 du 30 août 1999 modifié) de plein droit aux titulaires de différents diplômes au premier rang desquels figure le diplôme  national de master. Par ailleurs, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, garant de la collation des grades et titres universitaires, mène avec différents ministères ayant la tutelle d’établissements d’enseignement supérieur ou de professions réglementées, une démarche d’inscription de leurs formations et diplômes concernés dans le cadre de l’Espace européen de l’enseignement supérieur visant à ce que ces formations respectent l’architecture européenne et que ces diplômes puissent conférer le grade de master. Dans ce cadre, la direction générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle (DGESIP) du ministère a entamé une réflexion globale sur les critères d’attribution du grade de master. Elle s’appuie notamment sur les travaux du comité de suivi du cursus master, qui a défini trois niveaux d’analyse, sur lesquels doit reposer toute demande de grade : l’opérateur qui assure la formation, les cursus de formation et les compétences acquises par le diplômé.
Le diplôme national de master
Le diplôme national de master, délivré au nom de l'État et bénéficiant de sa garantie, est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence. La formation dispensée comprend :

  • des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués et, lorsqu'elle l'exige, un ou plusieurs stages
  • une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels

Conditions de délivrance du master
Le diplôme national de master ne peut être délivré qu'après validation de l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère dont l’enseignement doit être inscrit dans les parcours types de formation. Les masters visent une insertion professionnelle de haut niveau, à bac + 5, et permettent la poursuite d’études en doctorat.
Offre de formation
L’offre de formation obéit aux principes suivants :

  • découpage par grands domaines disciplinaires ou thématiques, traduisant les axes majeurs de compétences scientifiques et pédagogiques de l’établissement ;
  • la lisibilité du diplôme est établie principalement par la dénomination de sa mention ;
  • la spécialité et les parcours permettent de valoriser les particularités du diplôme, les compétences ou les métiers concernés.

La déclinaison en domaines, mentions, spécialités ou parcours est fondée sur une organisation semestrielle et modulaire. Chaque module est affecté d’un certain nombre d’E.C.T.S. en fonction de la charge totale de travail demandée à l’étudiant (formation encadrée, stage, travail personnel...). Le système de découpage en modules favorise l’élaboration de parcours de formation plus efficaces pour les étudiants de formation initiale comme de formation continue en facilitant leur orientation progressive.
Par ailleurs, l’annexe descriptive au diplôme, obligatoire, doit, elle aussi, concourir pleinement à la valorisation du parcours de l’étudiant, ses savoirs et ses compétences acquis. L’ensemble de l’offre de formation de niveau master proposé par les universités s’appuie sur les compétences spécifiques des établissements, notamment en termes de recherche et d’innovation. La consultation du site www.etudiant.gouv.fr, permet d’obtenir des informations sur l’ensemble des cursus ouverts sur le territoire national.
Le master se caractérise par son ouverture sur la recherche
Le diplôme de master est un diplôme fortement apprécié sur le marché de l'emploi qui est requis pour l'exercice de nombreuses professions. Certaines professions réglementées, c’est-à dire des professions dont l'exercice est subordonné à la possession d'un diplôme, ou à une autre condition formelle de qualification, exigent la détention d’un diplôme de niveau master, parfois spécifique, pour pouvoir exercer. Les professions de psychologue, administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires, d’avocat, d’ingénieur territorial, de notaire notamment sont des professions réglementées de niveau master. Depuis, la réforme de la formation des métiers de l'enseignement dite "masterisation" c'est ce niveau qui est exigé pour exercer dans l'enseignement des premier et second degrés. Il comprend un adossement fort à la recherche s'appuyant sur les méthodes de recherche, l'usage de fonds documentaires, la méthodologie de rédaction d'un mémoire et sa soutenance.
Le master permet de solliciter une inscription au plus haut grade universitaire, le doctorat, au sein des écoles doctorales.
Un diplôme qui permet l'ouverture à l'international
Les étudiants inscrits en formation de niveau master bénéficient d’une sensibilisation au caractère international de son métier et de son champ disciplinaire et peuvent être amenés à effectuer une période de mobilité internationale durant ce cursus. Afin de faciliter ces périodes de mobilités et leur reconnaissance, le décret du 11 mai 2005 relatif au diplôme en partenariat international, vise à mettre en place une diplômation commune entre un établissement d’enseignement supérieur français et un établissement étranger. La circulaire  du 11 mai 2011 précise les modalités d'élaboration et de délivrance des diplômes en partenariat international reconnus de plein droit en France et délivrés par les chefs d'établissement. Le diplôme conjoint est également reconnu dans le ou les pays partenaires. Cette ouverture sur l'international poursuit également l'objectif de consolider l'apprentissage d'une ou plusieurs langues étrangères.

26 décembre 2013

Le master

Master : son évolution, ses objectifsLe diplôme national de master, délivré au nom de l'Etat et bénéficiant de sa garantie, est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence. La formation dispensée comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués et, lorsqu'elle l'exige, un ou plusieurs stages. Elle comprend également une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels. La consultation du site www.etudiant.gouv.fr, permet d’obtenir des informations sur l’ensemble des cursus ouverts sur le territoire national.
Le grade de master
Le grade de master a été attribué  de plein droit
aux titulaires de différents diplômes au premier rang desquels figure le diplôme national de master (décret n° 99- 747 du 30 août 1999 modifié). Le grade de master fixe un niveau de référence élevé (bac+5). Ce niveau correspond à un socle commun de savoirs, aptitudes et compétences acquises par des parcours différents.
Le diplôme national de master
120 crédits capitalisables après la licence
Le diplôme national de master, délivré au nom de l'Etat et bénéficiant de sa garantie, est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence. La déclinaison en domaines, mentions, spécialités ou parcours est fondée sur une organisation semestrielle et modulaire. Chaque module est affecté d’un certain nombre d’E.C.T.S. en fonction de la charge totale de travail demandée à l’étudiant (formation encadrée, stage, travail personnel, etc.).
Programme de la formation
La formation dispensée comprend :

  • des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués et, lorsqu'elle l'exige, un ou plusieurs stages
  • une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels

Le diplôme national de master ne peut être délivré qu'après validation de l'aptitude à maîtriser au moins une langue vivante étrangère dont l’enseignement doit être inscrit dans les parcours types de formation.
Le master : un diplôme professionnalisant ouvert sur la recherche
Les masters visent une insertion professionnelle de haut niveau, à bac + 5, et permettent la poursuite d’études en doctorat. Le diplôme de master est un diplôme fortement apprécié sur le marché de l'emploi qui est requis pour l'exercice de nombreuses professions. L’ensemble de l’offre de formation de niveau master proposé par les universités s’appuie sur les compétences spécifiques des établissements, notamment en termes de recherche et d’innovation.
Les professions réglementées qui exigent la détention d'un master
Certaines professions réglementées, c’est-à-dire des professions dont l'exercice est subordonné à la possession d'un diplôme ou à une autre condition formelle de qualification, exigent la détention d’un diplôme de niveau master, parfois spécifique, pour pouvoir exercer. Les professions de psychologue, administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires, d’avocat, d’ingénieur territorial, de notaire notamment sont des professions réglementées de niveau master.
Les métiers de l'enseignement
Depuis, la réforme de la formation des métiers de l'enseignement dite masterisation, c'est ce niveau qui est exigé pour exercer dans l'enseignement des premier et second degrés. Le master se caractérise par son ouverture sur la recherche. Il comprend un adossement fort à la recherche s'appuyant sur les méthodes de recherche, l'usage de fonds documentaires, la méthodologie de rédaction d'un mémoire et sa soutenance. Le master permet de solliciter une inscription au plus haut grade universitaire, le doctorat, au sein des écoles doctorales.
Un diplôme ouvert sur l'international
Faciliter la mobilité
Les étudiants inscrits en formation de niveau master bénéficient d’une sensibilisation au caractère international de son métier et de son champ disciplinaire. Ils peuvent être amenés à effectuer une période de mobilité internationale durant ce cursus. Cette ouverture sur l'international poursuit également l'objectif de consolider l'apprentissage d'une ou plusieurs langues étrangères. Afin de faciliter ces périodes de mobilités et leur reconnaissance, le décret du 11 mai 2005 relatif au diplôme en partenariat international, vise à mettre en place une diplômation commune entre un établissement d’enseignement supérieur français et un établissement étranger.
Reconnaissance du diplôme
La circulaire  du 11 mai 2011 précise les modalités d'élaboration et de délivrance des diplômes en partenariat international reconnus de plein droit en France et délivrés par les chefs d'établissement. Le diplôme conjoint est également reconnu dans le ou les pays partenaires.

24 décembre 2013

Jeudi 13 février à Toulouse : Journée des Masters 2

Midi-Pyrénées - Formations MétiersVous souhaitez tout savoir sur les Masters 2 dispensés à l'Université Toulouse 1 Capitole afin de mieux appréhender les diplômés proposés, les différents cursus et leurs débouchés 

Venez rencontrer les enseignants, échanger avec les étudiants de la promotion et découvrir les stands en droit, économie, information-communication et informatique des organisations.
Rendez-vous à la Journée des Masters 2, organisée par le SUIO-IP, jeudi 13 février 2014 de 11h à 16h à l'UT1 Capitole
Lieu de la conférence
Université Toulouse 1 Capitole
2 rue du doyen Gabriel Marty
31042 Toulouse
Tél. 05 61 63 37 28

Source : Université Toulouse 1 Capitole.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Newsletter
49 abonnés
Visiteurs
Depuis la création 2 788 921
Formation Continue du Supérieur
Archives