04 mars 2011

Parcours individualisé : impacts sur l’organisation, les outils et le rôle du formateur

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Stéphane Vince (CAFOC de Nantes) formateur-consultant en ingénierie de formation et spécialiste en modularisation des dispositifs, individualisation des parcours et e-learning, a animé un cycle de conférences sur le thème de l'individualisation de la formation. Ces journées étaient proposées par la Région  aux organismes de formation intervenant dans le SPRF.
Il a terminé son cycle de conférences par une journée consacrée aux parcours individualisés et leurs impacts sur l'organisation, les outils et le rôle du formateur. Il y a notamment abordé les thèmes du positionnement et de la construction de séquences différenciées. La vidéo séquencée de cette journée est consultable ici.
  1. L'ingénierie des parcours : un processus structuré et structurant 1/8
    Après l'ingénierie de formation qui travaille sur les besoins et l'ingénierie de dispositif qui conçoit une organisation et des modalités par rapport aux ressources de l'organisme, l'ingénierie des parcours va agencer différentes modalités, une gestion de groupe et des plans de formation individualisés, différentes situations d'apprentissage à l'intérieur d'un groupe... Les étapes du parcours -- la phase d'accueil et positionnement, les activités pédagogiques, l'accompagnement et le suivi, l'évaluation - constituent un processus global, structuré et structurant, dans lequel l'entrée en formation est déjà un temps de formation individualisé. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  2. Le positionnement 2/8
    Venue du marketing, la notion de "positioning" souligne la pertinence du positionnement comme un atout pour l'organisme de formation. Cette phase d'évaluation est un moyen qui va permettre à l'organisme d'élaborer un parcours réaliste et individualisé. L'évaluation pronostique vérifie les pré-requis pour prédire la possible réussite en fin de parcours ; l'évaluation diagnostique identifie les acquis de la personne pour concevoir une proposition individualisée. Ces évaluations sont à distinguer des dispenses réglementaires ou certificatives. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  3. Positionner ou se positionner ? 3/8
    Afin d'adapter le dispositif et les ressources aux besoins réels de l'apprenant, le formateur va aider celui-ci à s'évaluer sur cinq points : les connaissances en lien avec le référentiel, les compétences professionnelles ou techniques, les styles d'apprentissage, les compétences-clés, le degré d'autonomie. Cette implication doit permettre à l'apprenant d'identifier lui-même ses points forts et ses points faibles, donnant ainsi du sens à son parcours. Ce type de positionnement doit correspondre à de réelles possibilités de différencier ensuite les modalités de formation. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  4. Comment (se) positionner ? 4/8
    Les connaissances peuvent être examinées à travers une diversité d'évaluations : une situation épreuve interdisciplinaire, une histoire comme fil conducteur, des espaces "brouillon" à conserver, un autopositionnement des capacités, un recensement des méthodologies et des aides utilisées. Les compétences professionnelles et techniques seront évaluées en situation ou sur une grille d'autodiagnostic. Les styles d'apprentissage, les méthodologies, les compétences-clés, et le degré d'autonomie feront l'objet d'un repérage. Dans cette phase, le formateur n'est pas expert. Il s'agit d'obtenir des informations sur les besoins de la personne en la plaçant au cœur de ses apprentissages. Le contrat individuel de formation reflète les éléments identifiés et marque différents types d'engagements réciproques et révisables. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011.
  5. Construire une séquence différenciée 5/8
    La différenciation des activités pédagogiques prend la forme de gestion différenciée à l'intérieur d'un groupe ou d'individualisation des situations d'apprentissage. Si tous les apprenants doivent atteindre un objectif plancher, les chemins pour y arriver seront diversifiés selon les éléments recueillis lors du positionnement qui dessinent le profil du groupe. Pour un même objectif, le formateur fait varier les modalités pédagogiques : démarches, supports, durée, l'organisation des situations, niveau de guidance nécessaire... L'évaluation aussi sera différenciée selon le degré de maîtrise et d'autonomie des apprenants. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  6. Pédagogie différenciée et démarches individualisées 6/8
    La différenciation pédagogique peut s'appuyer sur les caractéristiques individuelles identifiées lors du positionnement. A partir des façons d'apprendre privilégiées par chaque personne, les formateurs feront varier le style d'apprentissage, la méthodologie utilisée, le type de démarche mise en œuvre, proposant des contre-exemples pour élargir les représentations. Selon le degré d'autonomie, l'auto formation permettra des apprentissages en solo dont les objectifs sont fixés après un auto-positionnement et où le formateur devient accompagnateur. Ces séquences pédagogiques différenciées constituent un chemin individualisé ce qui peut amener à renégocier le contrat de formation. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  7. Quel impact sur la professionnalité des formateurs ? 7/8
    L'individualisation fait évoluer les compétences et les postures des professionnel(e)s : les responsables de formation doivent être plus compétents en ingénierie des dispositifs et en management d'une équipe pluridisciplinaire et plurifonctionnelle ; des outils sont à créer aux plans administratif et financier ; les formateurs deviennent méthodologues- accompagnateurs ; dans leur enseignement, l'équilibre connaissances / compétences est modifié ; le positionnement et l'entrée par les compétences les conduisent à différencier les activités dans un groupe ; la conception d'outils (autoformation, FOAD) se double de pratiques d'accompagnement métacognitif. Il convient de soutenir les formateurs dans ces transformations de leur métier. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
  8. Les obstacles à dépasser 8/8
    D'après Philippe PERRENOUD Université de Genève. L'individualisation modifie concrètement les conditions de travail au quotidien et le positionnement des formateurs-enseignants. Philippe PERRENOUD de l'Université de Genève a identifié six freins, six peurs qui font obstacle aux transformations nécessitées par la mise en œuvre de parcours individualisés : La perte l'innocence en retrouvant du pouvoir d'agir ; la perte du plaisir d'enseigner de façon magistrale au sein d'un groupe fermé ; la peur d'une moindre liberté dans la coopération et la concertation, la nécessité de se centrer sur des apprenants plus difficiles, moins gratifiants ; la peur de travailler dans l'incertitude, le doute, sans routines ni programme ; la peur de perdre sa tranquillité dans les négociations et réorganisations qui bousculent la vie professionnelle ; la peur de perdre son pouvoir au sein d'une équipe où chacun est interdépendant des autres. Conférence de Stéphane VINCE du 31 janvier 2011
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Stéphane Vince (CAFOC Nantes)-trainer konsulent inġinerija u t-taħriġ speċjalizzat fil-mekkaniżmi modularization, korsijiet individwalizzati u le-learning, faċilitat sensiela ta 'lectures dwar it-tema ta' individwalizzazzjoni ta 'taħriġ. Dawn il-ġranet ġew proposti mill-Reġjun għal organizzazzjonijiet ta 'taħriġ involuti fil-SPRF.
Huwa kkonkluda serje taħdita tiegħu bil-ġurnata ddedikata għall individwalizzat u l-impatti tagħhom fuq l-organizzazzjoni, l-għodod u l-irwol ta 'l-trainer.
Hemm ukoll indirizzati l-kwistjonijiet ta 'u l-kostruzzjoni sekwenzi pożizzjonament differenzjati. F'sekwenza Il-vidjo tal-ġurnata huwa disponibbli hawnhekk. More...

Posté par pcassuto à 13:24 - - Permalien [#]
Tags :