05 décembre 2012

Emplois d'avenir - la boîte à outils

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Nous avons rassemblé sur une page de notre site tous les outils et documents utiles à la mise en oeuvre du dispositif Emplois d'avenir en Poitou-Charentes: guides et fiches d'info pour les opérateurs, les jeunes et les employeurs, power point de présentation, Questions-réponses, formulaires, textes officiels, conventions d'engagements, outils de communication.
Cette page de liens et notamment le Questions-Réponses, seront actualisés et complétés au fur et à mesure de la mise en oeuvre du dispositif. Accéder à la page.
Les emplois d'avenir en Poitou-Charentes
Des emplois d'avenir peuvent être conclus pour l'accès à l'emploi et la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés dans des activités présentant un caractère d'utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d'emplois. L'employeur doit respecter un certain nombre d'engagements, notamment en matière de tutorat, de formation. Les compétences acquises devront être reconnues par une attestation de formation ou d'expérience professionnelle, une VAE ou une certification professionnelle. Les jeunes bénéficient en outre d'un suivi personnalisé pendant le temps de travail, assuré par la Mission locale, Cap emploi ou un conseiller d'insertion du Département.
La Région Poitou-Charentes a décidé d'accompagner 4000 emplois d'avenir et d'intervenir dans l'accompagnement des jeunes bénéficiaires. En amont des contrats, les Missions Locales peuvent mobiliser le dispositif « Accompagnement aux Choix Professionnels » et les Engagements Première Chance. La Région financera, avec le FSE, une offre de formations collectives adaptée sur les qualifications prioritaires ou pour les filières porteuses d'emplois. Elle pourra aussi cofinancer avec les OPCA des parcours individuels de qualification. Au terme de leur contrat, la Région veillera à faciliter I'accès des jeunes à la VAE ou à l'offre régionale de formation qualifiante. Les groupements d'employeurs pourront bénéficier de l’aide régionale de 2000 € pour l'embauche de jeunes en emplois d'avenir et recruter des jeunes diplômés chargés de l'accompagnement des emplois d'avenir, dans le cadre d'emplois tremplins jeunes diplômés. Ce dossier rassemble l'ensemble des outils utiles aux acteurs du dispositif en Poitou-Charentes: informateurs, prescripteurs, financeurs, employeurs et jeunes.
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/rubon2189.pngLes documents de présentation
Présentation du dispositif
 (power point) 
Fiche technique ARFTLV.
Foire aux questions ARFTLV

L'actualité du dispositif en Poitou-Charentes

Les outils pour les employeurs

Recruter un jeune en emploi d'avenir
Les étapes clés pour réussir un emploi d'avenir
Le dépliant de présentation pour les employeurs
Le dépliant de présentation pour les collectivités locales
Le guide de l'employeur
La demande d'aide (Cerfa) et sa notice
Le dossier d'engagement et de suivi
Le diagnostic local d'accompagnement (DLA) - Fiche technique ARFTLV
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/rubon2189.pngLes outils pour les jeunes
Le dépliant de présentation pour les jeunes.
Les conditions d'accès aux emplois d'avenir
Les étapes clés de réussite d'un emploi d'avenir
La fiche info et contacts régionaux (Site Horizon)
Le passeport orientation formation régional
Autres dispositifs nationaux pour les jeunes
Les emplois Tremplin en Poitou-Charentes
Les outils pour les prescripteurs

Le guide de l'opérateur.
La carte des ZUS de Poitou-Charentes

La carte des ZRR de Poitou-Charentes

La liste des communes de Poitou-Charentes

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/rubon2189.pngLes outils de communication
Le logo Emploi d'avenir.
L'affiche pour les employeurs

La fiche info pour les employeurs
L'affiche pour les jeunes
La fiche info pour les jeunes
La carte postale pour les jeunes
Les textes officiels et conventions d'engagements

Loi n°2012-1189 du 26 octobre 2012

Décret n°2012-1207 du 31 octobre 2012

Décret n°2012-1210 du 31 octobre 2012

Décret n°2012-1211 du 31 octobre 2012

Arrêté du 31 octobre 2012

Circulaire n°2012-21 du 1er novembre 2012
(programmation)
Circulaire n°2012-20 du 2 novembre 2012
(mise en oeuvre)
Convention d'engagement Etat-Région Poitou-Charentes
(30/11/12)
Décision du 19 novembre 2012 de la commission permanente du Conseil régional Poitou-Charentes

Protocole d'accord relatif au développement des emploi d'avenir au sein des établisssements sanitaires de Poitou-Charentes
(9/11/12)
Les 30 conventions d'engagement signées le 30 octobre 2012
(CNFPT, USGERES, LA Poste, SNCF...)
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) We have assembled a page of our site all the tools and documents relevant to the implementation of future device jobs in Poitou-Charentes: guides and info sheets for operators, youth and employers, power point presentation, questions and answers, forms, official texts, conventions commitments, communication tools.
This page of links including the Q & A, will be updated and completed as and when the implementation of the device.
The jobs of the future in Poitou-Charentes. More...

Posté par pcassuto à 17:25 - - Permalien [#]
Tags :


02 décembre 2012

L’Etat s’engage pour 150 000 emplois d’avenir d’ici 2014

Les emplois d’avenir ont pour objectif d’ouvrir les portes du marché du travail aux jeunes connaissant des difficultés d’insertion professionnelle. Le dispositif repose sur l’ambition forte de miser sur le potentiel des jeunes, et notamment ceux qui n’ont pas de diplôme ou avec un faible niveau de qualification.
L’emploi et la jeunesse au cœur de l’action du Gouvernement
Les emplois d’avenir:

- Permettent aux jeunes d’accéder à une première expérience professionnelle en CDI, ou pour un contrat de 3 ans -au minimum d’un  an, à temps plein ou à temps partiel à titre exceptionnel.
- Permettent d’acquérir des compétences ou une qualification reconnue, gage d’une insertion professionnelle durable.
- Concernent en premier lieu des métiers à forte utilité sociale ou environnementale et qui sont principalement situés dans le secteur non marchand.
- L’Etat finance 75% du salaire brut du jeune à hauteur du SMIC pour les employeurs du secteur non marchand (35% pour le secteur marchand).
- En 2013, 100 000 emplois d’avenir seront créés, auxquels s’ajouteront 50 000 autres en 2014. Au total, ce sont 150 000 emplois d’avenir qui seront proposés pour recruter des jeunes peu ou pas diplômés et/ou cumulant des difficultés d’accès au marché du travail, dès 2014 et pour les années suivantes.
Une mobilisation générale en faveur de l’emploi
Les jeunes se portent candidats sur ces postes et s’investissent auprès de leurs employeurs
pour réussir dans leur poste et préparer leur avenir en se formant.
Les employeurs recrutent ces jeunes, croient en leur potentiel
et mettent en œuvre les moyens nécessaires pour que l’emploi d'avenir soit une étape structurante de leur parcours professionnel.
Agés de 16 à 25 ans,
ils sont peu ou pas qualifiés et ne sont ni en en emploi, ni en formation. Le critère de l’âge est étendu à 30 ans pour les jeunes souffrant d’un handicap. 

Sans diplôme ou ayant acquis au maximum un CAP ou un BEP à la recherche d’un emploi depuis plus de six mois, ils rencontrent des difficultés importantes d’accès à l’emploi. 
A titre exceptionnel, les jeunes résidant dans une zone urbaine sensible, une zone de revitalisation rurale ou dans les départements d’outre-mer peuvent également accéder à un emploi d’avenir jusqu’au niveau du 1er cycle de l’enseignement supérieur, s’ils sont à la recherche d’un emploi depuis plus d’un an. 

Le recrutement en emploi d’avenir comporte une offre de formation pour le jeune, construite conjointement par l’employeur et les structures accompagnant les jeunes tout au long de la durée de versement de l’aide. Cet emploi est rémunéré au salaire que l’employeur avait prévu pour le recrutement de tout salarié qui aurait occupé le poste et selon sa grille de salaire (minimum SMIC ou respect de la convention collective de l’employeur).
Renseignez-vous auprès de la Mission locale, du Cap emploi, de l’agence Pôle emploi, les plus proches. Consultez le site www.lesemploisdavenir.gouv.fr.
Τα επαγγέλματα του μέλλοντος που προορίζεται να ανοίξει τις πόρτες της αγοράς εργασίας για τους νέους που αντιμετωπίζουν δυσκολίες απασχολησιμότητας. Η συσκευή βασίζεται στην ισχυρή φιλοδοξία να αξιοποιήσουν τις δυνατότητες των νέων ανθρώπων, ειδικά εκείνων που δεν έχουν ένα δίπλωμα ή ένα χαμηλό επίπεδο προσόντων.
Απασχόληση και Νέων στην καρδιά της δράσης της κυβέρνησης. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 13:51 - - Permalien [#]
Tags :

Feu vert pour les emplois d’avenir

Revenir à l'accueil d'AGEFOS PME PARTOUT EN FRANCEDepuis le 1er novembre dernier, il est possible de conclure des emplois d’avenir. L’objectif ? Faciliter l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification de jeunes habitant des zones sensibles, recrutés dans des filières « verte » et numérique, sociale et médico-sociale, d’aide à la personne et du tourisme.
Zoom sur les conditions de mise en œuvre des emplois d’avenir dans les entreprises du secteur marchand, aide de l’Etat à la clé.
Quels employeurs du secteur marchand?

Les emplois d’avenir concernent les entreprises du secteur non marchand mais aussi, de façon plus limitée, celles du secteur marchand. Ces dernières peuvent y recourir à condition de relever des secteurs d’activité reconnus au niveau régional comme créateur d’emploi et offrant des perspectives de développement d’activités nouvelles (reconnaissance par le Préfet de région en collaboration avec le président du Conseil régional).Ces entreprises sont ainsi concernées si leur activité a une utilité sociale avérée ou vise la protection de l’environnement et offre une capacité d’encadrement et des perspectives de formation qualifiante. A noter que les particuliers employeurs sont exclus de ce dispositif.
Quels jeunes embaucher?
Les jeunes sans emploi âgés de 16 à moins de 26 ans (au jour de la signature du contrat) et ceux reconnus travailleurs handicapés âgés de moins de 30 ans:

  • soit sans diplôme du système de formation initiale;
  • soit peu qualifiés (niveau CAP/BEP) et en recherche d’emploi depuis au moins 6 mois au cours des 12 derniers mois.

Un accès prioritaires est réservé aux jeunes qui résident dans des zones urbaines sensibles (ZUS) ou les zones de revitalisation rurale (ZRR) ou en outre-mer ou encore dans les zones d’emploi dans lesquelles le taux de chômage des jeunes est supérieur à la moyenne nationale. Dans ces hypothèses et à titre dérogatoire, un recrutement de jeunes en recherche d’emploi depuis au moins 12 mois sur les 18 derniers mois et ayant atteint au plus un niveau « Bac +3 » est possible sur décision administrative.
Un contrat de travail: oui mais lequel?

Le contrat conclu prend la forme d’un contrat unique d’insertion-contrat initiative emploi (CUI-CIE) avec quelques spécificités déclinées ci-après. Il est à durée déterminée ou indéterminée, en principe à temps plein mais un mi-temps minimum est possible avec l’accord du salarié, dans certaines circonstances. Et ce par exemple, pour faciliter le suivi d’une action de formation ou lorsque la nature de l’emploi ou le volume de l’activité ne permettent pas l’emploi d’un salarié à temps complet.
Conclu à durée déterminée:

  • sa durée est de 36 mois (12 mois dans certaines hypothèses) ;
  • sa prolongation est envisageable au-delà de la durée maximale pour permettre au bénéficiaire d’achever une action de formation (soit une durée totale du contrat de 60 mois maximum) ;
  • sa rupture peut intervenir à chaque date anniversaire du contrat à l’initiative du salarié ou de l’employeur.
La formation: une obligation?
La formation est obligatoire et doit être réalisée prioritairement pendant le temps de travail. Son objectif? Favoriser l’accès à un niveau de qualification supérieur avec une reconnaissance à la clé: attestation de formation, d’expérience professionnelle, validation des acquis de l’expérience ou certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles-RNCP. Est à favoriser pendant ou à l’issue de l’emploi d’avenir : la présentation à un concours ou à un examen pour acquérir un diplôme.
Comment bénéficier de l’aide de l’Etat?

Avant de recruter, prendre contact avec l’agence Pôle emploi ou la mission locale la plus proche, Cap emploi s’il s’agit d’un projet de recrutement d’une personne handicapée. Une fois le ou la candidat(e) repéré(e), et avant de conclure le contrat, remplir la demande d’aide d’emploi d’avenir. Accordée pour la durée du contrat de travail et versée mensuellement, l’aide est d’un montant égal à 35% du SMIC horaire brut, soit environ 500 € pour un SMIC mensuel de 1 425 € (925 € hors cotisations restant à la charge de l‘employeur). Son attribution dépend des engagements de l’employeur notamment sur la formation, le contenu du poste proposé, la pérennisation des activités, les conditions d’encadrement et de tutorat.
C’est important! L’employeur doit justifier de sa capacité notamment financière, à maintenir l’emploi pendant la période de versement de l’aide de l’Etat: soit en principe 3 ans maximum, avec prolongation possible en cas d’achèvement d’une formation. Enfin, l’aide est versée en contrepartie du respect des engagements pris par l’employeur, notamment en termes de formation. En cas de non-respect, il doit rembourser l’aide.
Pour en savoir + ! Un site est spécialement dédié aux emplois d’avenir: www.lesemploisdavenir.gouv.fr.

Επιστροφή στο σπίτι για τις ΜΜΕ AGEFOS ΠΑΝΤΟΥ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΑ Από το Νοέμβριο του 1, είναι δυνατόν να συμπεράνει τη μελλοντική απασχόληση. Ο στόχος; Απασχολησιμότητα και τη διευκόλυνση της πρόσβασης στην αναγνώριση των νέων που ζουν σε ευαίσθητες περιοχές, μονοπάτια προσληφθεί "πράσινο" ψηφιακό, κοινωνική και ιατρο-κοινωνική βοήθεια στο πρόσωπο και τον τουρισμό.
Ζουμ σχετικά με τους όρους εφαρμογής των ευκαιριών σταδιοδρομίας στον τομέα των εμπορικών εταιρειών, οι κρατικές ενισχύσεις για το κλειδί. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 13:21 - - Permalien [#]
Tags :

Nouvelle rubrique sur les emplois d'avenir sur le site INFFOLOR

AccueilCet espace vous propose différentes ressources d'information sur les emplois d'avenir:
- Les textes juridiques du dispositif des emploi d'avenir,
- La fiche-info sur le site Orfea,
- Le site du ministère du travail dédié aux emploi d’avenir.
1) Les textes juridiques du dispositif des emploi d'avenir
a) Les textes nationaux
Loi n° 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d'avenir.
Décret n° 2012-1210 du 31 octobre 2012 relatif à l'emploi d'avenir. Le décret précise les critères d'éligibilité à l'emploi d'avenir des jeunes et des employeurs, le mode de fixation de l'aide à l'employeur et le contrôle de ses obligations en matière de formation du salarié.
Arrêté du 31 octobre 2012 fixant le montant de l'aide de l'Etat pour les emplois d'avenir.
Le montant de l’aide de l’Etat est fixé à 75% du SMIC pour les CAE dans le secteur non marchand, à 35% du SMIC pour les CIE dans le secteur marchand (avec un taux spécifique de 47 % pour les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification- GEIQ.
Circulaire DGEFP n° 2012-20 du 02 novembre 2012 relative à la mise en oeuvre des contrats d'avenir.
Circulaire DGEFP n° 2012-21 du 01 novembre 2012 relative à la programmation des emplois d'avenir à compter du 1er novembre 2012.
Déclaration commune Etat –Régions du 12 septembre 2012  relative aux engagements pour la croissance et pour l'emploi – Promouvoir les emplois d’avenir
b) La mise en oeuvre en région Lorraine
Accord cadre Etat-Région Lorraine  du 15 novembre 2012 sur les emplois d’avenir. Cet accord cadre présente les bases d’un travail partagé avec l’ensemble des acteurs pour permettre un accompagnement individualisé autour de 3 axes:
- l’identification des jeunes,
- un repérage des filières et des métiers porteurs,
- une formation adaptée à chaque profil.
2) La fiche-info sur le site Orfea:

Un emploi d'avenir a pour objet de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes sans emploi, âgés de 16 à 25 ans, sans qualification ou peu qualifiés et rencontrant des difficultés particulières d'accès à l'emploi par la création d'emplois dans des activités présentant un caractère  d’utilité sociale et environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emplois.
FORMATION
Les employeurs doivent être en capacité, individuellement ou collectivement, de mettre en œuvre des actions de formation permettant de construire un parcours d’insertion, de construire pour le jeune une perspective de qualification sur la dure de l’emploi et de mobiliser des financements en ce sens.
Un ajustement des besoins en formation peut s’effectuer au cours du contrat de travail.
En amont du recrutement en emploi d’avenir: possibilité de mobiliser des formations de préqualification du Conseil régional, des POE collectives ou individuelles.
Au cours de contrat de travail: Par l’employeur directement ou via son OPCA, par le CNFPT (fonction publique territoriale)  ou par l’ANFH (fonction  publique hospitalière).
Les actions de formation visent à permettre d’accéder à un niveau supérieur de qualification par l’acquisition de compétences de base et de compétences transférables.
Les compétences acquises en situation de travail sont reconnues par une attestation de formation, une attestation d’expérience professionnelle ou une validation des acquis (VAE).
NB: des formations de tuteurs pourront également être mises en oeuvre
Les collectivités territoriales devront versée pour leurs emplois d’avenir une cotisation spécifique calculée sur la masse salariale des emplois d ‘avenir et versée au CNFPT.

OBJECTIF

Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes pas ou peu qualifiés majoritairement dans le secteur non marchand par une aide financière représentant une partie du coût salarial versée par l’Etat.
PUBLICS VISES
Jeunes de 16 à 25 ans (et les jeunes de moins de 30 ans pour les personnes reconnues travailleurs handicapés) sans qualification ou peu qualifiés et rencontrant des difficultés particulières d’emploi. Selon le projet de décret, les jeunes visés doivent:
- Soit être sortis sans diplôme du système de formation initiale;
- Soit être titulaires d’une certification de niveau CAP-BEP en difficultés particulières d’accès à l’emploi (être en recherche d’emploi d’une durée de 6 mois minimum au cours des 12 derniers mois);
- Soit, à titre exceptionnel dans les ZUS et ZRR, avoir atteint un niveau pouvant aller jusqu’au premier cycle de l’enseignement supérieur  et rencontrant des difficultés particulières d’insertion professionnelle (être en recherche d’emploi d’au minimum  12 mois au cours des 18 derniers mois.
Les jeunes sortis d’un dispositif de formation initiale depuis moins de 12 mois relèvent en priorité du dispositif anti-décrochage (retour en formation initiale ou  continue, alternance). L’emploi d’avenir peut être proposé à des jeunes accompagnés dans le cadre du CIVIS, du PPAE, ou des jeunes sortant du dispositif deuxième chance, aux jeunes décrocheurs d’un apprentissage ou d’un dispositif régional de formation.
NB: l’emploi d’avenir ne doit pas se substituer à un parcours de formation, en alternance ou non.
PUBLICS PRIORITAIRES
Les jeunes résidant dans les zones urbaines sensibles, les zones de revitalisation rurale  et les territoires connaissant des difficultés particulières d’accès à  l’emploi des jeunes.
EMPLOYEURS CONCERNES

Le principe: les employeurs du secteur non marchand
- organismes de droit privé à but non lucratif (associations, fondations, mutulles ...),
- collectivités territoriales,
- autres personnes morales de droit public à l’exception de l’Etat (tels les établissements publics hospitaliers ou du secteur médico-social, bailleurs sociaux ...),
- groupements d’employeurs qui organisent des parcours d'insertion et de qualification (GEIQ),
- les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE).
Le dispositif d'emploi d'avenir est applicable directement dans le secteur non marchand quel que soit le secteur d'activité concerné.
Exception: Certains employeurs du secteur privé (à l’exclusion des particuliers employeurs) pourront embaucher en jeune en emploi d’avenir sous la forme de CIE en respectant des conditions.
Pour le secteur marchand, seront concernés pour l’obtention de l’aide de l’Etat les employeurs qui proposent une perspective de qualification et d’insertion professionnelle durable et appartiennent à un secteur d’activité à fort potentiel de création d’emplois: liste définie par arrêté préfectoral.
L’embauche vise des activités d’intérêt général et d’utilité sociale qui offrent des perspectives de croissance et de recrutement dans les années à venir filières vertes, secteur social et médico-social, métiers d’aide à la personne, filières numériques, tourisme et secteur de l’enseignement avec la création d’un emploi d’avenir professeur (voir remarque en fin de fiche). Un schéma d'orientation régional doit définir les secteurs d'activité éligibles.
CONDITIONS

L’entreprise qui présente sa demande doit:
- ne pas avoir procédé à un licenciement économique ou licenciement simple,
- être à jour de ses contributions sociales.
NATURE DU CONTRAT

Le contrat peut être conclu pour une durée indéterminée ou pour une durée déterminée. Les collectivités et établissements publics doivent obligatoirement recrutés sur la base d'un CDD. Le contrat est signé sur la base d’un contrat unique d’insertion (CUI) et principalement sous forme d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE). Le contrat sera en principe à temps plein, et parfois à temps partiel en fonction de la situation du jeune sur autorisation de l’administration avec l’accord de l’employeur et du salarié sur une base minimum d’un mi-temps. Si le contrat est à durée déterminée, il est conclu en principe pour une durée de 36 mois (sauf cas particuliers, le contrat peut alors être conclu pour une durée minimale de 12 mois et être renouvelable). Le contrat peut être rompu à l’expiration de chaque période annuelle d’exécution du contrat en respectant des formalités suivantes:
- si l’initiative de la rupture revient au salarié, celui-ci doit respecter un préavis de 2 semaines;
- si l’initiative vient de l’employeur, et sur la base d’une cause réelle et sérieuse, un préavis d’un mois et la procédure de licenciement sont à respecter.
Le bénéficiaire d’un emploi d’avenir bénéficie d’une priorité d’embauche pendant 1 an.
DUREE DE LA MESURE

Durée minimale d'un an et maximale de trois ans.
AVANTAGE EMPLOYEUR

Le montant de l’aide à l’insertion professionnelle de l'Etat est fixé à:
     75% du SMIC pour le secteur non marchand
     35% du SMIC pour le secteur marchand pour une durée maximale de 3 ans.
Dérogation en vue d'achever une action de formation : Une prolongation de la durée de versement de l'aide à l'insertion est possible pour la durée de la formation restant à courir et dans la limite d'une durée totale de 60 mois.
PROCEDURE
Les engagements: document d’engagement tripartite. La demande d’aide relative à l’emploi d’avenir doit décrire le contenu du poste proposé, son positionnement dans l’organisation, les conditions d’encadrement et de tutorat, les compétences dont l’acquisition est visée pendant la période en emploi avenir. Elle indique les actions de formation à réaliser sur ou hors temps de travail. Dans l’examen de la demande d’aide à l’insertion, le recrutement en CDI et sur une durée de 3 ans est privilégié. L’aide est attribuée en fonction des possibilités de pérennisation des activités et de professionnalisation des emplois. L'exécution des engagements par l'employeur sera examiné à chaque échéance annuelle. En cas de non respect de ses obligations par l’employeur (notamment en matière de formation) ; il sera tenu de reverser la totalité des aides publiques. La concertation annuelle au sein du CCREFP permet l’identification des secteurs à fort potentiel d’emplois, les modalités de consolidation et pérennisation des emplois, l’adaptation de l’offre de formation et la construction de parcours d’insertion et de qualification. Un suivi personnalisé professionnel et social  est assuré par Pôle emploi, ou la mission locale. Réalisation d’un bilan sur le projet professionnel du bénéficiaire et à la suite donnée à l’emploi d’avenir est notamment réalisé deux mois avant l’échéance de l’aide relative à l’emploi d’avenir.
ARTICULATION AVEC D'AUTRES MESURES

En amont de l’emploi d’avenir:
    Possibilité d’articuler chez le même employeur un CUI avec un emploi d’avenir en respectant la durée totale maximale de 3 ans
    Le service civique (mission de volontariat) permet de jouer un rôle de maturation  avant de déboucher sur un emploi d’avenir
En cours de contrat de travail
    Plan de formation
    DIF
    Période de professionnalisation
A L'ISSUE DE LA MESURE

Pour les jeunes ayant eu un contrat avec une association ou une entreprise: possibilité d’accès au CIF-CDD, à une formation qualifiante sous statut de demandeur d’emploi ou à un contrat en alternance. Possibilité de signer sous condition un CIE: la durée totale du parcours ne pourra pas en ce cas dépasser 4 ans.
ORGANISMES RESSOURCES

Pôle Emploi, Missions Locales, Cap emploi
ORGANISME FINANCEUR

Etat (DIRECCTE - DIECCTE)
Pour la mise en oeuvre de la formation: Conseil régional, OPCA ...
REMARQUE
Emploi d’avenir de professeur

Le dispositif vise les étudiants boursiers âgés de vingt-cinq ans au plus et visera en priorité les jeunes issus des zones urbaines sensibles ou ayant effectué leurs études dans des établissements implantés dans ces zones ou relevant de l’enseignement prioritaire. Ces jeunes devront s’engager à poursuivre leur formation dans un établissement d’enseignement supérieur et à se présenter à l’un des concours de recrutement des corps enseignants de l’éducation nationale. Cet engagement sera matérialisé par la signature d’une convention entre l’étudiant, l’employeur et l’établissement d’enseignement supérieur dans lequel le bénéficiaire effectue ses études, et sera renouvelé chaque année, en même temps que le contrat d’accompagnement. Les étudiants concernés bénéficieront de trois types de revenus. Premièrement, la rémunération des heures de service effectuées, dans le cadre du contrat d’avenir professeur, au service de l’éducation nationale. Financée conjointement par le ministère du travail et le ministère de l’éducation nationale, elle sera de l’ordre de 400 euros par mois. Ensuite, les bourses de service public, nouvelle aide allouée à chaque titulaire d’un emploi d’avenir professeur, en contrepartie de l’engagement à préparer un concours de recrutement de personnels enseignants et à s’y présenter; son montant sera de 217 euros par mois. Enfin, les bourses sur critères sociaux perçues par les titulaires des emplois d’avenir. Les trois sources de revenus étant cumulables, cela représente un revenu mensuel moyen de 900 euros environ.
3) Le site du ministère du travail dédié aux emploi d’avenir

Les 30 premières conventions d’engagements pour la mise en œuvre des emplois d’avenir ont été signées à l’occasion d’une cérémonie organisée à l’Hôtel Matignon le 30 octobre 2012 avec les représentants des acteurs emblématiques de la mobilisation pour les emplois d’avenir. Toutes les conventions dans cet article.
Welcome This space offers a variety of information resources on the jobs of the future:
- The legal use of the device in future,
- The plug-info on the site Orfea,
- The Ministry of Labour website dedicated to future employment.
1) The legal use of the device in future
a) The national legislation
Law n° 2012-1189 of 26 October 2012 establishing the jobs of the future. More...

Posté par pcassuto à 02:29 - - Permalien [#]
Tags :

Les premiers emplois d'avenir signés ce mardi

Retour accueilPropos recueillis par Jean-Jacques Gambarelli. Le ministre de la Formation professionnelle et de l'apprentissage, Thierry Repentin, sera en Corse aujourd'hui, pour la signature des premiers emplois d'avenir dans l'île. Il parrainera des jeunes recrutés en emplois d'avenir, dans la matinée à la mission locale de Bastia, et ensuite dans l'après-midi à Bastelicaccia. Il se déplacera enfin à Ajaccio, où il posera la première pierre du futur centre d'apprentis situé sur la route d'Alata.
Au total, neuf emplois d'avenir seront signés aujourd'hui, 4 en Haute-Corse et 5 en Corse-du-Sud. En sachant que d'ici fin 2013, plus de 400 jeunes insulaires devraient bénéficier de ce nouveau dispositif qui est réservé aux 16-25 ans, pas ou peu qualifiés, venant de zones défavorisées, et ce pour une durée d'un à trois ans. Il s'adresse en priorité aux acteurs publics (collectivités locales, associations, etc.). Mais la surprise est que les entreprises y ont également accès, sous certaines conditions. Des emplois d'avenir de professeur sont également proposés aux boursiers qui se destinent au métier d'enseignant. Thierry Repentin revient, en répondant à nos questions, sur cette mesure phare du gouvernement Ayrault contre le chômage.
Pourquoi effectuez-vous un tour de France pour ces signatures d'emplois d'avenir? Fallait-il impérativement faire de la communication?

Effectivement je fais actuellement un tour de France pour une sorte de « service après vote » sur ces emplois d'avenir destinés aux jeunes de 16 ans à 25 ans, sortis du système scolaire peu ou pas qualifiés. Ils travailleront dans le secteur non-marchand (collectivités, associations, HLM, entreprises d'insertion, etc.). Ces emplois, initiés par Michel Sapin, ministre du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ciblent les zones urbaines sensibles mais aussi les zones rurales. Je me déplace pour rencontrer les jeunes, discuter avec eux de leur parcours, mais aussi sensibiliser les employeurs et les parents. Un effort de communication était, à mon sens, indispensable, dans la mesure où il n'est pas possible qu'ils ignorent cette possibilité qui leur est offerte alors que le chômage des moins de 25 ans se situe à 22% de la population active. Suite de l'article...
Retour accueil Interview by Jean-Jacques Gambarelli. Minister of Vocational Training and learning, Thierry Repentin will Corsica today for the signing of the first jobs of the future on the island. Will sponsor youth recruited jobs of the future, in the morning at the local mission of Bastia, and then in the afternoon Bastelicaccia. He finally moves in Ajaccio, where he lay the foundation stone of the future center of apprentices located on the road Alata. More...

Posté par pcassuto à 01:58 - - Permalien [#]
Tags :


30 novembre 2012

Les emplois d'avenir professeur

Emplois avenir professeur 2012 (logo)Le dispositif Emplois d’avenir professeur est destiné aux étudiants boursiers inscrits principalement en deuxième année de licence. Il permet à des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement, de bénéficier d'un revenu stable et d’une formation professionnalisante. Dépliant 2012 Emplois d'avenir professeur.
La première étape du dispositif emploi d’avenir professeur consiste à remplir un dossier de candidature et à formuler une demande de bourse de service public. Ces documents seront disponibles à partir du mois de décembre sur les sites des universités, des rectorats, etc.
En quoi consiste le dispositif emplois d'avenir professeur?
Un parcours professionnel
Les étudiants souhaitant bénéficier de ce dispositif devront s'engager à se présenter aux concours de l'enseignement organisés par l'État. En contrepartie, ils se verront offrir la possibilité d'entrer progressivement dans le métier grâce à un parcours visant le développement de leurs compétences professionnelles.
Le financement des études
Une aide financière prendra la forme de nouvelles bourses de service public, dont le montant viendra s'ajouter à la rémunération des heures de mission effectuées dans une école ou un établissement scolaire et aux bourses sur critères sociaux.
Qui est concerné ?
Le dispositif Emplois d'avenir professeur vous concerne si vous cumulez ces conditions:

  • vous êtes boursier(e) de l'enseignement supérieur
  • vous êtes étudiant(e) en licence 2 (principal public cible), en licence 3 ou en master 1
  • vous avez moins de 25 ans (ou moins de 30 ans si vous êtes reconnu(e) en situation de handicap

Vous êtes prioritaire si vous effectuez vos études dans une académie ou dans une discipline connaissant des besoins particuliers de recrutement, et si:
vous avez résidé au moins deux ans dans une zone urbaine sensible, dans une zone de revitalisation rurale ou dans un département d'outre-mer, à Saint-Martin, à Saint-Barthélémy ou à Saint-Pierre-et-Miquelon
ou

vous avez effectué au moins deux années d'études secondaires dans un établissement situé dans l'une de ces zones ou dans un établissement relevant de l'éducation prioritaire.
Intégrer le dispositif Emplois d'avenir professeur
La première étape du dispositif emploi d'avenir professeur consiste à remplir un dossier de candidature et à formuler une demande de bourse de service public. Ces documents seront disponibles à partir du mois de décembre 2012 sur les sites des universités, des rectorats, etc.
18 000 Emplois d’avenir professeur d'ici 2015

Le dispositif EAP concernera d’ici 2015: 18 000 étudiants boursiers se destinant à une carrière d’enseignant, soit 6 000 EAP par an en moyenne, 4 000 dès le mois de janvier 2013.
Infographie Revenu mensuel de l'étudiant Emploi d'avenir professeurVous êtes boursier de l’enseignement supérieur? Vous avez un projet professionnel dans le domaine de l’enseignement? L’éducation nationale vous propose un emploi d’avenir professeur (EAP) vous permettant à la fois de bénéficier d’un parcours de professionnalisation et de financer vos études.
Qui est concerné par les emplois d’avenir professeur?

Le dispositif Emploi d’avenir professeur vous concerne si:
- vous êtes boursier(e) de l’enseignement supérieur;
- vous êtes étudiant(e) en licence 2 (principal public cible), en licence 3 ou en master 1;
- vous avez moins de 25 ans (ou moins de 30 ans si vous êtes reconnu(e) en situation de handicap).
Un emploi d’avenir professeur, pour quoi faire ?
Parce que donner la priorité aux jeunes c’est avant tout leur garantir une insertion professionnelle réussie, l’éducation nationale lance le dispositif Emploi d’avenir professeur, qui concernera, d’ici 2015, 18 000 étudiants boursiers se destinant à une carrière d’enseignant, soit 6 000 EAP par an en moyenne et 4 000 dès le mois de janvier 2013.
Les étudiants souhaitant bénéficier de ce dispositif devront s’engager à se présenter aux concours de l’enseignement organisés par l’État. En contrepartie, ils se verront offrir la possibilité d’entrer progressivement dans le métier grâce à un parcours visant le développement de leurs compétences professionnelles, ainsi qu’une aide financière leur permettant de continuer leurs études. Cette aide prendra la forme de nouvelles bourses de service public, dont le montant viendra s’ajouter à la rémunération des heures de mission effectuées dans une école ou un établissement scolaire et aux bourses sur critères sociaux.
Avec les emplois d’avenir professeur vous pourrez être financièrement accompagné(e) et acquérir une véritable expérience de terrain:
- vous poursuivrez vos études;
- vous exercerez un emploi à temps partiel au sein d’une école ou d’un établissement scolaire, sur une base moyenne de 12 heures par semaine ; cette durée pourra varier au cours de l’année afin de vous permettre de suivre votre formation universitaire, de préparer et de passer vos examens et, en fin de parcours, votre concours;
- vous serez, au sein de l’école ou de l’établissement scolaire, encadré(e) et conseillé(e) par un tuteur qui vous suivra tout au long de votre formation progressive au métier de professeur;
- vos revenus mensuels seront compris entre 617 et 1 086 euros selon le niveau de la bourse sur critères sociaux dont vous bénéficiez.
Comment bénéficier du dispositif emploi d’avenir professeur?

    La première étape consiste à remplir un dossier de candidature et à formuler une demande de bourse de service public (documents disponibles à partir du mois de décembre sur les sites des universités, des rectorats, etc.).
    Le dossier de candidature devra ensuite être complété par votre université (avis du directeur de la composante dans laquelle vous êtes inscrit(e)), qui le transmettra au rectorat d’académie.
    Une commission académique vérifiera que vous remplissez bien les conditions pour bénéficier d’un EAP et émettra un avis quant à votre aptitude à occuper cet emploi : projet professionnel, résultats universitaires, etc.
    Une fois votre candidature retenue, le rectorat transmettra votre dossier à une école ou un établissement scolaire sélectionné en tenant compte de vos préférences et de votre lieu d’études.
    L’école ou l’établissement scolaire prendra alors contact avec vous pour un entretien et la signature de votre contrat.
Votre contrat de travail, d’une durée d’un an renouvelable deux fois, précisera votre lieu d’affectation, la durée moyenne hebdomadaire de travail, le descriptif des missions et rappellera les deux engagements que vous aurez pris, à savoir:
- suivre une formation universitaire;
- présenter l’un des concours de recrutement d’enseignants du premier ou du second degré organisé par l’État.
Quels sont les écoles et établissements scolaires qui pourront vous accueillir dans le cadre de votre emploi d’avenir professeur ?

    Les écoles et établissements publics
    Les écoles et établissements privés sous contrat
    Les établissements publics et privés sous contrat d’enseignement agricole
Des missions évolutives en fonction de votre niveau d’études

Les missions d’appui éducatif qui vous seront confiées seront en lien direct avec votre projet professionnel et évolueront au fil du temps afin de se rapprocher progressivement des compétences exigées par le métier d’enseignant.
Vous êtes inscrit(e) en licence 2:
- observation active des différents niveaux d’enseignement, des différentes fonctions de l’école ou de l’établissement scolaire;
- accompagnement d’activités périéducatives complémentaires aux enseignements, notamment dans le domaine des sciences, des langues vivantes ou pour les activités culturelles, artistiques ou sportives.
Vous êtes inscrit(e) en licence 3 ou en master 1:
- pratique accompagnée intégrant une prise en charge progressive de séquences pédagogiques en présence et sous la responsabilité d’un enseignant;
- éventuellement, participation à l’évaluation d’activités (en master 1).
Quel que soit votre niveau d’études, vous participerez aux activités de soutien et d’aide ou d’accompagnement individualisés organisées dans l’école ou l’établissement scolaire.

Καθηγητής μελλοντικές εργασίες 2012 (λογότυπο) Η συσκευή είναι Καθηγητής Θέσεις εργασίας για τους μελλοντικούς φοιτητές υποτροφία συμμετείχαν κυρίως κατά το δεύτερο έτος της άδειας. Θα επιτρέπει στους μαθητές που προτίθενται να σταδιοδρομίες στον τομέα της διδασκαλίας, να λαμβάνουν ένα σταθερό εισόδημα και μια επαγγελματική κατάρτιση. Φυλλάδιο 2012 Καθηγητής θέσεις εργασίας του μέλλοντος.
Το πρώτο βήμα για τη μελλοντική χρήση της συσκευής είναι να ολοκληρώσει μια αίτηση των εκπαιδευτικών και να υποβάλει αίτηση για τη χορήγηση της δημόσιας υπηρεσίας. Αυτά τα έγγραφα θα είναι διαθέσιμα από τον Δεκέμβριο στις ιστοσελίδες των πανεπιστημίων, πρυτάνεις, κλπ..
Ποιες είναι οι θέσεις εργασίας συσκευή του μέλλοντος δάσκαλο; Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 01:35 - - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2012

Emplois d’avenir: c’est parti!

Le 30 octobre dernier, Alain Rousset, président de l’ARF, Jean-Paul Denanot, président de la commission formation professionnelle de l’ARF, Josette Borel-Lincertin (Guadeloupe), Ségolène Royal (Poitou-Charentes) et Michel Vauzelle, (Provence Alpes Côte d’Azur), signaient avec le Premier ministre la convention d’engagements des Régions pour la mise en œuvre des emplois d’avenir. Une mobilisation générale immédiatement relayée sur le terrain par la signature des premiers contrats.
Face à la montée préoccupante du chômage des jeunes, les Régions, dans le cadre de leur compétence en matière d’insertion professionnelle, participent à la réussite de ce dispositif. Objectif: permettre aux jeunes peu ou pas qualifiés d’accéder à un premier emploi, étape indispensable à leur insertion durable sur le marché du travail. La convention cadre propose des axes de coopération entre l’Etat et les Régions. Dans chaque Région, un schéma d’orientation régional identifiant les secteurs d’activité prioritaires sera élaboré sur la base d’un diagnostic partagé entre l’Etat et la Région. Les Régions copiloteront la détection des jeunes dans les dispositifs « deuxième chance », et pourront mettre en place des parcours de formation adaptés au projet de chaque jeune et à sa situation d’emploi (acquisition des savoirs de base, préqualification, première qualification et poursuite du parcours à la sortie si nécessaire).

October 30, Alain Rousset, President of the ARF, Jean-Paul Denanot, Chairman of the Committee of the ARF training, Josette Borel-Lincertin (Guadeloupe), Ségolène Royal (Poitou-Charentes) and Michel Vauzelle (Provence Alpes Côte d'Azur), with the Prime Minister signed the Convention commitments Regions for the implementation of the jobs of the future. A general mobilization on the ground immediately relayed by the signing of the first contract. More...

Posté par pcassuto à 21:50 - - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2012

Premières précisions sur les emplois d'avenir

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Les emplois d’avenir doivent en priorité bénéficier à ceux qui en ont le plus besoin. Aussi la répartition des moyens sur le territoire tiendra compte des zones dans lesquelles les jeunes rencontrent le plus de difficultés. Les jeunes accompagnés dans le cadre d’un CIVIS, PPAE ou de l’ANI d’avril 2011 sont éligibles s’ils répondent aux critères fixés par le décret.
La condition de recherche d’emploi pour l’éligibilité des jeunes diplômés s’apprécie au regard de la date du 1er contact avec la mission locale ou du Cap emploi, ou d’inscription à Pôle emploi, ou, à défaut, de sortie du système scolaire.
Les jeunes décrocheurs, en particulier les 16-18 ans sortis sans diplôme de formation initiale devront en priorité être orientés vers les dispositifs spécifiques pour favoriser leur retour en formation ou leur entrée en contrat d’alternance.
Les recrutements de jeunes titulaires d’un diplôme supérieur au CAP/BEP et résidant en zones prioritaires, devront être exceptionnels et validés par l’UT de la Direccte. Ils concerneront les jeunes ayant un projet professionnel dans le secteur non marchand qui ne parviennent pas à accéder à un 1er poste, ceux dont les diplômes ne permettent pas d’accéder à un emploi dans leur bassin d’emploi et ceux qui connaissent des discriminations sur le marché du travail en raison de leur lieu de résidence ou de leur handicap, ou qui rencontrent des difficultés de mobilité géographique. Dans tous les cas leur emploi d’avenir doit correspondre à leur niveau de qualification.
Par ailleurs, la signature de CDI devra être privilégiée (sauf dans le secteur public). La rémunération des jeunes, quelle que soit leur situation ou leur âge doit être au moins égale au Smic et correspondre au minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé.
Les jeunes éligibles à un emploi d’avenir peuvent toujours conclure un CUI, dans certains cas, par exemple pour des emplois d’adjoints de sécurité ou lorsqu’un contrat de moins d’un an est souhaitable. Les jeunes en CUI peuvent être recrutés en emploi d’avenir par le même employeur, à l’échéance de leur CUI, mais dans la limite d’une durée totale de 3 ans. A l’issue d’un emploi d’avenir, un CAE ne sera pas possible, mais un CIE est envisageable dans la limite d’une durée totale de 4 ans. A noter enfin, qu’un service civique peut déboucher sur un emploi d’avenir.
Les mesures habituelles de formation peuvent être mobilisées en amont d’un emploi d’avenir (POE, PRF, Compétences-clés…) et en cours d’emploi dans la cadre du plan de formation, d’une période de professionnalisation, voire du DIF. La Région peut aussi financer directement une offre collective dédiée en mettant en place des aides individuelles à la formation ou par convention avec les OPCA. Pendant leurs périodes de formation, les jeunes en emplois d’avenir restent salariés rémunérés par leur employeur. Des passerelles d’accès à la formation ou à des contrats en alternance pourront être organisées avec la Région et les OPCA pour les jeunes sans emploi à l’issue de leur contrat.
L’accompagnement de la Région Poitou-Charentes sera précisé prochainement.
La circulaire apporte en outre des précisions sur l’élaboration du schéma d’orientation régional pour le déploiement des emplois d’avenir en région et l’identification des secteurs éligibles pour les employeurs du secteur marchand. Elle organise la mobilisation des acteurs, en particulier pour l’animation et la promotion des emplois d’avenir, le financement et l’ingénierie des parcours et le tutorat.
Circulaire n°2012-20 du 2 novembre 2012 et notre fiche technique actualisée.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Τα επαγγέλματα του μέλλοντος πρέπει να δώσει προτεραιότητα προς όφελος εκείνων που τη χρειάζονται περισσότερο. Δεδομένου ότι η κατανομή των πόρων στο έδαφος θα εξετάσει τομείς στους οποίους οι νέοι αντιμετωπίζουν τις περισσότερες δυσκολίες. Οι νέοι που υποστηρίζονται στο πλαίσιο του CIVIS PPAE ή ANI Απρίλιο 2011 είναι επιλέξιμες εφόσον πληρούν τα κριτήρια που καθορίζονται από το διάταγμα. Η κατάσταση αναζήτηση εργασίας για την επιλεξιμότητα των αποφοίτων εκτιμάται σε σχέση με την ημερομηνία της πρώτης επαφής με την τοπική ή την αποστολή Κέιπ απασχόλησης ή την καταχώριση στο κέντρο της απασχόλησης, ή, εναλλακτικά, η παραγωγή σχολικό σύστημα. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 00:06 - - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2012

Les emplois d’avenir en Aquitaine

http://www.aquitaine-cap-metiers.fr/capmetiers-theme/images/color_schemes/normal/cap-metiers-logo.pngLe 18 octobre dernier, Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine et préfet de Gironde présidait une réunion consacrée aux « emplois d’avenir », en présence des partenaires concernés par cette mesure (élus locaux, services de l’Etat, Pôle emploi…). Mis en place depuis le 2 novembre (cf. article "Emploi d'avenir: le dispositif est lancé"), les emplois d’avenir sont destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés en difficulté d’insertion et pourront être mis en œuvre par les employeurs du secteur non-marchand, se déclinant sous la forme de CDI ou de CDD de 3 ans ou 1 an renouvelable trois fois.
Le préfet a annoncé la création de 4 500 à 5 000 emplois d’avenir en Aquitaine (plus de 32 000 jeunes sans qualification sont suivis par une Mission locale en Aquitaine). Parallèlement, il a rappelé que le taux de chômage dans la région était en hausse (+9,8% au 2e trimestre 2012) et que le nombre de demandeurs d’emplois en fin de mois d’octobre a progressé dans tous les départements (à l’exception des Landes où il a diminué de 0,7%).
En savoir +.

18 Οκτωβρίου Michel Delpuech, νομάρχης της περιφέρειας Aquitaine νομάρχης της Gironde και προεδρεύει σε συνεδρίαση με θέμα «επαγγέλματα του μέλλοντος» με την παρουσία των εταίρων που συμμετέχουν σε αυτή τη δράση (τοπικές, κρατικές υπηρεσίες, κέντρο απασχόλησης...). Εφαρμόζεται από November 2 (βλ. ενότητα "Χρήση προς τα εμπρός: η συσκευή βρίσκεται σε λειτουργία"). Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 20:24 - - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2012

Emplois d'avenir - Guide de l'employeur

http://travail-emploi.gouv.fr/squelettes/images/emplois_avenir/header_diapo_1.pngRecruter un jeune en emploi d’avenir. Les étapes clés.
GUIDE DE L’EMPLOYEUR

Ce guide est destiné aux employeurs qui souhaitent recruter un jeune en
emploi d’avenir. Il est composé de deux parties:
- la première partie précise le cadre général des emplois d'avenir en reprenant les fondamentaux du cadre légal,
- la seconde partie propose une approche pratique pour les employeurs intéressés qui envisagent de recruter en emploi d'avenir. Télécharger le GUIDE DE L’EMPLOYEUR.
Les étapes clés pour réussir un emploi d’avenir
PHASE 1 : DIAGNOSTIC

- Vous avez un projet de recrutement. Vous prenez contact avec la mission locale, le Pôle emploi ou le Cap emploi (si vous envisagez de recruter un travailleur handicapé), de votre secteur.
- Vos interlocuteurs vous renseignent sur les emplois d’avenir. Ils vérifient que votre projet de recrutement et votre structure répondent bien aux conditions requises pour pourvoir le poste en emploi d’avenir.
- Pour garantir la meilleure adéquation entre le profil et le projet professionnel de candidats potentiels et votre offre en emploi d’avenir, ils peuvent vous aider à construire une fiche de poste adaptée au dispositif.
- Sur cette base, ils recherchent les candidats dont le projet professionnel est le mieux adapté aux critères de votre offre d’emploi d’avenir.
PHASE 2 : MISE EN RELATION

A l’issue de ce diagnostic croisé, la mission locale, le Cap emploi ou Pôle emploi vous proposent un ou des candidats potentiels sélectionnés pour organiser des entretiens.
PHASE 3 : CONTRACTUALISATION

Dès que vous avez retenu la candidature d’un jeune, la mission locale/le Cap emploi vous accompagne dans vos démarches:
- Renseignement de la demande d’aide (Cerfa) et d’un document d’engagements, entre vous, le jeune et la mission locale,
- Construction du parcours de formation (et des financements mobilisables). En fonction du poste et de vos besoins, la formation peut être une remise à niveau ou acquisition de savoirs de base, l’acquisition de nouvelles compétences, une formation qualifiante…
- Sécurisation de l’intégration du jeune dans votre structure et de ses relations avec vous.
PHASE 4 : INTEGRATION

Le référent mission locale/Cap emploi se déplace sur le lieu de travail du jeune dans les 3 mois qui suivent son entrée chez vous. Il vous rencontre ainsi que le jeune pour établir un premier état des lieux, assorti d’éventuelles préconisations. Il s’agit à ce stade:
- d’évaluer l’intégration du jeune et le respect de vos engagements,
- de convenir des modalités d’accompagnement tout au long du contrat (fréquences et conditions pratiques des entretiens par exemple),
- d’adapter et de finaliser le parcours de formation.
PHASE 5 : STABILISATION

Selon les modalités convenues, le référent fait régulièrement le point avec vous et s’entretient avec le jeune au regard de la réalisation de son projet professionnel (acquisition des compétences nécessaires, ajustement des besoins de formation…).
PHASE 6 : CONSOLIDATION

Quelques mois avant la fin de la période d’emploi d’avenir, le référent fait avec vous et le jeune un point plus précis sur ses acquis et ses possibilités d’atteindre l’objectif visé d’accès à la qualification et les besoins complémentaires nécessaires.
PHASE 7 : BILAN ET SUITES

Idéalement, vous pérennisez le poste occupé par le jeune.
Il bénéficie d’une priorité d’embauche durant un délai d’un an à compter du terme de son contrat, et vous devez l’informer de tout emploi disponible et compatible avec sa qualification et ses compétences. Deux mois avant l’échéance de l’emploi d’avenir, un bilan du parcours du jeune est réalisé par le référent, afin de:
- Vérifier que vous avez respecté vos engagements en matière d’actions de formation, de tutorat…
- S’assurer que vous avez renseigné et validé l’attestation de compétences et que les attestations adéquates ont été délivrées par les organismes de formation.
La décision d’attribution d’une nouvelle aide à l’insertion est subordonnée aux contrôles du respect de vos engagements pour cet emploi d’avenir.
Documents et liens utiles
Dépliant d’information
Fiche de présentation
Guide de l’employeur
Cerfa
Affichette
Emploi.gouv.fr.
Dispositif

Cerfa - emplois d'avenir demande d'aide
: Télécharger le Cerfa - emplois d’avenir demande d’aide...
Documents et liens utiles
Dépliant d’information
Fiche de présentation
Affichette
Carte postale
Autres dispositifs Jeunes.
Voir aussi la rubrique Jeune: Accéder à un emploi d’avenir, Qui est concerné? Qu’est-ce que c’est? Qui recrute? Qui contacter? Et après? Les étapes clés.
Employeur: Recruter un jeune en emploi d’avenir, Les étapes clés.

Voir sur le blog Le CERFA 14830*01 - Emploi d'avenir, Ouverture du site internet dédié aux emplois d'avenir, Aide, bénéficiaires et activités éligibles aux emplois d'avenir, Emplois d'avenir, quelle mise en oeuvre pour les collectivités territoriales, Emploi d'avenir - ce qu'il faut savoir en 7 points, Un rapport instructif pour les contrats d'avenir.
http://travail-emploi.gouv.fr/squelettes/images/emplois_avenir/header_diapo_1.png Προσλαμβάνουν έναν νεαρό απασχόληση μέλλον. Oρόσημα.
ΟΔΗΓΟΣ ΤΟΥ ΕΡΓΟΔΟΤΗ

Αυτός ο οδηγός είναι για τους εργοδότες που επιθυμούν να προσλάβουν ένα νεαρό άτομο

μελλοντική απασχόληση.
Αποτελείται από δύο μέρη:
- Το πρώτο μέρος παραθέτει γενικές θέσεις εργασίας του μέλλοντος από τη λήψη του βασικού νομικού πλαισίου,

- Το δεύτερο μέρος προτείνει μια πρακτική προσέγγιση στους ενδιαφερόμενους εργοδότες προτίθενται να προσλάβουν το μέλλον της απασχόλησης Download. ΟΔΗΓΟΣ ΤΟΥ ΕΡΓΟΔΟΤΗ.

Τα βασικά βήματα για μια επιτυχημένη μελλοντική απασχόληση
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 00:44 - - Permalien [#]
Tags :