Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Formation Continue du Supérieur
cpu
16 décembre 2010

Louis Vogel, élu président de la Conférence des présidents d'université

http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gifPar Philippe Jacqué. La Conférence des présidents d'université (CPU) a un nouveau visage. Et il est assez inattendu. Louis Vogel, le président de l'université Panthéon-Assas, a été élu par ses pairs à la tête de l'institution. Il sera secondé par Anne Fraïsse, la présidente de Montpellier-III, et Yvon Berland, le président d'Aix-Marseille-II.
La liste Vogel s'est largement imposée contre la liste menée par Alain Beretz, de l'université de Strasbourg (avec Jean-Paul Caverni - Aix Marseille-I et Françoise Moulin-Civil - Cergy-Pontoise). Sur 103 membres votants, Louis Vogel a obtenu 61 suffrages, contre 40 à son opposant, et deux bulletins nuls.
Parti beaucoup plus tard en campagne qu'Alain Beretz, pourtant soutenu par le très influent Axel Kahn, Louis Vogel s'est imposé grâce à une "campagne éclair", un choix de liste parlant à tous les présidents, de droite comme de gauche, et une personnalité assez forte. Il a en particulier à son actif une réforme pédagogique de l'université d'Assas, une faculté pourtant réputée très conservatrice.
"L'ÉGALITARISME PRODUIT SOUVENT L'INÉGALITÉ"

Son arrivée à la tête de l'institution marque un virage important pour la CPU... En effet, dans son essai paru en septembre, L'université, une chance pour la France (PUF), Louis Vogel défend l'approfondissement des réformes universitaires pour consolider l'autonomie universitaire et la différenciation des universités selon leur spécialité. Un choix pas toujours assumé au sein de la communauté universitaire.
Le 20 septembre 2010, il expliquait à La Lettre de l'éducation du Monde que "l'université générique a fait son temps. Avec l'autonomie, il faut que les universités répondent selon leurs propres modalités aux besoins spécifiques de leur environnement. Il faut aujourd'hui cesser d'agir comme si toutes les universités étaient semblables et donner à chacun la possibilité de développer ses qualités particulières. L'égalitarisme produit souvent l'inégalité. Cela ne veut pas dire que certains établissements sont meilleurs que d'autres. Ils sont simplement différents".
http://www.cpu.fr/typo3temp/pics/3deaea62c1.jpg
Voir aussi: Election du nouveau bureau de la CPU, le blog de Pierre Dubois, le communiqué de Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche et le communiqué de la CPU.
http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif Di Philippe Jacqué. La Conferenza dei Presidenti delle Università (CPU) ha un volto nuovo. Ed è tutto inattesi. Louis Vogel, il presidente del Pantheon-Assas University, è stato eletto dai suoi colleghi a capo dell'istituzione.  Egli sarà assistito da Anne Fraisse , presidente di Montpellier III, Yvon Berland , Presidente di Aix-Marseille II. L'elenco è stato ampiamente imposto Vogel elenco cons guidata da Alain Beretz, Università di Strasburgo (con Jean-Paul Caverni - Aix-Marseille I e Francoise Moulin-Civil - Cergy-Pontoise). Di 103 membri votanti, Louis Vogel ottenuto 61 voti contro 40 al suo avversario, e due schede. Maggiori informazioni...
10 décembre 2010

Election du nouveau bureau de la CPU

http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpgJeudi 16 décembre 2010 auront lieu les élections du nouveau bureau de la Conférence des présidents d’université. Alain Béretz et Louis Vogel présentent chacun un ticket afin de succéder à Lionel Collet, Simone Bonnafous et Jacques Fontanille.
Pour ces prochaines élections, deux trios se sont déclarés.
Alain Béretz (Université de Strasbourg), Jean-Paul Caverni (Université Aix Marseille 1 Provence) et Françoise Moulin-Civil (Université de Cergy-Pontoise) constituent le 1er trio.
Le 2ème trio est composé de Louis Vogel (Université Panthéon Assas - Paris II) avec à ses côtés Yvon Berland (Université de la Méditerranée Aix Marseille II) et Anne Fraïsse (Université Paul Valéry Montpellier III).
L’élection du nouveau bureau se fera sous la présidence du doyen d’âge présent assisté des deux plus jeunes membres de la Conférence. Elle a lieu au scrutin secret à deux tours. La majorité absolue des suffrages exprimés est nécessaire pour être élu au premier tour. La majorité relative suffit au second. Seuls les membres de droit ou agrées peuvent voter. Les membres associés (PRES) n’ont pas le droit de vote. Le résultat des votes devrait être connu jeudi 16 vers midi. Vous trouverez en téléchargement les textes adressés par les candidats aux membres de la CPU. Texte Alain Béretz, Jean-Paul Caverni, Françoise Moulin Civil. Texte Louis Vogel, Yvon Berland,  Anne Fraïsse.
http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpg Il-Ħamis 16 Diċ 2010 se tkun l-elezzjonijiet ta 'uffiċjali ġodda tal-Konferenza tal-Presidenti Università. Alain Beretz Vogel u Louis Vogel wieħed ikollhom biljett biex tirnexxi Lionel Collet,  Jacques Fontanille u Simone Bonnafous. Għal dawn l-elezzjonijiet, żewġ Triji kienu rrappurtati. Alain Beretz (Università ta 'Strasburgu), Jean-Paul Caverni (Università Aix Marsilja 1 Provence) u Francoise Moulin-Ċivil (Università ta' Cergy-Pontoise) huma l-trio ewwel. Il-trio tieni huwa kompost minn Louis Vogel (Università Panthéon Assas - Paris II) bil-ġnub tiegħu Yvon Berland (Université de la Méditerranée Aix Marsilja II) u Anne Fraïsse (Université Paul Valéry Montpellier III). Beretz Test Alain, Jean-Paul Cave, Francoise Moulin Ċivili. Vogel Louis Test, Yvon Berland, Anne Fraïsse. More...
4 décembre 2010

Journée CPU des chargés de communication

http://www.cpu.fr/uploads/RTEmagicC_DSC_8073.jpg.jpgJeudi 2 décembre 2010 se tenait, à la Maison des universités, la 3ème journée CPU des chargés de communication. L’occasion pour la Conférence des présidents d’université d’inviter et d’accueillir les responsables communication et les Directeurs de cabinet de ses 121 membres sur le thème de « la communication et l’étudiant ».
Comment communiquer vers les futurs étudiants et les étudiants étrangers? Quelles initiatives mettre en place pour animer ses campus lors de la rentrée universitaire? Comment sensibiliser les étudiants à la citoyenneté? Comment créer un réseau autour de ses anciens étudiants? Autant de questions qui ont permis aux communicants de nos établissements membres d’échanger  leurs pratiques et leurs expériences.
Ouvert par Simone Bonnafous, le séminaire s’est déroulé sur une journée, et décliné en 4 temps:
- La communication et l’étudiant avant l’entrée à l’université: intervention de Véronique Duchange de l’Université de Pau et Pays de l’Adour;
- La communication pour la rentrée: intervention de François Tavernier de l’Université Paris- Est Créteil;
- La communication pendant l’université: interventions de Camille Galap de l’Université du Havre et de Anne Benoit de CampusFrance;
- La communication après l’université: interventions de Véronique Raoult, de l’Université Pierre et Marie Curie et de Katja Ebel, de l’Université de Heildelberg.
http://www.cpu.fr/uploads/RTEmagicC_DSC_8073.jpg.jpg Thursday, December 2, 2010 held at the House of universities, the 3rd day of CPU communication officers. The occasion for the Conference of University Presidents to invite and welcome communication managers and directors of staff its 121 members on the theme of "communication and the student."
How to communicate to prospective students and foreign students?
What initiatives put in place to facilitate its campus during the academic year? How to educate students for citizenship? How to create a network around its alumni? All these questions have enabled communicators of our member institutions to share their practices and experiences.
Opened by Simone Bonnafous, the seminar took place on one day, and divided into 4 stages:

- Communication and the student prior to university entrance: Véronique Duchange intervention of the University of Pau and Pays de l'Adour
. More...
3 décembre 2010

Le bureau 2009-2010 de la CPU à l'heure du bilan

http://www.ecoles-entreprises.com/imgs/logo.gifLe bureau de la conférence des présidents d'universités (CPU*) a présenté hier le bilan de ses deux années de mandat. Celui-ci reflétait les grands enjeux qui ont agité le monde universitaire durant ce court laps de temps : mise en place de la loi LRU et des responsabilités et compétences élargies (RCE), mobilisations contre la réforme des enseignants-chercheurs en 2009, plan licence, réforme de la formation des enseignants, ou encore dernièrement "initiatives d'excellence" dans le cadre du Grand Emprunt.
Face à tous ces événements, le bureau s'est félicité d'avoir "réussi à maintenir l'unité de la CPU". "Nous avions conscience qu'il y avait de gros risques de dispersions des établissements avec l'autonomie, qui pouvaient être tentés de négocier eux-mêmes, au plus près de leurs intérêts", a précisé Simone Bonnafous, "tout en affirmant notre diversité interne, nous avons pu maintenir une voix collective et faire de la CPU un acteur institutionnel fort au niveau national".
Des partenariats mis en place par la CPU

Ce rôle de la CPU a été illustré par les nombreux partenariats conclus durant ces deux ans avec les organismes de recherche (comme les récents accords-cadres signés avec le CNRS et l'INSERM), les assemblées de collectivités (conventions avec l'ARF en 2009, et avec l'AVUF, la FMVM et l'AMGVF en 2010) et les représentants socio-économiques comme le Medef.
"La CPU a également entamé un dialogue avec les confédérations syndicales de salariés, qui devrait déboucher sur d'autres partenariats, tout comme avec les autres syndicats patronaux", a déclaré Jacques Fontanille.
L'autonomie de la CPU
L'autonomie de la CPU a enfin entrainé l'évolution de son partenariat avec l'Etat. "Il y a des dossiers pour lesquels nous jugeons ne pas avoir été assez entendu", a estimé Lionel Collet. Pour le président de la CPU, le dossier le plus difficile de son mandat a été la réforme de la formation des maîtres : "nous avions à la mettre en place alors qu'elle a été élaborée en grande partie par un autre ministère que notre ministère de tutelle, c'est une réforme qui aujourd'hui a un goût d'inachevé", a-t-il déclaré.
Autre dossier d'importance, celui du suivi de la masse salariale. "C'est un dossier très technique, actuellement en cours d'élaboration entre le cabinet, la DGESIP et la CPU, mais il est nécessaire que ses critères soient stabilisés afin d'inscrire le processus dans la durée", selon Lionel Collet.
Le prochain bureau de la CPU sera désigné à l'issue des élections qui se tiendront le 16 décembre.
*Le bureau de la CPU, élu le 18 décembre 2008 pour un mandat de deux ans, est composé du président de la CPU Lionel Collet, président de l'Université Lyon 1, et de deux vice-présidents: Simone Bonnafous, présidente de l'Université Paris-Est Créteil (UPEC), et Jacques Fontanille, président de l'Université de Limoges.
http://www.ecoles-entreprises.com/imgs/logo.gif Het kantoor van de Conferentie van voorzitters Universiteit (CPU) gisteren presenteerde de resultaten van zijn twee jaar in functie. Dit weerspiegelde de belangrijkste kwesties die de academische wereld hebben geschud tijdens deze korte periode: de uitvoering van de LRU en de verantwoordelijkheden en bevoegdheden uitgebreid (NCE) mobilisaties tegen de hervorming van de leraar-onderzoekers in 2009, in licentie plan , de hervorming van de lerarenopleiding, of recent "excellentie initiatieven" onder de grote lening. Gezien al deze gebeurtenissen, was het kantoor blij "zijn er in geslaagd het behoud van de eenheid van de CPU. "We wisten dat er grote risico van verspreiding van inrichtingen met een autonomie, die zouden kunnen worden verleid om zelf te onderhandelen dichter bij hun belangen", zegt Simone Bonnafous, "terwijl bevestigen onze diversiteit Intern hebben we vastgehouden aan een collectieve stem en maak de CPU een sterke institutionele actor op nationaal niveau". Meer...
29 novembre 2010

Universités: deux listes en concurrence pour la présidence de la CPU

http://www.lesechos.fr/images/les-echos.pngPar Isabelle Ficek. La première liste déclarée pour briguer la présidence de la Conférence des présidents d'université rassemble Alain Beretz, Françoise Moulin-Civil et Jean-Paul Caverni. La seconde: Louis Vogel, Anne Fraïsse et Yvon Berland. Le scrutin a lieu le 16 décembre.
Il n'y avait jusqu'ici qu'une liste déclarée pour briguer la présidence de la Conférence des présidents d'université (CPU). D'ici mercredi 1er décembre, date limite de dépôt des candidatures, un autre « ticket » devrait entrer dans la danse pour faire entendre sa voix. De quoi faire monter le débat autour des enjeux majeurs pour les universités d'ici le scrutin du 16 décembre, qui verra un nouveau triumvirat remplacer le bureau élu voici deux ans avec à sa tête Lionel Collet, président de l'université Claude Bernard Lyon I, entouré de Simone Bonnafous, présidente de l'université Paris 12-Val de Marne et de Jacques Fontanille, président de l'université de Limoges.
Les enjeux de l'international
La première liste déclarée propose au poste de président de la CPU Alain Beretz, président de l'université de Strasbourg, et de vice-présidents, une universitaire « francilienne », avec Françoise Moulin-Civil, présidente de l'université de Cergy-Pontoise et du directoire du PRES (pôle de recherche et d'enseignement supérieur) Cergy University, ainsi que Jean-Paul Caverni, président de l'Université de Provence, tout nouveau président du PRES d'Aix-Marseille. Cette liste veut se situer dans la continuité du bureau précédent et souhaite accentuer, explique Alain Beretz, le rôle de « force de propositions » de la CPU, qui doit « être capable de représenter une diversité d'établissements », autour des fondamentaux de l'université, « la puissance de la recherche, une recherche libre, une formation de très haut niveau, l'insertion professionnelle. »
« Surprise » de ce renouvellement, Louis Vogel, président de l'Université Paris II-Panthéon-Assas et du PRES Sorbonne Universités, doit conduire une autre liste, aux côtés de Anne Fraïsse, présidente de l'université Paul Valéry Montpellier-III, et d'Yvon Berland, président de l'université de la Méditerranée-Aix Marseille-II. Avec une profession de foi qui devrait, entre autres, aborder les enjeux de l'international, de l'évolution du paysage universitaire, du système d'allocations des moyens aux universités.
http://www.lesechos.fr/images/les-echos.pngBy Isabelle Ficek. The first list declared to run for the presidency of the Conference of University Presidents collects Beretz Alain, Françoise Moulin-Civil and Jean-Paul Caverni. The second Louis Vogel, Anne Fraïsse and Yvon Berland. The voting takes place on December 16. There was a list so far declared to run for the presidency of the Conference of University Presidents (CPU). By Wednesday 1 December, the deadline for submission, another "ticket" should join the dance to hear his voice. Enough to raise the debate about major issues for universities by the election of 16 December, which will replace a new triumvirate elected office two years ago headed Lionel Collet, President of the University Claude Bernard Lyon I surrounded by Bonnafous Simone, president of the University of Paris 12-Val de Marne and Fontanille Jacques, president of the University of Limoges. More...
21 novembre 2010

Signature d'une convention de partenariat pour 2011-2013 Amue-CPU-Caisse des dépôts

http://www.telemicron.fr/telemicron.php_fichiers/logo%20amue.jpgChristian Michau, directeur de l’Amue, Lionel Collet, président de la CPU et Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des Dépôts ont signé le 18 novembre 2010, une convention de partenariat qui ouvre une nouvelle phase de réalisations aux service des universités.
Cette convention portera sur les thèmes suivants :

  • Accompagnement de la mise en œuvre opérationnelle de la loi LRU.
  • Universités et territoires.
  • Immobilier universitaire, logement étudiant, développement durable.
  • Numérique.
  • Renforcement des liens universités avec le monde économique, formation tout au long de la vie.
  • Économie de la connaissance,  propriété intellectuelle et valorisation.

Après une phase d’accompagnement des universités dans le cadre d’un partenariat conclu entre la Caisse des Dépôts et la CPU en 2008, renouvelé en 2009, cette nouvelle convention, qui associe désormais l’Amue, permettra pour les trois prochaines années :

  • de continuer à accompagner les établissements dans leur réflexion stratégique ;
  • de mieux diffuser au sein des différentes communautés professionnelles des établissements le corpus de connaissance constitué par les études et recherches ;
  • d'étudier les conditions et les modalités d’un appui de la Caisse des Dépôts à l'Amue, notamment pour le développement des systèmes d’information des établissements.

Communique Presse. Convention Amue-CPU-CDC.

http://www.telemicron.fr/telemicron.php_fichiers/logo% 20amue.jpgChristian Michau, director of the Amue, Lionel Collet, President of the CPU and Augustin de Romanet, Director General of the Caisse des Dépôts signed November 18, 2010, a partnership agreement that opens a new phase of service to the achievements of universities. Press Communique. Convention Amue-CPU-CDC. More...
20 novembre 2010

Convention de coopération entre les présidents d’université et les maires des villes universitaires

http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpgLionel Collet, président de la Conférence des présidents d’université (CPU), Hélène Mandroux, présidente de l’Association des Villes Universitaires de France (AVUF), Michel Destot, président de l’Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGVF), Bruno Bourg-Broc, président de la Fédération des Maires des Villes Moyennes (FMVM), ont signé ce mercredi 17 novembre 2010, une convention-cadre de coopération dont l’objet est de renforcer, développer et structurer le partenariat entre les universités et les villes qui accueillent des formations universitaires sur leur territoire.
Les associations signataires affirment leur volonté commune de mettre en œuvre des actions contribuant à promouvoir une « société de la connaissance » telle que définie à Lisbonne, en particulier dans les domaines de l’urbanisme, de la vie étudiante et de l’attractivité du territoire. Elles soulignent que le renforcement de la coopération des universités avec les villes et leurs intercommunalités ne saurait en aucun cas se fonder sur un quelconque désengagement de l’Etat.
La convention-cadre signée par les associations d'élus et la CPU est destinée à être déclinée localement. Dans cette perspective, elle comporte un outil privilégié, l'élaboration de « schémas locaux de l'enseignement supérieur » s'inscrivant, au plus près des besoins, dans une logique de site.
Si de nombreuses coopérations existent entre les universités, les villes et les intercommunalités, spécialement dans le domaine des conditions d’accueil et de travail des étudiants, celles-ci demeurent dispersées et n’obéissent pas à une stratégie d’action globale. D’où la volonté de mettre en place un partenariat plus coordonné, s’inscrivant dans un maillage du territoire cohérent, en vue d’améliorer la performance du système d’enseignement supérieur et de permettre un accès plus équitable aux formations dispensées, tout en respectant la spécificité des sites. Télécharger le communiqué.
http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpg Lionel Collet, voorzitter van de Conferentie van voorzitters Universiteit (CPU), Helen Mandroux,AVUF), Michel Destot, voorzitter van de Vereniging van Burgemeesters van grote steden van Frankrijk (AMGVF), Bruno Bourg-Broc, FMVM hebben) ondertekend woensdag de 17e november 2010, een kaderovereenkomst voor samenwerking die gericht is op versterking, te ontwikkelen en de structuur van het partnerschap tussen universiteiten en steden die als host fungeren universitaire opleidingen op hun grondgebied voorzitter van de Vereniging van Steden Universitaires de France (voorzitter van de Federatie van burgemeesters van steden Gemiddelde). Meer...
20 octobre 2010

Le Palmarès des universités selon la CPU

« Nous avons participé au groupe qui a travaillé sur l’enquête pendant un an. Ce qui est arrivé ensuite n’est pas ce qui était convenu », indique Jacques Fontanille, vice-président de la CPU, qui donne quelques exemples.
Le comité de pilotage n’a pas été réuni avant de présenter officiellement l’enquête, les chiffres n’ont pas fait l’objet d’une validation par les établissements, mais c’est surtout l’utilisation de l’étude qui pose problème selon lui. « L’exploitation en palmarès n’était pas prévue non plus! Nous avons travaillé sur le principe d’une enquête d’insertion destinée à évaluer la performance globale du système universitaire français. De ce côté-là d’ailleurs, le résultat est bon. Ce n’était pas l’objectif de faire des différences entre établissements ni de les classer : à 30 mois, toutes les universités se ressemblent. D'autant que les trois quarts des universités ont moins de 5 % d’écart, donc si l'on imagine une marge d’erreur statistique de seulement 5%, cela n’a déjà plus de sens », explique-t-il.
Même constat concernant l’absence des variables de population ou de bassin d’emploi, indispensables pour comparer. « Il y avait d’ailleurs un accord sur les critères mais certains n’ont pas été pris en compte dans la publication finale de l’enquête », précise le président de l’université de Limoges, qui comprend les réactions des professionnels de l’insertion professionnelle des universités. Relativisant, il reconnait qu’il s’agit d’un « apprentissage collectif ». « Nous sommes bien sûr favorable à une enquête de ce type, afin d’en faire un véritable outil de stratégie pour chaque établissement. Ce qui n’est pas possible cette fois-ci ».
Voir les articles du blog de la coordination: Comment aller plus loin dans le classement des universités et Le premier palmarès des universités.
21 février 2010

Bourse d’emploi de la CPU

Bourse d’emploi CPU: un nouvel outil dans le paysage RH. La Conférence des Présidents d’Université (CPU) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) créent une bourse d'emploi qui vise à faciliter la mise à disposition et le recrutement par les établissements membres de la CPU, de collaborateurs administratifs dédiés aux nouveaux métiers nécessaires à la mise en œuvre de la LRU (immobilier, contrôle de gestion,...).
L’idée de réaliser une Bourse d’emploi à la CPU procède du constat simple que le passage à l’autonomie des universités doit s’accompagner d’une politique de ressources humaines rénovée, leur permettant de recruter sur de nouveaux métiers (immobilier, contrôle de gestion…) et d’ouvrir les recrutements à l’extérieur, notamment vers des bassins d’emploi « non universitaires », avec un objectif affiché de 500 recrutements pour des postes d’encadrement, sur 4 ans.
C’est ainsi que la CPU, début 2009, a travaillé à un projet de bourse d’emploi sur internet, avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), pour le recrutement du personnel universitaire non enseignant, sur des postes ouverts à des non-titulaires, sans prétendre bien entendu supplanter les dispositifs classiques de recrutement des BIATOSS. A ce jour, 60  fiches de postes et 65 CV ont été saisis dans le logiciel et le site  reçoit environ un millier de visites par mois. La marge de progression est donc grande si tous les membres de la CPU utilisent cet outil qui se veut un symbole de la perméabilité des bassins d’emploi publics.

 Oportunidades de trabajo de la CPU: una nueva herramienta en el paisaje de recursos humanos. La Conferencia de Presidentes de Universidades (CPU) y la Caisse des dépôts et Consignations (CDC), creado en una feria de empleo dirigidas a facilitar la prestación y el reclutamiento por las instituciones miembros de la CPU, el personal administrativo dedicado a nuevos puestos de trabajo necesarios para la aplicación de la LRU (bienes raíces, control de gestión ,...). Más información...

21 février 2010

Positions de la CPU sur les ateliers de l'apprentissage

Conférence des présidents d'universitéPrises de positions de la CPU sur les propositions des ateliers de l'apprentissage et de l'alternance suite à l'assemblée plénière du jeudi 18 février.
Quelques passages: Dans le cadre des ateliers de l’apprentissage et de l’alternance lancés par Laurent Wauquiez à l’occasion de la remise du rapport d’Henri Proglio sur la promotion et le développement de l’alternance, l’un des ateliers avait plus particulièrement pour objectif de développer l’alternance dans le supérieur. La CPU invitée à participer à cet atelier a suivi les travaux et fait part de ses commentaires au fur et à mesure de l’élaboration des propositions.
Les universités sont prêtes à continuer à relever le défi de l’alternance, elles l’ont prouvé. Elles ont formé en 2008 plus de 30 000 étudiants salariés par la voie de l’alternance. La CPU est attachée au maintien du statut salarié de l’étudiant en alternance et est opposée à la création d’une troisième voie.
Elle réaffirme que les surcoûts engendrés par la formation en alternance doivent être intégralement financés et en aucun cas mis à la charge, même partielle, des étudiants. Afin de pouvoir continuer à développer une véritable alternance dans le supérieur, la CPU demande que soit réalisée une mise à plat du financement de l’alternance. Elle préconise le plafonnement des sommes allouées, par alternant, par les fonds de l’alternance, par niveau et par secteur.
La CPU demande que les universités soient associées en tant que telles aux négociations des contrats régionaux de développement de la formation professionnelle et à toute instance ou commission intervenant dans le domaine de l’alternance et de la formation professionnelle.

Conference of University PresidentsPositions of the CPU on the proposals of workshops learning and alternation following the plenary meeting Thursday, February 18. Some passages: the workshops of learning and alternation launched by Laurent Wauquiez the occasion of the handover report Henri Proglio on the promotion and development of alternating, one of the workshops was specifically designed to develop the alternation in higher education. More...

<< < 10 11 > >>
Newsletter
49 abonnés
Visiteurs
Depuis la création 2 788 921
Formation Continue du Supérieur
Archives