01 mars 2017

Procédure d'inscription, de réalisation et de soutenance de doctorat par la VAE

Université Paris-EstLa procédure de « validation des acquis de l’expérience »-VAE d’Université Paris-Est comprend quatre étapes.

1. Conseil et orientation

  • UPE propose un accueil personnalisé dans le cadre de la procédure VAE. Le candidait saisit le Bureau de Reprise d'Études et de Validation des Acquis (BREVA) afin de renseigner la fiche contact et de l'envoyer, accompagné d'CV détaille et, le cas échéant, d'une sélection de publications ou de travaux significatifs, à l'adresse vae-doctorat@univ-paris-est.fr. Un entretien est ensuite proposé afin de conseiller et d'orienter le candidat en vue de l'élaboration du dossier de recevabilité administrative et scientifique avant la présentation de ce dernier.

2. Recevabilité

  • Le dossier de recevabilité complet est transmis par le BREVA  à deux experts désignés par la Département des études doctorales, en concertation avec la direction de ED concernée. À réception des avis des experts, le dossier de recevabilité est instruit par la commission de Validation des Acquis de l'expérience. L'avis de poursuite est notifié au candidat par le BREVA, permettant la délivrance au candidat de l'autorisation d'inscription administrative à UPE par la voie de la VAE.

3. Procédure administrative, accompagnement et mémoire

  • Une fois la recevabilité prononcée, le candidat est autorisé à s'inscrire en créant un compte personnel dans la base de données ADUM. Le BREVA valide l'inscription en doctorat par la VAE. Le candidat doit alors s'acquitter du paiement des droits d'inscription, définis par un arrêté ministériel annuel.
  • Dans le cadre d'un accompagnement, l'élaboration du dossier de VAE est encadrée par un binôme formé de deux spécialistes : un accompagnateur proposé par la commission VAE et un encadrant, enseignant-chercheur titulaire d'une HDR.
  • Le dossier VAE vise à apporter la preuve que le candidat possède les compétences de docteur explicitées dans le référentiel UPE.

4. Soutenance du mémoire de VAE et validation partielle ou totale du doctorat

  • Le candidat enregistre, en lien avec son référent HDR, sur ADUM la composition de jury de validation deux mois avant la soutenance.
  • L'entretien, d'une durée de deux à trois heures, se déroule en deux temps : un exposé du candidat et un temps d'échange avec les membres du jury.
  • À l'issue de l'entretien, le jury délibère et se prononce sur la validtion (totale, partielle ou nulle).

Les droits d’inscription s’élèvent à environ 2 000 € lorsque l’employeur est membre ou associé d’UPE et environ 4 000 € lorsque l’employeur n’est pas membre ou associé d’UPE.
Télécharger la procédure complète d'inscription, de réalisation et de soutenanceVoir l'article...

Posté par pcassuto à 01:25 - - Permalien [#]
Tags :


Doctorat par la validation des acquis de l'expérience (VAE)

Université Paris-EstSelon la loi n° 2002-73 dite de modernisation sociale du 17 janvier 2002, « toute personne engagée dans la vie professionnelle depuis au moins trois ans peut demander et obtenir tout ou partie d'un diplôme en faisant valider les acquis de son expérience professionnelle et personnelle par la validation des acquis de l'expérience ».
Le diplôme du doctorat sanctionne la reconnaissance du caractère original d’une démarche de recherche dans un domaine scientifique ou technologique, la maîtrise d’un sujet de recherche ainsi que la capacité à construire une stratégie de recherche scientifique, à la mettre en œuvre et à en exploiter les résultats. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:24 - - Permalien [#]
Tags :

Obtenir un doctorat par la VAE

Résultat de recherche d'images pour "cnam.fr logo"
L’information et le conseil
Le candidat doit prendre contact avec le conseiller VAE* du centre du Cnam de son lieu de résidence ou doit renseigner une fiche de contact sur la plate-forme interactive de la VAE accessible en ligne.
Si le candidat a pris contact avec un enseignant-chercheur, un chercheur, l’école doctorale concernée ou la direction de la recherche, il sera orienté vers le conseiller VAE* de sa région.
Le conseiller VAE* lui présente alors la procédure VAE* du doctorat et oriente le candidat vers l’école doctorale concernée qui lui propose un référent; enseignant-chercheur habilité à diriger des recherches, qui joue le rôle de directeur de thèse. Il doit appartenir à une équipe reconnue de l’école doctorale, c'est-à-dire faire partie de la liste officielle des enseignants-chercheurs de l’équipe.

La faisabilité et la recevabilité
Cette étape consiste à évaluer la capacité du candidat à faire aboutir sa demande de VAE* et à vérifier qu’il remplit les conditions administratives d’obtention du doctorat par cette voie.
a) Le candidat constitue un dossier de recevabilité (accessible sur DIV@) accompagné :
  • des annexes (CV, attestations d’emploi, de formation, d’activités bénévoles, de prise en charge financière etc.)
  • et d’une lettre de motivation argumentant le contexte de la demande et précisant le projet professionnel et personnel.
Le dossier de recevabilité met en évidence la production scientifique personnelle du candidat (publications, brevets, communications orales etc.). Il comprend un document annexe : « proposition de rapporteurs externes au Cnam » qui est complété et signé par le directeur de l’école doctorale, après avis du bureau de l’école doctorale et sur proposition du directeur de laboratoire concerné.
b) Le conseiller VAE* vérifie la recevabilité administrative du dossier et le transmet au directeur de l’école doctorale
Sur proposition du référent et du directeur de laboratoire concerné et après avis du bureau de l’école doctorale, le directeur de l’école doctorale valide la désignation de deux rapporteurs habilités à diriger des recherches et externes à l’école doctorale et à l’établissement du candidat.
Le conseiller VAE* transmet le dossier de recevabilité aux deux rapporteurs externes qui adressent leurs rapports au directeur de l’école doctorale.
Suite aux l’avis des rapporteurs et du directeur de l’école doctorale, le conseiller VAE* valide ou non la recevabilité de la demande. Il en informe ensuite le candidat.
En cas d'avis déconseillé à la poursuite de la démarche (avis nécessairement motivé), le conseiller VAE*, en lien avec le référent, étudie avec le candidat les autres possibilités qui s'ouvrent à lui.

Élaboration du dossier de VAE*: l'accompagnement du candidat
En cas d’avis de recevabilité favorable, le candidat constitue le dossier d’inscription au doctorat, en vue de sa présentation devant le jury. Ce dossier d’inscription au doctorat est identique à celui de tous les doctorants du Cnam (voir le guide de saisie des inscriptions sur Adum). Comme toute procédure VAE*, aucun délai n’est fixé, mais il est recommandé de prévoir, en lien avec le conseiller VAE* et le référent, le cas échéant, le temps nécessaire pour suivre certaines des formations destinées à renforcer la culture de recherche commune des docteurs issus de la formation doctorale du Cnam.
Le candidat est rattaché au laboratoire de son référent, avec l’accord du directeur du laboratoire, et bénéficie à ce titre des ressources documentaires de l'établissement.
Le candidat doit élaborer un dossier de VAE* à présenter et soutenir devant un jury.
Le référent guide le candidat dans l’élaboration du dossier de VAE*. Le référent et le conseiller VAE* proposent un double accompagnement au candidat qui est essentiel pour garantir le niveau d’argumentation et d’analyse attendu par le jury.
Le dossier de VAE* comprend deux parties :
  • la description de la construction du parcours professionnel et personnel du chercheur: au travers de l’évolution du parcours, de l’analyse des activités, de l‘identification des aptitudes et des compétences en matière de recherche, l’objectif est de dégager le ou les principaux axes de recherche et de cerner la cohérence, la complexité, l’originalité etc. de l’objet de la recherche.
  • un mémoire présentant la synthèse des travaux de recherche en les situant par rapport à l’état des connaissances: l’analyse du travail et des méthodes d’une ou des recherches déjà effectuées, l’argumentation sur les résultats scientifiques, la réécriture de travaux et le développement par le candidat selon des critères méthodologiques explicités (livres, ouvrages, publications nationales et internationales dans des revues à comité de lecture, communications dans des congrès nationaux et internationaux avec publication des actes, communications sans publication des actes, autres communications type séminaires, colloques, rapports scientifiques, rapports techniques, rapports d’études, brevets et innovations etc.).
    La maîtrise du sujet de recherche ainsi que la capacité à dérouler une stratégie de recherche scientifique, à la mettre en œuvre et en exploiter les résultats, doit être démontrée.
Dépôt du dossier VAE*
Le candidat, en lien avec son référent, dépose son dossier VAE*, au minimum deux mois avant la soutenance, auprès du conseiller VAE*, qui le transmet à l'école doctorale concernée et à la Direction nationale des formations.
La direction de la recherche nomme les rapporteurs selon la procédure en vigueur.

Le jury
a) Composition du jury
Le jury comprend une majorité d'enseignants-chercheurs habilités ou assimilés, ainsi que des personnes ayant une activité principale autre que l'enseignement et compétentes pour apprécier la nature des acquis dont la validation est sollicitée.
Le jury de VAE* du doctorat est constitué au maximum de huit personnes et au minimum :
  • des deux rapporteurs externes HDR (extérieurs à l'école doctorale de rattachement et extérieurs au Cnam);
  • d’un enseignant-chercheur titulaire de l’HDR du domaine concerné;
  • (au moins) un membre non enseignant, professionnel du domaine concerné, compétent pour apprécier la nature des acquis professionnels. Aucun supérieur hiérarchique du candidat ne peut être proposé comme membre du jury, conformément au décret;
  • le référent, directeur de thèse.
Les membres du jury désignent parmi eux un président et, le cas échéant, un rapporteur de soutenance. Le président doit être un professeur ou assimilé, ou un enseignant de rang équivalent au sens du 2ème alinéa de ce paragraphe. Le directeur de thèse, ne peut être choisi ni comme rapporteur de soutenance, ni comme président du jury.
b) Décision
Le jury délibère et décide de la validation. La délivrance peut être accordée sous réserve de réécriture du mémoire.
La notification de la décision de VAE* est adressée au candidat par la Direction nationale des formations.
Le mémoire du candidat fait l’objet d’une publication dans les règles définies par la procédure de soutenance de thèse. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:21 - - Permalien [#]
Tags :

19 août 2016

BâtiPro VAE

Résultat de recherche d'images pour "batiprovae.fr"Valorisez vos acquis professionnels dans le Bâtiment, tissez votre projet de Validation des Acquis de l’Expérience. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:27 - - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2016

Textes de références - La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Elle trouve son origine dans la Loi de Modernisation Sociale (LMS) du 17 janvier 2002 (loi n°2002-73)
Extraits concernant la Validation des Acquis de l’Expérience : Pour en savoir pdf 109 ko.

Arrêtés :
Arrêté du 6 avril 2007 fixant le modèle du formulaire de demande de diplôme ou de titre délivré par la validation des acquis de l’expérience au nom d’un ministère. Pour en savoir pdf 3,1 Mo.
Décrets d’application :

Décret n°2002-615 pris pour l’application de l’article 900-1 du code du travail et des articles L335 et L335-6 du code de l’éducation relatif à la validation des acquis de l’expérience pour la délivrance d’une certification professionnelle.
Décret n°2002-617 du 26 avril 2002 pris en application des articles L335-6 du code de l’éducation et L-900-1 du code du travail, relatif à la Commission nationale de la certification professionnelle. Pour en savoir pdf 101 ko.
Décret n°2002-616 du 26 avril 2002 pris en application des articles L335-6 du code de l’éducation et L900-1 du code du travail, relatif au répertoire des certifications professionnelles. Pour en savoir pdf 86 ko.
Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l’application du premier alinéa de l’articleL. 613-3 et de l’article L. 613-4 du code de l’éducation et relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements d’enseignement supérieur. Pour en savoir pdf 76 ko.
Décret n° 2002-529 du 16 avril 2002 pris pour l’application des articles L. 613-3 et L. 613-4 du code de l’éducation et relatif à la validation d’études supérieures accomplies en France ou à l’étranger. Pour en savoir pdf 72 ko.
Décret n° 2002-795 du 3 mai 2002 relatif au congé pour validation des acquis de l’expérience. Pour en savoir pdf 74 ko.
Décret n° 2002-1459 du 16 décembre 2002 relatif à la prise en charge par les employeurs des actions de validation des acquis de l’expérience et portant modification du titre V du livre IX du code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’Etat). Pour en savoir pdf 80 ko.
Décret n° 2002-1460 du 16 décembre 2002 relatif au contrôle des organismes qui assistent des candidats à une validation des acquis de l’expérience et modifiant le titre IX du livre IX du code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’Etat). Pour en savoir pdf 65 ko.
Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n°2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles. Pour en savoir pdf 60 ko.
Décret n° 2006-166 du 15 février 2006 relatif au comité de développement de la validation des acquis de l’expérience. Pour en savoir pdf 66 ko.
Décret n° 2006-383 du 30 mars 2006 portant simplification et adaptation de diverses dispositions dans le domaine de la formation professionnelle et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’Etat). Pour en savoir pdf 87 ko.

Lois :

Loi n° 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales(1) - Chapitre III, La formation professionnelle - Chapitre III, De la contribution des régions. Pour en savoir pdf 464 ko.
Loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie - Titre II articles 6 à 14 - Titre III articles 20 à 23. Pour en savoir pdf 92,4 ko.
Loi n°2010-241 du 10 mars 2010 relative au service civique-Article 8 "Titre 1er bis". Pour en savoir pdf 73 ko. Voir l'article...


25 novembre 2015

France VAE - Accompagnement à distance (Acc'ad)

FranceVaeAcc’ad est un outil d’accompagnement VAE à distance via Internet, dont l’objectif est d’apporter au candidat VAE :

  • une méthodologie de travail;
  • un accès à tous les documents (livrets, référentiel d’activités professionnelles...);
  • une aide au choix des activités ou des situations de travail à décrire dans le dossier;
  • une explication et des exemples adaptés à chaque niveau, pour chaque question du livret 2;
  • une préparation à l’entretien oral.

Tout au long de la procédure des objectifs intermédiaires sont définis et des travaux sont réalisés et vérifiés.
En effet, Acc’ad permet des échanges avec le conseiller VAE et un expert de la spécialité du diplôme visé, grâce à des fonctionnalités telles que la messagerie instantanée, le téléphone, la webcam. Voir l'article...

carte

Posté par pcassuto à 11:25 - - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2015

Abandons en VAE dans les universités ligériennes : les raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes

Orientation Pays de la LoireLes raisons des abandons en VAE dans les universités ligériennes
Auteurs
:
Valérie GOSSEAUME, Auteur ; Christelle FOUCHER, Auteur ; Centre de recherche sur l'emploi et les qualifications Nantes, Auteur ; Université du Maine, commanditaire ; Université d'Angers, commanditaire ; Université de Nantes, commanditaire
Résumé
Cette étude du Centre associé régional de Nantes du Céreq analyse les causes d’abandon lors des différentes étapes d’une procédure de Validation des acquis de l’expérience (VAE), au sein des trois universités ligériennes. Parmi elles, chacune a son fonctionnement. Le nombre d’étapes diffère, l’organisation, les pratiques et le vocabulaire aussi. De même, les périodes de dépôt d’un livret de recevabilité varient d’une université à l’autre. En outre, les données sur les fichiers ne sont pas renseignées de manière identique d’où la difficulté d’établir des données chiffrées sur les candidats qui abandonnent. Malgré ces difficultés, trois moments d’abandons peuvent être repérés dans les étapes de la procédure : après la recevabilité, avant la signature du contrat d’engagement et après la signature du contrat d’engagement. Les raisons des abandons sont soit personnelles, soit professionnelles, soit liées à la procédure. Les auteurs de l'étude recommandent une saisie des données homogènes et une codification des périodes clés du parcours des candidats afin de mieux identifier les périodes de l’abandon. Ensuite, une relance automatique des candidats aiderait au repérage des décrocheurs. Enfin, un accompagnement plus régulier, avec une réactivité par rapport aux mails envoyés par les candidats favoriserait leur progression dans le travail à accomplir.
Permalink : http://www.orientation-paysdelaloire.fr/mediatheque/index.php?lvl=notice_display&id=45339. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 23:48 - - Permalien [#]
Tags : ,

03 août 2015

Appel à projets : accompagnement VAE

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)La Région Poitou-Charentes a lancé un appel à projets afin de sélectionner les organismes qui seront retenus sur le territoire régional pour mettre en oeuvre une prestation d'accompagnement dans la procédure de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) pour les titres professionnels du Ministère chargé de l'Emploi.
Date limite de remise des plis : le 8 septembre 2015 à 12 heures.
Télécharger le dossier de consultation. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:40 - - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2015

Dossier "Top départ pour une nouvelle vie professionnelle" - Congé Validation des Acquis de l’Expérience

Arifor MagazineAriformag n°41. Au sommaire du n°41.
Top départ pour une nouvelle vie professionnelle
Depuis la loi du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, des textes ont été publiés concernant la gouvernance, les dispositifs (CPF, congé Validation des Acquis de l’Expérience..) et le financement de la formation. Cette loi bouleverse les codes instaurés sur la formation. Ariformag fait le point sur les principaux textes parus.
Congé Validation des Acquis de l’Expérience
L’accompagnement VAE est réalisé en fonction des besoins du candidat (F/H), le cas échéant, avec l’autorité ou l’organisme délivrant la certification demandée et sous réserve des règles de prise en charge des OPCA/OPACIF, de la Région ou de Pôle emploi. Le CPF (Compte personnel de formation) sera mobilisable pour bénéficier de cet accompagnement, selon des modalités qui seront définies par décret.
A noter enfin que le suivi statistique du parcours des candidats à la VAE sera réalisé par le CREFOP et le CNEFOP. Télécharger AriforMag n°41.

Posté par pcassuto à 22:22 - - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2015

L’accompagnement à la VAE - Les différents moments de l’accompagnement à la VAE

La démarche de VAE (Validation des acquis de l’expérience) peut s’avérer complexe. Afin de limiter les risques d’abandon ou de non-validation de la certification, un accompagnement est conseillé.
Les différents moments de l’accompagnement à la VAE
L’accompagnement ne recouvre au sens strict qu’une partie des étapes du parcours de validation des acquis de l’expérience (VAE) : celles situées entre la déclaration de recevabilité de la candidature du candidat (validation du livret 1) et le dépôt du dossier, voire la présentation devant le jury.
Cet accompagnement, susceptible de bénéficier en priorité aux candidats les moins qualifiés, intervient également en amont, dès la constitution du dossier de recevabilité, et en aval de la décision du jury, lorsque celui-ci n’a prononcé qu’une validation partielle de la qualification. L’objectif de ces différents accompagnements, qui englobent la totalité des étapes du parcours de VAE, est de limiter les risques d’abandon ou de non-validation de la certification.
Quels que soient l’accompagnement et le prestataire qui le délivre, les observateurs soulignent également l’importance de faire bénéficier les candidats d’un référent unique, et d’adapter les prestations et leurs durées aux contraintes du candidat (horaires souples pour un demandeur d’emploi par exemple) et au calendrier des étapes de la démarche de VAE (assurer un délai réduit entre la préparation de l’entretien avec le jury et l’entretien par exemple). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:47 - - Permalien [#]
Tags : ,