23 juin 2011

Nouvelle licence: une nouvelle formation pour un nouveau diplôme

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Plan_reussir_en_licence/29/5/planlicence_183295.54.jpgQuatre grandes orientations de la nouvelle licence: faire de la licence, une formation exigeante, professionnalisante et garantissant à tous les étudiants un diplôme de référence reconnu par les employeurs, tout en permettant la poursuite d'études.
A l'issue de la réunion du comité d'orientation de la nouvelle licence, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, a présenté les quatre grandes orientations de la nouvelle licence. Elle rappelé que l'objectif était de faire de la licence, une formation exigeante, professionnalisante et garantissant à tous les étudiants un diplôme de référence reconnu par les employeurs, tout en permettant la poursuite d'études.
La ministre a ainsi détaillé l'architecture de la nouvelle licence:
- Un socle horaire minimum de 1500 heures, qui garantit un volume d'enseignement conforme au caractère national du diplômeet assure un service public d'enseignement supérieur de qualité et équitable. Il s'agit définir un seuil minimal du volume horaire des enseignements qui est aujourd'hui trop hétérogène d'un domaine de formation à l'autre (par exemple 1745 heures en moyenne sur les 6 semestres de la licence en "Sciences, technologie, santé" contre 1432 heures en "Arts, lettres et langues").
- Des parcours diversifiés afin d'assurer la réussite de tous les étudiants. Pour cela, il convient à la fois de généraliser les dispositifs de soutien et de réorientation mis en place dans le cadre du plan "Réussite en licence" et de développer les formations d'excellence (cycles préparatoires, doubles licences, parcours renforcés) qui doivent bénéficier, via l'établissement de passerelles, à l'ensemble des étudiants accueillis à l'université. Il s'agit de privilégier une logique d'orientation progressive et réversible reposant sur l'articulation des différentes voies de formation et la possibilité offerte aux étudiants de passer de l'une à l'autre en fonction de leurs résultats et de l'évolution de leur projet personnel.
- La possibilité offerte à tous les étudiants d'effectuer un stage intégré au cursus, qui offre à l'étudiant un premier contact direct avec le monde professionnel afin de faciliter son insertion professionnelle ou de l'aider à s'orienter dans son choix de poursuite d'études. En effet, l'accomplissement d'un stage au cours du cursus facilite l'entrée dans la vie active et prépare ainsi à l'insertion professionnelle. Il permet notamment de mettre en œuvre, dans un cadre professionnel, les connaissances acquises lors de la formation.
- Des référentiels de formation qui confortent la lisibilité du diplôme et renforcent sa valeur aux yeux des étudiants et des employeurs. Ils vont définir les objectifs de la formation en articulant savoirs académiques et compétences acquises tout au long du cursus, qu'elles soient disciplinaires, transversales (autonomie, capacités d'analyse et de synthèse, langues vivantes, informatique, etc.) ou pré-professionnelles (connaissance du milieu professionnel, conduite de projet, stages, etc.).
Télécharger: Une nouvelle formation pour un nouveau diplôme, Une formation rénovée, un diplôme de référence, Un service public équitable pour tous les étudiants, Référentiels de formation, Une réforme qui s'inscrit dans la durée, 5 ans d'engagement de l'Etat, Licence en droit - référentiel, Licence d'histoire - référentiel.
La ministre a indiqué que ces orientations seront traduites dans un arrêté Licence qui remplacera celui de 2002.

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Plan_reussir_en_licence/29/5/planlicence_183295.54.jpg Erba 'linji prinċipali tal-liċenzja l-ġdida: il-liċenzja għal eżiġenti taħriġ, il-professjonaliżmu u li jiggarantixxu l-istudenti kollha grad ta' referenza rikonoxxuti minn min iħaddem, filwaqt li jippermettu aktar studju.
Fl-aħħar tal-laqgħa tal-kumitat ta 'tmexxija għall-liċenzja ġdida, Valérie Pécresse, Ministru tal-Edukazzjoni Ogħla u r-Riċerka, ippreżenta l-erba' linji prinċipali tal-liċenzja l-ġdida. Hija fakkret li l-għan kien li l-liċenzja, ta 'taħriġ eżiġenti, il-professjonaliżmu u li jiggarantixxu l-istudenti kollha grad ta' referenza rikonoxxuti minn min iħaddem, filwaqt li jippermettu aktar studju. Niżżel: taħriġ ġodda għal diploma ġdid, taħriġ restawrata grad ta 'referenza, ta 'servizz pubbliku ġust lill-istudenti, standards ta 'taħriġ, għal riforma li hija fit-tul, ta 'ħames snin impenn tal- Istat, Liġi grad - repożitorju, Storja License - repożitorju. More...

Posté par pcassuto à 01:31 - - Permalien [#]
Tags :


02 avril 2011

Guide des compétences: les licences

Le Medef Loire, en partenariat avec l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, a publié le "Guide des compétences : les licences". Ce guide indique pour chaque licence les capacités acquises par l’étudiant et les domaines d’application en entreprise. Télécharger le guide des compétences et le Guide de compétences pour la nouvelle licence.
La commission emploi formation du Medef Loire a également mis en place un tableau de concordance entre les licences et les emplois occupés en entreprise, outil d'aide à la décision pour les recruteurs.
Le Guide de compétences, un outil partenarial au service de la réussite de l’insertion professionnelle des étudiants
La Plate-forme d’Insertion Professionnelle de l’Université est née d’une volonté politique visant à rassembler dans une démarche partenariale l’ensemble des acteurs concernés par l’insertion professionnelle des étudiants. Le travail réalisé par la Plate-forme autour du «guide de compétences Licence» de notre université est une démonstration exemplaire de cette démarche partenariale originale.
L’ouverture au monde socio-économique de l’Université est aujourd’hui une réalité indéniable qu’il convient néanmoins d’approfondir et d’ancrer durablement dans son environnement. Véritable passerelle entre l’Université et le monde économique, j’ai souhaité que la Plate-forme soit un lieu emblématique où se rencontrent tous les partenaires impliqués et concernés par l’insertion pour échanger, réfléchir et construire collectivement les actions concrètes à mettre en oeuvre.
Ce guide sera, à n’en pas douter, un outil indispensable assurant une lisibilité améliorée des compétences associées aux diplômes de Licence. Il sera utile aussi bien à nos étudiants et nos enseignants mais également à l’ensemble des acteurs socio-économiques, potentiels futurs employeurs. Il deviendra au fil du temps le fil d’Ariane reliant l’Université à ses partenaires économiques.
Rapprocher durablement l’Université de l’entreprise à travers un partenariat exigeant, c’est emprunter assurément le chemin pour réussir l’insertion de nos étudiants. Khaled Bouabdallah, Président de l’Université Jean Monnet
MEDEF Loire, együttműködve az Egyetem Jean Monnet Saint-Etienne, kiadta az " Útmutató a kompetenciák: Licensing. Ez az útmutató azonosítja az egyes engedélyek kapacitást szerzett a hallgató és az alkalmazási területek az üzleti életben. Töltse le a kézügyességük és a készségek útmutatót az új engedélyt.
A bizottság a MEDEF Loire munkahelyi képzést is kidolgozott egy zebra között az engedélyek és a foglalkoztatás az üzleti, eszköz döntésének támogatásához a toborzók.
A Guide to készségek , a partnerség eszköz a szolgáltatás sikeres diplomás foglalkoztatottság

A platform Munkaerőfejlesztő Egyetem nőtt ki a politikai akarat, hogy összehozza a partnerséget az összes érdekelt félnek a munkavállaló diákok.
Által végzett munkát a platform körül "útmutató készségek License" Egyetemünk egy példamutató mutatja ezt az egyedülálló partnerségi megközelítés. Még több...

Posté par pcassuto à 12:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2011

La licence professionnelle diplôme-phare de la VAE des Universités en PACA

http://blog.univ-provence.fr/templates/blog_32/coor-reg/img/header.jpg

La licence professionnelle est le diplôme-phare de la VAE. Il existe 134 licences professionnelles dans les Universités en PACA. En 2010, 57 d'entre elles ont tenu un jury VAE.

On compte également 25 autres licences qui ont fait de la VAE en 2010.
Au niveau 1, on dénombre 87 Masters différents qui ont fait de la VAE en 2010.
Seulement, 11 DUT en ont fait.
Reste à remarquer que les 3 DEUST existants en PACA ont fait de la VAE en 2010.


En 2010, les Universités en PACA ont effectué des VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) sur 186 diplômes différents. Trouver ci-dessous la liste des diplômes de l'Enseignement supérieur PACA ayant réuni un jury VAE en 2010.
Il s'agit d'un premier outil qui aide au positionnement des candidats. C'est l'accompagnateur VAE qui pourra les aider à se positionner au mieux en fonction de leurs objectifs. La liste de ces 186 diplômes en 2010 n'est pas identique à celle de l'année précédente et celle de 2011 sera différente

En 2009 avec 482 VAE dans le Supérieur, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur est la troisième de France après l'Ile de France (723) et Nord-Pas de Calais (634). Voir l'article sur le blog: La VAE dans les établissements de l'Enseignement supérieur en 2009
.

Pour vous renseigner:
Liste des diplômes validés en 2010                     ETABLISSEMENT    

NIVEAU 3     
DEUST    

Commercialisation des Produits Financiers    Sud Toulon Var
Formation de base aux métiers du théâtre    Aix-Marseille 1
Profession Immobiliére    Sud Toulon Var
DUT    
Carrières Sociales : Gestion Urbaine    Aix-Marseille 2
Génie Biologique Option Analyses biologiques et Biochimiques    Sud Toulon Var
Génie Industriel de maintenance    Sud Toulon Var
Gestion administrative et commerciale des organisations    Aix-Marseille 1
Gestion des entreprises et administration    Nice Sophia Antipolis
Gestion Logistique et transports    Aix-Marseille 2
Hygiène Sécurité Environnement    Aix-Marseille 2
Info-Com Journaliste    Nice Sophia Antipolis
Métiers du livre    Aix-Marseille 2
Qualité logistique industrielle et technologie    Nice Sophia Antipolis
Techniques de Commercialisation    Sud Toulon Var
AUTRES    
Diplôme universitaire de Musicien intervenant    Aix-Marseille 1
    
NIVEAU 2    
LICENCE    

Activités Physiques Adaptées et Santé    Aix-Marseille 2
Administration économique et sociale    Nice Sophia Antipolis
AES : Ressources Humaines    Aix-Marseille 2
Allemand    Nice Sophia Antipolis
Anglais    Nice Sophia Antipolis
Arts plastiques    Aix-Marseille 1
Biologie    Sud Toulon Var
Chinois    Aix-Marseille 1
Droit    Aix-Marseille 3
Administration Publique    Avignon Pays de Vaucluse
Economie    Sud Toulon Var
Economie et Management des ressources humaines    Nice Sophia Antipolis
Formation de formateurs, sciences de l'éducation    Aix-Marseille 1
Gestion parcours finance comptabilité    Nice Sophia Antipolis
Gestion parcours management    Nice Sophia Antipolis
Information communication    Nice Sophia Antipolis
Informatique et gestion MIAGE    Nice Sophia Antipolis
LEA     Aix-Marseille 1
LEA     Nice Sophia Antipolis
Management public Gestion des ressources humaines    Aix-Marseille 3
Musique    Aix-Marseille 1
Sciences sanitaires et sociales    Aix-Marseille 3
STAPS Spécialité Entrainement Sportif    Avignon Pays de Vaucluse
STAPS Spécialité Entrainement Sportif    Nice Sophia Antipolis
Théâtre Danse    Nice Sophia Antipolis
LICENCE PROFESSIONNELLE    

Action Commerciale Inter-entreprises    Aix-Marseille 2
Administration générale des PME/PMI    Nice Sophia Antipolis
Assistant Gestion de la paie et des relations du travail    Sud Toulon Var
Assurance banque finance option banque    Nice Sophia Antipolis
Automatisme et Informatique Industrielle     Sud Toulon Var
Bancassurance    Sud Toulon Var
Collaborateur en cabinet d'expert comptable    Nice Sophia Antipolis
Commerce et distribution Distech    Nice Sophia Antipolis
Commerce Marketing relationnel et négociation    Aix-Marseille 3
Communication événementielle    Nice Sophia Antipolis
Comptabilité Gestion     Sud Toulon Var
Conception, mise en œuvre de projets culturels    Aix-Marseille 1
Contrôle et pilotage des performances "Contrôleur de gestion"    Aix-Marseille 2
Coordonnateur de Prévention, Santé-Sécurité au Travail, Evaluation des Risques    Aix-Marseille 2
Droit et économie du tourisme    Aix-Marseille 3
Electrotechnique et énergies renouvelables    Nice Sophia Antipolis
Formateurs d'adultes    Avignon Pays de Vaucluse
Génie biologique microscopie et qualité    Nice Sophia Antipolis
Gérontologie    Aix-Marseille 1
Gestion de la production industrielle    Nice Sophia Antipolis
Gestion des établissements sanitaires et sociaux    Nice Sophia Antipolis
Gestion et maintenance des installations énergétiques    Aix-Marseille 3
Gestion et traitement de bases de données    Aix-Marseille 2
Gestion Immobiliére    Sud Toulon Var
Import Export    Aix-Marseille 2
Industries chimiques et pharmaceutiques analyse et contrôle    Nice Sophia Antipolis
Informatique multimedia appliquée aux sciences humaines    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie de l'information médicale    Avignon Pays de Vaucluse
Ingénierie des réseaux informatiques    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie des réseaux mobiles    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie et valorisation des territoires    Nice Sophia Antipolis
Maintenance Aéronautique    Aix-Marseille 2
Management de la qualité    Sud Toulon Var
Management de rayon (DISTECH)    Aix-Marseille 2
Management des NTIC    Aix-Marseille 3
Management des projets artistiques et culturels    Sud Toulon Var
Management des risques technologiques et industriels    Avignon Pays de Vaucluse
Management et commercialisation des biens et services immobiliers    Nice Sophia Antipolis
Management et ingénierie du tourisme    Nice Sophia Antipolis
Management financier de l'entreprise    Sud Toulon Var
Management financier et comptable appliqué aux PME-PMI    Aix-Marseille 3
Management Logistique Opérationnel     Aix-Marseille 2
Métiers de l'immobilier dans la construction et la gestion immobilière    Aix-Marseille 3
Métiers du livre : Bibliothèque    Aix-Marseille 2
Métiers du livre : Librairie    Aix-Marseille 2
Multimédia Internet Webmaster    Aix-Marseille 2
Organisation et Gestion des achats    Aix-Marseille 2
Réseaux et Télécom    Aix-Marseille 2
Responsable de secteur de productique Industrielle    Sud Toulon Var
Ressources Humaines et Conduite de projets     Sud Toulon Var
Sécurité et gestion des risques    Avignon Pays de Vaucluse
Statistique et informatique décisionnelle    Nice Sophia Antipolis
Systèmes informatiques et logiciels, Nouvelles technologies    Aix-Marseille 1
Technico-commerciale    Nice Sophia Antipolis
Techniques et activités de l'image et du son    Sud Toulon Var
Tourisme et économie solidaire    Avignon Pays de Vaucluse
Toursime durable    Aix-Marseille 1
AUTRES    
Gestion des Opérations Logistiques (inscrit au RNCP)    Aix-Marseille 2
DU Formateur - responsable d'action de formation (inscrit au RNCP)    Avignon Pays de Vaucluse
    
NIVEAU 1    
MASTER  
 
Administration des entreprises    Nice Sophia Antipolis
Affaires internationales relations franco-italiennes    Nice Sophia Antipolis
Analyse chimique et spectroscopique    Aix-Marseille 1
Analyse et qualité    Aix-Marseille 3
Carrière notariale    Aix-Marseille 3
Chimie analystique réactionnelle et modélisation de l'environnement     Sud Toulon Var
Chimie formulation qualité Foqual    Nice Sophia Antipolis
Civilisations contemporaines et comparées (Espagnol)    Sud Toulon Var
Commercialisation internationale des vins    Avignon Pays de Vaucluse
Communication organisationnelle    Nice Sophia Antipolis
Comptabilité contrôle audit    Nice Sophia Antipolis
Comptabilité, finances, fiscalité et patrimoine    Aix-Marseille 3
Contrats publics et concurrence    Aix-Marseille 3
Création numérique et management d'images    Aix-Marseille 1
Didactique des langues français langue étrangère seconde
    Nice Sophia Antipolis
Direction financière audit interne et contrôle de gestion    Nice Sophia Antipolis
Droit de la banque et de la société financiére    Sud Toulon Var
Droit de l'Union européenne Parcours droit constitutionnel
    Aix-Marseille 3
Droit des affaires    Aix-Marseille 3
Droit des difficultés d'entreprise    Nice Sophia Antipolis
Droit et métiers des assurances    Aix-Marseille 3
Droit international, droit européen et droits étrangers
    Aix-Marseille 3
Droit maritime et des transports    Aix-Marseille 3
Economie et conseil en e-business    Nice Sophia Antipolis
Economie et management des ressources humaines    Nice Sophia Antipolis
Economie Sociale et Solidaire    Aix-Marseille 2
Entrepreneuriat et événementiel sportif    Nice Sophia Antipolis
E-Redactionnel    Sud Toulon Var
Espagnol    Aix-Marseille 1
Etudes européennes    Aix-Marseille 1
Expertise du politique et affaires publiques    Nice Sophia Antipolis
Finances d'entreprise et Contrôle de gestion    Sud Toulon Var
Formation de formateurs, sciences de l'éducation    Aix-Marseille 1
Français langue étrangère FLE    Aix-Marseille 1
Génétique développement et immunité    Nice Sophia Antipolis
Gestion de projets hydrotechniques et environnementaux Hydroprotech    Nice Sophia Antipolis
Gestion des compétences et des RH    Aix-Marseille 2
Gestion des établissements sanitaires et sociaux    Aix-Marseille 3
Gestion et aménagments touristiques et hôteliers    Nice Sophia Antipolis
Gestion internationale de la fortune    Nice Sophia Antipolis
Gestion territoriale des risques naturels et technologiques    Aix-Marseille 1
Identité des cultures anglophones et traduction    Avignon Pays de Vaucluse
Images et sons    Aix-Marseille 1
Information communication    Nice Sophia Antipolis
Informatique    Avignon Pays de Vaucluse
Informatique fondements et ingénierie    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie de la création multimedia et direction artistiques de projets
    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie de la production de bâtiment    Aix-Marseille 1
Ingénierie des systèmes de santé    Nice Sophia Antipolis
Ingénierie financière    Nice Sophia Antipolis
Journalisme    Aix-Marseille 2
Enseignement et formation Spécialité Ingenierie de la Formation
    Sud Toulon Var
LEA    Aix-Marseille 1
LEA    Nice Sophia Antipolis
Lettres modernes    Aix-Marseille 1
Management de projet innovant
    Nice Sophia Antipolis
Management des administrations publiques    Nice Sophia Antipolis
Management des administrations publiques    Aix-Marseille 3
Management des organisations et manifestations culturelles    Aix-Marseille 3
Management des organisations et des services sportifs    Aix-Marseille 2
Management des Ressources Humaines    Sud Toulon Var
Management du commerce international    Aix-Marseille 3
Management général    Aix-Marseille 3
Management International du Tourisme
    Aix-Marseille 2
Management Logistique et Stratégie : Contrôle Audit Conseil
    Aix-Marseille 2
Management Logistique et Stratégie : Distribution et Achats
    Aix-Marseille 2
Management public    Aix-Marseille 3
Marketing, études des marchés et commercialisation
    Nice Sophia Antipolis
Médiation en environnement    Aix-Marseille 1
Métiers de l'immobilier et de l'urbanisme    Nice Sophia Antipolis
Métiers du film documentaire    Aix-Marseille 1
MIAGE Informatique appliquée à la gestion des entreprises
    Nice Sophia Antipolis
MIAGE Nouvelles technologies et direction de projets    Nice Sophia Antipolis
Multimedia bases de données et systèmes    Nice Sophia Antipolis
Musicologie    Aix-Marseille 1
Négociation internationale et interculturelle    Aix-Marseille 1

Production numérique et intégration    Sud Toulon Var
Psychologie sociale du travail et des organisations    Aix-Marseille 1
Psychologie sociale et du travail et ingénierie des ressources humaines    Nice Sophia Antipolis
Publics de la culture et de la communication    Avignon Pays de Vaucluse
Qualité    Aix-Marseille 3
Santé des populations    Nice Sophia Antipolis
Sciences de l'information et des systèmes    Aix-Marseille 3
Sciences du management    Aix-Marseille 3
Sécurité intérieure    Nice Sophia Antipolis
Valorisation de l'information    Aix-Marseille 3

http://blog.univ-provence.fr/templates/blog_32/coor-reg/img/header.jpg

Nel 2010, le università hanno fatto in PACA VAE (Convalida esperienza acquisita) di 186 gradi diversi.
La liste se trouve ci-dessous. Sono elencati di seguito.
E 'il primo strumento che aiuta il posizionamento dei candidati. VAE è il compagno che li può aiutare una migliore posizione in termini di obiettivi. L'elenco dei 186 gradi nel 2010 non è identico a quello dell'anno precedente e per il 2011 sarà diverso.
Nel 2009 con 482 EAV in Superior, Provenza-Alpi-Costa Azzurra è il terzo in Francia dopo l'Ile de France (723) e Nord-Pas de Calais (634). Vedi articolo sul blog: VAE negli istituti di istruzione superiore nel 2009.

Per ulteriori informazioni:
. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 16:38 - - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2011

VAE: le diplôme le plus recherché est la licence professionnelle

http://www.vocatis.fr/squelettes/images/logo_vocatis.gifVAE: le diplôme le plus recherché est la licence professionnelle
4055 personnes ont bénéficié en 2009 d’une VAE pour obtenir tout ou partie du diplôme dans une université ou au Cnam, un nombre stable depuis 2007, selon une note de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale) consacrée à la VAE dans les établissements d’enseignement supérieur.
La licence professionnelle représente 35% des validations attribuées pour tout ou partie du diplôme dans le cadre d’une VAE et supplante ainsi le master pour la première fois (34% des bénéficiaires).
Toutefois, les masters « restent très plébiscités en raison de l’attractivité importante qu’ils exercent pour l’insertion professionnelle ». Les sciences économiques, la gestion et l’AES attirent toujours davantage de candidats (35%), suivies des sciences fondamentales appliquées (27%) et des sciences humaines et sociales, dont l’information et la communication (22%).
En moyenne, le nombre de dossiers examinés par université est, comme en 2008, de 48. « Les disparités entre établissements restent importantes puisque, dans huit d’entre eux, moins de dix dossiers ont été examinés par un jury, alors que pour huit autres universités le nombre de dossiers examinés est supérieur à 100 », souligne l’étude.
En Région PACA, les six Universités totalisent 429 VAE, soit plus de 10% du total national. Voici le détail: Aix-Marseille I: 170, Aix-Marseille II: 53, Aix -Marseille III: 49, Avignon: 69, Nice: 88, Toulon: 68. Quand les trois Universités d'Aix-Marseille fusionneront en 2012, Aix-Marseille Université sera la première en France pour la VAE. L'Université d'Aix-Marseille 1 à elle seule est déjà la seconde en France. Voir sur le blog l'article La validation des acquis dans les établissements de l’enseignement supérieur en 2009. Télécharger la Note d'Information n° 11.03 janvier 2011.
http://www.vocatis.fr/squelettes/images/logo_vocatis.gifAPEL: the diploma is the most sought after professional degree
4055 people have benefited in 2009 from a VAE for all or part of a university diploma or CNAM, a number unchanged since 2007, according to a note of DEPP (Department of Assessment, Planning and Performance Ministry of National Education) devoted to APEL in higher education institutions. In the Region PACA, the six universities totaled 429 VAE, over 10% of the national total. Here are the details: Aix-Marseille I, 170 Aix-Marseille II: 53, Aix-Marseille III: 49, Avignon: 69, Nice 88, Toulon: 68. When the three Universities of Aix-Marseille merged in 2012, Aix-Marseille University in France will be the first to VAE. The University of Aix-Marseille 1 alone is already the second in France. See the blog article Validation of in institutions of higher education in 2009. Download the Information Note heading 11.03 January 2011. More...

Posté par pcassuto à 02:53 - - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2011

Polémique entre Pécresse et Monthubert sur la licence

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/images/logo_sciences2.pngPar Sylvestre Huet. «Pourquoi ne pas décider d’offrir partout un minimum de 400 heures de cours par an en licence ?» Ce propos de Valérie Pécresse dans une interview au Monde est présenté comme un progrès. Que nenni, rétorque Bertrand Monthubert (PS) qui affirme (ici) que l'horaire moyen actuel des licences est de 600 heures par an.
Précisons les éléments de cette polémique.
La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche affirme : «Sait-on qu'aujourd'hui, les horaires offerts en licence s'échelonnent de 250 à 500 heures d'une université à l'autre.» 
Monthubert réplique : «Sauf que si on ramène cela à une durée hebdomadaire, cela signifie qu’il y aurait des licences en France qui offrent une dizaine d’heures de cours par semaine seulement, ce qui semble peu crédible. Mais surtout, le minimum qu’elle affiche, et qui se veut être un progrès, correspond à une quinzaine d’heures par semaine ! De plus, la norme que nous avions jusqu’à ces dernières années était qu’il fallait environ 600 heures annuelles en L1 ou L2.
Pendant ce temps-là, les élèves de classes préparatoires bénéficient de plus de 1000 heures par an, ceux d’IUT ont 1 800 heures réparties sur deux ans. Bref, c’est une Licence low-cost qui se cache derrière la mesure censée améliorer la qualité de la formation. De qui se moque-t-on ? En réalité, pour améliorer réellement la qualité de la formation en Licence, il faudrait augmenter fortement l’encadrement pédagogique. Et pour cela, créer des emplois d’enseignants-chercheurs. Mais cela, c’est interdit par ce gouvernement. La Licence restera donc dans le même état.»
Manifestement, l'un des deux se trompe... ou trompe. On aimerait bien que la Conférence des présidents d'Université tranche le débat et publie des chiffres fiables sur le nombre d'heures de cours en licence effectivement réalisées, et si possible en détaillant entre les diverses disciplines, car chacun sait qu'entre une licence de physique et une licence de sociologie ou de d'histoire, les horaires ne sont pas nécessairement identiques. En attendant, des internautes, étudiants ou enseignants, pourraient donner quelques exemples chiffrés tirés de leur expérience.
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/images/logo_sciences2.png Sylvestre Huet. "Why not decide to offer across a minimum of 400 hours per year in license?" What about Valerie Pécresse in an interview in Le Monde is presented as progress. Nay, replied Bertrand Monthubert (PS) which says ( here ) that the average hourly current license is 600 hours per year.
Specify the elements of this controversy.

The Minister of Higher Education and Research says: "Do we know today, hours offered ranged license from 250 to 500 hours of one university to another."
More...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : ,


17 décembre 2010

La nouvelle Licence, un diplôme pour l'emploi

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/design/front_office_recherche/images/bandeau/bandeau02.jpgAprès avoir présenté le bilan des deux premières années de mise en oeuvre du plan licence, la ministre a dévoilé les grands axes de l'étape 2: faire de la licence un diplôme de référence pour l’emploi et pour la poursuite d’études, élaborer des référentiels de formation, décloisonner les quatre filières post-baccalauréat.
Dès l’été 2007, à la demande des étudiants, j’ai lancé le chantier de la réussite en Licence. J’avais un objectif simple : conduire 50% d’une classe d’âge à un diplôme de l’enseignement supérieur. Alors, bien sûr, la Licence n’est pas le seul diplôme de l’enseignement supérieur. Mais la Licence, c’est à la fois une référence internationale et la première étape du LMD. Le paradoxe, c’était que ce diplôme de référence était devenu le maillon le plus fragile de l’enseignement supérieur, avec seulement 52 % des étudiants qui passent en 2ème année.
Ce qui n’équivaut pas, et je veux le dire clairement, à 48% d’échec: certains étudiants redoublent ou ne valident pas l’ensemble de leur semestre, d’autres se réorientent et décrochent un autre diplôme. La réussite a plusieurs visages, il est temps de le reconnaître et de le valoriser, mais j’y reviendrai. Il n’empêche: nous étions confrontés – tout le monde en était conscient – à un épuisement du modèle de la licence universitaire. Il fallait inverser la tendance, remettre en mouvement cette université qui doutait, réveiller son énergie, sa créativité. Une université fière d’elle-même, c’est une université confiante dans la valeur de ses diplômes, à commencer par le premier d’entre eux.
Le renouveau de la Licence, c’est le renouveau de l’université tout entière

C’est pourquoi, lorsque j’ai décidé de lancer un plan pour la réussite en Licence et d’y consacrer des moyens massifs, j’ai passé avec les universités un véritable pacte pour la qualité des formations en leur demandant de bâtir elles-mêmes, sur la base d’un cahier des charges national, une nouvelle Licence, et en leur donnant les moyens d’agir concrètement au service des étudiants.
Le combat contre l’échec, ce n’est pas dans le secret d’un bureau, c’est sur le terrain que nous le gagnerons. La communauté universitaire le sait bien. La preuve, c’est qu’elle s’est largement mobilisée. Il suffit de regarder le chemin parcouru depuis deux ans : de l’accueil en 1ère année à la préparation à l’insertion professionnelle en passant par la réduction des effectifs en TD, le contrôle continu, les dispositifs de soutien et d’accompagnement – enseignants référents, tutorat pédagogique –, la diversification des parcours et l’aide à la réorientation, c’est toute l’économie de la Licence qui s’est trouvée modifiée en l’espace de quelques mois. L’État a mis sur la table 730 millions d’euros supplémentaires sur la période 2007-2012. C’est un effort exceptionnel, qui représente une hausse de 50 % des crédits consacrés à la Licence en 2007. Pour la seule année 2011, ce sont 41 millions supplémentaires qui sont prévus.
Et là encore, les établissements ont répondu à l’appel en amplifiant l’effort du gouvernement: après une courte période d’amorçage, liée à la mise en place des actions sur le terrain, les établissements ont joint leurs efforts à ceux de l’État: en 2009, celui-ci leur a notifié 103 millions d’euros supplémentaires pour la réussite en Licence et ils ont dégagé, sur leur budget propre, 119 millions de plus; et en 2010, ils ont ajouté 53 millions aux 169 alloués par l’Etat au titre du plan Licence.
Celui-ci a donc eu un double effet d’entraînement et de levier : les universités se sont approprié ce chantier décisif, et c’est pourquoi j’ai souhaité qu’elles soient au cœur du point d’étape que nous faisons aujourd’hui.  Pour présenter les actions-phare conduite dans nos universités, je laisse donc la parole à 3 présidents d’établissements très différents, mais qui ont en commun leur engagement en faveur de la réussite en Licence.
Les acquis du Plan réussir en Licence
Messieurs les Présidents, vous l’avez bien montré : le plan Réussir en Licence a déjà transformé en profondeur vos premiers cycles, des transformations que vous avez portées et dont le mérite vous revient, à vous-mêmes et à vos équipes.
Ces transformations, elles se voient. J’en prendrai un seul exemple, qui témoigne du chemin parcouru: jusqu’ici, entrer à l’université, cela voulait dire passer d’un univers très encadré, celui du lycée, à un univers où l’étudiant était trop souvent livré à lui-même. Eh bien, désormais, les universités accueillent et accompagnent les étudiants. Elles le font à leur manière, différente de celle du lycée, mais elles le font résolument. C’en est fini des étudiants qui se retrouvaient un peu perdus le jour de la rentrée, et parfois tout au long des mois qui suivaient.
De même, le travail en petits groupes se généralise : bien sûr, il reste des cours magistraux et j’y suis extrêmement attachée, car les grands amphithéâtres animés par de grands professeurs font l’identité de l’université. Mais l’enseignement en petits effectifs s’est développé et les groupes, un peu partout, ont été dédoublés. Avec le développement du tutorat pédagogique et des enseignants-référents, cet encadrement renforcé participe du suivi personnalisé de l’étudiant. Les universités se sont donné les moyens de repérer très vite les étudiants les plus fragiles et de leur proposer aussitôt des solutions adaptées. Je tiens à souligner à cet égard la multiplication des «semestres rebond», qui leur permettent de consolider leurs acquis pour bénéficier d’une 2ème chance en Licence ou de faire évoluer leur projet de poursuite d’études.
C’est là que réside la véritable révolution culturelle : dans la fin de la sélection par l’échec, qui est la pire des solutions. Grâce aux moyens du plan Réussir en Licence, les universités sont en mesure d’assumer pleinement leur mission : accueillir tous les étudiants, d’où qu’ils viennent et quel que soit leur niveau, et leur permettre de réussir, en Licence ou dans d’autres formations – je pense en particulier aux Licences professionnelles et aux DUT, mais aussi aux BTS, vers lesquels se tournent aujourd’hui 9% des inscrits en 1ère année – ces fameux sortants de l’université trop souvent considérés comme étant en échec, alors qu’ils obtiennent un diplôme de l’enseignement supérieur et reviennent parfois à l’université. La solution, ce n’est pas le «tout ou rien», l’alternative entre la réussite ou l’échec. La solution, c’est la diversification des parcours qu’il faut construire pour des étudiants dont on connaît les forces et les faiblesses, que l’on guide, que l’on conduit progressivement à l’autonomie.
Les étudiants ne sont plus seuls à l’université. Ils sont désormais accompagnés, et nous devons tout faire pour que chacun y trouve sa place. C’est pourquoi j’ai confié au sénateur Christian Demuynck, dont chacun connaît l’engagement au service de la jeunesse et de l’égalité des chances, une mission d’analyse et de réflexion sur le décrochage à l’université, dont l’enjeu est à la fois d’évaluer l’ampleur réelle du phénomène, de mieux coordonner les dispositifs de formation et d’insertion professionnelles des jeunes, diplômés ou non, et de nous aider à construire des indicateurs plus efficaces.
Le premier cycle change et l’université tout entière avec lui. Au-delà des trois témoignages qui vous ont été présentés ce matin, vous pourrez le constater sur le terrain ou à travers les 200 principales actions répertoriées par le ministère, qui ont déjà commencé à transformer profondément le visage de la Licence.  Ce travail d’analyse se poursuit avec le lancement, début décembre, par le Comité de suivi de la Licence et de la Licence professionnelle d’une enquête détaillée auprès des établissements, afin d’établir un panorama complet des actions en cours.
Dans une deuxième étape, construire la nouvelle Licence
Une chose est d’ores et déjà certaine, le plan Réussite en Licence, ce n’est pas seulement un nouvel élan, c’est la première étape d’une refondation, la refondation de la Licence, et à travers elle de l’université. Mon ambition, c’est désormais de généraliser les dispositifs les plus aboutis et de proposer à tous les étudiants une Nouvelle Licence, en veillant à ce que l’initiative donnée aux universités et la dynamique qui l’accompagne tirent vers le haut l’ensemble de notre système d’enseignement supérieur. C’est toute la logique de l’autonomie : à l’Etat de donner l’impulsion et de définir le cadre de cohérence ; aux établissements d’innover pour répondre, en fonction de leur projet, aux besoins et aux attentes de tous les étudiants. Parce qu’il n’y a pas de liberté sans règles, ni d’autonomie sans contrôle ni évaluation, j’assume plaeinement ce rôle de régulation qui est celui de mon ministère pour dessiner les contours d’une licence qui soit enfin un diplôme de référence reconnu de tous.
C’est dans cet esprit que je soumettrai à la concertation, dès les prochaines semaines, une Licence fondée sur :
* une nouvelle organisation, qui sera gravée dans le marbre de l’arrêté Licence que nous remettrons à plat ;
* une professionnalisation de la formation, qui passe à la fois par une exigence académique accrue et l’entrée dans l’université d’une culture de la compétence ;
* une personnalisation des parcours, qui se traduira notamment par le décloisonnement des filières du cycle L.
Une nouvelle architecture de la Licence, que dessinent d’ores et déjà les initiatives prises par les universités, sera généralisée grâce à la modification de l’arrêté du 23 avril 2002.
C’est ainsi que l’accueil et l’accompagnement renforcés des étudiants seront inscrits dans les textes, avec une conséquence majeure : une université ne pourra plus délivrer le diplôme national de Licence si elle n’a pas mis en place ces dispositifs dans la formation correspondante.
De même, je souhaite ouvrir le chantier de l’évaluation des étudiants, en systématisant le contrôle continu, qui permet de repérer plus rapidement les étudiants en difficulté et de leur offrir très vite un accompagnement renforcé. Nous pourrons ainsi en finir avec la logique de l’évaluation-couperet, qui, en fin de semestre, vient consacrer la réussite ou l’échec.
C’est essentiel. La nouvelle Licence sera en effet organisée autour d’un principe simple : elle sera résolument fluide et progressive, avec :
* une première année fondamentale, qui jouera le rôle de portail et permettra à chaque étudiant de se confronter à un éventail de disciplines, afin de lui laisser le temps de mûrir son orientation.
Mon souci, c’est d’éviter qu’un étudiant se retrouve enfermé dans un choix qu’il a fait au cours de son année de Terminale, sur la base d’une idée plus ou moins juste de ce que sont les études dans telle ou telle discipline. Mais c’est aussi de renforcer la culture générale de nos étudiants, sans laquelle il n’y a pas de spécialisation réussie.
* dès la première année, les nouveaux étudiants se verront offrir une plus grande diversité de parcours, avec des Licences bi-disciplinaires, avec des cycles préparatoires adossés à la Licence, mais aussi avec des parcours de soutien et des « semestres rebond » qui seront désormais proposés dans l’ensemble des universités et des champs disciplinaires.
* si la première année est destinée à préparer la spécialisation, la deuxième année de la nouvelle Licence sera quant à elle placée sous le signe de la professionnalisation. Je souhaite en particulier qu’elle comprenne systématiquement un semestre de professionnalisation.
Ce semestre pourra être l’occasion d’effectuer un stage. Mais à mes yeux, la professionnalisation ne se limite pas à l’acquisition d’une première expérience ou d’un contact avec le monde professionnel. Elle s’articule avec les enseignements académiques et permet à l’étudiant de faire le lien entre les savoirs et les compétences acquises et les métiers qui leur correspondent. Créer un semestre de professionnalisation, c’est prévoir dans chaque parcours un temps long de maturation et d’affirmation du projet professionnel de l’étudiant. Cette étape - charnière  lui permettra de conjuguer spécialisation académique et affirmation d’un projet professionnel. Les deux vont de pair et sont au cœur de la Nouvelle Licence.
* la troisième année sera celle du renforcement disciplinaire, de la spécialisation et du choix de la poursuite d’études ou de l’insertion professionnelle.
C’est cette nouvelle architecture que je soumettrai à la concertation dès le mois prochain avec l’ensemble des partenaires sociaux : conférences disciplinaires, organisations étudiantes,  fédérations de l’enseignement supérieur et confédérations.
Alors je place résolument cette Nouvelle Licence sous le signe de l’emploi, auquel chacune d’entre elles doit conduire, si l’étudiant le souhaite. Nous avons  en particulier un outil à installer dans l’offre de formation des universités. Cela existe dans beaucoup de Master, dans un certain nombre de mentions de licence, cela doit s’imposer comme un instrument de formation et d’évaluation, il s’agit du référentiel de formation.
Pourquoi des référentiels ? Parce qu’aujourd’hui, trop rares sont encore ceux qui connaissent les compétences et les connaissances que l’on peut attendre d’un diplômé de Licence.
Et cela concerne en tout premier lieu les étudiants eux-mêmes et leurs familles : j’ai rencontré, comme vous sans doute, des diplômés de Licence qui me disaient ne pas savoir quoi répondre à une question, pourtant très simple : «que savez-vous faire ?». Si on leur avait posé la question : « qu’avez-vous appris ? », ces étudiants auraient sans doute su répondre. Mais la question « que savez-vous faire ? » les embarrassent. Pour une raison très simple : nos étudiants sont habitués à parler connaissances, mais non à parler compétences.
Cela donne une étudiante en histoire qui m’a dit un jour qu’à proprement parler, elle ne savait rien faire. C’est contre cette idée que je veux me battre et c’est pour cela que je tiens à ce que nous construisions ces référentiels.
Car cette étudiante en histoire, qui a obtenu sa Licence, elle a acquis bien des compétences : non seulement elle dispose d’un vrai bagage culturel qui lui donne une capacité à remettre les questions en perspective, mais elle parle aussi une langue étrangère, elle est très autonome, elle sait aussi travailler en équipe, elle a l’esprit de synthèse, elle est capable de poser un problème et de le résoudre.
Et ces compétences, elle les a acquises à travers ses études académiques. Et ce sont des vrais atouts pour une entreprise: poser clairement un problème, en distinguant l’essentiel de l’accessoire, et le trancher, c’est peut-être l’une des compétences professionnelles les plus essentielles qui soient. Et elle se cultive par le savoir académique: c’est vrai pour les sciences dures, c’est vrai pour les sciences humaines et sociales.
Professionnaliser la Licence, cela veut dire bien sûr inscrire, dans chaque référentiel de formation, les compétences additionnelles et pré-professionnelles dont un étudiant a besoin pour s’insérer. Mais cela veut dire aussi et surtout rendre visibles et lisibles par tous les compétences que l’étudiant a acquis durant ses trois années d’études. Visibles et lisibles par l’étudiant lui-même, bien sûr – et cela l’aidera à formuler un projet professionnel. Nos étudiants de Licence sont parfois complexés lorsqu’il s’agit d’emploi : eh bien, je veux leur dire qu’ils ont tort et je tiens à le leur montrer grâce aux référentiels.
C’est pourquoi je souhaite que ces référentiels soient élaborés non seulement avec le monde universitaire, mais aussi en lien étroit avec le monde économique : car l’enjeu, c’est également de rendre visibles et lisibles par les entreprises ces compétences, pour que les employeurs eux-mêmes sachent tout ce qu’ils peuvent attendre d’un diplômé de Licence.
Et c’est ainsi que nous rendrons à la Licence son statut de diplôme de référence dans le paysage universitaire : parce qu’aujourd’hui, les employeurs ont une idée assez claire, trop claire même parfois, de ce qu’ils peuvent attendre d’un diplômé d’une grande école, d’un BTS ou d’un DUT. Grâce aux référentiels, il en ira de même pour les titulaires d’une Licence.
L’exigence académique, je le répète, est la clef de la professionnalisation : c’est elle qui garantit aux employeurs, publics ou privés, qu’ils pourront compter sur un esprit autonome et bien formé. Et c’est précisément cela qu’ils recherchent.
La rénovation de la Licence que je propose s’appuie sur un principe fort, qui est en même temps une condition absolue de sa réussite : l’engagement pédagogique de tous les personnels de l’Université, un engagement fondé sur la volonté de ne laisser aucun étudiant sur le bord du chemin, mais d’offrir au contraire à chacun d’entre eux une solution adaptée.
La vraie démocratisation de l’enseignement supérieur, nous le l’obtiendrons que par une véritable personnalisation de la formation. Cette diversification des parcours passe par le décloisonnement des différentes filières post-baccalauréat au sein d’un cycle d’études à la fois fluide et cohérent. Ce chantier, nous l’avons ouvert en engageant la rénovation des sections de techniciens supérieurs. Je veux le poursuivre, avec un objectif très simple: il ne doit plus y avoir aucun frein aux changements concertés d’orientation et aux poursuites d’études.
Concrètement, cela veut dire qu’à l’issue d’un ou de deux semestres de Licence, un étudiant doit pouvoir rejoindre une STS ou un IUT et qu’à l’inverse, une fois son BTS ou son DUT en poche, il doit pouvoir poursuivre en Licence professionnelle ou générale ou encore intégrer une école d’ingénieurs. C’est pourquoi je souhaite que se multiplient les conventions entre lycées, STS et les universités et qu’aucune nouvelle classe préparatoire ne soit créée sans un partenariat fort avec une université. Ma conviction profonde, c’est que chacune des filières de l’enseignement supérieur gagnera à cette rencontre des cultures et des modèles.
C’est donc une profonde transformation de la Licence qui s’engage. Ce nouveau visage, il se dessine depuis 3 ans grâce à la mise en œuvre du Plan Réussir en Licence. Mon souci, désormais, c’est de le fixer définitivement pour qu’en 2012, après 5 années de travail conduit au sein des universités et avec elles, nous ayons achevé la construction de cette nouvelle Licence. Pour être au rendez-vous, j’engagerai la concertation dès les premiers jours du mois de janvier pour qu’avant l’été, avec la communauté universitaire, les représentants du monde professionnel et les partenaires sociaux, nous ayons défini ensemble les contours de cette nouvelle Licence.
Mon ambition, aujourd’hui, c’est d’armer les étudiants pour l’emploi ; les armer, tout simplement, pour la vie.
http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/design/front_office_recherche/images/bandeau/bandeau02.jpg Na de presentatie van de resultaten van de eerste twee jaar van de uitvoering van het plan licentie, de minister onthulde de hoofdlijnen van stap 2: het maken van de vergunning een zekere mate van referentie voor de werkgelegenheid en voortgezet onderwijs, ontwikkelen van training standaarden, open je de vier na het Baccalaureat. Meer...

Posté par pcassuto à 12:59 - - Permalien [#]
Tags :

26 février 2010

Votre licence professionnelle vous attend en PACA

Les 132 licences professionnelles en PACA sont réparties en trois domaines : « Droit, administration, économie, gestion, science politique, management »,  « Arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales »,  « Sciences, technologies, santé, sport ». Les 3 domaine se déclinent en 39 « Mentions », puis les 39 « Mentions » se déclinent en 130 « Spécialités ». Certaines Spécialités ont plusieurs parcours. Les données proviennent du site du SIO de l'Université de Bourgogne.

Domaine Droit, administration, économie, gestion, science politique, management

Mention Activités culturelles et artistiques

Mention Activités juridiques

Mention Aménagement du territoire et urbanisme

Mention Banque, finance, assurance

Mention Commerce

Mention Gestion des ressources humaines

Mention Habillement, mode, textile

Mention Hôtellerie et tourisme

Mention Intervention sociale

Mention Logistique

Mention Management des organisations

Domaine Arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

Mention Activités culturelles et artistiques

Mention Activités et techniques de communication

Mention Aménagement du paysage

Mention Aménagement du territoire et urbanisme

Mention Développement et protection du patrimoine culturel

Mention Intervention sociale

Mention Métiers de l'édition

  • Spécialité Bibliothèque Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2
  • Spécialité Edition Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2
  • Spécialité Librairie Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2 

Domaine Sciences, technologies, santé, sport

Mention Activités et techniques de communication

Mention Activités sportives

Mention Automatique et informatique industrielle

Mention Bâtiments à Hautes Performances Energétiques Université de Nice-Sophia Antipolis

Mention Biotechnologies

Mention Electricité et électronique

Mention Energie et génie climatique

Mention Génie civil

Mention Gestion de la production industrielle

Mention Industrie agroalimentaire, alimentation

Mention Industries chimiques et pharmaceutiques

Mention Maintenance des systèmes pluritechniques
  • Spécialité Aéronautique Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2

Mention Plasturgie et matériaux composites

Mention Production industrielle

Mention Productions végétales

Mention Protection de l'environnement

Mention Réseaux et télécommunications

Mention Santé

Mention Sécurité des biens et personnes

Mention Systèmes informatiques et logiciels

Mention Techniques et activités de l'image et du son

Posté par pcassuto à 19:05 - - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2009

La licence "Education et gestion des risques routiers" de Lambesc à l'honneur

Cette étude vise à approfondir les hypothèses d'évolution de la filière de formation des enseignants de la conduite et de la sécurité routières. Menée en partenariat avec le LEST/CNRS, centre associé au Céreq en Paca, elle s'organise en deux parties : l'étude de faisabilité d'un élargissement du partenariat public pour l'élaboration d'une filière de formation renouvelée et l'état des lieux de l'appareil de formation. La refonte de la filière de formation professionnelle des
enseignants de la conduite et de la sécurité routière
.
L'Université de Provence propose sur son site de Lambesc la Licence "Education et gestion des risques routiers"Télécharger la plaquette détaillée) et le Master Pro "Accompagnement de projet en éducation routière et gestion des risques" ( Télécharger la plaquette détaillée, Présentation vidéo de la responsable).
Passages dans l'étude du CEREQ concernant la licence "Education et gestion des risques routiers" de Lambesc.
Pour construire cette nouvelle filière, plusieurs scénarii de partenariat étaient proposés:
Pour le niveau II: un partenariat avec l’Enseignement supérieur, certaines universités ayant commencé à développer des options « sécurité routière », soit au sein d’UFR de sciences de l’éducation (Lambesc), ou au sein d’UFR management (Angers) - page 11.

Pour le niveau II, l’hypothèse d’un diplôme d’état, de niveau licence, semble actée par tous les acteurs, les professionnels actuellement diplômés BAFM attendant ce signe de reconnaissance académique de leur compétences dans le champ de la pédagogie. Certaines UFR de sciences de l’Éducation ce sont d’ailleurs déjà positionnées sur le champ des métiers de la Sécurité routière et proposent une licence (Lambesc), ouverte en formation continue à différents professionnels, dont les ECSR qui souhaitent préparer le BAFM.
Ces UFR, ainsi que d’autres actuellement positionnées sur des « masters » [conseils en sécurité routière - Angers, ou sécurité des transports - Marne la Vallée] » seraient sans doute prêtes à accueillir ce type de diplôme. Mais l’autonomie dont jouissent les universités dans l’élaboration de leur offre de diplôme, avec une étape d’habilitation a posteriori des projets par le CNESER24, pourrait rendre très rapidement impossible un réel suivi de la filière par le ministère des Transports - page 15.
« Je ne sais pas, mais c’est vrai qu’en termes de formation, moi grâce à la licence de Lambesc, je me sens beaucoup plus à l’aise sur des termes comme la pédagogie, ou l’évaluation par exemple, des choses comme ça. Et donc, naturellement, je suis beaucoup plus à l’aise aujourd’hui pour expliquer des concepts pédagogiques à des élèves BEPECASER que je ne l’étais ne serait-ce qu’il y a deux ans. Donc c’est vrai qu’aujourd’hui je vais un peu plus au fond des choses. C’est à dire que quand on dégrossit la première partie du guide pour la prévention de l’automobiliste, il y a un peu de pédagogie dedans, avec certains concepts, et c’est vrai que là du coup, moi aujourd’hui je fais réellement des cours, hein, et je n’ai pas de souci, je me sens à l’aise. Alors qu’avant, j’avais intérêt à ce qu’on ne me pose pas trop de question là-dessus, voilà. Donc je dirais, avec prétention, mais que nos élèves sont un petit peu mieux formés en pédagogie que dans certains centres, effectivement, parce que moi j’essaye de leur expliquer vraiment les choses. En fait, l’évaluation c’est quelque chose dont on parle très peu, et pourtant on est constamment dans l’évaluation. Donc voilà, c’est des choses moi qui m’ont fait évoluer. Alors après, au niveau pédagogique, c’est difficile d’aller plus loin, tout simplement parce qu’on a une énorme contrainte de temps. C’est vrai aussi que dans la formation il est évident que…. Je leur parle de la matrice GDE, je leur parle de certaines choses, mais là je ne peux pas, je dirais, m’y investir, parce que ça n’est pas possible ; parce qu’on a quand même des gens… Alors il faut bien voir que l’admissibilité c’est quelque chose je dirais un petit peu de culture générale; donc en fait la vraie formation au BEPECASER, on ne la démarre que quand les épreuves d’admissibilité sont passée, c’est à dire au mois de décembre, quoi. Donc en fait, on a décembre, janvier, février, mars, avril, on a 5 mois » - page 74.
Questo studio si propone di approfondire l'ipotesi di evoluzione del settore formazione istruttori di scuola guida e la sicurezza stradale. In collaborazione con il LEST / CNRS, associati con il centro in CEREQ Paca, è organizzato in due parti: la possibilità di estendere il partenariato pubblico per sviluppare un sistema di formazione e rinnovato il l'inventario del sistema di formazione. rifusione del settore della formazione professionale istruttori di scuola guida e sicurezza stradale.
L'Università della Provenza offre sul suo sito web il Lambesc License "Istruzione e Risk Management Road" brochure Scarica dettagliate) e Master Pro "Assistenza progetto pilota in materia di istruzione e del rischio di gestione" (brochure Scarica dettagliate, video di presentazione la testa).
Passaggi nello studio CEREQ sulla licenza "Istruzione e Risk Management Road" Lambesc. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 00:35 - - Permalien [#]
Tags : ,

23 novembre 2009

Licence Formation d’adultes dans la VAE et l’insertion

M.VialCe diplôme vise à mettre l’étudiant en condition de développer son pouvoir d’agir, son intelligence des situations professionnelles, d’accélérer son processus de professionnalisation, d’enclencher une dynamique de travail rigoureux et sur soi, et sur les procédures pertinentes, notamment aux dispositifs VAE et d’insertion pour permettre à l’autre d’apprendre tout au long de sa vie.
Secteurs professionnels concernés: Conseil en mobilité professionnelle, Conseil en orientation professionnelle, Bilans de compétences, Agent des cellules régionales d’information-conseil en VAE et des Points-relais, Accompagnement professionnel.
Débouchés: Conseiller en insertion, Conseiller VAE, Accompagnateur VAE, Accompagnateur à l’emploi, Participant au jury VAE, Formateur référent du suivi VAE, Suivi de parcours d’insertion.
Liste des activités visées par le diplôme: 1. Orienter vers un parcours pertinent, 2.Accompagner, 3. Expliciter les acquis de l’expérience, 4.Valider des compétences, 5. Organiser un suivi.
Le référentiel du diplôme ainsi que le référentiel d’activité du professionnel (voir michelvial.com) a été testé dans le cadre d’un programme européen Leonardo pour la professionnalisation des acteurs de la VAE (euroguideval.com). Télécharger la plaquette détaillée. Télécharger le référentiel licence EVA.

Mr. VialLicensing adulti Formazione in VAE e l'inclusione.
Il corso di laurea mira a condizione lo studente a sviluppare il suo potere di agire, le sue situazioni di lavoro di intelligence, per accelerare il suo processo di professionalizzazione, di impulsi di duro lavoro e di auto, e le relative procedure, VAE compresi i dispositivi e l'integrazione per consentire agli altri di imparare per tutta la vita. Il programma di studi per il diploma e il repository di attività professionale (vedi michelvial.com) è stato testato come parte di un programma europeo Leonardo per la professionalizzazione degli attori VAE (euroguideval.com). Scarica la brochure dettagliata. Scarica la licenza repository EVA. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 11:44 - - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2009

La filière professionnelle du secteur formation à la Sécurité Routière

http://www.educaix.com/images/sciences-education.jpgLa filière professionnelle du secteur formation à la Sécurité Routière (D.U., Licence et Master) du Département des Sciences de l’Éducation prépare aux métiers de la formation, de la gestion des risques routiers.
Ce Diplôme d’Université privilégie les systèmes et dispositifs de l’alternance dans la formation professionnelle. Il prend en considération les métiers pour lesquels la fonction formation est centrale, notamment dans le secteur de la sécurité routière. Il se propose d’élargir les compétences et la culture des étudiants afin de leur permettre d’élaborer un projet professionnel dans les métiers concernés. Conditions d'accès: Niveau Bac, Recrutement sur dossier et entretien éventuel 
Le Département des Sciences de l’Éducation de l’Université de Provence, en partenariat avec la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières (DSCR) du Ministère des Transports, l’Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS), l’Institut National de Sécurité Routière et de Recherches (INSERR), propose une Licence Sciences Humaines et Sociales, Mention Sciences de l’Éducation, Option Sécurité Routière, spécifique à la formation de la gestion des risques routiers.
Il propose également un Master "Education et formation", Option Accompagnement de projet en éducation routière et gestion des risques. Présentation vidéo de la responsable.
http://www.educaix.com/images/sciences-education.jpgThe vocational training sector to the Road Safety (DU, License and Master) of the Department of Educational Sciences is preparing for careers in education, management of road risks. The Department of Educational Sciences at the University of Provence, in partnership with the Directorate of Safety and Road Traffic (DSCR) of the Ministry of Transport, the National Institute for Research on Transport and Safety (INRETS), the National Institute of Road Safety and Research (INSERR), offers a license Humanities and Social Sciences, Legal Sciences of Education, Road Safety Option, specific training for managing road risk. More...

Posté par pcassuto à 02:07 - - Permalien [#]
Tags : , , ,