03 août 2012

Un programme Erasmus pour les entrepreneurs

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Le programme "Erasmus pour jeunes entrepreneurs" est un programme d'échanges transfrontaliers qui offre aux jeunes et aux futurs entrepreneurs la possibilité de se former auprès d'entrepreneurs chevronnés dirigeant de petites entreprises dans d'autres pays de l'Union européenne.
Cet échange d'expériences permet aux nouveaux entrepreneurs d'acquérir, au contact d'un entrepreneur expérimenté, les compétences indispensables à la bonne gestion d'une petite entreprise. L'entrepreneur d'accueil bénéficie quant à lui d'un regard neuf sur son entreprise. C'est également l'occasion pour lui de coopérer avec des partenaires étrangers ou d'en savoir plus sur de nouveaux marchés. Le séjour est partiellement financé par l'Union européenne.
Ce programme est destiné aux:
- nouveaux entrepreneurs qui projettent sérieusement de lancer leur propre activité ou qui ont déjà monté leur entreprise au cours des trois dernières années.
- entrepreneurs expérimentés propriétaires ou administrateurs d'une PME implantée au sein de l'Union européenne.
En savoir plus sur ce programme : http://www.erasmus-entrepreneurs.eu/.
Voir aussi Erasmus pour jeunes entrepreneurs, Qu’est-ce que le programme Erasmus pour jeunes entrepreneurs.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Το πρόγραμμα «Erasmus για νέους επιχειρηματίες» είναι ένα πρόγραμμα του διασυνοριακού εμπορίου που προσφέρει στους νέους και επίδοξους επιχειρηματίες την ευκαιρία να εκπαιδεύσει με έμπειρους επιχειρηματίες που οδηγούν τις μικρές επιχειρήσεις σε άλλες χώρες της Ευρωπαϊκής Ένωσης.
Αυτή η ανταλλαγή εμπειριών επιτρέπει στους νέους επιχειρηματίες να αποκτήσουν, σε επαφή με έναν έμπειρο επιχειρηματία, οι δεξιότητες που είναι απαραίτητες για την επιτυχή διαχείριση μιας μικρής επιχείρησης
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 07:19 - - Permalien [#]
Tags :


21 juillet 2012

Programme Erasmus - l’Agence Education Formation fait le point

Par Olivier Rollot. L’Agence Europe Éducation Formation France vient de publier une passionnante étude sur la mobilité étudiante Erasmus. L’occasion de revenir sur un programme créé en 1987 par un homme visionnaire, l’Italien Domenico Lenarduzzi (lire cet entretien qu’il a donné en 2011), et qui aura permis à 3 millions d’étudiants de partir en mobilité d’ici à la fin 2012-2013.
4% des étudiants européens bénéficient du programme Erasmus

Ce sont très exactement 213 266 étudiants européens qui ont participé au programme Erasmus au cours de l’année académique 2009-2010. Une année qui marque une forte progression (+7,4%) par rapport à l’année précédente grâce essentiellement à la possibilité d’effectuer des stages pour 35 500 étudiants. Le budget annuel du programme dépasse les 415,25 millions d’euros et bénéficie à 2 982 établissements d’enseignement supérieur dans 33 pays.
Cette même année, la France a envoyé plus de 30 000 étudiants étudier ou travailler en Europe tandis qu’elle en accueillait plus de 26 000. Cela en fait le deuxième pays d’expatriation derrière l’Espagne (31 500 étudiants) et devant l’Allemagne (28 854). En moyenne, la proportion d’étudiants qui partent en mobilité dans le cadre d’Erasmus s’élève à 0,94%. Avec 1,39%, la France se situe au-dessus de la moyenne européenne, derrière par exemple l’Espagne (1,73%) mais devant l’Allemagne (1,18%) ou l’Italie (1,05%). « Si l’on projette ces données sur l’ensemble de la population étudiante en partant du postulat que la durée moyenne des études dans l’enseignement supérieur est de 4 à 5 ans en moyenne, on peut estimer que sur l’ensemble de la population étudiante, 4% des étudiants européens auront bénéficié du programme Erasmus », soulignent les promoteurs de l’étude.
Si les étudiants espagnols voyagent beaucoup, l’Espagne reçoit également beaucoup d’étudiants et se place à la première place des destinations privilégiées par les étudiants européens avec 35 389 étudiants, soit 16,6% du total des étudiants Erasmus. La France se classe également là à la deuxième place avec 26 141 étudiants, devant le Royaume-Uni (22 650 étudiants) et l’Allemagne (22 509). Au total, France, Allemagne et Italie sont « exportateurs nets » d’étudiants quand l’Espagne et surtout le Royaume Uni sont « importateurs » (voir le tableau ci-dessous). Dans le cas de ce dernier, ce sont même deux fois plus d’étudiants de toute l’Europe qui viennent de l’autre côté de la Manche (22 650 étudiants) qui n’en partent (11 723).
Quel profil pour les étudiants Erasmus?

Selon plusieurs études européennes compilées dans l’étude, le profil type de l’étudiant Erasmus est « une étudiante en troisième année de Licence de droit ou sciences sociales ou humaines, dont l’un des parents au moins a étudié dans le supérieur et dont la famille est plutôt aisée ». Pour l’année académique 2009-2010, l’âge moyen des étudiants Erasmus était en effet de 23,5 ans avec 62% de femmes, soit une part légèrement supérieure à celle des femmes dans la population étudiante globale (55,2%). Ils sont d’abord issus des filières « Sciences sociales, droit, économie » (35%), « Lettres et Sciences Humaines » (33%), et « Ingénierie, production et construction » (12%). 58% avait au moins un de leurs parents qui avait étudié dans l’enseignement supérieur.
Pour 82 %, Erasmus était le premier séjour d’études à l’étranger. Mais pas le dernier! Comme le souligne le sondage Generation Mobility publié en 2007 sur les étudiants « migrateurs », un quart des étudiants Erasmus a ainsi fait plus de deux séjours d’études à l’étranger et a visité 5 pays dans les deux dernières années. 35% des étudiants préféraient travailler à l’étranger et plus de la moitié des répondants déclarent parler 3 ou 4 langues (langue maternelle incluse). Une vraie Génération Erasmus!

Με Olivier Rollot. Η Agence Europe Παιδείας Σχηματισμός Γαλλία μόλις δημοσίευσε μια συναρπαστική μελέτη της κινητικότητας φοιτητών Erasmus. Την ευκαιρία να επιστρέψει σε ένα πρόγραμμα που δημιουργήθηκε το 1987 από έναν άνθρωπο με όραμα, ο Ιταλός Domenico Lenarduzzi (διαβάστε αυτό συνέντευξη που έδωσε το 2011), η οποία επέτρεψε 3 εκατομμύρια φοιτητές να πάνε για την κινητικότητα των Μέχρι το τέλος του 2012-2013.
4% των Ευρωπαίων φοιτητών λαμβάνει το πρόγραμμα Erasmus

Αυτά είναι ακριβώς 213 266 Ευρωπαίους φοιτητές που συμμετείχαν στο πρόγραμμα Erasmus κατά το ακαδημαϊκό έτος 2009-2010.
Μια χρονιά που σηματοδοτεί μια σημαντική αύξηση (7,4%) σε σύγκριση με το προηγούμενο έτος, κυρίως λόγω της δυνατότητας να κάνουν πρακτική άσκηση για 35.500 φοιτητές. Ετήσιος προϋπολογισμός του προγράμματος υπερβαίνει τα € 415,25 εκατομμύρια και τα οφέλη 2.982 ιδρύματα τριτοβάθμιας εκπαίδευσης σε 33 χώρες. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 22:51 - - Permalien [#]
Tags :

27 mai 2012

Statistics for all

http://www.lifelonglearning.fr/logos/Agence/logo-agence-rouge.pngStatistiques du Lifelong Learning Programme. L'agence 2E2F, en partenariat avec les agences nationales européennes en charge du programme EFTLV, publiera en juin 2012 une plateforme web dédiée aux statistiques du programme EFTLV. En savoir plus.
Ce projet est développé par l'agence nationale française: Agence Europe-Education-Formation France, en partenariat avec les Agences Nationales LLP.
Statistiques et graphiques

Programme d'éducation et de formation tout au long de la vie - Statistiques
    Statistiques globales du programme LLP
    Statistiques par action du programme
Mobilité Erasmus - Statistiques
    Mobilité étudiante Erasmus
    Mobilité enseignante Erasmus
    Mobilité des personnels Erasmus.
Cartes européennes et régionales

Programme d'éducation et de formation tout au long de la vie - Répartition régionale du financement
    Programme d'éducation et de formation tout au long de la vie - Répartition régionale du financement
    Action par action - Répartition régionale du financement
Mobilité Erasmus
    Mobilité étudiante Erasmus - Pays de destination
    Mobilité étudiante Erasmus - Régions d'envoi
    Mobilité enseignante Erasmus - Pays de destination
    Mobilité des personnels Erasmus - Pays de destination
Partenariats
    Partenariats - Pays de destination
    Partenariats - Régions d'envoi
La carte des porteurs de projets.

Posté par pcassuto à 23:51 - - Permalien [#]
Tags :

The Ultimate Erasmus-Orgasmus Experience

http://oxfordstudent.com/wp-content/uploads/2012/04/logo24.jpgWhen Erasmus began it was little-known, and promised nothing more than mobility and educational enrichment. Today it has become the infamous international social party network that allows European students to live a lavish lifestyle abroad under the pretext of studying. Whilst I’ve been studying in Oviedo, Spain, I’ve had enough contact with the students living the Erasmus lifestyle to be able to pass on a few of the things I’ve learnt.
It’s no secret that the colloquial name for the programme is ‘Orgasmus’, a pretty self-explanatory term. An athletic, fun-loving American student gives the candid summation “the average weekend night involves partying until 7 in the morning while ordering  1 euro tequila shots (in Spanish), getting rejected by hot Spanish women, ordering a kebab at 5am (in Spanish) and dancing all night (to obnoxious yet catchy Spanish songs).” However, he readily admits that scoring with the other Americans and Erasmus students has been far easier: “Honestly, I was never this smooth at home…”
A young, womanizing Spanish friend of mine commented that he always goes for Erasmus girls on nights out as they’re so easy. That’s why the Erasmus bar is the busiest in Oviedo. It’s safe to say that these apparently looser foreign students are not a reflection of the prudish nature of the Spaniards, but more of a lifestyle which allows Erasmus students to go out and meet new people every night of the week, be themselves, or even re-invent themselves for a semester or two.
Students far away from home are always hugely supportive of each other, and it is hardly surprising that as well as drunken encounters in dodgy back-street bars, many make friends for life. One student who has come to Oviedo all the way from New Zealand says “they say an exchange is not a year in your life but a life in a year and I don’t think I could explain my time here in any other way.” Returning home after forming such close bonds with people from all over the world is a bitter-sweet experience. Even those that are excited to return to their family and friends feel huge sadness knowing how many of these people they will never get to see again. For others, there is a worry that their return to life at home can never live up to their experiences over the past year. One relatively wild English student from Aberystwyth knows that drinking will never be the same: “the drinking culture is very different in Spain and England. In Spain they just drink casually and pleasantly all day and know their limits, whereas in England we have to get absolutely wasted before we even set foot outside the house.”
However, living abroad for a year doesn’t just give you a licence to stay up partying all night. Almost every student who embarks on an Erasmus exchange returns fluent in both English and the language of the country in which they were studying. Even those intrepid students who brave countries such as Finland, whose language is said to be like no other, and thus almost impossible to master, still return with an excellent grasp of the language. Although the things students learn in the classroom are fundamental in terms of grasping the basics, it’s the everyday interactions that make you into a real ‘citizen of the world’. One girl making the most of her exchange here says: “your professors will lecture about formalities, but it’s only with experience that you can ask the DJ to play your favourite song on a Saturday night, or flirt with a Spaniard across the bar.”
One would be surprised how much I have learnt about my own language as well. Namely I have discovered just how different variants of English can be. When I left, I thought my only communication troubles would be in foreign tongues; in fact, the majority have been thanks to my ‘quaint’ and ‘ridiculous’ British English. In America, it would be frowned upon to “get off” in a club, or to “rub out” in class, you wouldn’t have a “tactical chunder”, you would “pull the trigger”, and if you “do it live” you’re not on TV, but planning to have a spontaneous night out.
Another important lesson I have learnt is the value of some English institutions, which I had previously considered useless: banks, for example. I have never been as taken aback as the day that a branch of Santander, when I asked why they were never open after lunch as they claimed to be, told me that after midday they work with the lights out to try and dissuade as many customers as possible!
Anyone who tries to claim that the ‘Erasmus-Orgasmus’ experience has been undermined and ruined in recent years should first embark on a year abroad themselves. I don’t know anyone who has lived the experience who wouldn’t claim it to have been one of the best of their lives, and who wouldn’t wish to do it all over again, given the opportunity. For me, the best part has been meeting so many fantastic people, and now the hardest part, fast approaching, will be having to say goodbye.

Posté par pcassuto à 01:52 - - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2012

Erasmus at 25: what is the future for international student mobility?

http://static.guim.co.uk/static/ad0511f704894b072867e61615a7d577d265dd03/common/images/logos/the-guardian/professional.gifBy Hans de Wit. Millions in higher education have benefited from the exchange programme but too much bureaucracy places it at risk.
The Erasmus Programme was initiated by the European Commission 25 years ago, in a time that the commission didn't even have a mandate on education. The community only had 11 members and the Iron Curtain was still present. Humble beginnings aside, 25 years on, the programme continues to have a great impact on the development of Europe and its higher education.
In 1987, 3,244 students spent part of their studies in another member country. Three million students have followed their example in the past 25 years and the number of countries has grown from 11 to 33, including non-EU members such as Croatia, Iceland, Liechtenstein, Norway, Turkey and Switzerland. The budget of the programme for the period 2007-2013 is €3.1bn.
More than in numbers of mobile students, the impact of the programme has been on the internationalisation and the reform of higher education. Erasmus has paved the way for the reform of European higher education under the Bologna Process, has been a pilot for its study point scheme ECTS, and was an initiator for the opening up to countries in central and eastern Europe to EU-membership, as it is for current aspiring candidate members. The programme stimulated both national governments and institutions of higher education to develop European and international strategies.
The proposal by the European Commission for a new "Erasmus for all" programme reflects this global approach to Erasmus and the ambition of the commission to extend the scope and targets of the programme: an additional five million students studying abroad between 2014 and 2020. Even in the UK – which has always been a small player in the programme due to the imbalance between continental students interested in studying in the UK and the limited mobility aspirations of British students (twice as many Erasmus students study in the UK than go from the UK to the continent to study) and the priority of recruitment of students as an income source - the interest for the programme is growing.
On 22 March 2012, the House of Lords European Union Committee released a publication on The Modernisation of Higher Education in Europe. The report expresses concern on the low levels of UK student outward mobility, and proposes that universities and the commission should promote mobility opportunities and make Erasmus placements more flexible. While the Bologna ministers of education in their recent biannual meeting in Bucharest kept firm to their aspiration to have 20% mobility, the figures though are showing a different picture. In most countries the number of mobile students is still below 5%. There is an increased concern about the focus on numbers and percentages, which moves away from the need to concentrate on the content and the quality of the international experience.
Student mobility – and internationalisation of higher education as such – is not a goal in itself but a means to enhance the quality of the educational experience and the international learning outcomes of the students. In the early years of the Erasmus programme, the enthusiasm of faculty – encountering their colleagues, learning about their curricula and teaching methods – was driving the success and the impact of the Erasmus programme. Erasmus has moved away from those inspiring days and has become too much a bureaucratic exercise, in which only numbers count. If the Erasmus programme would find something back of its focus on curriculum and learning outcomes of the past, not only it will enhance the quality of the experience but also will increase the interest of the faculty and the students, and as a result of that the numbers.
Hans de Wit is professor of internationalisation of higher education at the
Amsterdam University of Applied Sciences, and director of the Centre for Higher Education Internationalisation at the Catholic University in Milan.

Posté par pcassuto à 23:14 - - Permalien [#]
Tags :


11 mai 2012

Nouveau record pour Erasmus - les échanges d’étudiants augmentent de 8,5%

http://europa.eu/rapid/images/logo-europa.gifBruxelles, le 8 mai 2012 – Vingt-cinq ans après sa création, Erasmus est à la fois le plus connu des programmes européens et le système d’échange d’étudiants qui rencontre le plus de succès au monde. Plus de 231 000 étudiants ont obtenu une bourse Erasmus pour étudier ou se former à l’étranger au cours de l’année universitaire 2010-2011, ce qui constitue un nouveau record et une augmentation de 8,5 % par rapport à l’année précédente.
En mettant l’accent sur les langues, l’adaptabilité, la sensibilité interculturelle et le sens de l’initiative, Erasmus permet aux jeunes d’acquérir des compétences essentielles propres à améliorer leur capacité d’insertion professionnelle et à favoriser leur épanouissement personnel.
Depuis ses débuts, en 1987, le programme a ainsi permis à plus de 2,5 millions d’étudiants européens de partir à l’étranger pour étudier dans un établissement d’enseignement supérieur ou pour effectuer un stage en entreprise. Si la tendance actuelle se confirme, l’objectif de 3 millions d’étudiants Erasmus que s’est fixé l’Union européenne sera atteint en 2012-2013.
En 2010-2011, les destinations les plus prisées par les étudiants ont été l’Espagne, la France et l'Allemagne. Les Espagnols ont été les plus nombreux à partir à l’étranger, suivis des Français et des Allemands. En pourcentage de la population estudiantine nationale, c’est le Luxembourg qui a envoyé la plus forte proportion d’étudiants par-delà ses frontières (cf.
MEMO/12/310 pour le détail des chiffres). Pour la même année universitaire, le budget consacré par Erasmus à la mobilité des étudiants et des enseignants se montait à quelque 460 millions d’euros.
«Le programme Erasmus, qui fête cette année son 25e anniversaire, est l’une des plus grandes réussites de l’Union européenne. Les chiffres sont éloquents, et ils seraient plus impressionnants encore si nos ressources nous permettaient de répondre à la demande. Les séjours d’études et les stages Erasmus permettent d’acquérir des compétences qui sont plus précieuses que jamais en ces temps difficiles», a déclaré la commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou.
Sur l
’ensemble des étudiants qui ont bénéficié du programme Erasmus en 2010-2011, environ 190 000 ont choisi de passer jusqu’à 12 mois de leur cursus à l’étranger dans une université ou un établissement d’enseignement supérieur de l’un des 32 pays participants (les 27 États membres, mais aussi la Croatie, l’Islande, le Lichtenstein, la Norvège et la Turquie; quant à la Suisse, elle est devenue, en 2011-2012, le 33e pays à rejoindre Erasmus). Le nombre d’étudiants qui ont choisi l’option «Études» a crû de 7,2 % par rapport à 2009-2010. Depuis 2007, Erasmus soutient également les stages en entreprise à l’étranger, qui connaissent un succès croissant. En 2010-2011, un étudiant Erasmus sur six (soit près de 41 000 en tout) a choisi cette option; c’est 15 % de plus qu’en 2009-2010. Dans la plupart des pays participants, la demande est largement supérieure au nombre de bourses disponibles. La somme versée mensuellement par Erasmus, qui couvre une partie des coûts supplémentaires liés à l’installation à l’étranger et aux frais de voyage, était en moyenne de 250 euros – soit une légère baisse par rapport à l’année précédente (254 euros) –, ce qui a permis à davantage d’étudiants de bénéficier du programme. En outre, 40 000 bourses ont été octroyées au personnel et aux enseignants des universités pour enseigner ou se former à l’étranger, un chiffre en augmentation de 13% comparé à l’année précédente.
Contexte
La mobilité dans l
’apprentissage est un objectif clé de la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l’emploi. Elle est au cœur de l’initiative «Jeunesse en mouvement» de la Commission, qui s’appuie sur la réussite d’Erasmus.
En septembre dernier, la Commission a souligné dans sa stratégie de réforme de l
’enseignement supérieur (IP/11/1043) combien il était nécessaire d’offrir aux étudiants davantage de possibilités d’acquérir des compétences en poursuivant des études ou en se formant à l’étranger. L’Europe s’est fixé pour objectif de porter la mobilité des étudiants à 20 % au moins à la fin de la décennie. Actuellement, ils sont près de 10% à faire des études ou à se former à l’étranger avec le soutien d’Erasmus ou grâce à d’autres moyens, publics et privés; environ 4,5% d’entre eux bénéficient d’une bourse Erasmus. Le programme ne s’adresse pas seulement aux étudiants et au personnel universitaire. Il soutient aussi la coopération entre établissements d’enseignement supérieur en finançant des projets et des réseaux transnationaux. Erasmus a permis à ces établissements d’innover en matière d’enseignement et a amélioré les systèmes de reconnaissance des périodes d’études à l’étranger. Le programme a, de plus, favorisé le développement des services de soutien aux étudiants, ainsi que la coopération avec les dirigeants d’entreprises et les responsables institutionnels.
En novembre dernier, la Commission a présenté sa proposition «Erasmus pour tous» (
IP/11/1398), nouveau programme-cadre qui vise à fusionner Erasmus avec les autres dispositifs européens et internationaux centrés sur l’enseignement, la formation, la jeunesse et les sports. Il remplacerait à lui seul sept programmes. La Commission propose de le doter d’un budget de 19 milliards d’euros pour la période 2014-2020, soit une augmentation de 70 % environ par comparaison avec les sommes allouées sur sept ans aux différents programmes. Deux tiers des fonds d’«Erasmus pour tous» financeraient des bourses destinées à développer les connaissances et les compétences de leurs bénéficiaires. Le complément viendrait appuyer des actions de coopération entre les institutions, les entreprises et d’autres organisations.
Pour de plus amples informations:

MEMO/12/310
Le programme Erasmus en 2010-2011: explication des chiffres
Le programme Erasmus

Statistiques sur le programme
Erasmus
Site
web de Mme Androulla Vassiliou. Twitter: @VassiliouEU
Annexe 1: Programme Erasmus 2010-2011 – Nombre d’étudiants envoyés à l’étranger par pays

Annexe 2: Programme Erasmus 2010-2011 – Mobilité des étudiants Erasmus: pays d’origine et de destination
Annexe 3: Programme Erasmus 2010-2011 – Les cent établissements de l’enseignement supérieur accueillant le plus d’étudiants Erasmus

Annexe 4: Programme Erasmus 2009-2010 – Les cent établissements de l’enseignement supérieur accueillant le plus d’étudiants Erasmus
.

http://europa.eu/rapid/images/logo-europa.gif Brusel 8. mája 2012 - Dvadsaťpäť rokov po svojom vzniku, Erasmus je oba najznámejšie európske programy a študentské výmeny systém, ktorý spĺňa najúspešnejšia na svete. Viac než 231,000 študentov získalo grant Erasmus na štúdium alebo odbornú prípravu v zahraničí v akademickom roku 2010-2011, čo je nový rekord a nárast o 8,5% v priebehu roka predchádzajúci. Viac...

Posté par pcassuto à 18:02 - - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2012

France - Classement Erasmus des universités 2011

http://www.europe-education-formation.fr/images/elements/2011/bandeau-agence.jpgDécouvrez le classement 2011 des établissements "Erasmus" les plus dynamiques.
Le Palmarès des 20 universités françaises les plus performantes en termes de mobilité Erasmus Etude est défini par la mobilité d’étude sortante Erasmus rapportée à l’effectif global de l’université. C'est l'Université de Savoie qui est en tête depuis trois ans. Téléchargez le classement.
En région PACA, deux universités sont classées: l'Université de Provence et l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse.
L'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse est 8e pour 2010-2011. Elle régresse: 3e en 2009-2010 et 5e en 2008-2009.
L'Université de Provence est 19e pour 2010-2011.
Elle régresse: 14e en 2009-2010 et 13e en 2008-2009. Il faudra être attentif au résultat 2011-2012, Provence ayant fusionné au 1er janvier 2012 avec Méditerranée et Cézanne pour former Aix-Marseille Université (AMU).

http://www.europe-education-formation.fr/images/elements/2011/bandeau-agence.jpg Scopri le classifiche 2011 delle istituzioni "Erasmus" la più dinamica.
Le Top 20 università francesi di maggior successo in termini di studio Erasmus è definito dalla mobilità di studio Erasmus in uscita riportati nella dimensione complessiva dell'università.
Questa è l'Università di Savoia, che sta conducendo per tre anni. Scarica il ranking. Più...

Posté par pcassuto à 08:57 - - Permalien [#]
Tags :

13 avril 2012

Erasmus pour tous

http://www.senat.fr/fileadmin/templates/images/data/logo.pngProposition de résolution sur « Erasmus pour tous », le programme de l'Union européenne pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport
Rapport n° 495 (2011-2012) de Mme Dominique GILLOT, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, déposé le 4 avril 2012. Disponible au format PDF.
INTRODUCTION
.
Une proposition de règlement établissant un programme unique de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport, adoptée par la Commission européenne le 23 novembre 2011, a été transmise au Sénat au mois de décembre dernier, en application de l’article 88-4 de la Constitution. Conformément à l’article 73 quinquies du Règlement du Sénat, votre commission est appelée à examiner la proposition de résolution déposée par notre collègue Colette Mélot au nom de la commission des affaires européennes, sur ce nouveau programme intitulé « Erasmus pour tous ».
Afin de remplir les objectifs de la stratégie « Europe 2020 » de l’Union européenne au service d’ « une croissance intelligente, durable et inclusive », la Commission européenne a proposé, en effet, une nouvelle base légale en vue de réunir au sein d’un programme unique l’ensemble des mécanismes européens et internationaux actuellement mis en oeuvre dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Votre rapporteure souligne que les motivations qui sous-tendent cette fusion sont principalement de deux ordres:
- dans un souci de valorisation du capital humain de l’Union européenne, il s’agit de rendre les programmes communautaires plus accessibles, de favoriser la capitalisation des parcours, expériences et formations, de développer l’emploi des jeunes et de faciliter leur mobilité universitaire et professionnelle;
- dans le cadre des perspectives financières de l’Union européenne pour la période 2014-2020, il s’agit de consacrer des moyens renforcés à l’action communautaire en faveur de l’employabilité des jeunes et de la formation continue, tout en poursuivant des objectifs de rationalisation, de simplification et de lisibilité des programmes.
Une première position commune du Conseil sur la proposition de règlement de la Commission européenne devrait intervenir le 11 mai 2012. Le vote en commission et la lecture en séance plénière au Parlement européen sont, eux, prévus pour le 9 octobre 2012.
I. LA POLITIQUE COMMUNAUTAIRE EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE FORMATION DOIT ÊTRE REPENSÉE DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE « EUROPE 2020 »

A. DES PROGRAMMES AU SUCCÈS CONSIDÉRABLE MAIS DISPERSÉS ET INSUFFISAMMENT COORDONNÉS
1. Des succès indiscutables
2. Une multiplicité de dispositifs qui pose la question de la rationalisation et de la simplification des structures
B. UN NOUVEAU PROGRAMME AU SERVICE DE LA VALORISATION DU CAPITAL HUMAIN DE L'UNION EUROPÉENNE
1. Un effort soutenu renouvelé en faveur du capital humain pour la période 2014-2020
2. Les principales dispositions de la proposition de règlement « Erasmus pour tous »
a) Une nouvelle approche pour la mobilité
b) L'inclusion d'un chapitre spécifique consacré au sport
c) Une démarche renforcée d'évaluation de la gestion et de la performance
d) La mise en place d'un mécanisme européen de garantie des prêts au bénéfice des étudiants de master
e) Un budget considérablement renforcé dans le cadre des perspectives financières pour la période 2014-2020
II. LA COMMISSION DES AFFAIRES EUROPÉENNES RÉAFFIRME SON SOUTIEN À UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE AMBITIEUSE EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN

A. LA COMMISSION DES AFFAIRES EUROPÉENNES SOUSCRIT AUX OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA PROPOSITION DE RÈGLEMENT
B. LA PROPOSITION DE RÉSOLUTION APPELLE LES AUTORITÉS COMMUNAUTAIRES À MODIFIER LA PROPOSITION DE RÈGLEMENT SUR UN CERTAIN NOMBRE DE POINTS
C. LES POSITIONS DÉFENDUES PAR LES GOUVERNEMENTS ET PARLEMENTS NATIONAUX DES ÉTATS MEMBRES
1. Les positions défendues par le Gouvernement français au sein du comité de l'éducation du Conseil de l'Union européenne
2. Les positions défendues par le gouvernement britannique
3. Les positions défendues par les parlements nationaux d'autres États membres
a) Le Bundesrat allemand
b) Le Sénat italien
c) La Chambre des députés du Grand-duché du Luxembourg
III. VOTRE COMMISSION SOUTIENT L'ADOPTION PAR LE SÉNAT DE LA PROPOSITION DE RÉSOLUTION DE LA COMMISSION DES AFFAIRES EUROPÉENNES

EXAMEN EN COMMISSION
LA PROPOSITION DE RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR LA COMMISSION DE LA CULTURE, DE L'ÉDUCATION ET DE LA COMMUNICATION
LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES.
http://www.senat.fr/fileadmin/templates/images/data/logo.png ~ ~ V Návrh uznesenia o "Erasmus pre všetkých" programu Európskej únie pre vzdelávanie, odbornej prípravy, mládeže a športu
Správa č 495 (2011-2012) pani Dominique Gillot, v mene Výboru pre kultúru, vzdelávanie a komunikáciu, podanej 04.4.2012.
K dispozícii vo formáte PDF.
ÚVOD.

Návrh nariadenia, ktorým sa zavádza unikátny program Európskej únie pre vzdelávanie, odbornú prípravu, mládeže a telovýchovy, ktorý bol prijatý Európskou komisiou dňa 23. novembra 2011, bola odovzdaná do Senátu v decembri minulého, v súlade V článku 88-4 Ústavy.
Podľa článku 73 d Senátu, je váš výbor požiadaný, aby zvážila návrh uznesenia predložil náš kolega Melot Colette mene Výboru pre európske záležitosti, o tomto novom programe "Erasmus pre všetkých". Viac...

Posté par pcassuto à 18:17 - - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2012

Génération Erasmus - 25 ans

http://www.2e2f.fr/images/Agence/25ans/affiche-25-ans.jpgLe programme ERASMUS a 25 ans cette année !
Erasmus fête ses 25 ans.
Le programme lancé en 1987 par la Commission européenne est le résultat de plusieurs années d'initiatives communautaires.
Dès 1971, les neuf ministres de l'Education de la Communauté européenne se mettent d'accord sur le principe d'une coopération dans le domaine de l'éducation.
En 2012, l'agence Europe-Education-Formation France lance l'initiative "Génération Erasmus". Elle va ainsi organiser ou participer à de nombreux événements tout au long de l'année.
Découvrez notre web-documentaire Génération Erasmus.
http://www.2e2f.fr/images/Agence/25ans/web-documentaire.jpgQuelques informations sur le programme
Depuis la création du programme en 1987, plus de 2.2 millions d'Européens, dont près de 380 000 étudiants français, ont bougé dans toute l'Europe!
En 2010-2011:

31 665 étudiants Erasmus au départ de la France: 25 789 en mobilité d'étude et 5876 en mobilité de stage dans une entreprise.
La destination préférée des étudiants: Espagne, Royaume-Uni et Allemagne.

Posté par pcassuto à 17:40 - - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2012

Bordeaux - Comment Erasmus s'est enraciné à Bordeaux

http://www.democratesetcitoyens.fr/sites/default/files/actu/img/logo%20sud%20ouest.jpgPar Michel Monteil. Le programme européen d'échange d'étudiants a fêté ses 25 ans hier à son siège bordelais. L'université de Bordeaux s'était impliquée dès le début dans son action.
Deux cent cinquante étudiants vêtus d'un tee-shirt blanc et tenant un ballon rouge, ont formé un gigantesque chiffre « 25 » hier en début d'après-midi sur le quai des Chartrons. Face à eux, l'immeuble de l'agence Europe éducation formation France (2E2F) connue notamment pour Erasmus.
Bordeaux a ainsi donné le coup d'envoi du vingt-cinquième anniversaire de ce célèbre programme d'échange d'étudiants. L'université bordelaise a grandement contribué à la création d'Erasmus. C'était en 1987 et la gestation avait été longue et laborieuse. En France, la gestion de ce programme européen a été confiée à l'agence Socrates, dont les services sont alors partagés entre Paris et Bordeaux.
Dans les années 90, Michel Jouve, président de Bordeaux 3, université fortement investie dans l'échange d'étudiants, en devient le directeur. Faute de solution à Paris pour regrouper l'ensemble des services de l'agence, il trouve une oreille attentive en la personne d'Alain Juppé, le nouveau maire de Bordeaux.
De la Bourse aux Chartrons

En 1996, Socrates s'installe place de la bourse dans les locaux de la CCI. En 2003, l'ensemble des services est décentralisé et s'accompagne d'un déménagement au 25 quai des Chartrons. En 2007, l'agence prend son nom et son sigle (2E2F) actuels et a en charge, outre Erasmus, plusieurs programmes. « Nous sommes une institution européenne qui travaille avec la volonté de montrer que Bordeaux est aussi une ville européenne », dit Antoine Godbert, directeur. Moteur d'échanges, le siège du quai des Chartrons - agrandi l'an dernier - souhaite être mieux connu. Il a ouvert ses portes au public l'an dernier lors de la Journée du patrimoine. Il en sera de même cette année « pour que les Bordelais connaissent cette maison », précise Antoine Godbert.
87 salariés

Par ailleurs, des réunions du personnel de l'agence (87 salariés) se tiennent dans des lieux emblématiques de Bordeaux comme le musée des Arts déco, Cap sciences ou prochainement la base sous-marine. Outre la journée de lancement des 25 ans, hier, en présence notamment d'Alain Lamassoure, député européen, et d'Odile Quintin, présidente du Cercle Erasmus, Bordeaux accueillera divers événements. Le 11 octobre, les courts-métrages récompensés lors du festival Kino-session seront projetés au CAPC. « S'y ajoutera un événement artistique », promet Jean-Luc Prigent, directeur de cabinet de 2E2F.
Enfin, lors du festival de l'Eurocampulse tour, quatre groupes de rock européens donneront ensemble un concert d'ouverture. À la même époque, l'agence organisera une visite des Chartrons qui s'achèvera par un concert de musique baroque dans les salons XVIIIe de l'immeuble d'Erasmus.
%% Http://www.democratesetcitoyens.fr/sites/default/files/actu/img/logo 20sud 20ouest.jpgVed Michel Monteil. Det europæiske program for udveksling af studerende har fejret sit 25 års jubilæum i går på sit hovedkvarter i Bordeaux. Universitetet i Bordeaux blev inddraget fra starten i sin indsats.
To hundrede og halvtreds studerende klædt i hvid T-shirt og holder en rød ballon, dannede en gigantisk "25" tidligt i går eftermiddags om dok Chartrons.
Mod dem, bedst opbygningen af ​​Europa uddannelse uddannelse agentur Frankrig (2E2F) kendt for Erasmus.
Bordeaux har givet begyndelsen af ​​det 25. Årsdagen for denne populære udveksling af studerende program.
Universitetet Bordeaux var medvirkende til oprettelsen af ​​Erasmus. Det var 1987 og drægtighed var lang og besværlig. I Frankrig, var forvaltningen af ​​det europæiske program overdraget til agenturet Socrates, hvis tjenester er så delt mellem Paris og Bordeaux. Mere...

Posté par pcassuto à 10:19 - - Permalien [#]
Tags :