Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Formation Continue du Supérieur
31 mai 2013

Report urges N.J. to invest more in higher education

https://si0.twimg.com/profile_images/2760322217/8a84cdcd967a01e1320a97695422b985_bigger.jpegBy Leslie Brody. In a report issued Thursday, a Trenton-based public policy group urged New Jersey to invest far more in higher education to create jobs and boost the economy while helping students pay for college.
The group, New Jersey Policy Perspective, argued that instead of considering Governor Christie’s proposal for $1.6 billion in income tax credits over four years, leaders should add $325 million to tuition assistance grants and $400 million to the operating budgets of the state’s public colleges and universities during that period. It also recommended that $180 million be used to start public-private partnerships to innovate in science, biogenetics and technology. Gordon MacInness, an author of the report who sits on Rutgers University’s board of governors, said the first year of Christie’s proposed tax credit would put an average of about $1.96 in the pockets of eligible households – or the “price of a Whopper Jr. plus sales tax.” Read more...

30 avril 2013

How to Assess the Real Payoff of a College Degree

Subscribe HereBy Scott Carlson. Just listen to Dimitrius Graham sing. His voice soars up and down the scale like a bird carried on the wind. As a music major at Morgan State University, he seems keenly aware of certain realities about his life: His talent is undeniable and probably innate, and his future is promising but uncertain. He could make a career singing on Broadway or climbing the charts as a Billboard phenomenon. Or he could spend years singing for church groups and community theaters, for little or no money.
Because he went to college already able to sing, and because a career in singing is something of a financial crapshoot, one has to ask: Is he wasting his time and money, getting a degree in something that might not pay off? Mr. Graham, sitting in a campus food court with a group of friends, is quick with an answer. Read more...
19 janvier 2013

Invest in an MBA student and earn 5%

The Guardian homeBy Patrick Collinson. An innovative scheme allows investors to back bright students who are an excellent credit risk and have an exceptionally low default rate. Every year some of the world's brightest young adults start MBAs at top institutions such as Insead in Paris, Harvard and the London Business School. Many go on to run multinational corporations, earning huge salaries. But just as many struggle to find loans to cover the cost of a one-year programme, which can be around £60,000. Into the gap has stepped an innovative scheme, Prodigy Finance, which links tomorrow's business leaders with today's savers desperate to earn better interest.
MBA students at the top schools typically earn more than £70,000 a year after graduating, yet face unique problems finding the money to study. For example, an American going to Oxford's Said Business School is likely to be turned down for a loan by a British bank because he or she won't have a credit record in the UK. The same goes for a Brit heading to Harvard or Insead. The American or French bank won't have a clue how to score them. Read more...
19 janvier 2013

Near-Term Outlook Is Bleak for All of Higher Education, Moody’s Says

http://chronicle.com/img/photos/biz/icons/bottom-line-header.pngBy Don Troop. Across-the-board pressure on all of the revenue sources that support higher education has prompted Moody’s Investors Service to issue a negative short-term outlook for the entire sector in a report issued on Wednesday.
“It basically means that there’s nowhere to hide, even for diversified market leaders, the top-tier universities,” said Eva Bogaty, the credit-rating agency’s assistant vice president and analyst who wrote the report. For the past two years, research universities have escaped criticism from Moody’s because of their diverse sources of revenue. However, state-government appropriations, investment earnings, gifts, research grants, and patient-care reimbursements are all facing economic pressure, the report says. Read more...
5 novembre 2012

Investissements d’avenir - des milliards disponibles… mais peu de candidats dans le numérique

http://www.latribune.fr/img/header/logotribune.gifPar Sandrine Cassini. En trois ans, l’Etat s’est surtout engagé dans des subventions dédiées à des projets de recherche. Seulement 9,3 des 400 millions d’euros du FSN-PME ont été investis dans les start-up et la numérisation du cinéma a pris du retard. Seulement 87 millions sur une enveloppe de 3,6 milliards d’euros ont été effectivement décaissés.
C'est un paradoxe bien français. Pendant trois semaines, les entrepreneurs n'ont cessé de tirer la sonnette d'alarme sur le projet de loi de finance du gouvernement, prévenant de la sécheresse financière prochaine qui toucherait les start-up et le numérique en général. Pourtant, sur le papier, de l'argent, il y en a. Lancé par Nicolas Sarkozy en 2009, le grand emprunt -rebaptisé «Investissements d'avenir»- réservait une enveloppe de 4,25 milliards d'euros au numérique, soit via des subventions ou sous forme d'investissements. Une soulte tellement élevée au regard des besoins réels que le montant et la répartition ont été entre temps modifiés -450 millions d'euros sont partis à la banque de l'industrie et 200 autres millions destinés aux entreprises ont été réorientés vers le fonds national d'amorçage, déjà doté de 400 millions d'euros. Suite de l'article...
http://www.latribune.fr/img/header/logotribune.gif Με Sandrine Cassini. Μέσα σε τρία χρόνια, η κατάσταση είναι κατά κύριο λόγο ασχολούνται με την χρηματοδότηση διατεθεί στα ερευνητικά έργα. Μόνο 9,3 εκατ. ευρώ για τα 400-NTF ΜΜΕ έχουν επενδύσει στην εκκίνηση και σάρωση φιλμ καθυστέρησε. Μόνο 87 εκατομμύρια σε έναν προϋπολογισμό € 3,6 δισεκ. ευρώ εκταμιεύθηκε πραγματικ. Περισσότερα...
5 août 2012

Du nouveau dans le programme "Investissements d'Avenir"

http://www.redressement-productif.gouv.fr/files/investissement_avenir371.pngLe programme des Investissements d'Avenir vise à accompagner des projets qui placeront la France à la pointe de l'innovation. Il est doté d'une enveloppe globale de 35 milliards d’euros sur 10 ans. Les dernières actualités:
Résultats de l'appel à projets "plates-formes mutualisées d’innovations"
Les plates-formes mutualisées d’innovation visent à offrir aux entreprises, et tout particulièrement aux PME et aux entreprises de taille intermédiaires (ETI), des ressources mutualisées (équipements, personnels, services associés) qui permettent de mener à bien, en lien avec les pôles de compétitivité, des projets de recherche et de développement ainsi que des projets innovants. Grâce à cette mutualisation, les PME et ETI peuvent accéder à des équipements de haute technologie qu’elles n’auraient pas les moyens d’acquérir ou d’utiliser seules. Elles peuvent réaliser des tests et élaborer des prototypes, voire disposer de "living labs" (tests en environnement réel de services, d’outils ou d’usages nouveaux), contribuant ainsi à leur développement et à leur rayonnement.
    * En savoir plus sur cet investissement d'avenir.
    * Voir tous les appels à projets du programme des Investissements d'Avenir.
Zoom sur l'Ademe - L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Dans le cadre des Investissements d'Avenir, les principaux objectifs de l'Ademe sont:
    * d'accélérer les processus d’innovation sur des thématiques ciblées
    * de renforcer les avantages compétitifs stratégiques de la France
    * d'accélérer la transition de la France vers un modèle de croissance durable
L'Ademe s'est vu confier la gestion d'une partie des crédits d'investissements d'Avenir à hauteur de 2,850 Mds d'euros concernant les actions des quatre programmes suivants :
    * programme "véhicules du futur" : 1 Md€
    * programme "démonstrateurs et plateformes technologiques en énergie renouvelables et décarbonnées et chimie verte": 1,35 Md€
    * l'action "économie circulaire" du programme "démonstrateurs et plateformes technologiques en énergies renouvelables et décarbonnées": 0,250 Md€
    * le volet "réseaux électriques intelligents" du programme "développement de l'économie numérique": 0,250 Md€
En savoir plus sur le rôle de l'Ademe.
http://www.redressement-productif.gouv.fr/files/investissement_avenir371.png The Investments for the Future program aims to support projects that will place France at the forefront of innovation. It has a total budget of 35 billion euros over 10 years. The latest news:
Results of the call for projects "platforms of shared innovations"

Platforms shared innovation designed to provide businesses, especially SMEs and intermediate sized companies (ETI), pooled resources (equipment, personnel, related services) that allow to carry out in connection with competitiveness clusters, research projects and development and innovative projects.
Thanks to this pooling, SMEs and ETI can access high-tech equipment that they could not afford to acquire or use only. They can conduct testing and prototyping, and even have "living labs" (in real environment testing services, tools or new uses), thus contributing to their development and their influence. More...
3 août 2012

UNEDIC - Investisseurs/Investors

http://www.unedic.org/images/site/mini/95410511.jpgBienvenue dans l'espace dédié aux investisseurs! Welcome to the section dedicated to investors!
Dans la continuité de sa politique de financement, votée par le conseil d’administration du 26 juin 2009, l’Unédic a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la continuité du service des allocations chômage. Ainsi, elle met actuellement en place un programme EMTN permettant de lever jusqu’à 12 Mds€ sur les cinq prochaines années.
In continuation with its financing policy, voted by the Board on 26 June 2009, Unédic made the necessary arrangements to guarantee the continuity of the payment of unemployment benefits. Thus, Unédic is currently implementing an EMTN programme to raise up to €12bn over the next 5 years.
Communiqué de Presse

    * Février 2012 : L'Unédic lève 3,85 milliards d'€ conformément à la stratégie financière validée par son Conseil d'administration en février 2012.
L'Unédic lève 3,85 milliards d'€ conformément à la stratégie financière validée par son Conseil d'administration en février 2012.

Dans la semaine du 20 février 2012, l'Unédic a réalisé deux émissions obligataires sur des maturités de 3 et 7 ans et un deuxième abondement de l’émission réalisée en mars 2011. Le montant total levé est de 3,85 milliards d'€. Ces opérations, garanties par l’Etat, ont rencontré un vif succès, confirmant la qualité et l'attractivité de la signature de l'Unédic. Les investisseurs sur ces opérations ont été français (45,9%), européens(37,4%), asiatiques (9,4%).
Par ces émissions, l'Unédic réalise plus de la moitié du programme planifié pour cette année dans des conditions favorables de marché.
En février 2012, le Conseil d’administration de l’Unédic avaient pris la décision d'adapter la stratégie financière pour permettre à l'Unédic de faire face à l’augmentation des dépenses de l'Assurance chômage.
Documents de référence

    * Présentation investisseurs 2012
    * Dossier de Présentation Financière - Programme de Billets de Trésorerie
    * Prospectus de Base EMTN
    * Supplément au Prospectus Base
    * Garantie d'Etat
    * 2009 4mds€ - Conditions définitives
    * 2011 1.5mds€ - Conditions définitives
    * 2011 Tap 150M€ - Conditions définitives
    * 2012 Tap 350 M€ - Conditions définitives
    * 2011 250 M€ - Conditions définitives
    * 2015 2.5mds€ - Conditions définitives
    * 2019 1md€ - Conditions définitives
Reference documents

    * Investor presentation 2012
    * Base prospectus EMTN
    * 2012 Tap € 350 M - Final Terms
    * 2015 € 2.5bn - Final Terms
    * 2019 € 1bn - Final Terms
    * Decree of the French Minister for Economy dated 16 March 2011
Rapports des agences de notation - Programme EMTN / Rating letter / EMTN Program

    * Fitch Ratings - Rating Letter - EMTN Program
    * Moodys - Rating Letter - EMTN Program
    * Standard and Poor's - Rating Letter - EMTN Program
Informations financières / Financial statements

    * Rapport financier 2010
    * Financial Report 2010
    * Rapport financier 2009
    * Financial Report 2009
    * Rapport financier 2008
    * Financial statements 2008
    * Rapport financier 2007
Rapports des agences de notation / Credit analysis

    * 01/17/2012 Standard & Poor’s: Unedic Long-Term Ratings Lowere To 'AA+' From 'AAA' Following Similar Action On France
    * Communiqué de presse du 22/12/2011: L’Unédic s’interroge sur les méthodologies de notation
      après la modification par Fitch de la perspective de sa note à long terme.
    * Communiqué de presse du 08/12/2011: L’Unédic s'étonne d'être placée mécaniquement sous surveillance négative par Standard&Poor’s.
      En 2011, la notation AAA de l’Unédic a été confirmée par les agences de notations Moody’s, Standard & Poor’s  et Fitch Ratings.
      In 2011, AAA rating of Unédic by agencies was recently confirmed by Moody’s, Standard & Poor’s  and Fitch Ratings
    * Fitch Ratings 's letter
    * Standard&Poor's letter
    * Moody's confirmation letter
Rapport Moody's sur la dette sociale de la France / France's Social Insurance System (mai 2010)
    * Moody's commentaire spécifique (Mai 2010)
    * Moody's special comment (May 2010)
Contact us / Contactez-nous
Unédic - Philippe Eberschweiler, Directeur Finances et Trésorerie/C.F.O. Email: investors@unedic.fr. Phone: +33 1 44 87 64 47
30 mars 2012

Investissements d'avenir - les performances des régions

http://media.education.gouv.fr/image/3_-_mars_2012/35/6/FRANCE_REGIONS_210127_211356.48.jpgLa mise en œuvre des Investissements d’avenir – programme de 35 milliards d'euros dont 22 milliards destinés à l'enseignement supérieur et à la recherche –, est désormais terminée. A l'issue des 25 appels à projets, 14 programmes de recherche ont été mis en œuvre, 1400 projets déposés, 400 projets sélectionnés par un jury international indépendant, et 30 000 chercheurs sont concernés dans plus d’une centaine de villes. L’excellence de tous les territoires a été valorisée, comme l’agronomie en Languedoc-Roussillon, les sciences humaines et sociales en Lorraine, ou encore les sciences des matériaux à Poitiers. Zoom sur les projets retenus et les financements par région.
>
Les points forts des régions. La vue d'ensemble des Investissements d'Avenir affectés par régions à l'issue des vagues 1 et 2.
Appel à projets Pôles hospitalo-universitaires en cancérologie destiné à faire émerger des centres d'excellence dans le domaine de la recherche sur le cancer: sélection de 2 lauréats (20 mars 2012).
Appel à projets Initiatives d'excellence en formations innovantes: les 37 projets labellisés IDEFI couvrent des champs de formation variés et une large palette de thématiques (13 mars 2012).
Appel à projets Instituts d'excellence sur les énergies décarbonées: la France dispose désormais de 9 instituts d'excellence dans des domaines énergétiques et climatiques porteurs (9 mars 2012).
Investissements d'Avenir vagues 1 et 2, points forts des régions

La mise en œuvre des Investissements d'avenir - programme de 35 milliards d'euros dont 22 milliards destinés à l'enseignement supérieur et à la recherche -, est désormais terminée. A l'issue des 25 appels à projets, les résultats sont positifs avec 14 programmes de recherche mis en œuvre, 1400 projets déposés, plus de 400 projets sélectionnés par un jury international indépendant, 30 000 chercheurs concernés dans plus d'une centaine de villes, 80% des lauréats de la 1ère vague ayant reçu un premier versement en mars 2012. L'excellence de tous les territoires a été valorisée, comme l'agronomie en Languedoc-Roussillon, les sciences humaines et sociales en Lorraine, ou encore les sciences des matériaux à Poitiers. Zoom sur les projets retenus et les financements par région.
Point d'étape
Un effort de 22 milliards d'euros

Les investissements d’avenir constituent un effort de 22 milliards d'euros pour le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche. La totalité des crédits est désormais engagée.
Ils procèdent d’une double conviction:
    * La conviction de l’excellence française et la confiance dans notre communauté scientifique.
    * La conviction que ces investissements sont la source de la croissance d’aujourd’hui et de demain.
Mise en œuvre des Investissements d’Avenir

La mise en œuvre des investissements d’avenir est désormais terminée
    * Le 13 mars 2012, le résultat du dernier appel à projet a été proclamé. 14 programmes de recherche ont été mis en œuvre sous forme de plus de 25 appels à projets. Près de 1400 projets ont été déposés: c’est le symbole de l’enthousiasme des chercheurs.
    * Au total, plus de 400 projets ont été sélectionnés par un jury international indépendant, concernant plus de 30 000 chercheurs, dans plus d’une centaine de villes.
    * Afin que ces projets puissent démarrer rapidement, le rythme des versements a été accéléré: au 15 mars 2012, 80% des lauréats de la 1ère vague ont reçu un premier versement. Les initiatives d’excellence et les laboratoires d’excellence de la 2ème vague bénéficieront d’une avance pour démarrer leurs projets.
Excellence de la Recherche en France

La France peut s’appuyer sur l’excellence de sa recherche quel que soit l’endroit où elle se trouve
Ces investissements arment la France dans la compétition mondiale de l’intelligence, avec la constitution d’ensembles que les chercheurs et étudiants du monde entier rêveront de rejoindre autour des 8 initiatives d’excellence qui tireront l’ensemble de notre paysage de recherche vers le haut.
Mais l’excellence de tous les territoires a été valorisée, comme l’agronomie en Languedoc Roussillon, les Sciences Humaines et Sociales en Lorraine, ou les sciences des matériaux à Poitiers. Certains territoires, comme la Picardie, bénéficieront de moyens très importants par rapport à la place qu’ils occupent dans la production scientifique.
Compétitivité au niveau mondial

Ces projets vont permettre à la recherche française de rester compétitive au plus haut niveau mondial. Ils vont changer le quotidien des chercheurs, des entreprises et de tous les Français
    * Ils restructurent notre industrie autour de nouvelles filière porteuses de croissance comme les nouveaux matériaux à Nantes et en Lorraine ou les énergies décarbonnées en Rhône-Alpes.
    * L’innovation est au cœur des projets qui sont tous conçus en partenariat avec des entreprises pour accompagner la croissance de nos P.M.E. et générer de nouveaux emplois.
    * Ils vont changer la vie des français, notamment parce qu’ils s’attaquent aux problèmes majeur de santé publique et ouvrent des perspectives de nouvelles thérapies pour traiter des maladies comme le cancer, l’obésité, le diabète ou Alzheimer.
La vue d'ensemble des Investissements d'Avenir affectés par régions à l'issue des vagues 1 et 2.
http://media.education.gouv.fr/image/3_-_mars_2012/35/6/FRANCE_REGIONS_210127_211356.48.jpg~~VGennemførelsen af investering i fremtiden - program for 35 milliarder euro, 22 milliarder til højere uddannelse og forskning - er nu afsluttet i slutningen af 25 opkald til projekter, 14 forskningsprogrammer. er blevet implementeret, projekter, der indsendes i 1400, er 400 projekter udvalgt af en uafhængig international jury, og 30 000 forskere er involveret i mere end hundrede byer. Den høje kvalitet af alle områder blev vurderet, såsom agronomi i Languedoc-Roussillon, humaniora og samfundsvidenskab i Lorraine, eller materialevidenskab ved Poitiers. Fokus på udvalgte projekter og finansiering efter > Den Overblik af investeringer for de fremtidige ramte områder efter bølger 1 og 2. Mere...
27 mars 2012

Les principaux fonds d’investissement présents en France dans le système éducatif dans « Campus »

http://lemonde-emploi.blog.lemonde.fr/files/2012/03/Monde-Campus-CouvertureMars20121.jpgLe dernier numéro du magazine « Le Monde Campus », qui connaît deux parutions par an, est distribué gratuitement sur les campus universitaires ou lors de manifestations étudiantes auxquelles Le Monde participe.
Il est possible d'obtenir un exemplaire gratuit du  "Monde Campus" sur simple demande par mail, à l’adresse suivante: campus@mondepub.fr en précisant vos nom, prénom, adresse postale complète.
Vous pouvez aussi télécharger le pdf sur le blog du "Monde Campus" en cliquant sur la couverture du "Campus" (colonne de droite).
"Le Monde Campus" est articulé autour de deux dossiers que complètent un ensemble de sujets qui ressortent de ces thématiques.

Dans l’édition livrée le 22 mars, un article titré « Les écoles privées, un filon pour les investisseurs », signé Isabelle Rey-Lefebvre, fait le point - pages 38-39 - sur ce marché qui pèse aujourd’hui près de 2 milliards d’euros et que se partagent huit acteurs majeurs. Nous vous présentons l’intégralité de ce panorama qui a été réduit dans la publication par manque de place.
Les principaux fonds d’investissement présents en France dans le système éducatif

- Duke Street
, fonds britannique, revendique plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et autant d’actifs sous gestion, et est actuellement présent dans douze entreprises, de la restauration asiatique (Wagamama) à la distribution (Sandpiper), en passant par le paiement en ligne (Payzone) ou la vente de croisières (QCNS Cruise).
Duke Street a commencé à investir dans l’enseignement supérieur privé en 2010 et a créé, en 2011, en France, EduServices qui rassemble notamment Pigier (secrétariat, métiers de l’entreprise, beauté-mode…), l’Iscom (communication), l’école Internationale Tunon (hôtellerie, tourisme, évènementiel), les six écoles Ipac implantées en Savoie et Haute-Savoie (commerce) et les écoles Fortim, dans l’Ouest (management).
EduServices forme environ 15 000 étudiants.
- Career Education Corporation (CEC) est une société américaine cotée au Nasdaq, à New-York, qui détient 90 écoles techniques et professionnelles, de la santé aux arts appliqués ou la cuisine, aux Etats-Unis et en Europe, accueillant 104 000 étudiants, pour un chiffre d’affaires de 1,5 milliards de dollars (au 30 septembre 2011), en baisse de 12% par rapport à 2010.
CEC est implanté depuis 2003, en Europe, lorsqu’il a racheté le groupe Inseec, qui comprend douze écoles, en particulier de management et de commerce, de marketing et communication publicitaire (Sup de Pub), de préparation aux concours dans les secteurs paramédical et social (Sup Santé et Sup Social). En 2010, CEC a racheté l’International University of Monaco, école de commerce spécialisée dans le luxe et la finance.
L’ensemble Inseec encadre 11 500 étudiants, dont 8 500 en management, et génère un chiffre d’affaires de 91 millions d’euros.
- L’américaine Laureate International Universities, présente dans 28 pays, encadre 65 000 étudiants dans mes formations médicales et de santé, tourisme et hôtellerie (34 000 étudiants), architecture et design (30 000 étudiants), notamment en Italie, au Brésil et au Mexique.
Laureate possède, en France, trois établissements: l’Ecole Centrale d’Electronique, l’Institut Français de Gestion et l’Ecole Supérieure de Commerce Extérieur, localisée au pôle Léonard de Vinci, à La Défense.
- Bregal Investment, fonds d’investissement basé en Suisse, de la famille hollandaise Brenninkmeijer, héritière des fondateurs du distributeur de textiles C&A, initiales de Clemens et August Brenninkmeijer.
Elle détient, en France, depuis novembre 2007, le groupe Studialis, qui forme 14 000 étudiants dans ses écoles de commerce (Ecole de management Paris ESG, 6000 étudiants), de multimédia (Ecran, Digital Campus, 3 000 étudiants à Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Aix-en-Provence) et d’arts appliqués (Conservatoire Libre du Cinéma Français, Ecole des Métiers du Numérique, Hetic (internet), Institut d’Etudes Supérieures des Arts).
Bregal vient, en ce début d’année, de racheter le Strate Collège, école de design basée à Sèvres, et le cours Florent de théâtre.
- Octant est le fonds d’investissement de Robert Zolade, fondateur du groupe Elior de restauration rapide. Il a créé Novétude et racheté, en 2010, Ipesud et Objectif Concours,des prépas privées pour les concours de médecine, pharmacie et paramédical implantées à Montpellier, Grenoble et Dijon.
En 2011, Octant a, dans la même veine, acquis Cape Sup, Horizon Santé et Aix Ostéopathie.
- Auvence, groupe girondin autrefois propriétaire de maisons de retraite, les a cédées en 2010 pour racheter Ingésup, deux écoles d’ingénieurs à Bordeaux et Toulouse, Infosup, école d’informatique à Paris, et l’Institut Bordelais du Design.
- Le français Montefiore Investment a récemment acheté, en LBO, l’Institut Supérieur d’Optique et ses dix écoles en France.
- Activa Capital, fonds français, a acquis, en 2010, 70% des cours Galien (21 écoles, 8 000 étudiants, 18 millions de chiffre d’affaires 2011), spécialiste de la préparation aux concours de première année des études de santé et d’internat de médecine, de BTS d’optique, de première année de droit et de sciences politiques.
En 2011, Activa a acheté Assisteo, qui forme 200 lycéens au métier d’aide soignant.
http://lemonde-emploi.blog.lemonde.fr/files/2012/03/Monde-Campus-CouvertureMars20121.jpg The latest issue of "World Campus", which has two issues per year, is distributed free on campus or during student demonstrations which involved The World.
It is possible to obtain a free copy of "World Campus" on request by mail at the following address: campus@mondepub.fr stating your name, complete mailing address.

You can also download on the blog "World Campus" by clicking on the cover of "Campus" (right column).

"The World Campus" is based on two cases that complement a range of topics that emerge from these themes.

In the edition delivered on March 22, an article entitled "Private schools, a bonanza for investors", signed Isabelle Rey-Lefebvre, an update - pages 38-39 - the market currently worth nearly $ 2 billion euros and share eight major players.
We present this entire panorama that was reduced in the publication for lack of space.
The largest investment funds in France in the present education system

- Duke Street, British fund, claiming more than 2 billion euros in revenue and as assets under management, and currently operates in twelve companies, catering Asian (Wagamama) distribution (Sandpiper) via the online payment (Payzone) or the sale of cruises (Cruise QCNS).

Duke Street has begun to invest in private higher education in 2010 and established in 2011 in France, bringing together such EduServices Pigier (secretarial, corporate business, beauty, fashion ...), the Iscom (communication), Tunon International School (hotels, tourism, event), the six schools Ipac located in Savoie and Haute-Savoie (trade) and Fortim schools in the West (management)
. More...
24 septembre 2010

Evaluer le retour sur investissement en formation (CNAM)

FormaGuide - Annuaire de la formation professionnelle continue

Thierry Ardouin, professeur des universités et auditeur social de l’Institut international de l’audit social, animera mardi 5 octobre 2010 à 8h30, au Conservatoire national des arts et métiers (Cnamsalle de conférence – accès 3, 292 rue Saint-Martin, Paris 3e), une conférence - débat sur l’évaluation du retour investissement en formation.
Cette conférence s’inscrit dans le cadre des rencontres du Club des Dirigeants de la formation professionnelle (DFP) organisées par le Cnam, l’Agence éducation emploi formation (AEF), et le Groupement des acteurs et responsables de formation (Garf). Elle s’adresse aux responsables de formation qui, appelés à conseiller leur DRH sur les choix les plus efficients en matière de formation, sont confrontés aujourd’hui à la question du retour sur investissement en formation. Comment l’évaluer? Quelle approche comptable pour mesurer la rentabilité de l’investissement formation? Quels outils méthodologiques pour évaluer le retour sur investissement? Telles sont les questions qui seront abordées lors de cette rencontre en présence de responsables de grandes entreprises. Parmi eux, Odile Féménia, responsable ingénierie et offre de formation chez le groupe Société générale et Alain Oumeddour, directeur général à Thalès Université.

Conférence sur l’évaluation du ROI de la formation le 5 octobre 2010 au Cnam
Le Club des Dirigeants de la formation professionnelle (DFP) annonce la tenue, le 5 octobre prochain, d'une conférence-débat sur l'évaluation du retour sur investissement en formation. Cet événement, organisé en partenariat par le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam),l 'Agence éducation emploi formation (AEF) et le Groupement des acteurs et responsables de formation (Garf), sera animé par Thierry Ardouin, professeur des universités et auditeur social de l'Institut international de l'audit social.
Les responsables formation présents seront amenés à débattre sur les outils et méthodes d'évaluation de la formation et pourront entendre les témoignages d'Odile Féménia, responsable ingénierie et offre de formation au sein du Groupe Société générale et d'Alain Oumeddour, directeur général deThalès Université. Cliquez ici pour plus d'infos.

Formaguide - Directory of vocational trainingThierry Ardouin, university professor and social auditor of the International Institute of Social Audit, will moderate Tuesday, October 5, 2010 at 8:30 am, at the Conservatoire National des Arts et Metiers (CNAM - conference room - access 3, 292 Rue Saint-Martin , Paris 3e), a conference - debate on the assessment of training investment return. This conference is part of the meetings of the Club Officers of Vocational Training (DFP) organized by the CNAM, education, employment training Agency (FEA) and the Grouping of players and training managers (Garf). More...

<< < 10 20 30
Newsletter
49 abonnés
Visiteurs
Depuis la création 2 788 921
Formation Continue du Supérieur
Archives