27 février 2014

Stages des étudiants en travail social > Les avancées

Logo AmueLa loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a étendu l’obligation de gratification des stages de plus de deux mois à l’ensemble des organismes d’accueil. Désormais les collectivités territoriales, les établissements publics de santé et les établissements publics du secteur médico-social doivent gratifier leurs stagiaires dans les mêmes conditions que les entreprises, les associations et l’État. Plusieurs mesures ont été prises par Marisol Touraine et Geneviève Fioraso afin de permettre le bon déroulement des stages des étudiants en travail social.
En savoir + > Engagements sur la gratification des stages des étudiants en travail social

Posté par pcassuto à 14:04 - - Permalien [#]


25 février 2014

Stage en entreprise : la loi pour limiter les abus a été adoptée

Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolairePassage obligatoire pour la plupart des étudiants et des jeunes diplômés, le stage en entreprise va être davantage encadré, et le statut du stagiaire renforcé.
Les députés français ont décidé de renforcement l'encadrement des stages en entreprise. L'Assemblée nationale a en effet adopté la proposition de loi sur un encadrement accru des stages, après l'avoir quelque peu renforcé, dans la nuit de lundi à mardi. Suite...

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]

24 février 2014

La gratification va enfin s'étendre à tous les stages de plus de deux mois

Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaireDès la rentrée prochaine, tous les stagiaires de plus de deux mois vont percevoir une gratification. Une inégalité va ainsi être réparée, puisque les jeunes travaillant au sein de collectivités et d'établissements publics de santé ou médico-sociaux n'étaient pas encore concernés.
Bon nombre d'entreprises profitent pleinement de la manne que représentent les stagiaires. Pour lutter contre certains abus, l'Etat s'apprête à prendre des mesures, afin de mieux encadrer les stages. Suite...

Posté par pcassuto à 17:37 - - Permalien [#]

'Il faut mettre fin aux stages photocopies-café'

campagne universite 2014Tribune de Geneviève Fioraso parue dans le J.D.D. le 23 février 2014
Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, soutient une proposition de loi visant à mieux encadrer la pratique du stage en entreprise.
"Depuis mercredi, l'Assemblée nationale examine une proposition de loi présentée par la députée socialiste Chaynesse Khirouni (Meurthe-et-Moselle), visant à mieux encadrer la pratique du stage en entreprise. L'enjeu n'est sûrement pas de réduire le nombre des stages. L'an dernier, on comptait 1,2 million de stagiaires en France, soit deux fois plus qu'en 2006. En sept ans, trois lois et six décrets ont été passés, des décrets qui contredisent la loi. Il est donc urgent d'y mettre de l'ordre.
Le premier objectif est de protéger les stagiaires des abus – certes minoritaires – existants, comme ces entreprises qui utilisent jusqu'à 80% de stagiaires. Il faut une seule loi avec des décrets qui se rattachent à un seul code, celui de l'éducation. Aujourd'hui, on se réfère aux codes du travail et de l'éducation, ce qui entretient la confusion entre contrat de travail et stages. Or ces derniers sont un élément de la formation, ils ne doivent pas se substituer à un C.D.D.. Il faut mettre fin aux stages "photocopies-café" dans les entreprises et les organismes publics. Par ailleurs, le stage doit intervenir plus tôt dans le cursus universitaire, au niveau de la licence. Plus le stage arrive tôt dans le parcours, meilleure est l'intégration dans la vie active.
Le texte instaurera un quota maximal de stagiaires en fonction de l'effectif des entreprises et de leur degré d'innovation.
Suite...

Posté par pcassuto à 13:44 - - Permalien [#]

Un décret va fixer un plafond de stagiaires par entreprise

P. Dans un chat sur LeMonde.fr, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, détaille la proposition de loi pour empêcher les abus dans les stages qui doit être débattue à l'Assemblée le 19 février.
Barbara : On estime à 100 000 le nombre d'emplois perdus à cause d'abus. Pourquoi ne pas avoir mis de quota dans la loi ? Le décret de la loi Cherpion n'est jamais passé.
La nouvelle loi prévoit un décret qui fixera un plafond de stagiaires par entreprise. Aujourd'hui, on constate certains abus, en particulier dans le secteur de la communication et des sondages. Ce plafond pourrait être de l'ordre de 10 % et sera modulé en fonction de la taille de l'entreprise d'accueil. Suite...

Posté par pcassuto à 00:04 - - Permalien [#]


Les six commandements pour tirer profit de son stage

Par . Comment faire qu'un stage soit fructueux ? Comment éviter le stage « j'apporte le café » et le stage « je remplace le dernier salarié licencié », l'écueil du pur occupationnel comme celui du substitut bon marché à l'emploi ?
Dans le livre Le stage, formation ou exploitation ? (Presses universitaires de Rennes, 2013), Béatrice Barbusse et Dominique Glaymann, maîtres de conférences en sociologie à l'université Paris-Est Créteil, posent six conditions à la réussite de cette étape désormais incontournable des parcours de formation, condition d'obtention de la plupart des diplômes. Suite...

Posté par pcassuto à 00:01 - - Permalien [#]

21 février 2014

Engagements sur la gratification des stages des étudiants en travail social

Ouverture de la campagne de dialogue entre lycéens et étudiantsÀ la rentrée 2014, les stages des étudiants travailleurs sociaux dans les collectivités et les établissements publics de santé ou médico-sociaux seront gratifiés dans les mêmes conditions que ceux réalisés dans les entreprises, les associations ou les administrations de l’État.
La loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a étendu l’obligation de gratification des stages de plus de deux mois à l’ensemble des organismes d’accueil : les collectivités territoriales, les établissements publics de santé et les établissements publics du secteur médico-social doivent désormais gratifier leurs stagiaires dans les mêmes conditions que les entreprises, les associations et l’État. Cette extension est un progrès important qui rétablit l’équité entre tous les stagiaires.
Afin de permettre aux organismes d’accueil de s’organiser pour mettre en œuvre la loi, et en réponse aux étudiants en travail social qui avaient fait état de difficultés ponctuelles pour trouver un stage obligatoire dans leur formation, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont  engagé dès la rentrée 2013 une concertation avec les représentants des collectivités territoriales (A.D.F., A.R.F.), des établissements de formation (UNAFORIS) et des étudiants avant de prendre le décret nécessaire  à l’application de cette mesure. Les conventions de stages pour l’année 2013-2014 ont pu être conclues dans les mêmes conditions que les années précédentes.
Il ressort de ces consultations que l’extension de la gratification représente une dépense totale de 7,4 millions d'euros pour les collectivités et les établissements concernés. Sa mise en œuvre attendue par les étudiants en travail social nécessite la mobilisation de tous : organismes d’accueil, établissements de formation, État.
Afin de permettre le bon déroulement des stages des étudiants en travail social, Marisol Touraine et Geneviève Fioraso décident de mettre en œuvre les mesures suivantes :

  • Un fonds de transition sera mis en place pour aider les organismes nouvellement soumis à gratification qui accueillent des étudiants en travail social. Ce soutien financier sera réservé aux structures ne pouvant assumer seules la gratification des stagiaires qui en feront la demande auprès des D.R.C.J.S. ou des A.R.S. selon les cas. Au total, l’accompagnement des organismes nouvellement soumis à gratification représentera une enveloppe d’un montant de 5,3 millions d'euros ;
  • Davantage de lieux de stages seront proposés dans les services de l’État.

Les États généraux du travail social qui se tiendront cette année permettront de redéfinir les pratiques et les formations du travail social.
Le Gouvernement réaffirme ainsi son attachement au juste principe de la gratification de tous les stages de plus de deux mois. Le décret nécessaire sera pris prochainement.

Posté par pcassuto à 18:11 - - Permalien [#]

20 février 2014

Trouver un stage : des offres en ligne

Un stage
Il s’agit d’une période de formation en entreprise, en complément aux études théoriques proposées par les établissements. Le but est pour vous d’acquérir une vision concrète du métier envisagé, mais aussi des compétences pratiques, et de confirmer (ou pas) votre orientation.
Trouver son stage
Les démarches à faire pour trouver un stage sont très proches de la recherche d’emploi : il faut cibler l’entreprise ou l’organisme dont le secteur d’activité correspond aux matières que vous étudiez, puis lui envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation). Très souvent, si votre profil retient l’attention, vous serez invité à passer un entretien avant que la décision ne soit prise.
Un stage peut se pratiquer dans une administration, une entreprise (grande ou petite), une association, un établissement public ou une collectivité locale.
Outre la candidature spontanée, qu’il ne faut pas négliger, il est possible de trouver des offres de stages proposées par les recruteurs, directement en ligne : découvrez monstageenligne.fr, le portail national des offres de stage en entreprise.
Pour aller plus loin
Il est aussi possible de consulter les offres de stage de la Région Nord-Pas de Calais, actualisées très régulièrement.
Vous pouvez encore trouver plus de 10 000 offres de stage sur jobs-stages.letudiant.fr.

Posté par pcassuto à 11:56 - - Permalien [#]

La bourse Blériot : une bourse pour un stage à l’étranger

De quoi s’agit-il ?
Cette bourse est une aide financière de 100 € par semaine, pour participer aux frais liés à un stage professionnel ou un stage de formation, à l’étranger.
Pour qui ?
Elle est prévue pour les étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur du territoire régional, partenaire de la Région autour d’un programme de mobilité internationale. Elle est réservée aux étudiants qui se trouvent entre le 2e et la 5e année d’études.
Pour quoi faire ?
Pour favoriser la mobilité internationale, véritable complément aux formations rendues dans les établissements du supérieur.
En savoir plus
Pour toutes les informations, consultez la page dédiée à l’aide.

Posté par pcassuto à 11:45 - - Permalien [#]

Début de l'examen de la proposition de Loi sur l'encadrement des stages

campagne universite 2014Geneviève Fioraso s'est exprimée en ouverture de l'examen de la proposition de loi tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires qui a débuté mercredi 19 février à l'Assemblée nationale.
Le Gouvernement est tout entier mobilisé pour l'emploi des jeunes : 24% de taux de chômage, c'est inacceptable. Grâce aux emplois d'avenir et aux contrats de génération, 25 000 jeunes de moins sont inscrits à Pôle emploi depuis 8 mois. L'inversion de la courbe du chômage, est devenue une réalité pour les moins de 25 ans.
Ces premiers résultats sont un encouragement à poursuivre, dans la durée, les efforts déjà accomplis.
Les jeunes doivent être mieux préparés à leur insertion professionnelle dès l'école et l'université, grâce à l'acquisition des compétences nécessaires au sein de leur formation. Cela passe d'abord, bien sûr, par une meilleure orientation et une meilleure connaissance des métiers dès le lycée, en amont de l'orientation post-bac. Nous y travaillons avec Vincent Peillon, en nous appuyant sur les services d'orientation et les Régions.
Ce que nous voulons, c'est que les jeunes accèdent à des emplois de qualité pour pouvoir construire leur vie et leurs projets. Les chiffres sont clairs : quatre ans après leur sortie de formation, 47% des jeunes non diplômés sont toujours en C.D.D., contre  26% des jeunes diplômés du supérieur. Le meilleur taux d'insertion à 3 ans concerne les titulaires de master, avec des variations selon les domaines disciplinaires : 88% dans les S.H.S., 97% en informatique et en sciences de l'ingénieur. Un fait constant : les stages sont un plus pour l'employabilité. Suite...

Posté par pcassuto à 10:39 - - Permalien [#]