03 avril 2009

La « flexicurité » est-elle une réponse à la crise ?

En exerçant des effets rapides et massifs sur l’emploi, la récession conduit pouvoirs publics et partenaires sociaux à prendre des mesures d’urgence alors qu’ils étaient engagés dans une réforme structurelle du marché du travail. La crise remet-elle à ce titre en question le modèle de « flexicurité » ? À s’en tenir aux attendus de la stratégie européenne, la flexibilité de la production et de l’emploi doit être considérée sous ses multiples formes comme un impératif. Mais accroître la mobilité sur le marché du travail exige que celui-ci soit outillé par la qualité de la gestion des ressources humaines interne à l’entreprise, l’appui d’un service public de placement efficace et l’intervention de prestataires de services externes. Évalués sous cet angle, les accords nationaux interprofessionnels récents marquent des avancées, mais il reste du chemin à parcourir sur la voie d’une véritable modernisation du marché du travail, capable d’offrir en toutes circonstances aux salariés l’assurance d’être employables et la possibilité d’être accompagnés dans leurs transitions. C’est à ce prix seulement que de nouveaux progrès vers plus de flexibilité dans la relation salariale pourraient être envisagés.
-La « flexicurité » face aux urgences de la crise
-Négociation interprofessionnelle : un contrat de travail un peu plus flexible
-La sécurité professionnelle des actifs : une avancée à petits pas
-Une nouvelle donne introduite par la jurisprudence récente
-Le « troisième risque » et les moyens d’y parer
La Note de Veille 2009 n°130 du Centre d'analyse stratégique http://www.strategie.gouv.fr/.
Para a realização rápida e maciça efeitos sobre o emprego, a recessão levou o governo e os parceiros sociais a tomarem medidas de emergência, quando eles estavam envolvidos em uma reforma estrutural do mercado de trabalho. A crise apresenta-lo como tal em causa o modelo de "flexigurança"? Nota Watch 2009 No. 130, Center for Strategic http://www.strategie.gouv.fr/. Leia mais...

Posté par pcassuto à 23:44 - - Permalien [#]
Tags :


21 janvier 2009

L'AEF s'entretient avec Marc Dennery sur Le Fonds de sécurisation des parcours professionnels

Le Fonds de sécurisation des parcours professionnels pourrait "ouvrir une vanne dont il est difficile d'évaluer à ce jour les effets pour les entreprises" (Marc Dennery).
Beaucoup d'inconnues; des éléments d'inquiétude. Pour Marc Dennery, consultant-formateur, directeur associé du cabinet C-Campus, "il est urgent de faire de la veille" sur l'ANI (accord national interprofessionnel) relatif au développement de la formation tout au long de la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnels, conclu le 7 janvier 2009 par les partenaires sociaux. Suite de l'article.
V rozhovorech s AEF Marc Dennery o fondu bezpečné kariéru. Fond bezpečné kariéra mohla "otevřít ventil, který je obtížné posoudit účinky zatím pro Business". Mnoho neznámých; prvky týkají. Pro Marc Dennery, konzultant-trenér, náměstka ředitele firmy C-Areál ", je nutné, aby si na den" na ANI (mezi-národní smlouvy) na rozvoj vzdělávání po celou dobu životnosti, profesní kariéry a bezpečné uzavřené dne 7. ledna 2009 mezi sociálními partnery. Následující článek.

Posté par pcassuto à 23:53 - - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2008

Conseil de l'Union Européenne: Rapport de la Mission Flexicurité

ÉTABLI SOUS L'AUTORITÉ DE M. VLADIMIR ŠPIDLA ET M. GÉRARD LARCHER, CO-PRÉSIDENTS DE LA MISSION POUR LA FLEXICURITÉ, DÉCEMBRE 2008

Document complet : rapport_flexicurite.pdf.

Quelques extraits :
Un degré de flexibilité suffisant sera de plus en plus nécessaire aux entreprises pour améliorer leur capacité d'adaptation, tandis les employés devront pouvoir bénéficier d'une garantie efficace de sécurité dans l'emploi, c'est-à-dire d'un accompagnement efficace lors de toute recherche d’emploi, d'une aide au revenu adéquate lors des transitions et de possibilités de formation afin de s'adapter au changement tout au long de la vie professionnelle...
En référence aux stratégies globales d'apprentissage, les SPE (Services Publics de l'Emploi) ont un rôle d'orientation et de prescription, voire dans certains cas de fournisseurs de la formation nécessaire...
En France, le droit individuel à la formation fait désormais l'objet d'une portabilité et la réforme de la formation professionnelle en cours doit permettre un rééquilibrage sur les publics qui en ont le plus besoin. En Suède, des emplois subventionnés, la validation des formations acquises à l'étranger ainsi que l'organisation de formations spécifiques et cours de langues doivent permettre de mieux intégrer les travailleurs immigrants sur le marché du travail...
En France, un dispositif portant sur la "gestion prévisionnelle des emplois et des compétences" a été introduit au sein des entreprises de plus de 300 employés. La négociation sur la stratégie de l'entreprise et ses besoins futurs en termes d'emplois et de compétences doit permettre de mettre en oeuvre au sein de l’entreprise une meilleure gestion des ressources humaines et de mobiliser en conséquence les outils de la formation professionnelle. En Espagne, l'amélioration des systèmes de formation professionnelle est un objectif clé. Depuis l'inscription dans la loi d'un accord tripartite sur la formation et l'emploi en 2007, les employés ont droit à un congé individuel de formation, tandis que les entreprises peuvent recevoir des aides financières afin de soutenir leurs projets de formation...
Depuis 2005, suite à un dialogue tripartite, la Finlande a développé un modèle de "sécurité face au changement" afin d'accompagner la reconversion des employés licenciés pour motifs économiques. Ceux-ci bénéficient de jours de congé lors de la période de préavis afin d'effectuer leurs recherches d'emploi, ont accès à des indemnisations de licenciement plus élevées et à un programme spécifique de formation et de recherche d'emploi mis en place par les SPE. De tels programmes ont déjà bénéficié d'un soutien financier du Fonds Européen d'ajustement à la Mondialisation, du Fonds Social Européen et du Fonds Européen de Développement Régional...
Un meilleur ciblage des politiques actives du marché du travail, la définition d'un équilibre entre droits et devoirs des demandeurs d'emplois et la recherche d'une efficience accrue des investissements en formation continue sont nécessaires. Les SPE ont ici un rôle crucial à jouer, en fournissant un accompagnement efficace aux demandeurs d'emploi comprenant des services d'orientation et de formation...
Les échanges de la Mission avec les acteurs nationaux ont également montré à quel point une anticipation systématique des besoins de formation, aussi à moyen et long-terme, est nécessaire afin de maintenir l’employabilité des salariés tout au long de leur carrière et d’améliorer la qualité des emplois...
Une anticipation réussie exige un dialogue permanent et approfondi entre les acteurs économiques, les partenaires sociaux et les autres acteurs publics et privés concernés : collectivités locales, services publics et privés de l’emploi, acteurs du système éducatif et de la formation continue.

RADA EVROPSKÉ UNIE: zpráva mise na flexikuritě. Připravený pod vedením Vladimíra Špidly a pan Gerard Larcher, CO-předsedajícími mise na flexikuritě, prosinec 2008. Dokument: rapport_flexicurite.

Posté par pcassuto à 21:58 - - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2008

Paris, 13 et 14 novembre : "Formation professionnelle et sécurisation des parcours professionnels"

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, le Ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi (DARES et DGEFP) organise, en collaboration avec la Commission européenne, une conférence sur le thème de « La formation tout au long de la vie et la sécurisation des parcours ». Cette conférence se tiendra les 13 et 14 novembre 2008 au Centre de conférences Pierre Mendes-France du Ministère de l’économie, à Paris.
La formation tout au long de la vie est au cœur des principes de flexicurité adoptés par le Conseil européen en décembre 2007. Ces principes constituent une référence dans les débats nationaux et européens, sur le travail et l’emploi. La France souhaite saisir l’occasion de sa Présidence pour améliorer la compréhension du rôle de la formation dans la sécurisation des transitions professionnelles. Il s’agit, sur la base d’un constat partagé, d’identifier les défis que doivent relever les politiques publiques, puis de dessiner les évolutions à engager pour rendre plus effective la formation tout au long de la vie. Programme prévisionnel.
Saskaņā ar Francijas prezidentūras laikā Eiropas Savienības Padomes, Ekonomikas ministrijas, rūpniecības un nodarbinātības (uzdrīkstas un DGEFP) sadarbībā ar Eiropas Komisiju, ar konferenci par "apmācība visā dzīves un drošības protams." Šī konference notiks 13 un 14 novembris 2008 konferences Center Pierre Mendès-France, Ministry of Economy, Paris. Vairāk...

Posté par pcassuto à 18:58 - - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2008

Actes du colloque "La sécurisation des parcours professionnels"

Les orientations générales de l'OCDE sur la sécurisation des parcours et la flexsécurité par John Martin, Directeur de l'emploi, du travail et des affaires sociales de l'OCDE, membre du Conseil d'orientation pour l'emploi. Introduction par Raymond Soubie, président du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE). colloque sécurisation.pdf.
Die allgemeinen Leitlinien der OECD für die Absicherung der Strecke und der Flexicurity von John Martin, Direktor für Beschäftigung, Arbeit und Soziales bei der OECD, Mitglied des Conseil d'orientation für die Beschäftigung. Sécurisation.pdf. Mehr...

Posté par pcassuto à 10:08 - - Permalien [#]
Tags :

04 avril 2008

Actes du Colloque "Sécurisation des parcours professionnels" du 13.02.07, organisé par le COE


Ce colloque que nous tenons aujourd’hui est organisé conjointement par le Conseil d’orientation pour l’emploi et le Centre d’analyse stratégique (CAS). Il y a quelques mois, nous avions déjà organisé ensemble un premier colloque sur l’emploi au Conseil économique et social.
Pourquoi la flexsécurité ? Tout le monde en parle, la mondialisation et les changements technologiques requièrent des changements de la part des entreprises et des travailleurs. Le vieillissement de la population est aussi une donnée qui exige une augmentation du taux d’emploi.
Toutes les prévisions concernant la population active montrent l’effet du vieillissement. Le graphique suivant montre le taux d’inactivité (nombre de personnes en âge de travailler qui ne sont ni en emploi ni au chômage) : en France, environ 40 % des gens sont dans cette situation.
Pour les emplois qualifiés des grandes entreprises et de la fonction publique, la fin de l’abondance va sans doute voir un retour aux carrières internes visant à reconstituer un vivier de cadres. La formation et la VAE seront des outils pour nourrir ces effets. Les plus qualifiés seront les plus stables et les mobilités seront pour l’essentiel internes. Cette fin d’abondance peut aussi avoir une incidence sur les pratiques de déclassement à l’embauche qui devraient prendre fin avec la raréfaction de la main d’oeuvre. ACTES colloque 13 fevrier 07.
 "Securing karriär". Detta symposium som vi har i dag arrangeras gemensamt av det rådgivande rådet för sysselsättning och Centrum för Strategisk analys (CAS). Symposium den 13 februari 07. Mer...

Posté par pcassuto à 11:00 - - Permalien [#]
Tags : ,

27 mars 2008

La sécurisation des parcours professionnels

Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par Mme Édith Arnoult-Brill au nom de la section du travail (Question dont le Conseil économique et social a été saisi par décision de son bureau en date du 7 avril 2006 en application de l'article 3 de l'ordonnance n° 58-1360 du 29 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au Conseil économique et social).

CES

Nombreux sont aujourd’hui les rapports, les déclarations, les réflexions mettant en évidence la nécessité d’une sécurisation des parcours professionnels. L’insécurité réelle et ressentie liée au chômage, aux situations de précarité, aux difficultés de maîtrise de l’avenir pour les salariés et pour les entreprises dans une économie mondialisée, appelle des réponses nouvelles.
Molti di essi sono ora le relazioni, le dichiarazioni, le discussioni evidenziando la necessità di una sicura carriera. Il vero e insicurezza percepita a causa della disoccupazione, la precarietà delle situazioni, i problemi di controllo del futuro per i lavoratori e le imprese in un'economia globalizzata richiede nuove risposte. protezione dei percorsi professionnels.pdf
La mobilité sur le marché du travail est une nouvelle donne et doit être reconnue comme une perspective souhaitable à condition d’être inscrite dans un cadre collectif construit et  suffisamment stimulant et protecteur, produisant des garanties pour les individus, notamment par  la mutualisation. Dans sa démarche, le Conseil économique et social a délibérément retenu une approche large de l’enjeu de la sécurisation des parcours professionnels, qui ne vise pas seulement la réparation de situations de rupture, mais bien la globalité des situations professionnelles,  inscrites dans un parcours de vie, qui appellent la conception d’un nouveau système. Des jeunes  ayant des difficultés à entamer un parcours aux seniors confrontés à des difficultés d’accès à  l’emploi en fin de carrière, en passant par les salariés touchés par les restructurations, les femmes  par des ruptures ou des situations de temps partiel récurrentes, les demandeurs d’emploi en fin de  droits confrontés au risque d’exclusion, les salariés désireux de se former pour réorienter leur  parcours, toute situation professionnelle, quelle qu’elle soit, est concernée par une nouvelle  «approche sécurisée des parcours». Cette réflexion concerne également les secteurs publics,  dont  les personnels doivent aussi pouvoir s’inscrire dans des perspectives de parcours professionnels.
securisation des parcours professionnels.pdf

Posté par pcassuto à 14:22 - - Permalien [#]