05 mai 2013

Prime d'excellence scientifique

http://www.legifrance.gouv.fr/img/Legifrance-Le-service-public-de-l-acces-au-droit.jpgDécret n° 2013-370 du 30 avril 2013 modifiant le décret n° 2009-851 du 8 juillet 2009 relatif à la prime d'excellence scientifique attribuée à certains personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche. JORF n°0103 du 3 mai 2013, texte n° 18. NOR: ESRH1240398D
Publics concernés:
professeurs des universités et maîtres de conférences titulaires et stagiaires, directeurs de recherche et chargés de recherche, professeurs des universités-praticiens hospitaliers et maîtres de conférences des universités-praticiens hospitaliers titulaires et stagiaires, professeurs des universités de médecine générale et maîtres de conférences des universités de médecine générale titulaires et stagiaires.
Objet: modalités d'attribution de la prime d'excellence scientifique.

Entrée en vigueur: le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice: le décret proroge jusqu'au 31 décembre 2013 le dispositif relatif à l'instance nationale chargée de l'attribution de la prime d'excellence scientifique.
Le Premier ministre,
Sur le rapport de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche,
Vu le code de l'éducation, notamment son article L. 954-2;
Vu le code de la recherche;
Vu le décret n° 2009-851 du 8 juillet 2009 relatif à la prime d'excellence scientifique attribuée à certains personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche,
Décrète :
Article 1

A l'article 8 du décret du 8 juillet 2009 susvisé, les mots: « 31 décembre 2012 » sont remplacés par les mots: « 31 décembre 2013 ».
Article 2
Le ministre de l'économie et des finances, la ministre des affaires sociales et de la santé, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, la ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique et le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
http://www.legifrance.gouv.fr/img/Legifrance-Le-service-public-de-l-acces-au-droit.jpg Foraithne Uimh 2013-370 de 30 Aibreán, 2013 lena leasaítear Foraithne Uimh 2009-851 an 8 Iúil 2009 maidir le préimhe de shármhaitheas eolaíoch a bhronntar ar fhostaithe áirithe de chuid an ardoideachais agus taighde. Níos mó...

Posté par pcassuto à 11:40 - - Permalien [#]


01 mai 2013

En Lorraine, les vacataires de l’université attendront pour être payés

 Par Isabelle Rey-Lefebvre. « Inadmissible! Choquant! » Thierry Villemin, ce chef d’entreprise à la retraite qui assure des cours de management à l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE), n’a pas de mot assez fort pour qualifier le contenu de la lettre que lui a adressé, le 4 avril, Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, son employeur. « Comme vous le savez, dit la missive, l’Université de Lorraine est engagée dans une vaste opération de rationalisation et d’harmonisation de ses procédures. Ce chantier complexe et lourd entre dans sa phase finale. Compte tenu de l’ampleur des travaux, j’ai pris la décision de différer au mois de juin la mise en paiement des vacations d’enseignement », conclut-il benoîtement. Depuis le 1er janvier 2012, quatre établissements, l'Institut National Polytechnique de Lorraine et les universités Henri Poincaré Nancy 1, Nancy 2 et Paul Verlaine-Metz, ont en effet été fusionnés dans la nouvelle Université de Lorraine. Mais tout cela semble poser de redoutables problèmes informatiques et, pour les cours donnés en septembre le paiement interviendra, au mieux, neuf mois plus tard. Lire l'article entier...
By Isabelle Rey-Lefebvre. "Unacceptable! Shocking!" Thierry Villemin, this entrepreneur in retirement that provides management courses at the Institute of Business Administration (IAE) has no word strong enough to describe the contents of the letter he sent, April 4, Pierre Mutzenhardt, president of the University of Lorraine, his employer. More...

Posté par pcassuto à 19:35 - - Permalien [#]

21 avril 2013

Salaire des dirigeants d’université

http://media2.ledevoir.com/images/ul/logos/logo_devoir.gifSalaire des dirigeants d’université: la CREPUQ dénonce les nouvelles règles de Québec
Québec – Une nouvelle règle qui soumet la rémunération des hauts dirigeants universitaires à l’approbation du ministre de l’Enseignement supérieur empiète sur les responsabilités des administrateurs des universités, estime la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ).
Le p.-d.g. de la CREPUQ, Daniel Zizian, n’est cependant pas allé jusqu’à dire que le gouvernement désavouait les conseils d’administration, en imposant cette nouvelle règle, puisqu’ils conservent la responsabilité d’établir les politiques de rémunération des cadres, comme les recteurs. « Je ne dirais pas un désaveu, parce que le gouvernement ne dit pas: nous allons dorénavant, nous, établir [les politiques]. Il dit: nous demandons aux universités de soumettre les modifications qu’ils font à leur politique de rémunération », a-t-il dit en entrevue, mercredi.
M. Zizian constate cependant une intrusion dans la gouvernance des universités. « On trouve que ça vient empiéter sur les responsabilités des conseils d’administration et à l’égard d’une gouvernance que l’on veut la meilleure, on se doit de respecter les responsabilités des conseils d’administration », a-t-il dit.
Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, a déclaré mercredi que les salaires et autres avantages des membres des hautes directions d’universités seront suivis avec attention. M. Duchesne a affirmé que ces institutions étant publiques, la progression de la rémunération de leurs dirigeants devra être raisonnable.
Une règle budgétaire a été adoptée par le Conseil du trésor le mois dernier afin d’établir que la croissance de la rémunération globale des dirigeants universitaires ne pourra excéder le taux prévu dans la politique salariale du gouvernement. Suite de l'article...
http://media2.ledevoir.com/images/ul/logos/logo_devoir.gifSalary of university leaders: CREPUQ denounced the new rules Quebec
Quebec - A new rule which makes the compensation of senior academic leaders to the approval of the Minister of Higher Education encroach on the responsibilities of university administrators, said the Conference of Rectors and Principals of Quebec Universities (CREPUQ). More...

Posté par pcassuto à 21:44 - - Permalien [#]

14 avril 2013

Faculty Pay Survey Shows Growing Gap Between Public, Private Colleges

businessBy Tyler Kingkade. A growing wage gap between public and private colleges, coupled with the increased reliance on part-time instructors, threatens to degrade academic quality at certain universities, according to a new report from the American Association of University Professors (AAUP). The average pay for all types of professors, instructors and lecturers is $84,303 for the academic year 2012-13, but the report noted a big difference between public and private colleges. At public institutions, the average is $80,578, while at private schools, it's $99,771. For a full professor, the average salary at a private university this year is $139,620, a notable hike over the average $110,143 at public colleges, and that difference has been growing. This public-private gap has increased from 18 percent in 2004 to 24 percent in 2013, according to the Chronicle of Higher Education. Read more...

Posté par pcassuto à 11:13 - - Permalien [#]

13 avril 2013

US academics’ salaries ‘slowly recovering’

Times Higher EducationBy Chris Parr. Salaries for full-time faculty members at US colleges and universities are slowly recovering after years of below-inflation rises, although higher education institutions are increasingly reliant on part-time staff, a report has revealed. Figures for 2012-13 show that the overall full-time salary increase of 1.7 per cent is on a par with increases in prices for the first time in four years. However, according to the American Association of University Professors, which published the data, this is primarily because the US rate of inflation is currently so low. Read more...

Posté par pcassuto à 18:20 - - Permalien [#]


30 mars 2013

University leaders paid £250,000 a year as students fees are tripled

http://bathknightblog.com/wp-content/uploads/2011/07/telegraph-logo.jpgBy Graeme Paton. University vice-chancellors were paid almost £250,000 on average last year, just as they prepared to impose a huge rise in student tuition fees. Research shows that the institutions’ leaders saw their pay and benefits increase by more than £5,000 on average in 12 months. The highest-paid was Prof Andrew Hamilton, of Oxford, whose overall package stood at £424,000 in 2011/12 – the final academic year before a near tripling of student fees. It was almost three times the Prime Minister’s salary of £142,500.
Prof Les Ebdon, the director of the Government’s Office for Fair Access, was awarded a £32,000 increase in the final year of his previous post in charge of Bedfordshire University. It took his salary and benefits there to £280,000 – more than the £271,000 paid to the vice-chancellor of Cambridge. Read more...

Posté par pcassuto à 22:50 - - Permalien [#]

30 décembre 2012

Nos chercheurs universitaires ont des salaires ridicules

Les EchosPar Henri Gibier et Daniel Fortin. Claude Allègre: «L'Europe a perdu confiance dans la science et dans le progrès»
La crise de l'Europe, dites-vous, c'est aussi une crise de son rapport à la science. Qu'entendez-vous par là?
Je pense que la notion de progrès et de confiance dans la science est en train d'abandonner l'Europe. D'un point de vue scientifique pur, le nombre de publications scientifiques d'origine européenne est aujourd'hui dépassé par celles d'origine asiatique. D'autre part, l'Europe traduit très mal ses découvertes dans le domaine de la recherche fondamentale, par rapport aux applications. Ce n'est pas parce que les scientifiques sont réticents, la raison est plutôt que les industriels français, à quelques exceptions près, ne croient pas en l'innovation. En particulier, ils ne prennent pas de risque dans l'innovation.
En fait, vous dénoncez d'abord un certain état d'esprit.
Sa concrétisation la plus alarmante se retrouve dans le refus des élèves face à la science. Nous vivons un véritable désastre. Le fait que nos enseignants du secondaire soient parmi les plus mal payés d'Europe, juste au-dessus de la Grèce, a pour résultat d'abaisser le niveau du recrutement et d'accroître le sentiment de dévalorisation de la profession. Si l'on voulait effacer le retard qui sépare la rémunération d'un prof en France de celle de son homologue allemand, il en coûterait maintenant 12 milliards. C'est dire si on a laissé dériver les choses. Et, dans l'enseignement supérieur, nos meilleurs profs partent au Royaume-Uni, où Tony Blair a eu une politique très volontariste de revalorisation des salaires des enseignants, et aux Etats-Unis, la plupart pour ne plus revenir. Nos chercheurs universitaires, qui passent leurs journées en laboratoire, ont des salaires qui sont ridicules. Alors ils font autre chose. Voir l'article...
Les Echos Με Henri παιχνίδι και Daniel Fortin. Claude Allègre: «Η Ευρώπη έχει χάσει την πίστη στην επιστήμη και την πρόοδο"
Η κρίση στην Ευρώπη, όπως λέτε, είναι επίσης μια κρίση στη σχέση της με την επιστήμη. Τι εννοείτε με αυτό; Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 10:31 - - Permalien [#]

17 novembre 2012

Universités - 14 présidents veulent rendre les salaires

http://sciences.blogs.liberation.fr/test/images/logo_libe.pngPar Sylvestre Huet. Reprenez la gestion de nos salaires! C'est l'appel pour le moins virulent lancé par 14 présidents d'Université à Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Un appel étrange: pourquoi refuser l'autonomie, dont tout le monde rêve? C'est que, rétorque les présidents d'universités signataires, ils ont été dupés par le pouvoir politique. Ce dernier leur a délégué la gestion de la masse salariale des universités... mais en transférant moins d'argent que nécessaire pour payer les personnels et les frais afférents à une telle opération. Du coup, les présidents se trouvent confrontés à un choix cornélien: pour payer les personnels, puiser dans les fonds prévus pour les activités pédagogiques et scientifiques.
Alors que les Assises nationales de l’enseignement supérieur et de la recherche doivent s'ouvrir le 26 novembre au Collège de France, la pression monte sur le ministère. Les Assises territoriales ont permis l'expression de revendications très fortes sur les réformes de structures ou le financement (lire ici le document des Assises du Languedoc Roussillon). Les précaires se font entendre et s'organisent (lire cette note).
Voici le texte des 14 présidents. Voir l'article entier...
http://sciences.blogs.liberation.fr/test/images/logo_libe.png Με Sylvestre Hue t. Διευθύνων βιογραφικό τους μισθούς μας! Αυτή είναι η έκκληση για λιγότερο λοιμογόνα που ξεκίνησε από 14 πρόεδροι Fioraso Geneviève Πανεπιστήμιο, Υπουργός Τριτοβάθμιας Εκπαίδευσης και Έρευνας. Μια παράξενη κλήση, γιατί αρνούνται την αυτονομία, την οποία ο καθένας όνειρο; Είναι ότι πρόεδροι πανεπιστημίων απαντά υπογράφοντες, έχουν εξαπατηθεί από την πολιτική εξουσία. Εδώ είναι το κείμενο από τους 14 προέδρους. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 19:03 - - Permalien [#]

31 mai 2012

RRGB de la MIRES - Sous-exécution d’environ 200 M€ des crédits de masse salariale

http://www.ccomptes.fr/var/cdc/storage/images/187-20-fre-FR/Accueil.pngLes rapports "Résultats et gestion budgétaire" (RRGB). La Cour des comptes remet aujourd’hui, 30 mai 2012, à l’Assemblée nationale et au Sénat son rapport sur les résultats et la gestion budgétaire de l’Etat en 2011, en application de l’article 58-4° de la loi organique relative aux lois de finances (lolf). Télécharger le RRGB - Rapport complet sur les résultats et la gestion budgétaire (exercice 2011). Ce rapport est complété par 60 analyses de la gestion de chacune des missions du budget général et chacun des comptes spéciaux, publiées pour la première fois en 2012 dans leur intégralité. Voir tous les documents.

Extrait du RRGB - MIRES
(
Rapport "Résultats et gestion budgétaire" de la Mission interministérielle "Recherche et enseignement supérieur").
99 M€ ont été mobilisés en fin de gestion 2011 pour venir abonder les crédits de masse salariale des établissements passés aux responsabilités et compétences élargies. Les données d’exécution provisoires disponibles à la fin février 2012 laissent pourtant présager une sous-exécution d’environ 200 M€ sur ce poste en 2011. Cette discordance témoigne de l’importance qui s’attache à ce que le suivi et le contrôle budgétaire de ces établissements montent rapidement en puissance dans le cadre fixé par la loi relative aux libertés et responsabilités des universités du 10 août 2007 et son décret d’application du 27 juin 2008. C’est d’autant plus nécessaire que l’évolution des emplois au niveau de ce programme, et plus généralement de la MIRES, est marquée en 2011 par une exécution nettement en dessous de celle prévue par la loi de finances s’agissant des emplois sous plafond et nettement supérieure s’agissant des emplois hors plafond. p.7
Les programmes de la « Mission interministérielle recherche et enseignement supérieur» (MIRES)

Programme 142 – Enseignement supérieur et recherches agricoles
Programme 150 – Formations supérieures et recherche universitaire
Programme 172 – Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires
Programme 186 – Recherche culturelle et culture scientifique
Programme 187 – Recherche dans le domaine de la gestion des milieux et des ressources
Programme 190 - Recherche dans les domaines de l'énergie, du développement et de l'aménagement durables
Programme 191 – Recherche duale (civile et militaire)
Programme 192 – Recherche et enseignement supérieur en matière économique et industrielle
Programme 193 – Recherche spatiale
Programme 231 – Vie étudiante
Sommaire
Synthèse
Introduction
I - LA PROGRAMMATION ET L’EXECUTION BUDGETAIRES

A - L’ORGANISATION ET L’ARCHITECTURE BUDGETAIRES
B - APERCU GENERAL DE L’EXECUTION DES CREDITS DE LA MISSION EN 2011
C - LA PROGRAMMATION DES CREDITS
D - LES DEPENSES DE L’EXERCICE
II - LE PILOTAGE DES MOYENS ALLOUES A LA MISSION

A - LA GESTION BUDGETAIRE
B - LA GESTION DES EMPLOIS
C - GESTION BUDGETAIRE ET DEMARCHE DE PERFORMANCE
III - ANALYSES SPECIFIQUES DE CINQ ASPECTS DE L’EXERCICE 2011

A - L’EXERCICE 2011 AU REGARD DES DOCUMENTS PLURIANNUELS
B - LES DEPENSES FISCALES ET LEUR EVOLUTION EN 2011
C - LA GESTION DES CREDITS DU TITRE 6 : LES DEPENSES D’INTERVENTION
D - LES OPERATEURS RATTACHES A LA MISSION
E - LA GESTION DES INVESTISSEMENTS D’AVENIR
IV - LES RECOMMANDATIONS DE LA COUR

A - LE SUIVI DES RECOMMANDATIONS FORMULEES PAR LA COUR AU TITRE DE 2010
B - RECAPITULATIF DES RECOMMANDATIONS DE LA COUR
V - ANNEXES
Télécharger le
RRGB - MIRES.

http://www.ccomptes.fr/var/cdc/storage/images/187-20-fre-FR/Accueil.png~~V Rapporter "Resultater og finanspolitisk styring" (RRGB). Revisionsretten præsenterer i dag, 30 maj 2012, Nationalforsamlingen og Senatet rapport om resultaterne og finanspolitisk styring af staten i 2011, I henhold til artikel 58-4 ° i den organiske lov om finanslove (LOLF). Hent RRGB - Fuld rapport om de resultater og budget styring (finanspolitik 2011). Denne rapport er færdig med 60 analyser af forvaltningen af hver af de missioner i hver af det almindelige budget og særlige konti, der blev offentliggjort for første gang i 2012 i deres helhed. Se alle dokumenter. Mere...

Posté par pcassuto à 21:02 - - Permalien [#]

07 avril 2012

Why Canada’s professors are the best (best-paid, that is)

http://i.thestar.com/images/74/2d/b073f0a548a086b7ab66dca916a1.jpgBy Louise Brown. Never mind the ivy league; professors in the maple-draped ivory towers of Canada are on average the best-paid in the world, new research shows. This means the University of Toronto, with the loftiest campus pay-cheques in the country, could have the highest paid teachers of all — save for the most famous private Ivy-schools such as Harvard and Princeton. In a new study of public university salaries in 28 countries — from the knowledge hubs of Asia to the powerhouses of Great Britain and the U.S. — it is Canadian profs who outstrip all others in their pay’s purchasing power. While some blame soaring salaries for driving up the cost of higher learning — Ontario economic guru Don Drummond has called for smaller post-secondary raises — others argue they give us an edge in courting the best and brightest.
“In an increasingly international labour market, it’s good to offer strong compensation,” noted education professor Glen Jones of the Ontario Institute for Studies in Education at U of T and who is part of the Canadian team of researchers on the study.
The research, released Thursday, was led by the Boston College Center for International Higher Education and the National Research University Higher School of Economics in Moscow.
The study adjusted the dollar-value of full-time salaries to the cost of living in each country to allow a true comparison of the value of the pay. In adjusted dollars, Canada’s average full-time professor earns $7,196 per month, compared to $6,054 in the United States and $5,943 in the United Kingdom.
And while the study excluded private institutions, including ivy league names such as Harvard and Princeton, these are relatively small schools that likely would not have changed the U.S. average by much, noted Jones.
“Canadian professors work hard, they’re productive and they’re one of the reasons our universities are relatively well ranked,” said Jones, “and unlike other jurisdictions, their full-time tenure stream is still strong.”
But there’s a cost to those heady salaries, he noted: Canadian universities are increasingly turning to part-time, contract, lower-paid instructors who can be excellent, but who often say they are underpaid, overworked and unconnected to campus life.
And there are too many of these part-timers these days to ignore in any study of salary, warned Constance Adamson, president of the Ontario Confederation of University Faculty Associations.
“This study focussed on full-time tenured faculty but as we know, almost half of teaching is being done by non-tenured, contract academics staff,” she said. Still, high salaries are not out of line for a profession so highly educated that “most of them don’t get to start their careers until their early 30s.”
What else drives up these Canadian pay cheques? Almost all Canadian campuses are unionized, said Jones, and far more of our professors are full-time, tenured staff than other countries such as the United States.
Canada’s university professors saw their salaries climb by 46 per cent between 2001 and 2009 — nearly three times the rate of inflation, which was 16 per cent, according to Statistics Canada.
“A lot of it has to do with the way that pay levels were set when new money came into the sector at the turn of the century (2000) and we were trying to compete with American institutions,” said education analyst Alex Usher of Higher Education Strategy Associates. “And then the dollar rose by 65 per cent. And an extraordinary number of our institutions are trying to compete with the top tier of American universities.”
Physics professor George Luste is president of the University of Toronto’s faculty association, and he admits there are some blue-ribbon names on the U of T payroll.
“But they’re not typical,” he said. “It’s like having Bill Gates walk into a poor village and immediately raise the average income. There may be some professors who are making $300,000 — but they also work in an area where houses can cost more than $1 million.”

Posté par pcassuto à 22:30 - - Permalien [#]