06 février 2020

OPCO-EP-Est-ce que Pro A est éligible à toutes les entreprises quelle que soit leur effectif ?

Pro-A est un dispositif accessible à tous les salariés quelle que soit l’effectif de l’entreprise dans laquelle ils sont employés. Plus...

Posté par pcassuto à 22:07 - - Permalien [#]


OPCO-EP-Quels sont les objectifs de Pro A ?

Le dispositif Pro-A vise à faciliter l'évolution ou la réorientation professionnelle. Sont particulièrement concernés les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail.
A noter : l’obligation pour le salarié mobilisant Pro-A de préparer un niveau de qualification supérieur ou identique à celui détenu à l’entrée en formation a été supprimée. Et ce, afin de faciliter l’accès au dispositif, en particulier lorsque ce dernier est mobilisé dans un objectif de reconversion, le salarié pouvant avoir besoin d’acquérir une certification, même de niveau inférieur, pour exercer le métier dans lequel il envisage de se reconvertir.
Attention, ce contenu est susceptible d'être modifié très prochainement après la publication du projet de décret portant diverses modifications relatives à la mise en œuvre de la reconversion ou promotion par alternance. Plus...

Posté par pcassuto à 22:05 - - Permalien [#]

OPCO-EP-Qu'est ce que Pro A ?

Le dispositif Pro-A a pour objet de permettre au salarié de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d'une promotion sociale ou professionnelle par des actions de formation.
Pro-A associe des enseignements pratiques et théoriques. La formation peut être dispensée par un organisme de formation ou par l’entreprise elle-même lorsque celle-ci dispose d’un service de formation. Plus...

Posté par pcassuto à 22:03 - - Permalien [#]

OPCO-EP-Professionnaliser et qualifier les salariés

Pro A

Validation des acquis de l'expérience (VAE) Apprentissage

Posté par pcassuto à 22:01 - - Permalien [#]

OPCO-EP-L'employeur peut-il orienter le salarié vers un congé VAE plutôt que l'utilisation de son CPF pour l'accompagnement...

L'employeur peut-il orienter le salarié vers un congé VAE plutôt que l'utilisation de son CPF pour l'accompagnement à la VAE ?
"L’employeur doit informer les salariés sur la validation des acquis de l’expérience (VAE), en particulier dans le cadre de l’entretien professionnel.
Le congé VAE et la mobilisation du CPF pour un accompagnement à la VAE ont le même objectif : permettre au salarié d’initier une démarche de VAE et de bénéficier d’un appui méthodologique à la constitution de son dossier et à la présentation de celui-ci au jury de validation. Dans les deux cas, l’accompagnement à la VAE peut se réaliser pendant le temps de travail ou en dehors de celui-ci. 
Dans la mesure où sa demande de mobilisation du CPF auprès de l’employeur n’aboutirait pas, le salarié peut être orienté vers un congé VAE." Plus...

Posté par pcassuto à 21:55 - - Permalien [#]


OPCO-EP-Un salarié en contrat de sécurisation professionnelle (CSP) peut-il mobiliser son CPF ?

Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) a pour objet l’organisation et le déroulement d’un parcours de retour à l’emploi suite à un licenciement pour motif économique dans les entreprises de moins de 1 000 salariés, ou les entreprises en redressement ou en liquidation judiciaire quel que soit l’effectif.
Il comprend des mesures d’accompagnement, notamment d’appui au projet professionnel, ainsi que des périodes de formation et de travail.
Le salarié qui a adhéré au CSP peut ainsi bénéficier pendant celui-ci d’actions de formation permettant un retour rapide à l’emploi durable et qui préparent à des métiers qui recrutent. Dans ce cadre, il peut mobiliser son compte personnel de formation (CPF) pour suivre une formation éligible (voir « Quelles sont les formations éligibles au CPF ? »), sous réserve que la formation retenue corresponde au projet de reclassement du bénéficiaire. Plus...

Posté par pcassuto à 21:05 - - Permalien [#]

OPCO-EP-L'employeur est-il tenu d'accepter une demande de CPF ? Dans quel délai doit-il faire part au salarié de sa réponse ?

Lorsque le salarié envisage de réaliser la formation en tout ou partie sur le temps de travail, la mobilisation du compte personnel de formation (CPF) suppose une autorisation d’absence de la part de l’employeur.
La demande du salarié doit être effectuée dans un délai minimum de :
- 60 jours calendaires si la durée de l'action de formation est inférieure à 6 mois,
- 120 jours calendaires si la durée de l'action de formation est égale ou supérieure à 6 mois.
L'employeur dispose d’un délai de 30 jours calendaires pour adresser sa réponse au salarié, l'absence de réponse de dans ce délai valant acceptation de la demande du salarié.
À noter : un salarié souhaitant mobiliser son CPF entièrement hors temps de travail n’a pas à demander d’autorisation d’absence à son employeur. Il fait sa demande directement auprès de la Caisse des dépôts et consignations ou depuis l’application mobile dédiée. Plus...

Posté par pcassuto à 21:04 - - Permalien [#]

OPCO-EP-Existe-t-il des règles qui limitent le nombre de salariés simultanément absents pour motif de formation dans le cadre...

Existe-t-il des règles qui limitent le nombre de salariés simultanément absents pour motif de formation dans le cadre du CPF ?
Contrairement aux règles applicables dans le cadre du CPF de transition professionnelle (qui remplace, depuis le 1er janvier 2019, le congé individuel de formation – voir « CPF de transition professionnelle »), il n’existe pas de dispositions limitant le nombre de salariés simultanément en formation dans le cadre du CPF. Plus...

Posté par pcassuto à 21:03 - - Permalien [#]

OPCO-EP-Dans quel délai le salarié doit-il faire une demande de formation par le biais du CPF ?

Le salarié doit faire sa demande au minimum 60 jours avant le début de la formation si celle-ci a une durée inférieure à 6 mois, et au minimum 120 jours avant dans les autres cas. Plus...

Posté par pcassuto à 21:01 - - Permalien [#]

OPCO-EP-L'employeur peut-il imposer au salarié d'utiliser son CPF ?

Le compte personnel de formation (CPF) ne peut être mobiliséqu’àl'initiative de son titulaire et avec l’accord exprès de celui-ci.
L’employeur ne peut donc pas imposer au salarié de mobiliser son compte. Cependant, il est possible d’échanger avec le salarié sur la possibilité d'utiliser le CPF pour la réalisation d’un projet de formation co-construit avec l’entreprise.
L’entretien professionnel, qui a lieu au moins tous les 2 ans, est l’occasion de communiquer au sein de l’entreprise sur ce dispositif. Plus...

Posté par pcassuto à 21:00 - - Permalien [#]