14 décembre 2008

Répertoire des débats publics sur la formation professionnelle : Vie-publique.fr

Répertoire des principaux débats et forums publics répartis sur le territoire, avec accès aux synthèses finales lorsqu’elles existent. Sont recensés les débats publics en ligne ou les débats publics mettant à disposition une documentation en ligne. Les animateurs de débats publics peuvent s’auto-référencer sur le portail pour une visibilité nationale de leurs initiatives.
Accès thématique "Formation professionnelle" : http://www.vie-publique.fr/.
Il est possible d'y retrouver les discours sur le thème Formation professionnelle (10129 discours).
Quelques exemples :
IL EN VA DE MEME DES EFFORTS DE FORMATION PROFESSIONNELLE, QUE TOUT NOUS IMPOSE DE DEVELOPPER AU MAXIMUM. ELEVER LE NIVEAU DE FORMATION PROFESSIONNELLE DES FRANCAIS, C'EST A LA FOIS AMELIORER LA QUALITE DU TRAVAIL NATIONAL ET EN MEME TEMPS AUGMENTER LES CHANCES INDIVIDUELLES D'EMPLOI, DE PROMOTION ET DE SATISFACTION. (18 octobre 1977)
Qualité et contrôle de l'appareil de formation (création du comité national d'évaluation de la formation professionnelle) ; amélioration du système de convention de formation ; responsabilité du préfet de région sur le dispositif jeune ; organisation d'un réseau de coordonnateur. (22 juin 1989)
Vous l'avez dit, avoir placé cet événement sous l'égide de Condorcet, a une grande signification. C'est à la fois marquer une grande ambition, revendiquer cette ambition : l'application à la formation des hommes, des exigences que sont l'égalité et la justice. Elles ont été celles de ce visionnaire. Je me réjouis particulièrement de ce patronage et de l'hommage ainsi rendu à un homme qui sut mieux que les autres et très souvent avant les autres, plaider en faveur de l'égalité des hommes, entrevoir la place de l'éducation permanente dans cette quête de l'égalité, pressentir la nécessité d'une formation conciliant le développement de la personne, la préparation du citoyen et l'instruction du professionnel... Alors j'insiste sur cette donnée. Qu'est-ce que c'est que je vous dis là, sinon l'ambition d'une formation continue. Offrir à tous une autre chance, une deuxième chance, peut-être une troisième ou une quatrième, le long de la vie. Et je me suis réjouis de voir tant d'efforts entrepris pour permettre à des gens considérés déjà comme sur le deuxième versant, le moyen de s'adapter à ces techniques nouvelles. (12 septembre 1989)
Bilan positif de la formation professionnelle depuis 20 ans : augmentation des dépenses de formation, déconcentration des compétences, évolution du concept de formation continue et de l'acte de formation. Evocation des insuffisances du système actuel : inégalités d'accès à la formation, complexité du système, recours insuffisant à l'alternance, financement. (24 septembre 1991)
La loi sur la validation des acquis de l'expérience constitue un levier de changement décisif à cet égard. Tous les témoignages dont j'ai eu connaissance le montrent : la validation des acquis est une occasion formidable pour tous ceux qui s'y sont déjà engagés de reprendre confiance en soi et de construire une nouvelle étape de progression professionnelle. Se former devient alors un élément d'un projet personnel et la motivation à apprendre n'en est que plus forte. La validation des acquis est aussi un moyen pour les entreprises et pour les branches professionnelles de développer de nouvelles stratégies de qualification des salariés. (14 février 2002)

Retour à la page d'accueil - Vie publique

 ディレクトリの職業訓練の公開討論:生命publique.fr. 特集アクセス職業訓練: http://www.vie-publique.fr/ 。  あなたの職業訓練( 10129 音声)のスピーチを見つけることができます。suite... 

Posté par pcassuto à 01:33 - - Permalien [#]
Tags :


13 décembre 2008

Les Assises de la VAE en Bretagne

Rencontre Régionale

L’Etat et la Région Bretagne ont oeuvré ensemble pour développer cette quatrième voie de certification, auprès de l’enseignement initial, l’apprentissage et la formation professionnelle continue.
L'Etat et la région Bretagne organisent les "Assises de la VAE". Ces premières Assises de la VAE en Bretagne permettront de mesurer le chemin parcouru. Depuis 2002, plus de douze mille bretons se sont présentés devant des jurys afin d’obtenir une certification. L'objectif de cette journée est de se mobiliser sur les objectifs du COM VAE, et de partager l'expérience des acteurs de la VAE. La parole sera donnée aux candidats, aux opérateurs, aux certificateurs, aux entreprises...
Où : Rennes - Tous les Pays - Ille et Vilaine, Quand : 15/12/08, Public(s) : Professionnels de la formation, Professionnels de l'emploi, Professionnels de l'orientation, Dirigeants d'entreprises. Pour s'inscrire en ligne: Cliquer ici

Programme
 
Une nouvelle étape s’est ouverte début 2008, par la signature d’un Contrat d’Objectifs et de Moyens pour la VAE, avec en ligne de mire dix mille candidats par an d’ici 2010.
Mesurer le chemin parcouru, prendre date et se mobiliser sur les objectifs du COM VAE, partager l’expérience riche des professionnels de la Validation des Acquis de l’Expérience, au service de citoyens engagés dans des parcours de vie jalonnés d’expériences professionnelles multiples, voilà le socle de ces premières Assises de la VAE en Bretagne.
Programa  Ang isang bagong anyo nagsimula sa maagang bahagi ng 2008, sa pamamagitan ng pagpirma ng kontrata para sa mga Layunin at Means VAE, na may isang target sampung milya kandidato para sa bawat taon ng 2010. Sukatin ang landas, kumuha ng oras at gumawa ng aksiyon sa mga layunin ng COM VAE, i-share ang mga mayaman na karanasan ng mga propesyonal sa mga pagpapatunay ng mga karanasan sa serbisyo ng mga mamamayan na kasangkot sa buhay kurso staked sa karanasan ng maraming, ay ang pundasyon ng mga unang Audience VAE sa Brittany.

Posté par pcassuto à 23:23 - - Permalien [#]
Tags : ,

Le nouveau site de la CP-CNU (Conférence permanente du Conseil national des universités)

Le CNU : Conseil national des universités
Le Conseil national des universités (CNU) est l'instance nationale qui se prononce sur les mesures relatives à la qualification, au recrutement et à la carrière des enseignants-chercheurs (professeurs et maîtres de conférence) de l'enseignement supérieur. Il est composé de groupes, eux-mêmes divisés en sections ; chaque section correspond à une discipline.
LA CP-CNU : Conférence permanente du Conseil national des universités
La Conférence permanente du Conseil national des universités (CP-CNU), regroupe les membres des bureaux des sections du Conseil national des universités (CNU). Son objectif est de confronter les situations et les perspectives des enseignants-chercheurs de toutes les disciplines.

Conférence permanente du Conseil National des Universités

Nové stránky o CP-CNU (Stálé konference Národní rady Vysoké školy). Stálá konference Národní rady Vysoké školy (CNU-CP), zahrnuje i úředníci sekce Národní rady Vysoké školy (CNU). Suite...

Posté par pcassuto à 22:00 - - Permalien [#]

Allocation des moyens aux universités : mise en route du nouveau modèle

Le nouveau modèle d’allocation des moyens aux universités prendra la suite de Sanremo au 1er janvier 2009. Selon le ministère, 114 millions d’euros seront accordés aux établissements selon ce nouveau modèle de répartition.
La DGES a présenté les grandes lignes du futur modèle de répartition des moyens aux universités pour 2009. Les dotations 2009 incluent la dotation globale de fonctionnement (DGF) ainsi que les financements du contrat de plan quadriennal et du plan licence. A l’exception des 20 universités passant aux compétences élargies en 2009, la masse salariale et le budget concernant la mise en sécurité et le budget concernant la mise en sécurité et l’accessibilité aux handicapés ne sont pas inclus.  Lire la suite

Tento nový model pro přidělování zdrojů na vysokých školách bude následovat Sanremo dne 1. ledna 2009. Podle ministerstva, 114 milionů eur bude přiděleno na školy podle nového distribučního modelu. Přečtěte si více

Posté par pcassuto à 14:01 - - Permalien [#]

12 décembre 2008

Code de l'éducation : Corrections et mise à jour de références au code du travail.

Une ordonnance n° 2008-1304 du 11 décembre 2008 modifie la partie législative du code de l'éducation pour assurer la cohérence rédactionnelle des textes et pour remédier à certaines erreurs ou insuffisances de codification, ainsi que pour mettre à jour les références au code du travail contenues dans le code de l'éducation.
A noter en particulier le changement dans l'article L. 613-5 pour rétablir les dispositions d'origine de l'article 5 de la loi du 26 janvier 1984, modifié par la loi du 20 juillet 1992. Cet article prévoyait que "Les études, les expériences professionnelles, les acquis personnels peuvent être validés par un jury, dans des conditions définies par décret, en vue de l'accès aux différents niveaux de l'enseignement supérieur". Dans un souci de parallélisme avec la validation en vue de l'obtention d'un diplôme de l'enseignement, cet article mentionnait l'intervention d'un jury. Comme il s'agit en fait d'une procédure distincte (le décret n° 85-906 du 23 août 1985 donne cette compétence au président d'université sur proposition d'une commission pédagogique), l'ordonnance supprime les mots : « par un jury » à cet article.
Par ailleurs, l'article L. 4153-1 a été réécrit (sans modification des règles applicables). Il fixe les conditions dans lesquelles les élèves des établissements d'enseignement peuvent effectuer des périodes de formation en alternance dans les entreprises. Source : http://www.carif-poitou-charentes.asso.fr/.
K vyhlášce č. 2008-1304 ze dne 11. prosince 2008, kterou se mění legislativní kodex vzdělání s cílem zajistit soulad vypracování textů a opravit některé chyby či nedostatky, kodifikace, stejně jako k aktualizaci odkazů na kód práce jsou obsaženy v kodexu školství. Suite...

Posté par pcassuto à 09:06 - Permalien [#]


Accompagnement, orientation, mobilité professionnelle et insertion (Etudes n°2 - Carif Espace-compétences)

Quelle est la place de l’orientation? Comment articuler orientation, formation et insertion? Comment assurer et développer l’interaction nécessaire entre l’individu et l’environnement?
L’essentiel appréhende toutes ces questions dans leur complexité et dans le souci de tracer des perspectives tant sur le plan méthodologique que stratégique.
Dans ce contexte, l’orientation est partout évoquée et donne lieu à des débats, des groupes de travail, des textes d’intention, des polémiques (texte sur la modernisation du marché du travail, colloques européens, négociation sur la formation tout au long de la vie…). C’est que l’enjeu est important.
Le Mémorandum sur l’éducation et la formation tout au long de la vie de la Commission européenne, publié en octobre 2000, souligne que l’éducation et la formation à tout âge ne sont pas seulement nécessaires au maintien de l’employabilité et de l’adaptabilité des salariés sur le marché de l’emploi.
Le terme d’accompagnement est de plus en plus utilisé dans tous les champs de la vie sociale. Son apparition est relativement récente dans l’orientation et la formation. Comment expliquer ce développement ? Les hypothèses sont nombreuses et les interprétations toujours sujettes à débat.
Le terme d’accompagnement doit peut être son succès à son flou notionnel et au fait qu’il puisse apparaître, aujourd’hui, comme une réponse standardisée et consensuelle à des problèmes économiques et sociaux complexes.
Entre la définition encyclopédique (« aller avec ») à son usage dans le champ de la formation et de l’orientation: Quels liens ? Quelles précisions fournir ? Quelles nuances de sens ? Site web : http://www.espace-competences.org/.
Accompagnamento, l'orientamento, la mobilità e l'integrazione (Studio n. 2 - Carif spazio competenze). Qual è il ruolo di guida? Comment articuler orientation, formation et insertion? Come orientamento, la formazione e l'integrazione? Come garantire e sviluppare la necessaria interazione tra l'individuo e l'ambiente? Sito web: http://www.espace-competences.org/.   Suite...

Cliquez ici ! 

Posté par pcassuto à 00:06 - - Permalien [#]

11 décembre 2008

Formation économique, sociale et syndicale

Publication de la liste des organismes agréés au plan national pour 2009 pour organiser les stages ou sessions consacrés à la formation économique, sociale et syndicale ou les formations dans le cadre du congé de formation des membres des Comités d'entreprise et des CHSCT. (voir la liste dans notre fiche technique n° E 2.4). Source : http://www.carif-poitou-charentes.asso.fr/.
ORGANISMES AGRÉÉS AU NIVEAU NATIONAL (Arrêté du 3/12/2008)
I - Centres des organisations syndicales :
• Centre de formation “la formation syndicale CGT”, 263, rue de Paris - 93516 MONTREUIL CEDEX
• Institut confédéral d'études et de formation syndicale de la CFDT, 4, Boulevard de La Villette - 75955 PARIS CEDEX 19
• Centre de formation de militants syndicalistes et centres d'éducation ouvrière de la CGT - FO, 141, avenue du Maine - 75680 PARIS CEDEX 14
• Institut syndical de formation de la CFTC, 13, rue des Ecluses Saint-Martin - 75483 PARIS CEDEX 10
• Centre de formation syndicale de la CFE - CGC, 59-63, rue du Rocher - 75008 PARIS
II - Instituts et organismes spécialisés :
• Institut du Travail de l'Université Robert Schuman, 39, avenue de la Forêt-Noire - 67000 STRASBOURG
• Institut des Sciences Sociales du Travail, 16 boulevard Carnot - BOURG-LA-REINE
• Institut National de formation et d’Application du Centre de Culture Ouvrière (INFA-CCO), 82, rue François Rolland - 94736 NOGENT-SUR-MARNE CEDEX
• Institut Régional d'Education Ouvrière Nord Pas-de-Calais (IREO), 1, place Deliot - B.P. 629 - 59024 LILLE CEDEX
• Institut d'Etudes Sociales de l’UFR-ESE de l'Université Pierre Mendès France, B.P. 47 - 38040 GRENOBLE CEDEX 9
• Institut Régional du Travail de l'Université de la Méditérranée - Aix-Marseille-II, 12, traverse Saint-Pierre - 13100 AIX-EN-PROVENCE
• Institut de Formation syndicale de l'Université Lumière Lyon-II (IFS), 86, rue Pasteur - 69365 LYON CEDEX 07
• Institut Régional du Travail de l'Université Nancy-II, 138, avenue de la Libération - B.P. 3409 - 54015 NANCY CEDEX
• Institut du Travail de l'Université Montesquieu - Bordeaux-IV, Avenue Léon Duguit - 33608 PESSAC CEDEX
• Institut du Travail de l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, 6, rue Basse des Rives - 42023 SAINT-ETIENNE CEDEX 2
• Institut des Sciences Sociales du Travail (ISSTO) de l’Université de Haute-Bretagne Rennes-II, Avenue Charles Tillon - 35044 RENNES CEDEX
• Institut Régional du Travail de l’Université du Mirail - Toulouse II, 5 allée Antonio-Machado, 31058 TOULOUSE CEDEX
• Institut syndical européen pour la recherche, l’éducation et la santé et sécurité (ETUI-REHS),  Boulevard du Roi Albert II - 5 box 7 - B-1210 - BRUXELLES
Economia, sociali e sindacali: La pubblicazione della lista delle organizzazioni a livello nazionale per il 2009 per organizzare corsi o sessioni dedicata ai problemi economici di istruzione, sociali e sindacali o nel quadro di congedi di studio per i membri delle commissioni e delle imprese CHSCT. (Cfr. l'elenco di cui la nostra scheda n. E 2.4).  Suite...

Posté par pcassuto à 23:37 - - Permalien [#]

10 décembre 2008

Le niveau de diplôme des catégories sociales

1 % des ouvriers et 5 % des employés disposent d’un diplôme supérieur à Bac + 2 contre 60 % des cadres supérieurs.
La transmission du diplôme n’est pas mécanique, mais ceux qui viennent de milieux peu qualifiés doivent faire des efforts plus importants pour réussir. Les deux tiers des enfants d’enseignants et plus de la moitié des enfants de cadres sont titulaires d’un diplôme supérieur ou égal à Bac+3, contre 10 % des enfants d’ouvriers non qualifiés ou d’inactifs. Ces derniers représentent à l’inverse 60 % des individus qui disposent d’un diplôme inférieur au Bac ou qui n’ont pas de diplôme. On peut lire la même information dans un sens plus positif : près du tiers des enfants dont aucun parent n’est bachelier dispose d’un diplôme de niveau Bac+2 ou plus. La destinée n’est donc pas automatiquement tracée par le diplôme des parents.

Le niveau de diplôme de ceux qui travaillent est bien moins élevé qu’on le dit souvent : 15 % ont un diplôme supérieur à Bac + 2. Un gros quart des actifs a au mieux le niveau de fin de classe de 3ème. Employés, ouvriers et agriculteurs se distinguent du reste de la population par leur faible niveau scolaire. 1 % des ouvriers et 5 % des employés disposent d’un diplôme supérieur à Bac + 2, contre 60 % des cadres supérieurs. Plus du tiers des ouvriers ont au maximum le certificat d’études primaires. Très peu de cadres, en revanche, ne sont pas diplômés (2 % seulement). Ces données traduisent l’importance en France des diplômes, mais aussi les faibles possibilités de promotion interne et de valorisation de l’expérience. Avoir un niveau de diplôme peu élevé ne permet que très rarement d’accéder à des postes d’encadrement. Source : http://www.inegalites.fr/.
Il livello di istruzione della società. L'1% dei lavoratori e il 5% dei lavoratori dipendenti hanno un diploma di Bac + 2% contro il 60 dirigenti. Fonte: http://www.inegalites.fr/. Suite...

Posté par pcassuto à 19:28 - - Permalien [#]

09 décembre 2008

Formation professionnelle : "On ne va pas mettre des barbelés entre les régions" (Jean-Paul Denanot)

"Le rapport Guégot est complètement insupportable. 80% des mouvements se font en région et l'Etat envisage de recentraliser la formation professionnelle."
Intervenant en clôture du Congrès de l'Association des régions de France (ARF) à Caen, vendredi, Jean-Paul Denanot, le président du conseil régional du Limousin et de la commission formation de l'ARF, s'en est violemment pris au rapport de la député de la Seine-Maritime publié la veille. Ce rapport propose notamment la création d'un ministère de la formation tout au long de la vie ainsi que d'un service public d'information sur la formation et l'orientation (Spifo) placé sous son autorité (voir encadré ci-dessous). Pour les régions, il s'agit de profiter de la réforme, qui doit déboucher sur un projet de loi en janvier prochain, pour revenir sur le mouvement de décentralisation engagé depuis vingt-cinq ans. Or les régions, qui revendiquent le pilotage de ce service public, préfèrent souligner les progrès accomplis depuis lors. Alain Rousset l'a martelé à plusieurs reprises lors de ces deux journées de congrès : "Le nombre de demandeurs d'emploi pris en charge par les régions a quintuplé entre 1983 et 2004. C'est deux fois plus que le nombre de chômeurs pris en charge par l'ensemble des financeurs." C'est ce que vient de montrer une étude du cabinet Mensia réalisée pour l'ARF. Autre sujet de satisfaction : la décentralisation des formations sanitaires et sociales "que la plupart des régions ont rendues gratuites".  Suite de l'article.
직업 훈련 : "우리는 지역에 철조망을 사이에 갈 수없습니다"(요한 바오로 2 Denanot). "그 보고서는 완벽히 Guégot 견딜 수있습니다. 아기의 움직임이 중 80 %는 지역에와있는 상태로 훈련 recentralize 계획이다." 다음 문서를 참조.

Posté par pcassuto à 23:47 - - Permalien [#]

Négociation formation : un projet d'ANI prend forme.

Les partenaires sociaux et l'Etat se sont réunis le 8 décembre 2008 au siège du Medef pour la cinquième séance de négociation sur la réforme de la formation professionnelle.
L'occasion pour les participants de revenir sur l'article 15 de l'Accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 sur la modernisation du travail. Cet article précise que "des moyens spécifiques seront mis en place pour assurer la qualification ou la requalification des salariés et des demandeurs d'emploi, notamment ceux les plus éloignés de l'emploi". Jusque-là les organisations patronales et syndicales avaient du mal à se mettre d'accord sur la définition des publics visés par ce dispositif et sur la question de son financement. Les syndicats estiment qu'il faut élargir le dispositif à un public encore plus éloigné que celui mentionné, à savoir notamment les bénéficiaires du RMI. A l'inverse, le patronat considère qu'il vaut mieux cibler les publics non encore couverts par un effort de professionnalisation. A l'occasion de cette cinquième réunion, le patronat a proposé aux syndicats un projet d'accord national interprofessionnel tout au long de la vie et la sécurisation des parcours professionnels. Le texte prévoit la mise en place de moyens spécifiques pour l'accès à la formation des salariés les plus fragiles et des demandeurs d'emploi. Il indique que l'éligibilité des salariés concernés sera déterminée par les conclusions du bilan d'étape professionnel, instauré par l'accord sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Le texte insiste sur les publics particulièrement concernés. "La mobilisation et la combinaison de ces dispositifs devront notamment intervenir au bénéfice des salariés des entreprises des secteurs d'activités confrontés à des mutations économiques et technologiques, notamment dans les bassins d'emploi où ces mutations ont les répercussions les plus importantes", précise-t-il. Le projet d'accord s'intéresse également aux demandeurs d'emploi. "Un demandeur d'emploi susceptible d'occuper un emploi correspondant à une offre identifiée, ou à des besoins identifiés par une branche professionnelle, pourra bénéficier d'une action de formation, ne pouvant excéder 400 heures." Une action qui pourra être prise en charge partiellement par l'OPCA concerné.
Côté financement, le projet d'accord du patronat prévoit que les entreprises puissent bénéficier d'une prise en charge des actions mises en œuvre au bénéfice des salariés concernés, incluant les salariés les plus exposés au risque de rupture de leur parcours professionnel, par l'OPCA. Les salariés bénéficieront quant à eux d'une priorité de prise en charge au titre du congé individuel de formation auprès de l'Opacif dont ils relèvent. Enfin, le texte prévoit que "ces actions de qualification ou requalification pourront faire l'objet de cofinancements, notamment avec Pôle Emploi, l'Etat et les régions, ainsi que tout autre partenaire".
Une nouvelle séance de négociation est prévue le 16 décembre, avant la clôture des discussions le 22 décembre.
Source : http://www.localtis.info/.
사회적 파트너와 2008년 12월 8일 상태에서 직업 교육의 개혁에 5 거래 세션에 대한 MEDEF의 본사에서 만났다. 새 교섭 세션 12월 16일 위해, 22 년 12 월 토론 폐관 예정이다. 출처 : http://www.localtis.info/.   Suite...

Posté par pcassuto à 23:31 - - Permalien [#]