19 janvier 2009

Thomas Cassuto : "la justice pénale sert à marquer la réprobation du corps social"

Juge d'instruction au tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), Thomas Cassuto, est l'auteur, notamment, de La Santé publique en procès. Propos recueillis par Cécile Prieur
Dix-sept ans d'instruction, quatre mois de procès dans l'affaire de l'hormone de croissance pour aboutir à une relaxe générale. Est-ce un échec pour la justice pénale ? La décision du tribunal correctionnel de Paris n'est pas définitive et il ne m'appartient pas de la commenter. Ceci étant, je ne pense pas qu'on puisse parler d'un échec : si c'était le cas, cela voudrait dire que l'on a considéré que l'objectif ne pouvait être que la condamnation, avant même tout débat. Le rôle de la justice pénale est de se prononcer sur la culpabilité en cas d'infraction, mais aussi à l'inverse, en cas d'absence de preuves suffisantes, d'écarter cette culpabilité.
La difficulté spécifique à l'affaire de l'hormone de croissance n'est-elle pas le fait qu'elle renvoie à une époque lointaine, les années 1980 ? Le temps n'y est pour rien. Il n'est qu'un indicateur, parmi d'autres, de la complexité d'un dossier. Dans l'affaire de l'hormone de croissance, comme dans celle du sang contaminé, la justice a dû tout apprendre. Elle a dû surmonter des questions juridiques de prescription (pour des maladies qui sont apparues des années après les faits), de qualification pénale (est-on face à des homicides involontaires, à de la non-assistance à personne en danger ou à de la tromperie sur la qualité des substances ?) et d'analyse de la chaîne des responsabilités. Aujourd'hui, la réponse judiciaire est plus rapide et plus efficace : les juges se sont spécialisés, au travers des pôles de santé publique, les avocats et les associations de victimes se sont organisés.
Dans ces affaires, le recours à la justice civile, qui garantit une voie d'indemnisation plus rapide, n'est-il pas préférable au pénal ? Ce sont deux registres différents, qui ont chacun des avantages et des inconvénients. Choisir une voie de droit plutôt qu'une autre relève du choix des parties. Il est légitime pour les victimes de rechercher les responsables. La justice pénale sert à sanctionner les fautes caractérisées, à marquer la réprobation du corps social, au risque que ces responsabilités ne soient pas démontrées. Dans l'affaire de l'hormone de croissance, la justice civile a rendu des décisions qui retiennent la responsabilité : le 24 janvier 2006, la Cour de cassation a confirmé une décision de la cour d'appel de Montpellier qui établit un lien de causalité certain et direct entre les manquements à la prudence imputés à l'Institut Pasteur et le préjudice de contamination d'une victime.
Sang contaminé, hormone de croissance : dans les deux cas le juge d'instruction a eu un rôle essentiel, souvent contre l'avis du parquet. Qu'en sera-t-il si cette fonction est supprimée ? Le juge d'instruction a en effet été un acteur primordial dans ces affaires. Parce que la logique de l'instruction, c'est la recherche de la manifestation de la vérité. Devant lui, peuvent s'exprimer toutes les parties à armes égales. Les avocats peuvent faire des demandes d'actes et d'expertise. La procédure d'instruction telle que nous la pratiquons a permis de mener à terme ces affaires.
Ce type de drame sanitaire peut-il encore avoir lieu ? Rien n'exclut que des affaires impliquant des médicaments ou des produits défectueux, dont le temps de latence ou d'incubation serait de plusieurs années, apparaissent. Ce que ces affaires ont montré, c'est que certains mécanismes d'alerte n'ont pas fonctionné, que l'on n'a pas été capable de stopper les processus, ou qu'il existait parfois des conflits d'intérêt. La révélation des carences du système, par le procès, a permis la mise en place de garde-fous, comme les agences sanitaires indépendantes. La justice pénale a donc aussi un rôle de prévention.
Thomas Cassuto: "Strafrecht wordt gebruikt om de afkeuring van de samenleving."
Rechter in de rechtbank van Nanterre (Hauts-de-Seine), Thomas Cassuto, is de auteur, met inbegrip van de volksgezondheid in het proces. Geïnterviewd door Cecile Prieur
Is het een mislukking voor het strafrecht? Het besluit van de Parijse Strafhof is niet definitief en het is niet aan mij om commentaar. Dat gezegd hebbende, ik denk niet dat we kunnen spreken van een mislukking als zij dat deed, het zou betekenen dat men van mening was dat de doelstelling kan alleen worden een veroordeling, zelfs voordat er een debat. De rol van het strafrecht is te spreken over de schuld in gevallen van inbreuk, maar op het tegendeel, bij het ontbreken van voldoende bewijs te ontslaan overtuiging.
Het specifieke probleem van het geval van groeihormoon is niet het feit dat het verwijst naar een verre tijd, de jaren 1980? De tijd is niet de schuld. Het is een indicator, onder andere de complexiteit van een zaak. In het geval van groeihormoon, zoals in het bloed, de rechter had om alles te leren. Ze had om de juridische kwesties recept (voor ziekten die zich jaar na het feit) van strafbehandeling (is op het gezicht van doodslag, niet-bijstand aan personen in gevaar is of de misleiding van de kwaliteit van de stoffen?) en de analyse van de keten van verantwoordelijkheid.Vandaag is de justitiële reactie is sneller en efficiënter: de rechters zijn gespecialiseerd, door middel van de volksgezondheid centers, advocaten en slachtoffers verenigingen hebben georganiseerd.
In deze gevallen is het gebruik van het civiel recht, een weg die garanties compensatie sneller, is het niet beter crimineel? Dat zijn twee verschillende registers, elk met voor-en nadelen. Kies een oplossing in plaats van een ander is de keuze van de partijen. Het is legitiem voor de slachtoffers te zoeken naar degenen die verantwoordelijk zijn. Strafrechtelijk te straffen wangedrag gekenmerkt, in het teken van de afkeuring van de samenleving, het risico dat deze verantwoordelijkheden niet worden aangetoond. In het geval van groeihormoon, het civiele recht heeft beslissingen die de objectieve aansprakelijkheid: 24 januari 2006 heeft het Hof van Cassatie bevestigde een besluit van het Hof van beroep van Montpellier, waarbij een oorzakelijk verband en tussen bepaalde schendingen van het voorzichtigheidsbeginsel gebracht aan het Institut Pasteur en de schade van de besmetting van een slachtoffer.
Besmet bloed, groeihormoon: in beide gevallen de rechter had een belangrijke rol, vaak tegen het advies van het openbaar ministerie. Wat zal er gebeuren als deze is verwijderd? De magistraat inderdaad is een belangrijke speler in deze gevallen. Omdat de logica van het onderzoek, het zoeken naar de waarheid. Voordat zij kunnen uitdrukken alle partijen op gelijke voet. Advocaten kunnen verzoeken van documenten en expertise. La procédure d'instruction telle que nous la pratiquons a permis de mener à terme ces affaires. Het onderzoek zoals wij praktijk toegestaan om deze zaken.
Dit type van gezondheid tragedie nog kunnen plaatsvinden? Niets houdt dat gevallen waarbij sprake is van drugs of defecte producten, met inbegrip van de latentie en incubatie van meerdere jaren zou verschijnen. Wat deze gevallen is gebleken, is dat sommige waarschuwingsmechanismen niet hebben gewerkt, waren we niet in staat om het proces te stoppen, of indien er een tegenstrijdig belang. De openbaring van de tekortkomingen van het systeem door middel van de proef, mag de invoering van veiligheidsmaatregelen, zoals gezondheidszorg instanties onafhankelij.

Posté par pcassuto à 01:22 - - Permalien [#]


18 janvier 2009

Opcalia : Appel à propositions formations collectives PACA

Véritable outil de développement de la formation professionnelle destiné aux entreprises de moins de 250 salariés de la région PACA, le guide des formations collectives d’OPCALIA PACA 2009 est en cours d’élaboration. L’appel à propositions est d’ores et déjà téléchargeable. Si vous souhaitez participer à ce projet, nous vous remercions de nous faire parvenir votre réponse par courrier au plus tard le 5 février 2009.
Pour plus d'informations, les Organismes de Formation doivent contacter leur agence départementale. Dossier positionnement. Appel à propositions.
Opcalia: Call for proposals formations collective PACA. Tool for the development of vocational training for businesses with fewer than 250 employees in the PACA region, the guide for collective training of PACA opcalia 2009 is under development. If you want to participate in this project, please send us your response by mail no later than 5 February 2009.
For more information, training organizations should contact their departmental agency. Dossier positioning. Call.

Posté par pcassuto à 01:40 - - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2009

Le PRES (pôle de recherche et d'enseignement supérieur) "Université Lille Nord de France" est officiellement créé

Le décret créant le PRES (pôle de recherche et d'enseignement supérieur) Université Lille Nord de France est paru au JO du 11 janvier 2009. Il prend la forme d’un EPCS (établissement public de coopération scientifique) entre les trois universités lilloises (Lille 1, 2, 3), les universités d’Artois, du Littoral, de Valenciennes, l’Ecole centrale de Lille, l’Ecole des mines de Douai pour les membres fondateurs et l’Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles, l’Ecole nationale supérieure de chimie de Lille, l’Institut d'études politiques de Lille, la Fédération universitaire polytechnique de Lille, le Centre hospitalier régional universitaire de Lille, l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER) et l’Institut national de recherche sur les transports et la sécurité (INRETS) pour les membres associés. Ce regroupement était une condition pour bénéficier du plan de rattrapage des universités lilloises dans l’Opération campus.
Les autres PRES (pôles de recherche et d'enseignement supérieur)
9 PRES ont été créés par décret en mars 2007
« Aix-Marseille université » : les trois universités d'Aix-Marseille ; « Nancy Université » : les universités  Nancy 1 et 2 et l'INP ; « Paris Est  Université » : l'école des ponts, l'université de Marne la Vallée, l'université Paris 12 Val-de-Marne, l'école supérieure d'ingénieurs en électronique et électrotechnique (ESIEE) et le Laboratoire central des ponts et chaussées) ; « Paris Tech » : 10 écoles d'ingénieurs, dont l'école nationale des ponts et chaussées, l'école nationale supérieure de chimie de Paris, l'école nationale supérieure des mines de Paris, l'ENSAM, l'école polytechnique, l'école supérieure de physique et de chimie industrielle de la ville de Paris, Agro Paris Tech ; « Université de Bordeaux » : les 4 universités bordelaises, trois écoles d'ingénieurs et l'IEP ; « Université de Lyon » : les 3 universités de Lyon, les 2 ENS et l'école centrale de Lyon ; « Université de Toulouse » : les universités de Toulouse 1, 2, 3, l'INP de Toulouse, l'INSA et l'école nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace ; « Université européenne de Bretagne » : les universités de Rennes 1, 2, Bretagne occidentale, Bretagne Sud, l'Agrocampus de Rennes, l'INSA de Rennes, l'antenne de l'ENS Cachan, l'ENST Bretagne et l'ENSC Rennes ; « UniverSud Paris » : les universités de Paris 11, Versailles Saint-Quentin. L'ENS Cachan, l'Ecole Centrale Paris et L'école Supérieure d'Electricité.
1 PRES créé par décret du 28 mai 2008 : « Clermont Université » : l'Université d'Auvergne, l'Université Blaise Pascal, l'Ecole Nationale d'Ingénieurs des Travaux Agricoles de Clermont-Ferrand, l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand, l'Institut Français de Mécanique Avancée.
1
PRES créé par décret du 31 décembre 2008 : « Université Nantes Angers Le Mans » : Université d'Angers ; Université du Mans ; Université de Nantes ; Ecole centrale de Nantes.
A signaler également :  Le « PRES euro-méditerranéen » : Université de Gênes, Université Nice-Sophia Antipolis, Université Pascal Paoli (Corse), Université Pierre et Marie Curie (Paris 6), Université Sud Toulon Var, Université de Turin ; Le « Pôle universitaire Lille Nord-Pas de Calais » 
« Grenoble Université » : l'Université Joseph Fourier, l'Université Pierre Mendès France, l'Université Stendhal, le Groupe Grenoble INP, l'Institut d'études politiques de Grenoble ; Le « Pôle Universitaire Européen de Montpellier et du Languedoc-Roussillon » ; L'« Université de Strasbourg ». 

Télécharger la carte des pôles/PRES/RTRA

Il PRES (polo per la ricerca e l'istruzione superiore) "Université Lille Nord de France" è formalmente istituito. Il decreto che istituisce il PERS (centro di ricerca e istruzione superiore) Université Lille Nord de France è pubblicato nella Gazzetta ufficiale del 11 gennaio 2009. Essa assume la forma di un EPCS (istituto pubblico di cooperazione scientifica) tra le tre università di Lilla (Lille 1, 2, 3), università Artois, Littoral, Valenciennes, l'Ecole Centrale de Lille, la Ecole des Mines de Douai per i membri e l'Ecole Nationale Superieure des Arts e nel tessile, l'Ecole Nationale Superieure de Chimie de Lille, l'Institut d'Etudes Politiques de Lille, la Federazione Università Politecnica di Lille, il Centro regionale Ospedale Universitario di Lille, l'Istituto francese di ricerca per lo sfruttamento del mare (IFREMER) e l'Istituto nazionale per la ricerca sul trasporto e la sicurezza (INRETS) per i membri associati. Questo consolidamento è stata una condizione per poter beneficiare del programma università a Lille nel campus Operativo. Suite...

Posté par pcassuto à 23:31 - - Permalien [#]

DoYouBuzz : un CV en ligne nouvelle génération

Ce service gratuit permet de créer facilement un CV en ligne nouvelle génération. Sorte de mini site web, ce format de CV permet d’intégrer des images, des vidéos, des documents Powerpoint… L’intérêt ? Avec peu d’efforts, vous pouvez être présent sur internet. Votre CV est facilement consultable par les recruteurs. Ils peuvent le retrouver directement en effectuant une recherche sur votre nom.
Certains recruteurs semblent apprécier ! Voir l’article sur 01Net : Un chasseur de tête juge 7 CV qui crèvent l’écran.
Pour créer votre CV en ligne : DoYouBuzz creation de cv en ligne
Tato bezplatná služba Vám umožňuje jednoduše vytvořit nový online obnovit generace.
Charakter mini stránek, formát životopisu vám umožní integrovat obrázky, video, dokumenty, PowerPoint ... Máte zájem? S trochu úsilí, můžete si být přítomen na internetu. Váš životopis je snadno prohledávat podle náborářů. Mohou se najít přímo vyhledávat ve vašem zastoupení. Někteří zaměstnavatelé se zdá, že oceníte! Viz článek o 01Net: stíhací 7 CV hlavou soudce, kteří zemřou obrazovce. Chcete-li vytvořit svůj životopis on-line: DoYouBuzz vytváření online obnoví

Posté par pcassuto à 10:53 - - Permalien [#]

Lifelong learning funding decisions faster

A recent modification to the procedural rules of the EU's programmes in the fields of lifelong learning, culture, youth and citizenship as well as the Erasmus Mundus programme, will help speed up the selection of projects qualifying for grants.
The European Parliament and the Council have amended the legal basis of the Lifelong Learning Programme, the Culture programme, the Youth in Action programme, the Europe for Citizens programme and the Erasmus Mundus programme so that decisions on the selection of projects can be put in practice more quickly and efficiently.
Many of the decisions to award EU-financing to projects under these programmes have so far been subject to an advisory procedure which involves the consultation of both the programme committees, made up of Member State's representatives, and of the European Parliament.
This process can take between two and three months. To reduce this delay and to speed up both the selections and the launching of EU-funded projects the Council and the Parliament have agreed that the Commission can take the decisions without this consultation. To ensure the transparency of the process, the Commission will inform the programme committee and the European Parliament of all awarded funding within two working days.
To make sure that the new procedures work effectively, the Commission will report to the European Parliament and the Council on the impact of these new rules before June 2010. Source...
L'apprendimento permanente decisioni di finanziamento più veloce. Un recente emendamento alle norme procedurali dei programmi dell'UE in materia di apprendimento permanente, la cultura, la gioventù e della cittadinanza, nonché il programma Erasmus Mundus, contribuirà ad accelerare la selezione dei progetti che beneficiano di sovvenzioni. Suite...

Posté par pcassuto à 10:36 - - Permalien [#]
Tags :


16 janvier 2009

Succès du statut d’auto-entrepreneur

"En 2008, nous allons dépasser de justesse le record de 322 000 créations d’entreprise établi en 2007", a déclaré la ministre de l’Economie, anticipant sur une publication de l’Insee prévue à la fin du mois sur le bilan des créations d’entreprise. Le nombre de créations aurait atteint 26000 en décembre, dans un contexte de crise économique. Autre point positif, le ministère de l’Economie a déjà enregistré 40 000 préinscriptions pour le nouveau statut d’auto-entrepreneur et Christine Lagarde a fixé un objectif de "200 000 auto-entrepreneurs en 2009".
Le statut d’auto-entrepreneur, créé par la loi de modernisation de l’économie, donne droit à un forfait fiscal et social unique à taux préférentiels. Aucune démarche n’est requise en l’absence de chiffre d’affaires. Ce statut simplifié de l’entrepreneur individuel est donc destiné à ceux qui lancent leur propre affaire ou veulent développer une activité indépendante sans pour autant créer leur société.
Un forfait fiscal et social pour les entrepreneurs individuels
Ce statut permet donc aux petits entrepreneurs individuels qui le souhaitent de payer leurs charges fiscales et sociales sur une base forfaitaire.
Les taux globaux de charges sont ainsi fixés à 13 % du chiffre d’affaires pour le commerce et à 23 % du chiffre d’affaires dans les services. L’entrepreneur n’est imposé qu’"à partir du jour où il rentre du chiffre d’affaires". Lorsqu’il arrête son activité, il arrête de payer des charges. Ce prélèvement forfaitaire est optionnel et, au choix de l’entrepreneur, mensuel ou trimestriel. Hervé Novelli se rendra jeudi 15 janvier au siège du groupe PriceMinister, un des chefs de file du commerce en ligne français, pour présenter les avantages du nouveau statut et répondre aux questions des auto-entrepreneurs.
"In 2008, we'll just over the record of 322 000 new businesses established in 2007," said Minister of Economy, anticipating publication of INSEE at the end of the month on the balance sheet start-ups. The number of births reached 26,000 in December, against a backdrop of economic crisis. Another positive, the Ministry of Economy has already registered 40 000 pre-registration for the new status of "self-entrepreneur and Christine Lagarde has set a target of 200 000 self-entrepreneurs in 2009. Suite...

Posté par pcassuto à 18:22 - - Permalien [#]

Synthèse de l'accord national interprofessionnel - Ani

Efigip a réalisé une synthèse de l'Accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009 sur le développement de la formation professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnels.
La synthèse porte sur les 4 grands volets de l'Ani :
- La compétitivité des entreprises et la sécurisation des parcours professionnels des salariés
- La qualification et la requalification des salariés et des demandeurs d'emploi
- L'anticipation, la certification et la validation des acquis de l'expérience
- La gouvernance et les instances paritaires de la formation. Synthèse
Efigip 2009年1月7日、職業訓練、専門的かつ安全なの開発にキャリアの国家間の契約の合成を行った。Suite..Synthèse

Posté par pcassuto à 18:07 - - Permalien [#]

Analyses des classements internationaux des établissements d'enseignement supérieur

La publication de l’Academic Ranking of World Universities (ARWU) en 2003 a été la première d’une série de classements internationaux des établissements d’enseignement supérieur qui témoigne de l’avènement d’une véritable concurrence internationale dans ce domaine. Les approches utilisées pour les classements sont sensiblement différentes tant sur les modalités de choix des établissements à classer, que sur les critères et méthodes de mesure, ou sur la présentation des résultats. Cette diversité s’exprime pleinement au travers des sept classements internationaux qui sont détaillés et analysés dans l’article.
Dans l’ARWU et le Times Higher Education (THE) qui visent une couverture mondiale, quelques universités françaises figurent parmi les cent premières. Elles ne se classent cependant jamais dans les toutes premières, qui sont le plus souvent basées aux États-Unis et au Royaume-Uni.
Dans le classement européen du Center for Higher Education (CHE), le nombre d’établissements français classés dans l’« excellence group » est inférieur à celui du Royaume-Uni, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de l’Italie. Il est identique à celui de la Suède. Les « grandes écoles », quand elles entrent dans la sélection des établissements à classer (le classement de Leiden ne classe que les universités) apparaissent dans un positionnement moyen, excepté dans le classement de l’École des Mines.
Toutefois, le classement du Financial Times appliqué uniquement aux programmes de masters en management européens fait figurer les écoles de commerce françaises en excellente position. Le classement du CSIS (le Conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol) est le seul qui fasse ressortir les organismes de recherche français en tant que tels.
Sous l’appellation « établissement d’enseignement supérieur », se définissent en fait des entités très diverses aux missions variées. Tout classement générique de cet ensemble hétéroclite est par nature arbitraire : il dépend des dimensions prises en compte pour caractériser les établissements (enseignement, formation, innovation, valorisation, responsabilité sociétale,...), des indicateurs utilisés pour placer les établissements par rapport à ces dimensions, et enfin, du mode de pondération des dimensions entre elles. Les classements sont ainsi le résultat de multiples choix, qui se justifient par rapport à des représentations préétablies de la qualité et à des objectifs implicites ou explicites. Compte tenu des nombreuses applications qui peuvent être attribuées aux classements, donc aux multiples  objectifs possibles, aucun classement générique, quelles que soient sa qualité et sa pertinence, ne pourra répondre à l’ensemble des besoins et des questions.
De tels exercices constituent cependant une bonne méthode pour appréhender des systèmes aussi complexes et poser les questions de fond sur les voies d’amélioration des politiques publiques et des stratégies d’établissement. Toutefois, ils ne correspondent pas à une véritable démarche d’évaluation. Le principe de rangement sur une échelle unique aboutit en effet à confronter entre eux des objets très différents. Une évaluation comparative entre établissements d’enseignement supérieur ne peut se construire qu’à partir d’un travail de typologie permettant d’identifier parmi les établissements, voire au sein même des établissements ou d’organisations inter-établissements, les objets dont la proximité entre eux rend la comparaison pertinente. La typologie permet en outre d’appréhender l’enjeu de la nécessaire diversité du système par rapport à l’ensemble des besoins de la société, à l’inverse du classement hiérarchisé qui oriente vers un modèle uniformisé. Enfin, elle offre la possibilité de réorganiser les critères en fonction des objectifs ciblés, donc de répondre à un plus large spectre de besoins. télécharger.

Analizzare il posizionamento internazionale degli istituti di istruzione superiore. La tipologia di capire anche l'importanza della necessità per la diversità del sistema in relazione a tutte le esigenze della società, a differenza della classificazione gerarchica, che punta a un modello standard. Infine, offre la possibilità di riorganizzare i criteri in conformità con gli obiettivi e quindi rispondere a un più ampio spettro di esigenze. Suite... Download.

Posté par pcassuto à 15:04 - - Permalien [#]
Tags :

L'indemnisation des chômeurs en formation en panne de financement

L'Etat a coupé les financements de l'allocation de fin de formation destinée aux chômeurs en fin de droits Assedic en cours de formation. Le gouvernement promet une solution « dans les prochaines semaines ».
Tout le monde est d'accord pour dire que la formation est une des clefs majeures du retour à l'emploi. Patronat et syndicats viennent même de négocier un accord renforçant les moyens en la matière, qui pourrait réaliser le grand chelem des signatures, et le gouvernement se dit prêt à accompagner le mouvement. Tout le monde est d'accord, donc, et, pourtant, les chômeurs qui ont besoin d'une formation d'une durée supérieure à leur durée d'indemnisation ont eu une mauvaise surprise en ce début d'année. Dans la loi de Finances pour 2009, le gouvernement a en effet supprimé la quasi-totalité du financement de l'allocation de fin de formation (AFF), à savoir 169 millions d'euros sur plus de 200 millions (« Les Echos » du 3 octobre 2008). Cette allocation, qui relaie celle de l'assurance-chômage quand les droits à indemnisation sont épuisés en cours de formation, bénéficie à environ 22.000 personnes chaque mois. Lors de la discussion budgétaire, les pouvoirs publics ont renvoyé la balle aux partenaires sociaux dans le cadre de la négociation sur l'assurance-chômage. Mais ceux-ci ont fait la sourde oreille et n'ont rien prévu dans l'accord Unedic.
Il n'y aura cependant pas de nouvelle affaire des « recalculés », ces 600.000 personnes qui avaient vu brutalement leurs droits à indemnisation réduits en janvier 2004 à la suite d'une réforme de l'Unedic. Les chômeurs dont la formation a débuté l'an dernier et dont l'allocation chômage s'est ou va s'arrêter continueront à bénéficier de l'AFF, assure le secrétariat d'Etat à l'Emploi. Jusqu'à nouvel ordre, les agents de Pôle emploi ne prescriront donc plus de formations excédant la durée d'indemnisation de l'assurance-chômage.
Le secrétariat d'Etat à l'Emploi se veut rassurant. « C'est une question de semaines pour caler les choses, il faut déjà savoir qui finance quoi pour faire quoi », explique-t-on dans l'entourage de Laurent Wauquiez, évoquant l'accord sur la formation professionnelle et la nécessité pour Pôle emploi de « prescrire plus tôt » des formations.
Une chose est sûre : une imputation de cette dépense sur les 500 millions d'euros de coup de pouce à la politique de l'emploi inscrits dans le plan de relance réduirait d'autant la réalité de l'effort consenti par l'Etat. Un financement par le futur fonds de sécurisation des parcours professionnels négocié dans le cadre de l'accord sur la formation professionnelle reviendrait simplement à changer de financeur, sans apporter davantage de services aux chômeurs.
Kompenzace nezaměstnaných ve výcviku pod-financována. Jedna věc je jistá: poplatek těchto výdajů z 500 milionů eur na podporu politiky zaměstnanosti jsou uvedeny v plánu na snížení realitu úsilí ze strany státu. Finanční prostředky z fondu na zajištění budoucí kariéru sjednána na základě dohody o odborné přípravě by jednoduše změnit financování, bez poskytnutí další služby pro nezaměstnané. Suite...

Posté par pcassuto à 12:03 - - Permalien [#]

Statut des enseignants-chercheurs: le Sgen-CFDT apprécie, pas le Snesup

Le syndicat Sgen-CFDT a annoncé jeudi qu'il "appréciait" les annonces faites par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse sur la modification du statut des enseignants-chercheurs, alors que le Snesup-FSU veut "le retrait" du décret.
La modification de ce statut qui date de 1984 et régit la carrière des universitaires est une conséquence, selon Mme Pécresse, de la loi sur l'autonomie des universités.
Le décret va concrétiser le transfert de la gestion des ressources humaines et des carrières aux universités. Il va leur donner le pouvoir de "moduler" le temps de service des personnels entre enseignement, recherche et tâches administratives. Et les enseignants-chercheurs vont être évalués tous les quatre ans par le Conseil national des universités (CNU), qui se voit retirer le pouvoir qu'il avait jusqu'alors de décider 50% des promotions.
Mme Pécresse a apporté jeudi plusieurs "garanties", sur la modulation de service, la transparence de décisions de promotion, l'existence d'une instance nationale de réexamen pour les non-promus, ou la persistance de références nationales pour l'organisation du travail des enseignants-chercheurs.
"Ces mesures répondent en partie aux inquiétudes du milieu et aux demandes" faites par le Sgen qui en "apprécie" donc "leur annonce", tout en demandant que la ministre "réunisse rapidement les organisations syndicales pour avancer concrètement sur les mesures proposées et sur le budget".
Le Snesup-FSU juge lui que Mme Pécresse "s'entête dans sa volonté de faire des présidents d'universités des managers aux pouvoirs exorbitants". Il estime aussi que "la volonté de faire de l'alourdissement des services des personnels une réponse au désengagement de l'Etat reste au coeur du texte".
Comme il ne voit que des "modifications cosmétiques", le Snesup "continue à exiger le retrait de ce projet de décret". Celui-ci va néanmoins être transmis prochainement au Conseil d'Etat, a assuré jeudi Mme Pécresse. Source
Documents :
- le discours de Valérie Pécresse devant le CNU le 15 janvier 2009.
- son communiqué à la sortie du rendez-vous.
- le compte-rendu de la rencontre par P. Boutry (CNU, 22e section).
- le communiqué de presse des deux ministères concernant la réforme de la formation des enseignants.
Schimbarea de acest statut, care datează din 1984 şi reglementează carieră academică este o consecinţă, în conformitate cu doamna Pécresse, Legea cu privire la autonomie a universităţilor. Acest decret se va face transferul de resurse umane şi de gestionare a carierei universităţi.Aceasta le va da puterea de a "regla" timpul de personal între predare, cercetare şi sarcinile administrative. Şi facultatea va fi evaluată la fiecare patru ani de către Consiliul Naţional al Universităţilor (CNU), care este puterea de a scoate pe care le-a fost de 50% de a decide promotii.Suite...

Posté par pcassuto à 11:27 - - Permalien [#]
Tags :