06 mai 2014

Près d'un jeune sur deux choisit en priorité l'université après le bac

Les EchosPar Stéphane Dupont. Admission post-bac intégrera en 2015 pour chaque formation une information sur les débouchés. L'université retrouverait-elle les faveurs des lycéens ? Près d'un jeune sur deux (47 %) ayant formulé au moins un voeu d'inscription dans l'enseignement supérieur sur le portail Admission post-bac (APB) a demandé cette année en premier choix l'université, selon les chiffres officiels communiqués vendredi. C'est 5,6 points de plus que l'an dernier et 13 points de plus qu'en 2012, se félicite la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, qui vise à terme un taux de 63 %. Celui-ci correspondant à la proportion de lycéens entrant in fine à la fac après le bac. Suite...

Posté par pcassuto à 00:35 - - Permalien [#]


05 mai 2014

Près d'un jeune de Terminale sur deux veut se diriger vers l'université

Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaireBien que la procédure ne soit pas encore terminée, le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche vient de réaliser un premier bilan de la plateforme APB (Admission Post-Bac). Un bilan qui révèle un regain d'intérêt relativement important concernant l'université.
L'université connaîtrait-elle un regain d'intérêt auprès des jeunes lycéens ? Plus de 732 000 élèves de Terminale ont formulé au moins un vœu sur la plateforme d'orientation Admission Post Bac cette année, soit une hausse de 7,4 % par rapport à l'année passée. Suite...

Posté par pcassuto à 22:26 - - Permalien [#]

04 mai 2014

What do you want to do with your life?

Thousands of post-secondary programs mean students need to know themselves and their strengths. When busy high school students look to apply for post-secondary studies, it might help to know that Alberta Innovation and Advanced Education recognizes more than 2,500 programs in the province. That number is just the programs and doesn't include the actual number of careers that branch off of each area of study.
The choices can be overwhelming, so if you see someone lean into a student and ask them, perhaps like the irate, resentful father from Twisted Sister's We're Not Gonna Take It video circa 1984, "what do you want to do with your life," you might want to have these numbers handy. More...

Posté par pcassuto à 11:44 - - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2014

Résultats de la première phase d'Admission Post Bac (APB)

Les bacheliers et, depuis cette année, les étudiants en réorientation vers une première année de licence, avaient jusqu’au 20 mars pour formuler leurs vœux de préinscription dans l’enseignement supérieur sur le portail Admission Post Bac.
Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, communique les résultats de la première phase d’Admission Post-Bac (A.P.B.), dispositif national d'inscription en première année d'enseignement supérieur.
Les bacheliers et, depuis cette année, les étudiants en réorientation vers une première année de licence, avaient jusqu’au 20 mars pour formuler leurs vœux de préinscription dans l’enseignement supérieur sur le portail Admission Post Bac.
Cette année ce sont :

  • 800 000 jeunes qui ont constitué un dossier sur APB,
  • 762 400 candidats qui ont effectué au moins un vœu, afin de poursuivre leur scolarité dans l’enseignement supérieur à la rentrée prochaine, contre 710 000 en 2013, soit une augmentation de 7,4 % par rapport à 2013 et de 16,7 % en quatre ans.
    Cette augmentation s’explique par l’évolution de l’offre de formation présentée sur APB et par l’année des étudiants de premier cycle en réorientation.

S'agissant du premier vœu formulé :

  • 47 % de jeunes choisissent l’université  (licence universitaire et I.U.T.),
  • 34,63 % les sections de techniciens supérieurs (S.T.S.), qui confirment leur attractivité,
  • 7,94 % les Classe Préparatoires aux Grandes Ecoles (C.P.G.E.),
  • environ 4 % les écoles (ingénieur, commerce, architecture...)  et 5% d’autres formations.

Alors que l’université accueille 63 % d’étudiants mais n’est choisie en premier vœu que par 47 % de candidats, Geneviève Fioraso rappelle son objectif : faire en sorte que l’orientation, et notamment l’orientation à l’université, ne soit pas un choix par défaut mais une orientation choisie vers un parcours de réussite. Elle réaffirme également la priorité portée à l’orientation des bacheliers professionnels et technologiques vers les filières S.T.S. et I.U.T., là où ils obtiennent les meilleurs résultats.
Rappelant la mobilisation du Gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes, Geneviève Fioraso annonce que, conformément aux engagements de la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et la recherche, l’édition 2015 d’APB intégrera, pour chaque formation, une information sur les débouchés (taux de poursuite d’études et taux d’insertion professionnelle). Après le lancement cette année d’un numéro vert pour informer les jeunes et leurs familles, ce nouveau service améliorera le service public d’aide à l’information et à l’orientation choisie pour assurer un parcours de réussite à tous. Suite...

Posté par pcassuto à 21:51 - - Permalien [#]

29 avril 2014

Parmi les bacheliers 2008 entrés dans l’enseignement supérieur, 68 % y sont encore quatre ans après le bac

Parmi les bacheliers 2008 qui ont poursuivi des études supérieures en France métropolitaine, 68 % sont encore dans l’enseignement supérieur la quatrième année après le baccalauréat, dont 30 % avec déjà un diplôme du supérieur. 32 % ne sont plus dans l’enseignement supérieur, dont 14 % en sont sortis sans diplôme. Au total, près de la moitié des bacheliers 2008 entrés dans l’enseignement supérieur avaient déjà obtenu un diplôme du supérieur au bout de trois ans. 35 % des inscrits en première année de licence en 2008 ont obtenu une licence au bout de trois ans et 28 % sont en master.
Les bacheliers 2008 entrés dans l’enseignement supérieur : où en sont-ils la quatrième année ?. - Ministère éducation nationale enseignement supérieur recherche ; JAGGERS Christophe. - NOTE D'INFORMATION : ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET RECHERCHE, 14.03, avril 2014. - 6 p.
Consulter le n° 14.03 de Note d'information sur le site du ministère de l'Éducation nationale.

Posté par pcassuto à 13:48 - - Permalien [#]


21 avril 2014

2èmes Rencontres Professionnelles de l'orientation des jeunes : le 12 mai 2014

Agefiph - ouvrir l'emploi aux personnes handicapéesFavoriser le lien formation emploi pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes
Vous êtes un professionnel de la communauté éducative, un responsable RH d'entreprise, un représentant de parents d'élèves, un journaliste spécialisé...
Le CIDJ et l'Onisep vous invitent, en collaboration avec l'association Arpejeh et la Fondation de France aux 2èmes rencontres professionnelles de l'orientation des jeunes handicapées.
Lundi 12 mai 2014 de 14 h à 18 h au CIDJ - 101 quai Branly - Paris 15ème
Métro Bir-Hakeim ligne 6 - RER C Champ-de-Mars
Inscription sur www.cidj.com ou sur la Page facebook Total Accès Onisep

Programme prévisionnel:

  • 1ère table-ronde : le constat, les réalités de terrain

Les besoins des entreprises en terme de recrutement de jeunes, les compétences recherchées, les difficultées rencontrées. Témoignages d'entreprises (grands comptes, PME et artisans). Les articulations entre l'Education nationale et les entreprises, les projets émergents - Témoignages d'acteurs de l'éducation d'Ulis, une inspectrice de l'Education nationale.

  • 2ème table-ronde : des réponses pour favoriser le lien école-entreprise

La connaissance de l'entreprise, l'apprentissage...sésames vers l'emploi
Les modes d'accompagnement en fonction de la taille de l'entreprise : Témoignages d'un CFA, de l'Agefiph, d'Atharep, d'un CRP, d'une banque, d'une enseigne de la grande distribution.
Places limitées : Réservation dès maintenant sur le formulaire en ligne sur WWW.cidj.com
Accueil personnalisé, traduction LSF, retranscription en direct sur écran (vélotypie). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 17:52 - - Permalien [#]

« Orientation après le bac, Métiers et secteurs porteurs »

Véronique Deprez-Boudier, chef du département Travail-Emploi au Commissariat général à la stratégie et à la prospective sur France Inter.
Lundi 14 mars, l’émission Service Public, présentée par Guillaume Erner, était consacrée à l’orientation après le baccalauréat et aux métiers et secteurs porteurs. A cette occasion,  Véronique Deprez-Boudier, chef du département Travail-Emploi au Commissariat général à la stratégie et à la prospective est intervenue sur France Inter, en direct, entre 10h et 11h. Suite...

Posté par pcassuto à 15:47 - - Permalien [#]

L’orientation professionnelle et le mentorat au coeur de la nouvelle Politique québécoise de la jeunesse

Academos Cybermentorat salue les orientations mises de l’avant dans le cadre du dévoilement du livre Blanc sur la Politique québécoise de la jeunesse. La première ministre du Québec, Mme Pauline Marois et M. Léo Bureau-Blouin, adjoint parlementaire pour les dossiers jeunesse et député de Laval-des-Rapides, ont indiqué leur volonté d’aider les jeunes à découvrir leur passion et de construire le Québec de demain grâce au mentorat et en favorisant le dialogue intergénérationnel. Suite...

Posté par pcassuto à 00:17 - - Permalien [#]

15 avril 2014

Les Métiers de l’orientation ou comment aider à trouver sa voie

Magazine d’information sur la formation et l’orientation en Champagne-Ardenne, Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo]. Au sommaire du n°39.
Les Métiers de l’orientation ou comment aider à trouver sa voie
Dans le champ de l’orientation, œuvre un grand nombre de professionnels - les, avec des missions et compétences communes mais aussi des spécificités. Qui sont-ils ? Arifor mag dresse une typologie des intitulés et missions des professionnels - les champardennais - es faisant partie du service public de l’Orientation et de leurs partenaires.
Il n’est requis aucun diplôme particulier pour les professionnels de l’orientation, exception faite des conseillers d’orientation psychologues, recrutés sur concours par l’Education nationale et titulaires d’un diplôme d’Etat et des psychologues du travail, titulaires d’un DESS ou d’un Master 2 en Psychologie. Ceci ne dispense pas, bien sûr, les autres professionnels de l’information et de l’orientation de se former ou de faire valider leur expérience. D’ailleurs, ces dernières années, des certifications ont vu le jour.
On peut distinguer entre les diplômes universitaires, la licence professionnelle « conseil, emploi, formation », les titres professionnels (comme celui de « conseiller en insertion professionnelle » proposé par l’Afpa), les certificats (comme le CQP de formateur- consultant) ou la nouvelle licence sciences humaines et sociales mention travail, formation, orientation, créée en janvier 2014 par le Cnam. À ces professionnels-les du conseil et de l’information en orientation, insertion ou à l’emploi, s’en ajoutent d’autres qui exercent dans les Cap emploi, les organismes consulaires, des associations, des services de ressources humaines. Avec l’instauration de nouveaux dispositifs tels que le conseil en évolution professionnelle et le compte personnel de formation (loi juin 2013), ces métiers sont encore amenés à évoluer dans leurs professionnalisations et pratiques.
Quel est le rôle d’un conseiller d’orientation psychologue (f/h) ?
Le conseiller-ère d’orientation-psychologue accompagne les élèves dans la construction de leur parcours de formation et d’insertion en les aidant à développer des compétences à s’orienter tout au long de la vie. e n lien avec les équipes éducatives, il assure et coordonne l’organisation de l’information des élèves sur les métiers et les formations, les procédures d’orientation et d’affectation. Dans le cadre d’entretiens individuels, il accueille les élèves et / ou leurs familles à partir de la 6e afin de les aider à faire le point sur leur situation, à faire le choix le plus approprié en regard de leurs aptitudes, résultats scolaires, intérêts...
Il peut, si besoin, proposer un bilan d’intérêts, de motivation. Il participe activement, en lien avec les équipes éducatives, à la prévention du décrochage scolaire par un accompagnement des élèves les plus fragiles. o ù exerce-t-il ? l e conseiller d’orientation psychologue travaille à la fois au sein d’une équipe au CIO (Centre d’Information et d’Orientation) où il assure une permanence d’accueil tout public et dans 2 ou 3 établissements scolaires de l’enseignement secondaire.
Quelles formations doit-on suivre ?
Il faut réussir un concours d’entrée ouvert aux titulaires d’une licence en psychologie (bac+3). Une fois le concours réussi, ils suivent la formation rémunérée du DECOP (diplôme d’état de conseiller d’orientation-psychologue) pendant 2 ans. Cette formation se déroule dans l’un des quatre centres de Lille, Rennes, Aix-Marseille, Paris.
Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?
Les interlocuteurs du conseiller-ère sont nombreux : adultes, jeunes collégiens et lycéens, étudiants, enseignants... Le sens du relationnel, la bienveillance, l’écoute, l’empathie sont des qualités nécessaires. Il faut également s’approprier la documentation sur les formations et professions, afin de conseiller au mieux les consultants dans leur choix de formation et les aider à élaborer des parcours réalistes.
Pourquoi insistez-vous sur l’écoute, sur la nécessité d’une attitude empathique ?
La licence de psychologie, obligatoire pour passer le concours, prend là tout son sens : les connaissances et compétences acquises dans ce domaine permettent véritablement de s’adapter au profil des élèves que nous rencontrons, d’avoir à leur égard une véritable qualité d’écoute, d’avoir une perception fine de leur attentes. Chacun doit pouvoir élaborer un projet personnel et professionnel en allant au-delà des représentations qu’il possède sur les formations et /ou métiers dans lesquels il se projette. Représentations contre lesquelles il faut quelquefois lutter par le biais de mises en situations telles que des immersions en formation, stages en entreprise, ...
Le métier en une phrase ?
Une contribution à l’égalité des chances en incitant les personnes à valoriser au mieux leur potentiel, quels que soient leurs capacités et leur milieu d’origine. Téléchargez Arifor Mag n°39 [1.6 Mo].

Posté par pcassuto à 00:48 - - Permalien [#]