09 novembre 2011

Faire de Centre Inffo un opérateur modèle

http://www.study-mail.com/emailing/newsletter_focuscarriere/images/logo_vocatis.gifPar Yves Rivoal. Julien Veyrier a été nommé directeur de Centre Inffo en mai 2011. Cette association est un lieu de ressources, d’analyse et d’information sur la formation professionnelle et l’apprentissage. Quels sont les enjeux de cette structure durant les mois à venir?
Comment abordez-vous votre mission à la tête de Centre Inffo?

- J’aimerais d’abord rappeler que Centre Inffo est une structure extraordinairement diverse. Non content d’avoir développé une expertise unique sur le droit et les pratiques de la formation professionnelle, Centre Inffo abrite aussi une agence de presse ainsi qu’un centre de ressources documentaires. Ma mission est d’être le chef d’orchestre de la centaine de collaborateurs qui compose cet ensemble.
Quelle est votre méthode?

- J’ai pour habitude de travailler en équipe. Je m’appuie donc sur les chefs d’unité et les collaborateurs de Centre Inffo pour dégager les axes de travail stratégiques qui seront les nôtres dans les années qui viennent. Cette démarche participative nécessite écoute et compréhension. Elle est indispensable pour prendre des décisions rapidement car les enjeux sont importants.
Justement, quels sont les principaux chantiers qui vous attendent?

- Le premier chantier stratégique, c’est la négociation du quatrième contrat d’objectifs et de moyens, l’ambition étant de tout faire pour que Centre Inffo reste la référence incontournable du droit de la formation professionnelle. Il est également prévu de mettre en place la mise en place d’un système d’informations qui devrait référencer l’ensemble de l’information disponible en matière de formation professionnelle, et qui permettra aussi la prescription en ligne par des acteurs comme Pôle Emploi, les Missions Locales ou le Fongecif. Ma seconde priorité sera d’aménager le travail des équipes en place pour que le déploiement de ces deux nouvelles missions se déroule dans les meilleures conditions.
D’où proviennent vos ressources financières?

- Aujourd’hui, près de 60% de nos ressources provient de financements publics. Demain, il faudra que nous assumions notre développement avec nos propres moyens plus largement que nous ne le faisons aujourd’hui. Cela passera par une rigueur de gestion qui doit faire de Centre Inffo une structure exemplaire en matière de déploiement des politiques publiques.
http://www.study-mail.com/emailing/newsletter_focuscarriere/images/logo_vocatis.gif Yves Rivoal. Veyrier Julien został dyrektorem Inffo Centre w maju 2011. Stowarzyszenie to jest zasobem, analizy i informacje na temat kształcenia zawodowego i ustawicznego. Jakie są problemy tej struktury w najbliższych miesiącach? Więcej...

Posté par pcassuto à 17:48 - - Permalien [#]


19 octobre 2011

Orientation dans l’enseignement supérieur: des stratégies pour tous les profils

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgPar Olivier Rollot. Les vacances de Toussaint approchent et, avec elles, les premières interrogations sur son orientation dans l'enseignement supérieur. Or, il n’y a pas qu’une seule façon d'y réussir son parcours. Selon son profil, ses capacités, sa maturité, de nombreuses voies sont ouvertes. Sept stratégies payantes à la loupe.
Cas n°1 : Vous êtes sûr de votre projet professionnel

Depuis toujours, vous rêvez de construire des voitures ou d’être avocat et, cela tombe bien, il y a des formations toutes tracées qui y mènent. Seulement ne changerez-vous pas d’avis un jour ? Alors certes en vous lançant dans le droit, vous avez différentes professions qui s’ouvrent à vous et pouvez même envisager de totalement bifurquer, mais si vous choisissez une école d’ingénieurs spécialisée dans le transport, comme l’ESTACA, ce sera plus difficile de changer.
Et si vous voulez vite vous retrouver sur le marché du travail, privilégiez les formations en deux ans, comme le BTS ou le DUT, ou le bachelor en trois ans. Et pour être encore plus pro, faites les en apprentissage !
Cas n°2 : Vous n’êtes pas du tout sûr de ce que vous voulez faire plus tard

D’abord rassurez-vous, ce n’est pas une tare de ne pas être totalement décidé sur son avenir à 17 ou 18 ans. Etes-vous un bon élève susceptible de passer deux années dans une classe préparatoire ? Préférez-vous vous engager dans des études universitaires relativement ouvertes dans le domaine des lettres ou des sciences par exemple. Ou encore commencer par un DUT ou un BTS assez généralistes – mais plutôt un DUT – et poursuivre vos études ensuite dans les nombreuses formations qui vous reçoivent dans le cadre des poursuites d’études ?
Cas n°3 : Vous ne vous sentez pas prêt à vous engager dans de longues études

Oui mais elles pourraient vous tenter quand même. La solution est là aussi peut-être de commencer par obtenir un BTS ou un DUT avant de tenter soit une licence professionnelle, soit d’intégrer l’université ou une grande école. Sachez par exemple que pas plus d’un quart des élèves ingénieurs sont aujourd'hui titulaires d’un DUT, d’un BTS ou d’une licence. C’est en tout cas une bonne façon d’obtenir un premier diplôme quand on n’est pas certain d’avoir les moyens de s’engager tout de suite pour cinq années d’études.
Cas n°4 : Vous ne pensez qu’aux toutes meilleures grandes écoles

Sans être totalement limité au passage par les classes préparatoires, l’entrée dans les toutes meilleures grandes écoles (HEC, X, Centrale, Normale Sup) y est quand même très largement subordonnée. En première année, 100% des reçus à HEC viennent de classes préparatoires. Et pas n’importe lesquelles ! Vous n’avez quasiment aucune chance d’intégrer l’Ecole Polytechnique si vous ne sortez pas de l’une des trente meilleures prépas.
Mais il existe d’autres solutions. Sachez par exemple que vous pouvez intégrer l’Essec avec une première année de master validée. Sans compter que vous pouvez mettre une touche de grande école dans votre CV en y suivant un mastère spécialisé (après un master) ou même un MBA (master of business administration).
Cas n°5 : Vous voulez intégrer une grande école mais sans passer par la prépa

« Les prépas ne sélectionnent pas, elles classent » dit-on souvent puisque, à l’exception des prépas littéraires, il y a autant de places en prépas que dans les écoles. Mais elles cassent aussi certains jeunes pour lesquels il faudrait mieux envisager de passer par une école post bac ou par une licence, un BTS ou un DUT, autant de diplômés que les grandes écoles recrutent par le bais des admissions parallèles.
Les deux principaux concours d’entrée en écoles de commerce proposent ainsi chaque année plus de 5 000 places. 25 % des élèves ingénieurs sont déjà diplômés à bac+2 ou bac+3. Un diplômé universitaire de lettres ou de sciences a tout à fait sa place dans une grande école de commerce. Evidemment, les écoles d’ingénieurs n’accepteront elles que des profils scientifiques ! Et une fois sort de l’école, vous aurez exactement le même diplôme que vos camarades passés par la prépa.
Cas n°6 : Vous hésitez à aller vers l’université

Vous craignez de vous retrouver livré à vous-même dans des amphis surchargés, c’est compréhensible. Mais sachez d’abord que les universités font beaucoup d’effort pour éviter les échecs en licence et qu’il serait surtout dommage de vous priver de toutes les filières d’excellence que propose l’université : droit, médecine, recherche, etc. D’autant que vous pourrez y obtenir masters diplômes de grande valeur. Sans parler des IUT qui font bien partie de l’université !
Mais si quand même vous préférez aller vers des filières plus encadrées comme les prépas ou les BTS, sachez qu’il existe de nombreuses passerelles pour réintégrer la fac, que ce soit en licence professionnelle ou autre.
Cas n°7 : Vous n’avez pas les moyens de payer votre cursus

Bien sûr il existe des bourses mais elles ne peuvent pas compenser toutes vos dépenses. La solution peut alors être de choisir l’apprentissage. Non seulement vous n’aurez rien à rembourser mais en plus vous serez rémunéré par l’entreprise dans laquelle vous passerez environ la moitié de votre temps. Trop beau pour être vrai ? Un peu quand même car tous les profils ne sont pas susceptibles de réussir des études en apprentissage qui demandent une grande maturité et beaucoup de travail.
http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpg Autor Olivier Rollot. sügis pühad lähenemas ja koos nendega esimest küsimusi suunast kõrghariduses. Samas puudub üks viis olla edukas oma karjääri. Vastavalt oma profiili, võimed, küpsust, palju võimalusi on avatud. Seitse strateegiad luup maksma.
Juhtum 1: Olete kindel oma karjääri planeerida

Traditsiooniliselt te unistate hoone autode või olema advokaat, ja see on hea, seal on kõik tõmmatud koosseisudes viib ta.
Mitte ainult sa muuta ei usu, et üks päev? Nii et kindlasti alustavad õige, siis on erinevad elukutsed, mis on avatud teid ja võib isegi kaaluda forking täielikult, kuid kui te otsustate Tehnikaülikoolis, mis on spetsialiseerunud transport, kuna ESTACA, seda raskem muuta.
Ja kui sa tahad kiiresti leida ennast tööturul, keskendumine väljaõppele kahe aasta jooksul, kui BTS või DUT või bakalaureusekraadi kolm aastat. Ja veelgi tootlikumaks muuta õppimist!
Velle...

Posté par pcassuto à 11:25 - - Permalien [#]

13 octobre 2011

Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR

http://www.prao.org/medias/photo/daqor-manuel_1316679580530.jpgLe projet DAQOR (2009-2011) est un projet Leonardo Da Vinci « Partenariat » conçu pour développer la démarche qualité en orientation initiée dans le cadre du projet AQOR (2007-2009). Afin de poursuivre le développement de l’orientation tout au long de la vie, initié dans des projets précédents, six partenaires européens s’organisent pour faire connaître une démarche de progrès et son utilisation. Télécharger Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR 2011.
Le projet européen "partenariat" DAQOR vise le Développement de l'Amélioration de la Qualité en ORientation. Six structures, trois ayant déjà participé au projet AQOR (Service Enseignement Catalogne, Université Bretagne Sud, le PRAO) et trois nouvelles (Orientation à 12 Bruxelles, Université Ploiesti, Comité d'orientation scolaire et professionnel Vérone) ont décidé de travailler ensemble à la mise en place d'une démarche de qualité en orientation s'appuyant sur les résultats du projet AQOR.
Objectif général

Permettre à de nouveaux professionnels de l'orientation de s'approprier la démarche et les résultats du projet AQOR.
Objectifs spécifiques

- Permettre aux acteurs impliqués dans le projet AQOR de transmettre aux autres partenaires leurs connaissances sur la qualité de l'orientation
- Étendre et enrichir le partenariat autour des problématiques de qualité en orientation afin de la développer plus largement
- Concrétiser le travail de mise en place d'un système de reconnaissance de la qualité en orientation dans de nouvelles régions
Partenariat

Le projet DAQOR s'organise autour de 3 différents types de partenariat:
- Un partenariat d'expertise composé des référents et professionnels ayant participé au projet AQOR ou DROA. Ce partenariat aura pour objectif de mieux connaitre la situation de l'orientation dans les nouvelles régions, de sensibiliser les acteurs à la qualité de l'orientation et de les accompagner à la mise en place du système d'auto évaluation.
- Un partenariat de développement composé de professionnels de l'orientation ayant déjà reçu une première information sur les résultats des projets AQOR ou DROA. Ce projet leur permettra d'approfondir leur connaissance des pratiques des autres régions et réfléchir sur une mise en oeuvre de la démarche qualité en orientation.
- Un partenariat de découverte où l'on retrouve tout acteur non impliqué dans les projets précédents mais intéressé par le sujet de la qualité en orientation. Le but de ce partenariat est d'amener les acteurs à découvrir et à participer à la réflexion sur le développement de la qualité en orientation.
Résultats attendus

L'aboutissement de ce partenariat sera la création d'un "guide conseil sur l'appropriation d'une démarche qualité et sur les différentes possibilités de systèmes de reconnaissance de la qualité" ainsi que des séminaires dans chaque région. Télécharger Manuel d'accompagnement à l'utilisateur de la démarche DAQOR 2011.
http://www.prao.org/medias/photo/daqor-manuel_1316679580530.jpg Projekt DAQOR (2009-2011) jest Leonardo Da Vinci "Partnerstwo" mające na celu rozwój orientacji jakości procesu zapoczątkowanego w projekcie AQOR (2007-2009). Aby kontynuować rozwój poradnictwa przez całe życie, rozpoczęte w poprzednich projektach, sześciu partnerów europejskich są organizowane w celu nagłośnienia proces doskonalenia i jego wykorzystania. Pobierz Podręcznik towarzyszący użytkownikowi podejście DAQOR 2011.
W ramach europejskiego projektu "partnerstwo" jest DAQOR Rozwoju Poradnictwa poprawy jakości.
Sześć struktur, trzy już udział w projekcie AQOR (Education Service Katalonii, Bretanii Południowej Uniwersytetu COPE) oraz trzy nowe (orientacja do 12 Brukseli, Ploiesti University, Komitet edukacyjnych i zawodowych Verona) zgodziła się na współpracę z ustanowienie wytycznych jakości w oparciu o wyniki AQOR projektu
. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

09 octobre 2011

Les Rendez-vous du CAS: "Orientation pour tous" de Jean-Robert Pitte

http://www.strategie.gouv.fr/system/files/imagecache/vignette_multimedia/orientation_pour_tous_bien_se_former.gifVincent CHRIQUI a le plaisir de vous inviter à rencontrer Jean-Robert Pitte autour de son livre: Orientation pour tous. La rencontre/débat aura se déroulera le Mardi 18 Octobre de 18h à 19h30 au Centre d’analyse stratégique.
Organisés chaque mois autour d’un ouvrage important de sciences sociales, d’économie ou de réflexion politique, les Rendez-vous du Centre d’analyse stratégique entendent faire vivre le débat public. Ils constituent également un rendez-vous privilégié entre des chercheurs et des experts de haut niveau et le public soucieux de mieux comprendre les grands enjeux du XXIe siècle.
La coupure traditionnelle entre l’école et le monde du travail donne parfois à l’orientation les apparences d’un parcours d’initiés. Encore trop nombreux sont les jeunes qui se dirigent vers une filière ou un métier sans disposer des informations et des outils nécessaires aux choix les plus judicieux. C’est notamment la raison qui a poussé le gouvernement à créer l’« orientation active » et l’« admission post-bac », ainsi qu’une Délégation à l’information et à l’orientation. Cette dernière instance s’attache à mettre en œuvre une véritable pédagogie de l’orientation, de ses enjeux comme de son fonctionnement: comment faire le meilleur choix possible dans ses études, son métier et dans l’évolution de sa carrière? Comment plébisciter les filières les plus cohérentes par rapport à son profil, les plus porteuses en termes de débouchés professionnels? Quel rôle doit-on attendre des professionnels de l’orientation?
Délégué à l’information et à l’Orientation auprès du Premier Ministre, Jean-Robert Pitte s’attache à travers ce livre à souligner l’importance stratégique d’un choix scolaire et professionnel au plus près de ses talents et de ses aspirations. Cet ouvrage se veut en même temps un guide; il s’adresse à tous les publics: les jeunes en formation initiale et leurs parents, les éducateurs, les professionnels de l’orientation, les responsables des ressources humaines. Pour vous inscrire cliquez ici. Jean-Robert Pitte: ancien président de l'université Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des Sciences morales et politiques, est aujourd'hui délégué à l'Information et à l'Orientation auprès du Premier ministre.
Voir aussi Lettre de mission de Jean-Robert Pitte, nommé DIO en juin 2010 et Le DIO: "Simplifier, repenser, coordonner".

Chriqui Vincent ma przyjemność zaprosić Państwa na spotkanie Jean-Robert Pitte wokół jego książki: Orientacja dla wszystkich. Spotkanie / dyskusja odbędzie się w wtorek, 18 października od 18h do 19.30 w Centrum Analiz Strategicznych.
Utrzymywanych w danym miesiącu w głównym pracy nauk społecznych, ekonomii lub myślenia politycznego, Powołanie Centrum Analiz Strategicznych zamierzają wspierać debaty publicznej.
Są one także ulubionym miejscem spotkań między naukowcami a dwóch ekspertów i opinii publicznej zainteresowani w lepszym zrozumieniu najważniejszych wyzwań XXI wieku. Zobacz także List Mission Jean-Robert Pitte, powołany w czerwcu 2010 DIO i DIO "Uproszczenie, przemyślenia, koordynacja". Więcej...

Posté par pcassuto à 02:18 - - Permalien [#]

31 août 2011

Où s'inscrire à la rentrée quand on a toujours pas d'idées ?

http://www.kelformation.com/images/structure/logo-kf.gifPar Aurélie Tachot. L’été touche à sa fin mais vous n’êtes toujours pas décidé pour votre orientation? Rassurez-vous: il existe des filières vers lesquelles vous pouvez vous tourner, même tardivement. Tour d’horizon de ses possibilités dernière minute.
« Tous les ans, en septembre, nous recevons de nombreux jeunes bacheliers sans solutions pour la rentrée et qui ont peur de faire un choix ou qui ne sont tout simplement pas prêt à le faire », souligne Agnès Bénis, conseillère d’orientation psychologue au sein du Centre d’information et d’orientation (CIO) de Brest. Et pour cause : « l’orientation est une étape cruciale qui requiert une bonne dose de lucidité et de maturité », ajoute-t-elle.
Université : les filières dites « généralistes »

« Plutôt que de perdre une année supplémentaire à réfléchir, mieux vaut s’inscrire dans une filière généraliste à l’université afin de rester dans un cadre d’apprentissage de connaissances », explique la conseillère d’orientation. Non seulement vous acquerrez une bonne culture générale, mais vous développerez également vos capacités d’analyse et de synthèse.
Afin de ne pas vous fermer des portes, ratissez large: privilégiez les formations en lettres, langues, histoire, géographie, économie, AES…, selon votre série de baccalauréat. Ces cursus sont relativement pluridisciplinaires et vous permettront d’engranger des savoirs utiles si vous vous réorientez en fin de première année de licence.
« L’avantage, c’est que les universités - publiques comme privées - acceptent des inscriptions jusqu’à mi-octobre », souligne Michèle Pouliquen, conseillère d’orientation psychologue au sein du CIO de Hyères.
Pour vous inscrire, rendez-vous sur le portail Admission Postbac. La procédure complémentaire, valable jusqu’au 23 septembre, vous permettra de formuler jusqu’à 12 vœux d’orientation. « Et de voir, au jour le jour, le nombre de places restantes au sein des établissements sous contrat », ajoute-t-elle.
Des DUT orientés « secteur »
Si le BTS prépare les étudiants à un métier, « le DUT les forme à une famille de métiers, voire même à un secteur », explique un conseiller d’orientation psychologue du CIO de Toulon. Intégrer un Institut universitaire de technologie (IUT) après le bac peut donc être une solution viable pour ceux qui ont une vague idée du champ d’expertise qu’ils aimeraient apprendre ou développer.
Les DUT Techniques de commercialisation, Information et communication et Génie civil sont ceux qui laissent le plus de portes de sortie. À noter: « il est généralement possible de s’y inscrire jusqu’aux vacances de la Toussaint », explique Michèle Pouliquen. Pour ce faire, rendez-vous sur le site Admission Postbac.
http://www.kelformation.com/images/structure/logo-kf.gif Przez Aurelie Tachot. Lato dobiega końca, ale nadal nie zdecydował się na orientację? Nie martw się: nie są kanały, do których można włączyć, nawet z opóźnieniem. Przegląd jego możliwości last minute.
"Każdego roku we wrześniu, otrzymujemy wiele młodych absolwentów bez rozwiązania dla rozpoczęcia i boją się dokonać wyboru lub po prostu nie są przygotowane do zrobienia", powiedział Błogosławiony Agnes, psycholog doradca zawodowy Centrum Informacji i skierowań (MKOl) z Brest. I nie bez powodu "orientacji jest ważnym krokiem, który wymaga wiele wglądu i dojrzałości", dodaje
. Więcej...

Posté par pcassuto à 18:58 - - Permalien [#]


30 août 2011

Directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues

Retourner à la page d'accueil de Légifrance Décret n° 2011-990 du 23 août 2011 modifiant le décret n° 91-290 du 20 mars 1991 relatif au statut particulier des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues (JORF n°0196 du 25 août 2011 texte n° 24)

Article 2 En savoir plus sur cet article...
L'article 2 du même décret est remplacé par les dispositions suivantes:
« Art. 2.-I. ― Sous l'autorité du recteur de l'académie, et en lien avec le chef du service académique de l'information et de l'orientation et les inspecteurs de l'éducation nationale chargés de l'information et de l'orientation, les directeurs de centre d'information et d'orientation et les conseillers d'orientation-psychologues exercent leurs fonctions dans les centres d'information et d'orientation où ils sont affectés ainsi que dans les établissements d'enseignement du second degré qui en relèvent. Ils peuvent exercer leurs fonctions dans les autres services du ministère chargé de l'éducation nationale ou dans les établissements publics qui en relèvent.
« Ils délivrent une première information et un premier conseil personnalisé en matière d'orientation et de formation professionnelles au profit de toute personne dans le cadre du service dématérialisé et gratuit institué par l'article L. 6111-4 du code du travail.

Article 3 En savoir plus sur cet article...
L'article 4 du même décret est remplacé par les dispositions suivantes:
« Art. 4.-I. ― Peuvent se présenter au concours externe les candidats justifiant:
« 1° Soit de la licence en psychologie;
« 2° Soit d'une qualification reconnue comme équivalente au diplôme mentionné au 1°, conformément au chapitre III du décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique;
« 3° Soit de l'un des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue dont la liste est fixée par le décret du 22 mars 1990 susvisé.
« II. ― Peuvent se présenter au concours interne:
« 1° Les fonctionnaires de l'Etat, des collectivités territoriales ou des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux mentionnés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière et les militaires;
« 2° Les personnels non titulaires exerçant des fonctions d'information et d'orientation dans les services d'information et d'orientation et dans les établissements publics relevant du ministre chargé de l'éducation ainsi que les candidats ayant exercé ces fonctions dans les mêmes services et établissements pendant tout ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l'une des six dernières années scolaires et la date de clôture des inscriptions au concours;
« 3° Les candidats ayant accompli des services dans une administration, un organisme ou un établissement dans les conditions fixées au troisième alinéa du 2° de l'article 19 de la loi du 11 janvier 1984 susvisée, et qui justifient, selon la nature juridique du lien qui les unit à leur employeur dans leur Etat membre d'origine, telle que définie par le décret n° 2010-311 du 22 mars 2010 relatif aux modalités de recrutements et d'accueil des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen dans un corps, un cadre d'emplois ou un emploi de la fonction publique française, des conditions prévues soit au sixième alinéa du présent article, pour les agents que ledit décret assimile à des fonctionnaires, soit au septième alinéa du présent article pour les autres agents.
« L'ensemble des candidats au concours interne doit justifier de trois années de services publics et de l'un des diplômes requis des candidats au concours externe.
« III. ― Les conditions mentionnées aux I et II s'apprécient à la date de clôture des registres d'inscription aux concours fixée par arrêté du ministre chargé de l'éducation.
« Les règles d'organisation générale de ces concours, la nature et le programme de l'épreuve ou des épreuves sont fixés par un arrêté conjoint du ministre chargé de l'éducation et du ministre chargé de la fonction publique.
« Les conditions d'organisation de ces concours et la composition du jury sont fixées par arrêté du ministre chargé de l'éducation. »

Les premier et deuxième alinéas de l'article 16 du même décret sont remplacés par les dispositions suivantes :
« Les conseillers d'orientation-psychologues peuvent être promus directeurs de centre d'information et d'orientation lorsqu'ils ont atteint au moins le septième échelon de leur grade et sont inscrits sur un tableau d'avancement arrêté, pour chaque année scolaire, par le ministre chargé de l'éducation après avis de la commission administrative paritaire compétente.
« Le nombre maximum de conseillers d'orientation-psychologues pouvant être promus chaque année directeur de centre d'information et d'orientation est déterminé conformément aux dispositions du décret n° 2005-1090 du 1er septembre 2005 relatif à l'avancement de grade dans les corps des administrations de l'Etat. »

Article 6 En savoir plus sur cet article...
L'article 17 du même décret est remplacé par les dispositions suivantes:
« Art. 17.-Pour l'application de l'article 13 bis de la loi du 13 juillet 1983 susvisée, les candidats au détachement dans le corps des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues doivent justifier de l'un des titres ou diplômes requis pour la nomination des lauréats du concours externe.
« Les fonctionnaires admis à poursuivre leur détachement au-delà d'une période de deux ans se voient proposer l'intégration dans le corps des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues. L'intégration peut intervenir avant cette échéance sur demande de l'intéressé et après accord de l'administration.
« Les services accomplis dans le corps ou cadre d'emplois d'origine sont assimilés à des services accomplis dans le corps des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues. »
Powrót do Légifrance strony startowej Dekret nr 2011-990 z 23 sierpnia 2011 r. zmieniające zarządzenie nr 91-290 z dnia 20 marca 1991 r. w sprawie specjalnego statusu dyrektorów centrum informacji i wskazówek doradców i psychologów (Dz. U. Nr 0196 z 25 sierpnia 2011 Tekst nr 24). Więcej...

Posté par pcassuto à 17:52 - - Permalien [#]

29 août 2011

L'orientation tout au long de la vie, quelles évolutions ?

http://www.correze.equipement-agriculture.gouv.fr/IMG/arton785.jpgMercredi 28 septembre 2011 de 14h à 17h, lieu Chéops, Salle Auditorium, 55, rue de l'Ancienne Ecole Normale des Instituteurs 87000 Limoges. Journée gratuite/Inscription obligatoire, contact et inscription Virginie Chalumeau/Christophe Croze, tél: 05 55 10 00 38. Limousin: Programme de Professionnalisation des acteurs.
Contexte et objectifs

Les questions d’orientation tout au long de la vie et de mobilité professionnelle sont au centre des préoccupations, tant individuelles que collectives. Au niveau national, la loi sur l’orientation et la formation tout au long de la vie en fait un axe fort. Le droit individuel à l’information et à l’orientation implique une réflexion approfondie sur la question des services à rendre à l’usager et des problèmes de qualité voire de labellisation.
Contenu
• 13h30 Accueil café
• 14h Allocutions d’ouverture
• 14h15 Intervention de Monsieur Jean Robert PITTE, Délégué à l’Information et à l’Orientation
• 15h00 « Orientation et accompagnement, enjeux et perspectives ». Thierry BERTHET, chargé de recherche CNRS à l’université de Bordeaux, au SPIRIT (Science Politique Relations Internationales Territoires). Ses recherches portent sur les politiques publiques d’orientation, la territorialisation des politiques d’emploi et la régionalisation de la formation professionnelle.
• 15h45 Quelle amélioration de la qualité des services rendus aux publics en orientation? Aline GRIMAND, chef de projet AQOR (Amélioration de la Démarche Qualité en Orientation) au PRAO. Le projet AQOR (Amélioration Qualité en Orientation) est un projet Leonardo ayant pour objectif d'améliorer la qualité des systèmes, des pratiques professionnelles et des services d'orientation en développant une culture commune des acteurs de l'orientation au sein des régions européennes. Alain JOUNEAU, directeur de la cité des Métiers de Limoges et du Limousin, membre du comité de label association internationale réseau cité des Métiers. Présentation d’une démarche qui vise à l’amélioration de la qualité de services en orientation par une mutualisation de ressources autour d’un label garantissant à la fois le respect de principes fondamentaux et la liberté d’une organisation locale adaptée.
• 16h30 Table ronde avec des acteurs de l'orientation en Limousin: Jean-Marie Arnaud [Directeur du CRIJ Limousin], Sylvain Benoit [Directeur du Carrefour des étudiants], Jean-Luc Perrot [Responsable communication de Pôle emploi Limousin], Jean-Claude Pujol [Chef du SAIO ; Délégué régional de l'Onisep], Laurent Debrach [Président de l'ARML] et Alain Jouneau [Directeur Cité des Métiers de Limoges et du Limousin].
• 17h15 clôture, suivie d'un cocktail.
http://www.correze.equipement-agriculture.gouv.fr/IMG/arton785.jpg Kolmapäev, september 28, 2011 alates 14h kuni 17h, selle asemel Cheops Hall Auditorium, 55, rue de l'Ancienne Ecole Normale Õpetajate 87000 Limoges. Vaba päev/Registreerimine on vajalik, võtke ühendust ja registreerimine Virginia tõrvik/Christophe Croze, tel: 05 55 10 00 38. Limousin: professionaalsemaks Program osalejate.
Ettepaneku taust ja eesmärgid

Poliitilisi küsimusi kogu elu ja karjääri liikuvuse keskne küsimus, nii individuaalselt kui kollektiivselt.
Siseriiklikult õiguse suunata ning koolitada kogu elu on suur tähelepanu. Individuaalne õigus teabele ja juhiseid tähendab peegeldus teemal pakutavate teenuste kasutaja ja kvaliteediga seotud probleeme või märgistamine. Ettekanne, Jean Robert PITTE delegaadi info-ja Orientation. Velle...

Posté par pcassuto à 17:24 - - Permalien [#]

11 août 2011

Orientation et Formation des Fonctionnaires

http://www.centre-inffo.fr/IMG/orientation_formation_300.gifSi vous occupez un emploi civil permanent de l’Etat, des collectivités territoriales (commune, Département ou Région) ou de certains établissements publics hospitaliers, vous pouvez vous former, soit à l’initiative de votre administration, soit à votre propre initiative.
Faites le point sur vos connaissances, compétences et aptitudes professionnelles

* Le passeport orientation et formation
Fonction publique d’Etat

* Formation à l’initiative de votre administration: le plan de formation
* Le droit individuel à la formation
* Congé de formation professionnelle
* Congé de bilan de compétences
* Congé de VAE
* La période de professionnalisation
Fonction publique territoriale
* Plan de formation
* Droit individuel à la formation
* Le congé de formation professionnelle (CFP)
* Congé de bilan de compétences
* Congé VAE
Fonction publique hospitalière

* Le plan de formation
* Formation pour préparer vos examens et concours administratifs
* Congé de formation professionnelle
* Bilan de compétences
* Droit individuel à la formation
* La période de professionnalisation
http://www.centre-inffo.fr/IMG/orientation_formation_300.gifKui teil on alaline tsiviilisikute töökohtade riigi, kohaliku omavalitsuse (vald, osakonna või piirkonna) või mõnel riigihaiglate, saate rongi või algatusel teie valitsus või teie ise.
Teha kokkuvõtteid oma teadmiste, oskuste ja professionaalsete oskuste

* pass juhendamine ja koolitus

Riigi avaliku teenistuse

* Koolitus algatusel oma manustamine: õppekava

* individuaalne õigus koolitus. Veel...

Posté par pcassuto à 07:43 - - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2011

Orientation professionnelle et accès à l'emploi : enjeux et pistes de progrès

Une évaluation du processus d'orientation et d'accès à la formation des demandeurs d'emploi. Auteurs : Danielle GRECO, Hanane EL LARHIB et Clémence LE ROY en collaboration avec Christian VIET et Danielle KAISERGRUBER (Mensia Conseil). Télécharger Repères & Analyses n°25 - Etudes.
L’accès des demandeurs d’emploi à la formation représente un enjeu de premier plan pour Pôle emploi. Menée au début de l’année 2010, l’évaluation du processus d’orientation et d’accès à la formation a montré qu’un certain nombre de handicaps restaient à surmonter pour atteindre les ambitions fixées.
La multiplicité des modes de financement de la formation pour les demandeurs d’emploi, associée à des outils d’information sur l’offre de formation insuffisamment « opérationnels » sont des obstacles pour instruire une orientation adaptée et construire un accompagnement efficace des demandeurs d’emploi vers la formation.
Les projets de formation sont souvent à l’initiative du demandeur d’emploi et leur concrétisation dépend fortement de son degré d’autonomie. La nouvelle procédure d’achat de formation de Pôle emploi a bousculé les stratégies antérieures établies avec les Conseils régionaux. Plus globalement les modes d’achat public auxquels sont soumis à la fois les Conseils régionaux et Pôle emploi induisent une logique de programmation qui limite la capacité de l’offre de formation à répondre à des besoins conjoncturels ou individuels.
Evalwazzjoni tal-proċess orjentazzjoni u l-aċċess għat-taħriġ għal dawk li jfittxu impjieg. Awturi: Danielle GRECO, Hanane El LARHIB u Clémence Le Roy b'kollaborazzjoni ma 'Christian u Daniel Việt Kaisergrüber (Mensia Kunsill). Download Punti ta 'Riferiment & Analiżi No 25 - Studji.
Aċċess persuni li jfittxu impieg għat-taħriġ hija kwistjoni ewlenija li twassal għall ċentru tax-xogħol.
Imwettaq kmieni fl-2010, l-evalwazzjoni tal-proċess orjentazzjoni u l-aċċess għat-taħriġ urew numru ta 'żvantaġġi kellhom jiġu megħluba sabiex jintlaħqu l-ambizzjonijiet stabbiliti. Aktar...

Posté par pcassuto à 11:08 - - Permalien [#]

18 juin 2011

Le service public de l’orientation au "top départ"

http://orientactuel.centre-inffo.fr/squelettes/imgsquelette/logo.gifAlors que les premiers bénéficiaires du label « Orientation pour tous – Pôle Information et orientation sur les formations et les métiers » seront bientôt connus, le périmètre final du service public de l’orientation demeure incertain. En privilégiant la notion de « lieu unique », la loi du 24 novembre 2009 soulignait l’intention de réforme. En lui préférant l’expression « un même site géographique », le décret du 4 mai 2011 se veut, selon le mot du délégué à l’information et à l’orientation, plus « réaliste ». Réactions d’acteurs, possibles candidats au label.Orientactuel n°3 - juin 2011.
« Les retours sont dans l’ensemble très positifs »
, se félicite le délégué à l’information et à l’orientation Jean-Robert Pitte : « les premiers labels "Orientation pour tous" devraient être accordés avant les vacances d’été et j’espère qu’à la fin de l’année, la moitié de la France sera couverte ». Précisant les termes « même site géographique », le DIO explique : « la formule “même site géographique” qui a été adoptée est celle qui était souhaitée par le gouvernement et qui a été confirmée par le Conseil d’État. Si l’on avait décidé qu’un lieu unique désignait uniquement des organismes regroupés sous le même toit pour assurer ensemble le premier conseil en orientation, il aurait fallu un siècle pour que la France soit couverte. En acceptant une application plus réaliste, nous allons favoriser les “mariages d’amour” qui déboucheront à terme, je l’espère, sur des regroupements immobiliers lorsque l’occasion s’en présentera. »
« Plutôt qu’un lieu unique “contenant” »
, analyse pour sa part Zbyslaw Adamus, vice-président de l’Association nationale des directeurs de CIO (AND-CIO), « ce qui se profile est un réseau local où les collaborations seraient mieux affichées. Cela nous paraît plus réaliste : les usagers sont bien mieux accueillis chez nous, avec notre environnement personnel et professionnel, que si nous devons juste prendre notre ordinateur portable sous le bras pour aller assurer des permanences avec d’autres. L’idée d’un lieu unique où vous avez tout est séduisante, mais nécessite des crédits ».
« Il va falloir construire des partenariats sans se contenter de déclarations d’intention »
, commente Catherine de Labarre, directrice générale adjointe du Centre d’information et documentation jeunesse (CIDJ). Comment ? « En passant des conventions, de telle sorte que chacun soit au clair sur les métiers des autres. Que fait un conseiller CIO, un conseiller CIDJ, un conseiller travaillant dans une Mission locale, un agent de Pôle emploi ? Dans quelles circonstances va-t-on demander à la personne de se rendre dans telle ou telle structure ? Les conventions de principe doivent être déclinables de façon opérationnelle. Il faut que les métiers et les professionnels se rencontrent », insiste la dirigeante du CIDJ. Qui sera labellisé ? CIDJ, Centres régionaux d’information jeunesse (Crij), Points d’information jeunesse (Pij), toutes les structures du réseau « ont vocation à être labellisées, soit directement soit indirectement », assure Catherine de Labarre. Les Pij n’ayant pas d’identité juridique propre, « la demande émanera de la structure porteuse, par exemple la Mission locale ».
Des Missions locales dont Vincent Delpey, secrétaire général du Conseil national des Missions locales (Cnml), estime qu’« aucune n’a vocation à être exclue du processus de labellisation. (…) Nous ne sommes pas face à un dispositif qui serait un appel à projets, mais dans la mise en place d’un service public avec un objectif de couverture territoriale. » Rappelant que les Missions locales ont une vocation ancienne et traditionnelle d’orientation des jeunes de moins de 25 ans, Vincent Delpey fait valoir que « c’est en s’associant à d’autres partenaires qu’elles répondront à l’objectif d’orientation tout au long de la vie ». Il conviendra donc que « les Missions locales, qui sont centrées sur les jeunes, demandent le label avec d’autres partenaires (…), en fonction des situations territoriales », poursuit-il.
Même souci du territorial pour Philippe Meirieu, vice-président de la Région Rhône Alpes délégué à la formation tout au long de la vie et président du Pôle Rhône-Alpes de l’Orientation (Prao), qui rappelle avoir voté contre les projets de textes du décret et de l’arrêté quand ils avaient été présentés au Conseil national de la formation tout au long de la vie (Cnfptlv), le 9 décembre 2010 : « j’avais exprimé mon inquiétude sur le dispositif de labellisation des lieux uniques, à mon sens trop vertical et qui ne prenait pas assez en compte les logiques territoriales. Ce que je craignais, c’est que les différents réseaux sollicitent une labellisation, s’estimant aptes à l’obtenir, au lieu de créer une nouvelle dynamique et de mettre leurs ressources en synergie. » Et puis, heureusement, la version définitive du décret du 4 mai 2011 comprend “un codicille” qui introduit la consultation pour avis du Comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle (CCREFP). « Je souhaite effectivement que le système ne mette pas les réseaux en concurrence, qu’il n’y ait pas une juxtaposition de labellisations accordées par le préfet, mais une entrée par territoire », insiste-t-il.
« L’idéal serait maintenant de mettre en chantier un deuxième niveau de label, correspondant à cet objectif de convergence des acteurs vers des projets territoriaux ambitieux »
, commente pour sa part Olivier Las Vergnas, secrétaire général du réseau Cité des métiers et délégué à l’insertion, la formation et l’activité professionnelles d’Universcience. « Cela revient à dire qu’à terme, le label ne devrait pas se limiter à un système "tout ou rien", mais que la loi devrait être aussi utilisée comme un moyen d’incitation à aller plus loin, à construire des convergences entre les acteurs. Aujourd’hui, la qualité du service va être labellisée grâce à ce décret, mais il faudrait un second niveau qui incite davantage les mises en réseaux d’acteurs prêts à travailler en profondeur la question de la gestion commune d’implantations et d’offres de service mutualisées. »
L’enjeu ? « Il faut bien se rappeler que l’objectif de la loi est l’augmentation du niveau de qualification de l’ensemble de la population nationale. Et donc, l’une des priorités est la mobilisation des personnes qui sont les moins informées. » Et de conclure, « j’aurais préféré que l’arrêté donne une vision plus dynamique de la convergence, mais ce label premier niveau est déjà incontestablement très important pour la qualité et la lisibilité du paysage ». Par Centre Inffo, 2011, extraits du dossier « Le service public de l’orientation au “top départ” », in L’Inffo n° 791, 1er au 15 juin 2011.
http://orientactuel.centre-inffo.fr/squelettes/imgsquelette/logo.gif Filwaqt li l-benefiċjarji primarji ta 'l-tikketta "Orjentazzjoni għal kulħadd - Informazzjoni Pol u gwida dwar it-taħriġ u l-karrieri" dalwaqt se jkun magħruf, l-iskop finali ta' l-orjentazzjoni tas-servizz pubbliku hija inċerta. Billi tenfasizza l-kunċett ta '"unika", il-Liġi ta' Nov 24, 2009 enfasizza l-intenzjoni li riforma. Fil pprefera it-terminu "istess sit ġeografiku," id-digriet ta 'Mejju 4, 2011 huwa intiż, fil-kliem ta' l-Informazzjoni Kap u l-gwida, aktar "realistiċi". Reazzjonijiet tal-partijiet interessati, il-kandidati possibbli għall-tikketta. Orientactuel 3 - Ġunju 2011. More...

Posté par pcassuto à 19:14 - - Permalien [#]